L
272 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

L'invention du Brésil

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
272 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

L'envol du Brésil actuel est le résultat de naissances à répétition. Aujourd'hui première nation catholique et septième économie du monde, c'est une forte démocratie qui est pourtant toujours à la recherche des chemins de sa stabilité. Les manifestations populaires de 2013, si elles n'ont pas connu les lendemains espérés, annoncent une nouvelle période de mutation identitaire. Cet ouvrage propose une approche thématique de la réalité d'hier et d'aujourd'hui afin d'aborder la complexité de ce pays.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2014
Nombre de lectures 3
EAN13 9782336345345
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

JeanJacques Fontaine
L’invention du Brésil
De crises en crises, un géant qui s’affirme
Préface de JeanPierre Langellier
Horizons Amériques Latines
L’invention du Brésil
Horizons Amériques latines Collection dirigée par Denis Rolland et Joëlle Chassin  La collection Horizons Amériques latines publie des synthèses thématiques sur l’espace s’étendant du Mexique à la Terre de feu. Les meilleurs spécialistes mettent à la disposition d’un large public des connaissances jusqu’alors souvent réduites, sur ce sous-continent, à quelques stéréotypes. Dernières parutions Marie DURAND,Bolivie, la voix de Flora résonne encore. Des femmes et du développement participatif (1971-1985), 2013. Pierre Henri GUIGNARD,Lettres colombiennes, Correspondances à l’encre verte, 2012. Carlo A. CÉLIUS,Le défi haïtien, 2011. Nicolas PINET,Projets politiques et luttes sociales, 2011. Manuel PENA MUNOZ,Valparaíso. Chroniques d’un port mythique, 2009. R. CONTRERAS OSORIO,Les limites du libéralisme latino-américain, 2009.J. MUÑOZ,Géopolitique de la frontière États-Unis – Mexique, 2009. A. BERTAGNINI, J. FORTEZA, D. LÓPEZ, F. PEÑA, F. PINOT de VILLECHENON, C. QUENAN, J. WALTER,L’Argentine, terre d’investissement ?, 2008. HOWLET-MARTIN Patrick,Le Brésil du Nord-Est. Richesses culturelles et disparités sociales, 2008. CHASSIN J. et ROLLAND D. (coord.),Pour comprendre la Bolivie d’Evo Morales, 2007. VIGNAL Robert,Lexique amoureux de São Paulo, 2007. DĺAS Esther,L’esprit de Buenos Aires. Une ville et ses démons, Traduction de Laure et Philippe Pigallet, 2007. TREUILLER-SCHLACHTER Xavier,David Alfaro Siqueiros,2006. DURAND A. et PINET N. (éditeurs),L’Amérique latine en mouvement. Situations et enjeux, 2006. GAY-SYLVESTRE D.,: des premières militantesÊtre femme à Cuba féministes aux militantes révolutionnaires, 2006. e e LAPOINTE M.,– XXI s.Histoire du Yucatán. XIX , 2006. DURAND A. et PINET N. (éditeurs),L’Amérique en perspective. Chroniques et Analyses, 2005. CHASSIN J. et ROLLAND D. (coord.),Pour comprendre le Brésil de Lula, 2004. DURAND A., éditeur et PINET N. (éditeurs),Amériques latines. Chroniques 2004, 2004.
Jean-Jacques Fontaine L’invention du Brésil De crises en crises, un géant qui s’affirme Préface de Jean-Pierre Langellier
© L’HARMATTAN, 2014 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03285-6 EAN : 9782343032856
PRÉFACE J-Pierre Langellier, ancien correspondant au Brésil du journalLe Monde.Après cinq siècles d’existence, le Brésil fait désormais partie des grands de ce monde. Un destin souvent promis, longtemps ajourné, et qui enfin s’accomplit. Tout intéresse et concerne le géant sud-américain, devenu « acteur global » dans un monde multipolaire : diplomatie, économie, commerce, énergie, climat, espace, culture, religion, sport. Tout ce qui l’affecte ou l’agite retient, en retour, l’attention accrue de ses grands partenaires, et de leurs opinions publiques. D’où la curiosité du monde lorsque des manifestations ont enfiévré ses grandes villes en 2013. D’où, aussi, l’attente particulière que suscitent les deux événements sportifs planétaires dont le Brésil sera bientôt l’hôte - la Coupe du Monde de football cette année et les Jeux Olympiques en 2016.Riche de son long compagnonnage avec le Brésil, devenu son pays d’adoption, Jean-Jacques Fontaine explore, avec empathie mais sans complaisance, l’histoire de cette «invention» d’une nation, en plantant avec soin le décor naturel et humain d’un territoire aux atouts exceptionnels. A commencer par sa taille – quinze fois la France – et les ressources agricoles dont il regorge, qui ont fait aujourd’hui du Brésil «la ferme du monde».
Ce voyage dans l’espace et le temps nous conduit des mégapoles surpeuplées, chaotiques et violentes, aux immensités convoitées d’Amazonie, où les derniers peuples indiens se battent pour leur survie collective. L’auteur, au passage, tort volontiers le cou à certains mythes lénifiants comme ceux du «melting pot» ou de la «démocratie raciale» : le Brésil, souligne-t-il, reste «ethniques »une addition de minorités , moins pauvre que naguère, mais toujours profondément inégalitaire, où il vaut mieux a priori descendre d’une lignée d’émigrants d’Europe que d’une ancienne famille d’esclaves.
Pour varier le rythme et le ton de son ouvrage, mais aussi pour mieux illustrer les évolutions contemporaines de ce pays-continent, Jean-Jacques Fontaine alterne analyses et reportages, en convoquant souvent ses premières
7
expériences brésiliennes, qui remontent aux années 1980. Ces allers retours font ressortir les insuffisances et les lenteurs des progrès dans des secteurs cruciaux de la vie sociale : infrastructures, éducation, santé, sécurité. Car le Brésil, démocratie ouverte et ardente, est malade de son État.
Un État dépensier, gourmand, qui s’engraisse trop lui-même mais n’investit pas assez, qui redistribue une part de sa manne fiscale dans la protection sociale, mais remplit mal ses devoirs primordiaux envers ses citoyens, qui continue d’allouer trop de ressources à la quête d’alliés politiques pour élargir sa base parlementaire. Un État durablement affaibli par la persistance de ses maux ancestraux : clientélisme, féodalisme régional, confusion entre argent public et privé. Jean-Jacques Fontaine fournit un utile mode d’emploi de la corruption, à tous les étages, dont l’État est à la fois victime et acteur. Comment ensuite s’étonner que les classes médianes urbaines brésiliennes, mieux éduquées et mieux informées qu’hier, se sentent aussi mal représentées par leurs élus? Qu’elles mettent en doute la légitimité même des trois grands pouvoirs de la nation dans lesquels elles se reconnaissent de moins en moins ? Et qu’elles descendent dans la rue pour le dire haut et fort ? L’auteur espère, et nous avec lui, que le sursaut de la société civile contre la corruption hâtera les indispensables réformes, notamment judiciaires, prélude à une moralisation de la vie publique. Dans ce domaine essentiel, comme dans beaucoup d’autres, le Brésil n’a pas fini de s’inventer.
8
INTRODUCTION Brésil… un drôle de pays bâti à l’envers, qui couvre la moitié de l’Amérique du Sud. Sur la carte, sa tête est en pleine forêt amazonienne, au nord de e l’Equateur, et ses pieds, 4'000 km plus bas, dans les savanes du 35 parallèle, en-dessous du Tropique du Capricorne. Economiquement cependant, c’est le pied qui commande, qui forge la prospérité. Le Brésil a bel et bien la tête à l’envers ! Voilà une nation pétrie de différences raciales, métissée à souhait, mais qui a su garder sa langue et une unité, forgée par cinq siècles de colonisation, alors que le reste espagnol du sous-continent s’est divisé en dix-neuf républiques différentes. Le Brésil est géant agricole, moteur industriel, sanctuaire environnemental, déboiseur frénétique, auteur d’une politique de redistribution sociale qui a sorti 30 millions de personnes de la pauvreté en vingt ans, mais aussi champion des inégalités, creuset de la violence et encore laboratoire d’une pacification des bidonvilles citée en exemple mondialement. Le Brésil est sans limites, le Brésil est un paradoxe. Le futur lui est toujours promis mais il ne se réalise jamais vraiment. Pourtant, le Brésil a toujours osé tout et son contraire, sans jamais s’attarder sur l’échec. C’est ce qui fait sa séduction. « Ici, le surréalisme n’a pas réussi à exister comme mouvement artistique, mais il est devenu art de vivre » persifle Zuénir Ventura, écrivain et critique littéraire. « Le Brésil n’est pas un pays pour les débutants » ajoute le compositeur Tom Jobim. « Le Brésil est cette terre de l’absurdité où il est difficile de comprendre, à la lumière de la logique et du bon sens, certaines choses étranges qui arrivent et sont admises comme normales », tente d’expliquer le musicien Tim Maia. On ne peut plus vrai ! Ce monde nous semble bien familier au premier abord, à nous Européens, mais plus on en pénètre les différents cercles, plus son identité profonde se révèle énigmatique.
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents