La Pollinisation des arts
228 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La Pollinisation des arts , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
228 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

À travers l’histoire, l’art a nourri les esprits et les âmes.
Il est fascinant de voir aujourd’hui comment les artistes du passé influencent les créateurs actuels.
Les chapitres de ce livre tentent de démontrer qu’une œuvre n’est pas le fait d’un geste isolé. À travers les siècles, les artistes n’ont pas hésité à s’inspirer des phénomènes artistiques existants pour créer une œuvre originale personnelle.
Ces pages se veulent une série de pistes qui peuvent rendre l’étude des grands courants artistiques plus riches en interprétation en insistant sur les approches les plus connues et les plus faciles à décoder.
J’espère qu’elles sauront vous inspirer.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782897992330
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1050€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

La pollinisation des arts
L’influence réciproque des formes artistiques
Benoît Vanier




La pollinisation des arts – L’influence réciproque des formes artistiques
Benoît Vanier
© 2021 Les Éditions JFD inc.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Titre : La pollinisation des arts – L’influence réciproque des formes artistiques / Benoît Vanier
Identifiants : Canadiana 20200079239 | ISBN 9782897990923
Vedettes-matière : RVM : Art et cinéma. | RVM : Cinéma – Histoire. | RVM : Art – Histoire. | RVM : Création (Arts) au cinéma. | RVM : Art et photographie.
Classification : LCC N72.M6 V36 2020 | CDD 700.9–dc23
Les Éditions JFD inc.
CP 15 Succ. Rosemont
Montréal (Québec)
H1X 3B6
Courriel : info@editionsjfd.com
Web : editionsjfd.com
Tous droits réservés.
Toute reproduction, en tout ou en partie, sous quelque forme et par quelque procédé que ce soit, est strictement interdite sans l’autori- sation écrite préalable de l’éditeur.
ISBN : 978-2-89799-092-3
Dépôt légal : 1 er trimestre 2021
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada


Imprimé au Québec




3


Table des matières
Introduction 5
Chapitre 1 Premières manifestations 9
Chapitre 2 Lumière et cinéma 17
Chapitre 3 La fusion arts et cinéma : Bram Stoker’s Dracula de Francis Ford Coppola 47
Chapitre 4 Alexandre Colville et The Shining de Stanley Kubrick 67
Chapitre 5 L’impressionnisme en mouvement 79
Chapitre 6 L’expressionnisme au cinéma 103
Chapitre 7 Surréalisme animé 129
Chapitre 8 Un monde pop 153
Chapitre 9 Pop art et cinéma 177
Chapitre 10 Photographie ou peinture? 185
Conclusion Manifesto de Julian Rosefeldt 217
Notes de fin 223






5


Introduction
Depuis l’arrivée des moyens de communication numériques et de l’explosion des réseaux sociaux, la tentation d’isoler les différentes formes d’expression artistique l’une de l’autre est grande. Il est facile d’imaginer qu’une œuvre d’art existe elle-même, sans voir l’apport de l’histoire et des grandes réalisations artistiques qui ont inspiré les artistes de tous genres au fil du temps.
Une œuvre ne se crée pas spontanément. Elle est le fruit de plu- sieurs facteurs, l’inspiration, la connaissance, une certaine culture et un talent certain.
Léonard de Vinci l’avait bien compris. Science et art ne s’opposent pas, bien au contraire. Ils se complètent, se marient et s’inspirent. Les différentes connaissances sont des vases communicants qui se nourrissent mutuellement.
Le meilleur exemple est d’une simplicité désarmante. Léonard de Vinci était fasciné par le monde qui l’entoure et se plaisait à dire que la nature était son maître. Que ce soit le vol des oiseaux, le mou- vement des nuages, la magie de la nature, il cherchait constamment à démystifier son univers. Soulignons que Léonard de Vinci repro- duisait avec une grande exactitude les fleurs et les plantes pour en comprendre leur composition et leur physionomie.
Il était particulièrement intéressé par les mouvements de l’eau, des vagues et des marées. Plusieurs de ses écrits et dessins confir- ment son pouvoir d’observation. Il avait réussi à figer sur papier les vagues qui se fracassent sur un brise-lames lors de la crue des eaux. À partir de ces études, il en a incorporé les motifs dans certaines de ses œuvres. Dans la Vierge au Rocher (1508) 1 , Léonard de Vinci s’inspire de la turbulence des vagues pour illustrer la chevelure de ses personnages. La science au service de l’art.

1. Il en existe deux copies, une au Louvre à Paris et la seconde à la National Gallery de Londres, bien que la pérennité de cette dernière soit contestée.



La pollinisation des arts



6


C’est cette réflexion qui est la base des pages suivantes la « pol- linisation des arts ». En étudiant et analysant différentes formes d’expression artistique à différentes époques, il apparaît clairement que les artistes, peu importe leur modus operandi pour communi- quer leur vue du monde et leur passion artistique, n’hésitent pas à puiser l’inspiration dans l’histoire de l’art. Que ce soit au cinéma, en peinture ou même en photographie, les références culturelles sont nombreuses et leur influence est parfois subtile. Il est indéniable que la pensée artistique découle des approches artistiques et stylistiques, conscientes ou non, qu’on retrouve dans les grandes œuvres qui ont marqué l’évolution des arts.
S’appuyant sur différents courants et maintes œuvres marquantes de l’histoire, les chapitres suivants se veulent un guide de réflexion et de recherche. Bien que non exhaustifs, ils illustrent comment une œuvre peut revendiquer l’influence d’artistes majeurs de la grande histoire de l’art.



Introduction



7




La Vierge au Rocher (1508), National Gallery, Londres i,ii et le mouvement de l’eau, tel qu’ob- servé par Léonard de Vinci. Les vagues composent l’ensemble des cheveux de l’ange Uriel. (L’ange qui sauva Jean-Baptiste lors du massacre des Innocents)









Premières manifestations


1




La pollinisation des arts


10


Depuis la nuit des temps, les images façonnent notre monde et forgent notre pensée. Lorsque l’on pénètre dans une grotte préhistorique, comment ne pas vibrer devant ces animaux qui nous entourent et nous mettent en contact avec un univers passé qui échappe à notre compréhension?
Lascaux nous vient immédiatement à l’esprit, cette grotte vieille de 19 000 ans et qu’on qualifie à juste titre de cathédrale préhistorique, avec ses troupeaux d’animaux dessinés en utilisant les reliefs naturels, les volumes des formes rocheuses, le tout avec ce sentiment de mou- vement qui n’est pas sans rappeler les premières images du cinéma.
Malheureusement, la grotte naturelle originale est interdite au public à cause de la pollution causée par le CO 2 des visiteurs i Après Lascaux 2 (reproduction près du site original) et Lascaux 3 (une reproduction itinérante), la grotte de Lascaux 4 est la quatrième reproduction à l’échelle de la grotte originale. Elle est partie intégrante d’un grand espace muséal ouvert en 2016.
On dénombre environ 300 grottes préhistoriques en France et au nord de l’Espagne. Dans les montagnes des Pyrénées, nous pou- vons vivre la véritable aventure du spéléologue amateur et être en contact avec le passé.





Chapitre 1 – Premières manifestations


11


La grotte de Niaux est ouverte pour 25 visiteurs à la fois, sur réservation. Elle se visite avec un guide et l’équipement de spéléologie, casque et lampe électrique ii .
Nichée au cœur de la vallée de Vicdessos en Occitanie, la grotte de Niaux est une des rares grottes originales accessibles et contrôlée par le ministère de la Culture français. Pour visiter, il faut prendre rendez-vous avec un guide responsable et parcourir près d’un kilo- mètre sous terre, dans les mêmes passages foulés par les hommes du Paléolithique.
Coiffés d’une lampe torche, nous nous apprêtons à vivre une expé- rience intense et aller à la rencontre des premières manifestations dignes du grand art. Après une marche à travers les stalactites et les stalagmites, des passages étroits, de nombreux obstacles et le silence oppressant, nous arrivons dans une chambre ornée de magnifiques représentations d’animaux longtemps disparus.
Comment rester insensible à ce saut dans le temps de 13 000 ans.





La pollinisation des arts


12


13 000 ans nous séparent de la création de ces œuvres iii Plusieurs théories quant au sens de ces images divergent selon les experts, qui y vont des théories spirituelles à des pratiques de survie (la chasse), des œuvres décoratives.
Le salon noir, la salle la plus accessible, regorge d’illustrations de che- vaux, bisons, bouquetins… Le tout avec u

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents