Tours verniens
89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Tours verniens , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’oeuvre immense de Jules Verne ressortit à ce type de
monument littéraire à propos duquel on a le sentiment que
tout a déjà été dit, et pourtant…
Ce volume a la modeste ambition d’apporter quelques
contributions critiques à une réflexion mise à l’épreuve par
le vaste imaginaire vernien.
En creusant le grand théâtre du monde, les composantes
technologie et science, les parcours de réception ou les
enjeux traductifs et textuels, l’actualité de Verne assume
et convoque, en somme, nombre d’aspects et d’approches
dont le présent ouvrage se veut le catalyseur.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 novembre 2019
Nombre de lectures 1
EAN13 9782304046977
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Sous la direction de José Domingues de Almeida et Maria de Fátima Outeirinho
Tours verniens
Géographie, langue et textes littéraires
Exotopies
ISBN 9782304046977 © d écembre 2019 é ditions Le Manuscrit Paris


Dans la même collection
Sous la direction de Maria de Jesus Cabral, Ana Clara Santos et Jean-Baptiste Dussert, Lumières d’Albert Camus. Enjeux et relectures , 2012.
Sous la direction d’Ana Clara Santos et Maria de Jesus Cabral, Art et création chez Théophile Gautier , 2013.
Sous la direction d’Ana Clara Santos, Maria Celeste Natário, Maria de Jesus Cabral, Maria Luísa Malato et Renato Epifânio, L’exil et le royaume : d’Albert Camus à Vergílio Ferreira , 2014.
Sous la direction de Maria de Jesus Cabral et Gérard Danou, Maux écrits, mots vécus. Traitements littéraires de la maladie , 2015.
Sous la direction de Fernando Gomes, Odete Jubilado, Margarida Reffóios, Carla Castro, (Re)lire Albert Camus. Études interdisciplinaires , 2016.
Sous la direction d’Ana Clara Santos, Maria de Jesus Cabral, L’Étranger , 2016.
Sous la direction d’Ana Paula Coutinho, Maria de Fátima Outeirinho, José Domingues de Almeida, Résistances du local et apories du global. La littérature française et francophone à l’épreuve de la mondialisation , 2016.
Sous la direction de Laurence Malingret et Nuria Rodríguez Pedreira, Voies de convergences dans l’espace ibéro-gallo-roman , 2017.
Sous la direction de José Domingues de Almeida, Dominique Faria, Maria de Fátima Outeirinho et António Monteiro. Aviateurs écrivains – Témoins de l’histoire , 2017.
Sous la direction de Dominique Faria, Ana Clara Santos et Maria de Jesus Cabral, Littérature et théâtre en français à l’épreuve de la traduction dans la Péninsule ibérique , 2017.
Jacopo Masi , Ce sentiment qui nous rappelle , 2018.
Sous la direction de Cristina Álvares et Maria do Rosário Girão, La Belle Époque revisitée , 2018.
Sous la direction de Maria de Jesus Cabral, José Domingues de Almeida et Gérard Danou, Le Toucher, Prospections médicales, artistiques et littéraires , 2019
Sous la direction de Dominique Faria, Alan Dobson, António Monteiro et Luís Nuno Rodrigues, L’Aviation et son impact sur le temps et l’espace , 2019


« Exotopies »
Collection dirigée par Ana Clara Santos et Maria de Jesus Cabral
La collection « Exotopies » est issue de travaux de l’APEF (Association Portugaise d’Études Françaises) qui siège à l’université de Coimbra, au Portugal. Elle est née de la volonté de divulgation des activités scientifiques (colloques, journées de réflexion) menées par l’APEF et qui, à la croisée d’horizons disciplinaires, critiques et géographiques variés, contribuent à la vitalité des études en langue française selon une perspective transfrontalière. Privilégiant le patrimoine littéraire et artistique, cette collection se veut une interface scientifique ouverte à d’autres domaines de recherche – linguistique, traduction, didactique – dont ce patrimoine ne saurait être dissocié. Ayant pour objet les études françaises et le questionnement des frontières, cette collection propose de nouveaux éclairages sur diverses perspectives concernant l’écriture, l’art et la langue. Elle promeut un regard comparatiste révélant le dialogue fécond que les langues et cultures entretiennent dans l’espace européen.




Comité scientifique
Marta Teixeira Anacleto
(Université de Coimbra, Portugal)
Kelly Basílio
(Université de Lisbonne, Portugal)
Maria Graciete Besse
(Université de Paris-Sorbonne/Paris IV)
Cristina Robalo Cordeiro
(Université de Coimbra, Portugal)
Joëlle Gleize
(Université d’Aix-Marseille, France)
Karen Haddad
(Université Paris Ouest – Nanterre La Défense)
Ute Heidmann
(Université de Lausanne, Suisse)
Jean-Nicolas Illouz
(Université de Paris 8, France)
Francisco Lafarga
(Université de Barcelone, Espagne)
Maria Hermínia Amado Laurel
(Université d’Aveiro, Portugal)
Maria de Fátima Marinho
(Université de Porto, Portugal)
Daniel-Henri Pageaux
(Université de Paris 3, France)
Isabel Pires de Lima
(Université de Porto, Portugal)
Franc Schuerewegen
(Université d’Anvers, Belgique et Université de Nimègue, Pays-Bas)
Béryl Scholssman
(Université de Boston, États-Unis)
Avec la collaboration spéciale de :
María-Lourdes Cadena
(Université de Saragosse – T3AxEL)
Ana María Claver Giménez
( Université de Saragosse – T3AxEL)
Volker Dehs
José Domingues de Almeida
(Université de Porto – ILCML)
Lionel Dupuy
(Laboratoire « PASSAGES » – UMR 5319 CNRS Université de Pau et des Pays de l’Adour)
Maria de Fátima Outeirinho
(Université de Porto – ILCML)
Maria Hermínia Laurel
(Université de Aveiro – ILCML)
Jesús Navarro
(Instituto de Física Corpuscular, Centro mixto, CSIC Universitat de València)
María-Pilar Tresaco
(Université de Saragosse – T3AxEL)


Introduction
Jose Domingues de Almeida et Maria de Fátima de Outerinho
L’œuvre immense de Jules Verne ressortit à ce type de monument littéraire à propos duquel on a le sentiment que tout a déjà été dit, et pourtant… Le présent ouvrage a la modeste ambition d’apporter quelques contributions critiques à une réflexion mise à l’épreuve par le vaste imaginaire vernien.
C’est le cas de la lecture procurée par le spécialiste vernien Volker Dehs, qui se demande s’il n’y a pas lieu d’apparenter l’œuvre de Verne à la notion baroque du theatrum mundi , le grand théâtre du monde, lequel met en jeu non seulement le rôle de l’homme dans le monde, mais pose aussi la question des rapports entre l’auteur et sa création artistique.
De son côté, María-Pilar Tresaco passe en revue, documents d’époque à l’appui, plusieurs échos journalistiques de la parution de Le Tour du monde en quatre-vingts jours en Espagne, alors que María-Lourdes Cadena analyse la traduction en espagnol de trois nouvelles, à savoir Une fantaisie du docteur Ox, Frritt-Flacc et Gil Braltar .
Dans une perspective davantage thématique et « technologique », Jesús Navarro se penche sur la perception instrumentale des tempêtes dans l’œuvre vernienne tandis que, en géographe, Lionel Dupuy rappelle combien la technologie et la science ont toujours préexisté à l’écriture chez Jules Verne.
À partir d’une lecture stimulante de la correspondance familiale de Jules Verne avec ses petites sœurs Mathilde, Anna et Marie, Ana Claver évoque un aspect moins connu de la vie et de l’œuvre verniennes, alors que Maria Hermínia Amado Laurel détecte chez l’auteur de Michel Strogoff des signes d’un arrière-texte antimoderne qu’aurait aussi partagé Baudelaire, ce qui en fait un résistant à la séduction d’une modernité qu’il a évaluée à l’aune de ses valeurs.
Mais l’actualité de Verne assume d’autres aspects et convoque d’autres approches tout aussi stimulantes. À ce propos, José Domingues de Almeida et Maria de Fátima Outeirinho font un relevé de la présence récente, en portugais, de Jules Verne sur internet, ce qui revient à découvrir de nouvelles modalités et contextes de réception, de nouveaux tours verniens en somme.


La mise en scène du monde : l’inscription du theatru m mundi dans les Voyages extraordinaires de Jules Verne 0F 1
Volker Dehs
Il est d’une ironie profonde que les deux prédilections de l’écrivain Jules Verne – la géographie et le théâtre – aient trouvé leur synthèse dans le genre du roman . Car Verne n’avait jamais la prétention de devenir romancier, c’est une carrière dramatique qu’il ambitionnait. Ses pièces de théâtre, pour la plupart tout récemment publiées à titre posthume 1F 2 , sont bien oubliées de nos jours. Ce qui reste de son œuvre, c’est le cycle des Voyages extraordinaires , plus de 60 titres et autant de pierres d’une mosaïque qui tente de fournir, sur le plan littéraire, un portrait de la Terre. Projet comparable, par son ampleur et son ambition, à la Comédie humaine de Balzac, dont Verne a transposé le projet encyclopédique du plan social au plan g&#

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents