Résumé de l
25 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Résumé de l'économie sociale d'après les idées de Colins

-

25 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

J’ai, il y a de cela longtemps, rédigé un résumé fort succinct de la science sociale découverte par Colins. Il a été publié dans la Revue trimestrielle (de Bruxelles) en 1861.On m’a persuadé qu’il serait très utile de présenter, en raccourci, tout ce qui se rapporte plus spécialement à la partie économique du socialisme rationnel. C’est ce que je me propose de faire dans les lignes qui vont suivre.Je vais parler successivement de la personnalité de Colins, de ses idées sur l’économie sociale, idées que j’exposerai dogmatiquement ; je décrirai ensuite l’organisation de la propriété telle qu’elle existera dans la société future, puis je ferai voir le fonctionnement des institutions relatives à cette organisation ; je terminerai enfin en formulant et en rétorquant les objections que l’on a présentées contre la nouvelle théorie sociale.Fruit d’une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 3
EAN13 9782346075188
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

À propos de Collection XIX
Collection XIX est éditée par BnF-Partenariats, filiale de la Bibliothèque nationale de France.
Fruit d’une sélection réalisée au sein des prestigieux fonds de la BnF, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques de la littérature, mais aussi des livres d’histoire, récits de voyage, portraits et mémoires ou livres pour la jeunesse…
Édités dans la meilleure qualité possible, eu égard au caractère patrimonial de ces fonds publiés au XIX e , les ebooks de Collection XIX sont proposés dans le format ePub3 pour rendre ces ouvrages accessibles au plus grand nombre, sur tous les supports de lecture.
Agathon De Potter
Résumé de l'économie sociale d'après les idées de Colins
Résumé de l’Economie sociale
d’après les idées de Colins 1
 
J’ai, il y a de cela longtemps, rédigé un résumé fort succinct de la science sociale découverte par Colins. Il a été publié dans la Revue trimestrielle (de Bruxelles) en 1861.
On m’a persuadé qu’il serait très utile de présenter, en raccourci, tout ce qui se rapporte plus spécialement à la partie économique du socialisme rationnel. C’est ce que je me propose de faire dans les lignes qui vont suivre.
Je vais parler successivement de la personnalité de Colins, de ses idées sur l’économie sociale, idées que j’exposerai dogmatiquement ; je décrirai ensuite l’organisation de la propriété telle qu’elle existera dans la société future, puis je ferai voir le fonctionnement des institutions relatives à cette organisation ; je terminerai enfin en formulant et en rétorquant les objections que l’on a présentées contre la nouvelle théorie sociale.
I
Ce que je puis dire de Colins se réduit à bien peu de choses.
J’extrais les détails qui suivent, d’une notice qu’a publiée dans un journal suisse un de ses disciples dévoués, M. Hugentobler, auquel on doit la publication d’une grande partie des manuscrits du socialiste belge 2 . Je n’en rapporterai que les points les plus intéressants, ceux qui se rattachent aux études de Colins.
Jean-Guillaume-César-Alexandre-Hippolyte baron de Colins, né à Bruxelles le 24 décembre 1783, était fils du chevalier Colins de Ham, chambellan de l’Empereur à Bruxelles. Il fut élevé exclusivement par sa mère jusqu’à l’âge de sept ans et demi.
A cet âge son père, en raison des circonstances politiques, le plaça chez un vieil ami, ancien jésuite, honnête homme, vicaire de Dison.
A 18 ans, il fut nommé pour aller représenter à l’île de Saint-Domingue le plus riche habitant de la colonie. Arrivé à Paris, il y apprit la perte de Saint-Domingue.
La descente en Angleterre allait avoir lieu. Il s’enrôla volontaire comme simple hussard au 8 e régiment.
Envoyé à Lille pour apprendre son métier, il y suivit les cours de mathématiques et y remporta le 1 er prix de géométrie.
Il conquit tous ses grades sur le champ de bataille.
En 1810, il fut envoyé par son régiment à l’École impériale d’Alfort pour étudier l’hippiatrique. Il fut autorisé à y suivre les cours d’agriculture et d’économie rurale. En 1811, il y remporta le 1 er prix. En 1812, il fut mis hors concours comme trop fort. En 1813, la Société impériale d’agriculture lui décernait une médaille d’or pendant qu’il était sur le champ de bataille de Leipzig. En 1814, elle le recevait dans son sein.
Pendant son séjour à Alfort, il étudiait la médecine et suivait les cours à Paris.
En 1818, il fut reçu membre de l’Académie des sciences naturelles de Philadelphie.
En 1819, il passa aux Antilles espagnoles pour y défricher des terres. Il arriva à la Havane, muni pour le capitaine général de l’île de recommandations données par les ambassadeurs de France et des Pays-Bas, certifiant qu’il avait suivi une ligne politique différente de la leur, mais qu’il était homme d’honneur, méritant l’estime des honnêtes gens de tous les partis.
Reçu docteur à la Havane, il fut nommé Fiscal du tribunal de médecine, sur un district de 300 lieues carrées. Les plus beaux jours de ma vie, disait-il, se sont passés à la Havane, car je me suis seulement occupé de la médecine des pauvres.
En 1830, voyant flotter le drapeau tricolore dans le port de la Havane, il partit pour la France.
C’est vers 1833 qu’il se consacra exclusivement à l’étude des sciences et à leur coordination, dans le but d’arriver à la connaissance de la règle des actions tant individuelles que sociales.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents