De la plume à l écran: textes et films "en analyse"
200 pages
Français

De la plume à l'écran: textes et films "en analyse"

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
200 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Littérature et cinéma (domaine que l’on pourrait ouvrir aux productions télévisuelles) constituent les objets d’étude premiers de Gilles Visy. Des domaines, aux liens paradoxaux et souvent tendus, toutefois soudés par cette notion commune d’écriture. Qu’elle soit littéraire ou filmique, qu’elle concerne le passage de l’un à l’autre, d’un support à l’autre, elle est questionnée à travers cette collection d’articles qui soulève la problématique de l’adaptation – et ce qu’elle impose comme refonte du matériau initial –, qui interroge la manière dont le cinéma peut se positionner face à sa société ou au temps, mais encore les stratégies narratives mises en place au sein de deux grandes œuvres francophones. Un recueil d’articles mosaïque, où il est question de cinéma ou de littérature, de cinéma et de littérature, de leurs rapports intimes, voire substantiels, mais aussi de leurs natures exclusives. Et l’on reconnaîtra, au fil de ces pages et des analyses qu’elles dispensent, quelques-uns des thèmes transversaux chers à Gilles Visy, à savoir celui des métamorphoses de l’écrit, celui du culte, ceux encore de l’image, qu’elle soit filmique ou littéraire, et de la réception de l’œuvre. Un ouvrage qui, s’il prend la forme d’un bilan de recherches, atteste d’une démarche de chercheur originale et en perpétuel approfondissement.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 36
EAN13 9782748356328
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0071€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

De la plume à l’écran : textes et films « en analyse »
Gilles Visy De la plume à l’écran : textes et films « en analyse »
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0115281.000.R.P.2010.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2010
« L’artiste selon Balzac ou selon Cézanne ne se con-tente pas d’être un animal cultivé, il assume la culture depuis son début et la fonde à nouveau, il parle comme le premier homme a parlé et peint comme si l’on avait jamais peint. » Maurice Merleau-Ponty, Sens et non-sens, Paris, Gallimard, 1966, p. 24.
Préface L’ouvrage qu’on va lire est un recueil de textes écrits pour différentes revues, pour des collectifs, des sites Web, que l’auteur, Gilles Visy, a contribué à nourrir de ses ré-flexions et ce, bien avant la parution de son premier ouvrage consacré aux différentes adaptations par le ciné-ma des œuvres dédiées auColonel Chabert. L’auteur, en fin narratologue qu’il est, a pu, au fil de son parcours d’enseignant-chercheur à l’université, inter-roger les enjeux qui sont au cœur du processus de transformation d’une œuvre littéraire en une œuvre filmi-que. On l’aura compris,De la plume à l’écran est en somme l’expression qui concentre le sujet de l’adaptation. « Adaptation », « transformation », « traduction », « réin-terprétation », « illustration » ou « adoption » (pour reprendre le terme de Claire Denis expliquant ainsi sa dé-marche cinématographique vis-à-vis de l’essai de Jean-Luc Nancy,L’Intrus), les termes sont multiples et expo-sent la pluralité des possibles en la matière. Pour Gilles Visy, il s’agit finalement de clarifier le fonctionnement sémiologique d’un texte filmique en tant que transforma-tion d’un écrit littéraire, dans le cadre d’un processus dialectique où théories du cinéma et théories littéraires s’articulent et s’opposent même parfois. Et s’il aborde le geste de l’adaptation de manière frontale dans les premiè-res pages de son ouvrage, il faut noter le changement d’orientation qu’il opère au fil des pages. En effet, Gilles Visy explore également la périphérie de cet exercice de recomposition qu’impose la mise en scène d’un écrit. « Cette chrysalide qui devient papillon » (pour reprendre
9
les termes de Jean-Claude Carrière) invite en effet à une analyse bien plus large, qui concerne certes le champ de la pragmatique, mais également celui de la réception specta-torielle, ainsi que celui de la dimension poétique et politique de l’œuvre. Ainsi, la transposition d’un écrit pour le petit ou le grand écran exige une approche « technique » et suppose encore la conscience d’un imaginaire visuel et sonore qui engage, pour l’analyste, l’exploration de territoires divers d’ordre esthétique, psychologique, historique, voire psy-chanalytique. L’analyse intertextuelle impose ce regard panoptique que l’auteur parvient à déployer chapitre après chapitre. Les deuxième et troisième parties de cet ouvrage pren-nent donc la mesure de cet effort exploratoire qui, chez Gilles Visy, se situe sur le versant filmique, puis dans un second temps sur celui du littéraire ; l’auteur rendant compte par cette approche distanciée de la possibilité de regarder un champ (textuel) tout en observant, de biais, son contrechamp. Sur le terrain de la sémiologie, Gilles Visy s’attache donc tout d’abord à l’analyse d’œuvres filmiques dont les narrations sont travaillées par les notions d’identification et de représentations spatio-temporelles qui viennent nour-rir le trouble identitaire ; ce trouble qui habite chacun des personnages impliqués dans les trois récits à l’étude (Mu-riel, Rambo et Ali). Puis, comme le retour logique à cette seconde partie, une troisième vient à l’inverse révéler le potentiel filmique d’œuvres littéraires qui ont la particularité d’être, elles aussi, ancrées dans l’imaginaire poétique où le temps, l’espace et l’identification ont à nouveau toute leur place. La dernière partie de cette étude s’offre au lecteur comme la continuité théorique des textes qui l’ont précé-dée. Plus qu’un éclairage, cette triple perspective définitionnelle (étymologique, sémantique et analytique)
10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents