Denis Tillinac et la beauté des Vietnamiennes à bicyclette
144 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Denis Tillinac et la beauté des Vietnamiennes à bicyclette , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
144 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Michel Frontere propose, à travers ses chroniques littéraires, une petite leçon de style... De Balzac à Modiano, de Nizan à Huysmans, de Némirovsky à Bott, à l'image de l'injonction du poète "Maintenant, va, mon livre, où le hasard te mène", cet ouvrage propose un florilège d’analyses, de portraits ou encore de pastiches littéraires du XVIIe à nos jours... Michel Frontère, en fin connaisseur, nous fait goûter les lettres comme on découvre un bon vin. Ces chroniques au-delà des jalousies sont le sésame à l'univers littéraire, dans ce qu'il a de plus riche, de plus varié. Une porte ouverte sur l’Histoire, sur la magie des mots et des idées, sur les talents d’hier et d'aujourd'hui. Un tour de magie qui donne tout simplement envie de lire, découvrir et/ou redécouvrir quelques plumes célèbres.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 24
EAN13 9782748351835
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0056€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Denis Tillinac et la beauté des Vietnamiennes à bicyclette
Michel Frontère Denis Tillinac et la beauté des Vietnamiennes à bicyclette Chroniques au-delà des jalousies Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0114690.000.R.P.2010.030.40000 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2010
À la Princesse de Clèves À Lord R’Hoone
Avant-propos Le livre que vous avez entre vos mains ou que vous venez de télécharger sur le site des éditionsPublibookest le premier que je publie. Pour écrire il faut avoir beaucoup lu et éprouver le besoin de restituer, d’une manière ou d’une autre, cet acquis ; je crois en être arrivé à ce stade. Le titre de ces chroniques recueillies fait référence à une vi-sion de l’écrivain Denis Tillinac en voyage à Hanoï, à l’occasion d’un sommet de la Francophonie, et se veut une cita-tion nostalgique de l’ancienne Indochine française, que Marguerite Duras a su si bien évoquer. Je dirai aussi qu’il traduit une aura poétique, mais qu’il ne peut guère prêter à interprétation. Le sous-titre : «Chroniques au-delà des jalousies» joue, lui, sur le double sens du mot “jalousies” : jalousies amoureuses ou littéraires et jalousies par où passe le regard inquisiteur. À une époque où il n’y a guère plus que 18 % de bacs litté-raires dans l’enseignement général (pour rappel : 50 % en 1968), et où la plus haute autorité de l’État croit bon de stigma-tiser avec laPrincesse de Clèvesclassique, puissent l’héritage ces chroniques aller à la rencontre de leur public et répondre de cette manière à l’injonction du poète : «Maintenant,va,mon 1 livre,où le hasard te mène. »
1 Paul Verlaine, prologue aux « Poèmes saturniens »
9
Au-delà – l’enseignement sous des ministères de droite 2 comme de gauche y ayant apparemment échoué – je voudrais que ce recueil, qui n’a pas de prétention universitaire, donne envie à celles et à ceux qui l’auront apprécié de lire (ou de re-lire) les auteurs et les œuvres dont j’ai choisi, en toute subjectivité, de parler ici. En ce sens j’estimerais avoir atteint mon but.
2 « Depuis près de vingt ans, la littérature est reléguée aux accessoires : con-gédiées l’histoire littéraire, l’esthétique, l’histoire des idées. Les grands textes ne sont plus convoqués que pour exercer à la fameuse “maîtrise de la langue”, bagage minimal », Anne-Marie Garat,La lente agonie de la filière “L”, « Le Monde », édition du 20 avril 2007
10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents