Arts, langues et cohérence
259 pages
Français

Arts, langues et cohérence , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
259 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce deuxième ouvrage de la collection L'univers esthétique poursuit la réflexion sur la théorie de l'effet de vie en étudiant la cohérence d'une oeuvre d'art. Comment la cohérence est-elle conçue par le créateur, est-elle perçue par le récepteur ? En cherchant si l'exigence de cohérence - quii fonde la qualité d'un texte des points de vue de la langue et de la littérature - est une véritable règle acceptée dans différents arts et civilisations, les articles présentés dans cet ouvrage abordent des angles de vue complémentaires dans l'espace, de l'Occident à la Chine, et le temps, de l'ancien au contemporain.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2010
Nombre de lectures 181
EAN13 9782296446441
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

ARTS,LANGUE ET COHÉRENCE
L’univers esthétique Collection dirigée par Véronique Alexandre Journeau Indépendamment des critères esthétiques propres à une époque et à une culture, il semble bien qu’une esthétique générale puisse être approchée par l’étude des réactions psychiques au contact des œuvres. Distinctement des jugements théoriques et du goût, la perception sensible, pour subjective qu’elle soit, conditionnerait une appréciation sur la qualité d’une œuvre qui dépasse le temps et l’espace de sa création : elle révèle des effets plus ou moins consciemment insufflés par le créateur et ressentis par le récepteur, de l’ordre d’une intuition artistique, tantôt agissante tantôt éprouvante. La collection vise à développer ces recherches sur « la pensée créative » et « l’émotion esthétique » simultanément en comparatisme entre cultures (en particulier occidentales et asiatiques), et en correspondance entre les arts (perception par les sens) et avec les lettres (en particulier poésie). Déjà paru Musique et effet de vie, sous la direction de Véronique Alexandre Journeau, Préface de Danièle Pistone, 2009.
Sous la direction de Véronique Alexandre Journeau ARTS,LANGUE ET COHÉRENCE
L’HARMATTAN
Création de la couverture :Véronique Alexandre Journeau Réalisation infographique :Frédéric Vialle
© L'HARMATTAN, 2010 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-12896-5 EAN : 978229612896
SOMMAIRE AVANT-PROPOSpar Véronique Alexandre Journeau
INTRODUCTION Le corollaire « cohérence » de l’effet de viepar Marc-Mathieu Münch
DU TEXTE A LA MUSIQUE Éléments de cohérence et de cohésion :quelle portée dans un « texte » musical ? par Gottfried R. Marschall  Cohérence(s) dans le genre du poème chantéchinois()par Véronique Alexandre Journeau  Y a-t-il une cohérence de l’œuvre musicale ?par Marc Rigaudière La notion de cohérence dans le cas particulierde la polytonalité par Philippe Malhaire  La cohérence dans l’œuvre vocaleRetourpour soprano et petit ensemble de Yoshihisa Taïra par Hui-Mei Chen  Cohérence et continuité musicales :approche phénoménologique par Patrick Lang
7
 11
 21
 47
 73
 91
 103
 123
DE LA LITTÉRATURE AUX ARTS Vie, religion et art : recherches de la cohérencedans les débuts duJournalde Julien Green par Jean Ehret Fue(La flûte) de Nogami Yaekopar Brigitte Lefèvre e Le théâtre français à partir duXIXsiècle :éclatement et cohérence par Marie Burkhardt  Le discours théorique de Jean Dewasne :effet de vie et cohérence par Gérard Denizeau
PERSPECTIVES Esquisse et fragmentspar Michel Guiomar  La cohérence pensée et impensée :  quelques remarques en guise de postfacepar Danièle Pistone Présentationdes auteurs et résumés Index des noms cités Table des exemples musicaux et des illustrations
 143
 167
 181
 199
 215
 225
235 247 257
AVANT-PROPOS Véronique Alexandre Journeau Ce deuxième ouvrage de la collectionL’univers esthétique poursuit la réflexion sur la théorie de l’effet de vie en étudiant la cohérence d’une œuvre dans le domaine des arts. Marc-Mathieu Münch énonce ainsi, dans son avant-propos que « la cohérence […] est une force d’organisation du tout et des parties en vue d’une forme calculée, dynamique et rapidement repérable par l’esprit ». C’est le point de départ d’une étude dont cet ouvrage rend compte sous plusieurs angles : de la définition de la cohérence aux constats théoriques et effectifs de cette exigence universelle pour la réussite d’une œuvre à e e travers l’espace et le temps (Chine classique,XIX etXXsiècles en Occident, Japon contemporain), les genres (musique, littérature, peinture, théâtre) et leurs combinaisons (poésie, philosophie, journal ou nouvelle où l’art, qu’il soit musical ou pictural, joue un rôle), et les personnes (écrivains ou artistes). La session « Du texte à la musique » montre que « les facteurs de cohérence se manifestent par des mécanismes de cohésion » (Marschall) et que « l’agencement de mots en poésie et de notes en musique fonctionne de façon similaire, en particulier en Chine » (Journeau), puis détaille « la façon dont la cohérence en musique est abordée dans la théorie musicale germanique » (Rigaudière), prouve qu’elle est présente dans la polytonalité, « une forme d’écriture permettant d’exprimer l’ambivalence, la pluralité de l’être dans la simultanéité » (Malhaire), aussi bien que dans la
8ARTS,LANGUE ET COHÉRENCEmusique contemporaine japonaise où « une ambivalence existe toujours entre les passages non mesurés faisant appel seulement aux couleurs sonores et l’emploi du rythme métrique » (Chen) avant de conclure que « cette intégration des composants en unités supérieures se produit à tous les niveaux » (Lang). La session « De la littérature aux arts » cherche, dans les élargissements du texte à la littérature et de la musique aux arts comment « trouver le lieninvisible qui unit les unes aux autres toutes les phrases d’un livre » (Green cité par Ehret), comment « les cohérences sémantiques et métriques coexistent et se contredisent pour finalement construire l’unité de l’œuvre » (Lefèvre), et comment « les tracés sont nécessaires pour créer une étourdissante évolution mentale, invisible, des formes et leur assurer une cohérence, une compacité inusitées » (Dewasne cité par Denizeau) pour conclure que « la cohérence passe souvent par un jeu d’échos ou de parallélismes » (Burkhardt).
De l’ensemble se dégage un fil conducteur, la conscience que l’être est singulier et pluriel à la fois, comme l’œuvre, qu’il s’agit d’harmoniser des éléments parfois très disparates et de jouer avec des paramètres selon des règles de dépendance, de compatibilité, de concordance ou esthétiques, qui, pour être propres à une culture, une époque ou un genre, n’en sont pas moins comparables relativement au corollaire « cohérence » de l’effet de vie.
C’est le propos, en conclusion, de Michel Guiomar et de Danièle Pistone d’esquisser des perspectives pour la suite par leurs fragments et remarques.
INTRODUCTION
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents