Etats, nations, communautés
226 pages
Français

Etats, nations, communautés

226 pages
Français

Description

Ce numéro est consacré à la thématique de l'avenir du Moyen-Orient sous l'angle des Etats-nations, des communautés et des minorités. Il contient entre autres les sujets suivants : L'Empire ottoman : retour sur la gestion politique d'un espace pluriel ; Etats et communautés en Iran hier et aujourd'hui ; Les alaouites dans l'histoire du Proche-Orient moderne ; Irak, épicentre de l'affrontement entre sunnites et chiites ; Les Yézidis, entre reconnaissance de l'identité et émigration ; Syrie : la confessionalisation politique n'est pas une fatalité ; Gérer le multi-communautarisme au Liban, .....

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 juin 2018
Nombre de lectures 2
EAN13 9782140094767
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Stratégies États, nations, islamistes communautés
M é d i t e r r a n é e
w w w . c o n f l u en c es m ed i terran ee. c o m
105  ÉTÉ 2018
REVUE TRIMESTRIELLE
105 Été 2018
EDITIONSL’HARMATTAN
est une revue trimestrielle dont l’ambition est d’aborder les grandes questions politiques et culturelles qui concernent les peuples et les sociétés du bassin méditerranéen. Sans aucun parti pris idéologique, elle privilégie avant tout le débat entre les acteurs, les témoins et les décideurs, aussi différents soient-ils.
Les membres du comité de rédaction ont choisi cette orientation parce qu’ils sont convaincus que le dialogue est une philosophie de l’action politique. Ni l’ampleur des divergences, ni la gravité des oppositions ne doivent empêcher que soient patiemment recherchées les possibilités de confluences.
Cet attachement au dialogue et à la confrontation des idées vient de la conviction que seul le dialogue peut permettre de construire durablement de nouvelles formes de configurations politiques, à la fois équilibrées et fécondes.
La création de cette revue à vocation internationale apparaît comme une contribution à l’ouverture d’un indispensable espace de confrontations des analyses et des opinions sur les problèmes qui façonneront l’avenir de cette région.
www.confluencesmediterranee.com
Dans ce site, consultez tous les numéros de la revue depuis sa création en 1991.
Normes pour les envois de manuscrits
Les textes soumis à la rédaction doivent lui être adressés par mail à l’adresse suivante contact@confluences mediterranee.com. Ils doivent comporter un titre, un chapeau de présentation de l’article et des soustitres. Les notes doivent figurer en fin d’article et doivent suivre une numérotation continue pour la totalité de l’article. Les références bibliographiques doivent respecter les conventions de la norme ISO 6902 (février 1998). Les articles ne doivent pas dépasser 25 000 signes et ils doivent être fournis avec un résumé en français de10 lignes maximum, ainsi que 45 mots clés.
Nous demandons que les nom et prénom des auteurs des articles proposés soient accompagnés de leur titre, de leur adresse institutionnelle et de leurs coordonnées (destinées à la seule rédaction).
Les articles et toute correspondance éditoriale sont à adresser à la rédaction de la revue.
Confluences Méditerranée – 50, rue Descartes – 75005 Paris
50 rue Descartes – 75005 Paris Site internet : www.confluences-mediterranee.com
Fondateur Hamadi Essid (19391991)
Directeur de la revue JeanPaul Chagnollaud
Rédacteur en chef Pierre Blanc
Comité de rédaction Sébastien Abis • Dima Alsajdeya • Robert Bistolfi Matthieu Brun • Christophe Chiclet Jean-François Coustillière • Xavier Guignard Agnès Levallois • Barah Mikail • Bernard Ravenel Haoues Seniguer • Farida Souiah • Clément Therme Sylviane de Wangen
Correcteur : Michel Poydenot
Comité scientifique Lahouari Addi • Paul Balta • Karine Bennafla Sarah Ben Nefissa • Pierre Blanc • Jean-Paul Chagnollaud Monique Chemillier-Gendreau • Burhan Ghalioune Nilufer Göle • Alain Gresh • Salam Kawakibi • Théo Klein Bassma Kodmani • Elisabeth Longuenesse Farouk Mardam-Bey • Gilbert Meynier
Correspondants étrangers Ghassan El Ezzi (Beyrouth, université Libanaise) Jamal Al Shalabi (Amman, université Zarqa) Jamila Houfaidi Settar (Casablanca, université Mohammedia) Roger Heacock (Ramallah, Université Birzeit) Rabeh Sebaa (Professeur de littérature, université d’Oran)
© L’Harmattan ISSN : 1148-2664 / ISBN : 978-2-343-15256-1
105 ÉTÉ 2018
États, nations, communautés
Sommaire
Dossîer Jacques Huntzinger Introductîon François Georgeon L’Empîre ottoman : retour sur la gestîon polîtîque d’un espace plurîel
Yann Richard États et communautés en Iran hîer et aujourd’huî
Pierre-Jean Luizard Les chîîtes et les Ottomans : hîstoîre d’une non-reconnaîssance
Thierry Zarcone La conrontatîon Sunnîtes-Alevîs en Turquîe : l’împossîble reconnaîssance
Bruno Paoli Les alaouîtes dans l’hîstoîre du Proche-Orîent moderne : une întégratîon înachevée
Carine Lahoud Tatar Les alaouîtes au Lîban : entre appartenance natîonale et allégeance au régîme syrîen
Pierre-Jean Luizard Irak, épîcentre de l’arontement entre sunnîtes et chîîtes : de l’état arabe sunnîte au tandem chîîto-kurde Adel Bakawan Les Kurdes d’Irak : une dîîcîle ormule polîtîque
p. 9
p. 13
p. 23
p.37
p. 47
p. 65
p. 79
p. 97
p. 113
Entretien avec Shivan Darwesh Les Yézîdîs, entre reconnaîssance de l’îdentîté et émîgratîon
Bassma Kodmani Syrîe : la conessîonnalîsatîon polîtîque n’est pas une atalîté
May Maalouf Monneau Gérer le multî-communautarîsme au Lîban : comment la loî électorale s’y prend-elle ?
Varîatîons Marie Dumoulin Déconstruîre la radîcalîsatîon : împlîcatîons et lîmîtes de la notîon Farhad Khosrokhavar Le djîhadîsme européen, les acteurs, les actrîces et la structure urbaîne
Louis Blin Le djîhadîsme rançaîs, avatar sînîstre du voyage en Orîent et produît monstrueux de la modernîté
Christophe Chiclet Hommages à Pîerre Mîlza, Konstantîn Mîtsotakîs et Kostas Vergopoulos
En couverture :
© DR
p. 131
p. 141
p. 151
p. 171
p. 183
p. 199
p. 211
Dossîer
États, nations, communautés
Jacques Huntzînger
Dossier
Ancien ambassadeur de France, Directeur de recherche au Collège des Bernardins.
Ce numéro deConfluences Méditerranéeest consacré à la thématique de l’avenir du Moyen-Orient sous l’angle des États-nations, des commu-nautés et des minorités. Cette réflexion est en fait la reprise des travaux du colloque de mars 2018, organisé dans le cadre du partenariat entre le Collège des Bernardins et l’Iremmo, lequel avait déjà, au moment de l’apogée de Daech en 2016, conduit une réflexion sur « le monde arabe entre rupture et renaissance ». 2018 a ouvert une nouvelle séquence dans l’histoire convulsive de cette région, après la « défaite militaire » de Daech . Mais s’il y a aujourd’hui pléthore d’analyses géopolitiques sur les rapports d’in-fluence entre les différents acteurs locaux, régionaux, internationaux – Syrie, Irak, Iran, Arabie Saoudite, Turquie, Russie, États-Unis –, il est frappant de constater la rareté des travaux historiques, sociétaux, culturels de cette région, alors même que le tissu ethnique, social et religieux des États constitue le terreau de la crise en profondeur de l’État-nation dans la région. Depuis les victoires acquises sur les forces de Daech, on a pu parler du « retour de l’État » en Irak et en Syrie. Il y a trois erreurs d’analyse à ne pas commettre dans l’analyse de la région. Pour retrouver la sécu-rité et la stabilité, il ne suffira pas de défaire militairement Daech, il ne suffira pas de laisser agir les puissances impliquées dans la région, il ne suffira pas de pérenniser les régimes actuels. Le fil rouge du colloque « Quel avenir pour le Moyen-Orient? États-nations, communautés, minorités » a été le suivant. Il est essentiel d’en revenir aux paramètres politiques de la crise des États du Moyen-Orient, source première de l’expansion de Daech et des fondamentalismes dans les territoires irakien et syrien. La reconstruc-tion de la région dépendra essentiellement de la façon dont les États géreront dans l’avenir leurs sociétés, alors même que ces États ont jusqu’ici agi constamment contre leurs sociétés. La question clef est celle de la bonne gestion de la pluralité ethnique, culturelle, religieuse des sociétés par les États. Il s’agit non seulement de gérer la relation
Numéro 105 Été 2018 l
Variations
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents