Gilbert Touchard « rien »
244 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Gilbert Touchard « rien » , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
244 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Scénario comique dont le personnage principal est un homme nommé Gilbert Touchard. L’originalité de ce dernier en fait un être attachant qui ne prend pas la vie au sérieux. Pour lui, tout est matière à la dérision et sa vie va prendre une tournure inattendue. Sans le vouloir, il va transmettre sa joie de vivre et son goût prononcé pour les plaisanteries à son fils qui en fera plus tard son métier.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 mars 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9782312039442
Langue Français

Extrait

Gilbert Touchard « rien »
Eric Guillot
Gilbert Touchard « rien »
La vie est une longue blague qui, petit à petit, nous fait mourir de rire…












LES ÉDITIONS DU NET 22, rue Édouard Nieuport 92150 Suresnes
© Les Éditions du Net, 2016 ISBN : 978-2-312-03944-2
Liste des personnages
Gilbert Touchard (le père)
Jeannot (fils de Gilbert)
Yvonne (mère de Gilbert)
Lee Dee (la compagne de Gilbert)
Monsieur Dee (père de Lee)
Madame Dee (mère de Lee)
Lydie (ex femme de Gilbert)
Pierre (le compagnon de Lydie)
Nathan (fils de Pierre)
Hanna (vendeuse et amie de Lee)
Rémi (l’agent de pôle emploi)
Simon (le médecin de famille)
Docteur Ben Haouit (médecin de la maison des cyprès)
Nadine (infirmière de la maison des cyprès)
Monsieur Rencien (le voisin de Gilbert)
Denis (camarade de Jeannot)
Edouard (camarade de Jeannot)
Charles (élève et fils du maire)
Mère de Charles
Ludivine (élève et première de la classe)
René (patron du café)
Marcel (l’alcoolique)
Le directeur de l’école
Renée lemaître (la maîtresse d’école)
Lépine (PDG du centre commercial)
Jean (directeur du centre commercial)
Madame Leszczynski (Chef du personnel)
José González (chef de la sécurité)
Tony (agent de surveillance)
Kevin (agent de surveillance)
Mehdi (agent de surveillance)
Bruno Chamfrault dit Nono (le commissaire de police)
Justine (secrétaire du commissariat)
Denise (la boulangère)
Polo (le boulanger)
Jeanne (fille de Gilbert et de Lee, douze ans plus tard)
Wenn (élève ayant le rôle du vampire)
La cliente brune
La cliente blonde
Le serveur du restaurant chinois
Le serveur du restaurant à Paris
Le patron du karaoké
Le serveur de la galerie marchande
Le client du centre commercial
Le policier
S CÈNE 1
G ILBERT
A Pôle emploi
Bonjour, je me présente, je m’appelle Gilbert Touchard. Que voulez-vous, on ne choisit pas son prénom. A vrai dire, c’est à cause de mes parents qui n’arrivaient pas à me trouver un prénom. Du coup, comme mon grand-père s’appelait Gilles et ma grand-mère Berthe, ils m’ont appelé Gilbert… sans « e » à la fin, bien sûr ! Et vous, c’est comment votre prénom ?
R ÉMI
Euh… Rémi, mais…
G ILBERT
Ah vous, vous êtes musicien. Eh oui, Do Rémi Fa Sol La Si Do, gratte-moi la puce que j’ai dans le dos, si tu avais gratté plus tôt, elle ne serait pas montée si haut. Ha ! Ha ! Ha ! Trop fort !
R ÉMI
Bon, monsieur Touchard, revenons-en à votre inscription. Avez-vous déjà été inscrit à Pôle emploi ?
G ILBERT
Jamais. Chez les Touchard, nous avons toujours travaillé. D’ailleurs, mon défunt père était artisan boulanger dans le Loir-et-Cher à mon cœur. « Cher à mon cœur » ! Trop fort ! Ha ! Ha ! Ha ! Je me souviens de l’odeur du bon pain chaud. Mon père me disait souvent : « Gilbert, touche à rien, tu vas me mettre dans le pétrin ! » Touchard rien, pétrin, elle est bonne celle-là !
R ÉMI
Oui, oui… Sur votre fiche, à la question : que cherchez-vous comme emploi, vous avez inscrit : « Tout, sauf boulanger ». Pourquoi ?
G ILBERT
Voyez-vous, pendant des années j’ai suivi les conseils de mon père et donc je ne touchais à rien. Du coup aujourd’hui, je ne connais rien à ce métier !
R ÉMI
Je vois, monsieur Touchard, je vois. Quelle est votre situation familiale aujourd’hui ?
G ILBERT
Je suis divorcé depuis deux ans. Je ne la supportais plus, elle me répétait toujours la même chose : « T’aurais dû travailler aux PTT, Petit Travail Tranquille, à la RATP, Reste Assis T’es Payé, ou à EDF, Enfant De Fainéant. » Alors là je me mettais dans une colère terrible et je cassais toutes les allumettes une par une. Il m’est arrivé d’en casser deux boîtes entières !
R ÉMI
C’est incroyable, vous ne vous arrêtez jamais monsieur Touchard !
G ILBERT
Ah si, au feu rouge et au stop ! Pourquoi, pas vous ?
R ÉMI
Si, si… Avez-vous des enfants ?
G ILBERT
Un.
R ÉMI
Avez-vous des enfants ?
G ILBERT
Oui je viens de vous le dire : un !
R ÉMI
Excusez-moi, je ne sais plus où j’en suis !
G ILBERT
Oh, ça m’arrive souvent, c’est le stress. Mon docteur m’a conseillé de rire le plus souvent possible. Tenez, une petite blague pour vous détendre. C’est un homme qui n’a plus de travail, alors il va s’inscrire à Pôle emploi où il rencontre un agent et lui dit : « Bonjour Monsieur, je cherche du boulot. » Alors l’agent lui répond : « Si vous cherchez du boulot, il va falloir vous retrousser les manches et prendre votre courage à deux mains puis aller en forêt ! » Alors le pauvre homme, éperdu, lui demande : « Et pourquoi devrais-je aller en forêt ? » A ce moment l’agent lui répond : « Eh bien, dans la forêt, vous trouverez du chêne, du châtaignier, du peuplier et du boulot ! »
Vous voyez, j’ai réussi à vous faire sourire. Le stress qui était en vous est parti comme par magie. Bon, ce n’est pas le tout mais il y a mon Jeannot qui m’attend dans le hall d’entrée. Surtout Rémi, n’hésitez pas à me contacter quand vous le souhaitez !
R ÉMI
Euh… monsieur Touchard ?
G ILBERT
Appelez-moi Gilbert !
R ÉMI
Oui… Avant que vous ne partiez, si je peux me permettre, j’ai juste une petite question d’ordre personnel.
G ILBERT
Mais je vous en prie Rémi !
R ÉMI
Pourquoi avez-vous appelé votre fils Jeannot ?
G ILBERT
En fait, c’est à cause du gynécologue qui avait certifié que nous aurions une fille. Mais au moment de l’accouchement, quand Jeanne est sortie, tout le monde a poussé un cri d’étonnement : « Oh, c’est un garçon ! »
Eh oui, il avait une atrophie du zizi ! Du coup, ma femme et moi avons récupéré ce "oh" d’étonnement pour le mettre à la fin de Jeanne, ce qui a donné Jeannot.
R ÉMI
Je vois… Au revoir Gilbert.
G ILBERT
A bientôt Rémi !
J EANNOT
Enfin Papa, ça fait une heure que je t’attends !
G ILBERT
Tu sais bien que Papa avait une réunion très importante !
J EANNOT
Tu travailles toujours dans la recherche ?
G ILBERT
Oui, toujours.
J EANNOT
Et qu’est-ce que tu recherches ?
G ILBERT
Je suis à la recherche d’un emploi… euh… d’un employé pour m’aider dans mes recherches.
J EANNOT
Ah bon ?!
G ILBERT
Allez viens mon Jeannot, on rentre à la maison. Mamie nous attend.
J EANNOT
Dis Papa, pourquoi mamie Yvonne me demande toujours où sont les toilettes ?
G ILBERT
Parce que Mamie est un peu malade. Elle perd la mémoire. D’ailleurs, j’avais complètement oublié, nous avions un rendez-vous à dix-sept heures chez le médecin. Dépêche-toi mon Jeannot, on va être en retard !
J EANNOT
A la maison
Coucou, c’est nous ! Eh ben, pourquoi tu pleures Mamie ?
Y VONNE
Pourquoi Bernard n’est pas là ?
G ILBERT
Mais enfin Mamou, Bernard est décédé depuis maintenant plus de dix ans !
Y VONNE
Non, il est parti chercher du tabac et il m’a dit qu’il revenait tout de suite.
G ILBERT
Bon, d’accord. Mais en attendant nous devons allez voir le docteur Legros !
Y VONNE
C’est vrai qu’il est un peu bedonnant mais de là à l’appeler le gros !
G ILBERT
Mais non Mamou, c’est son nom de famille. Allez, je prends ton carnet de santé et on y va !
Y VONNE
Mon petit garçon, saurais-tu où sont les toilettes ?
J EANNOT
Au fond du couloir, Mamie.
G ILBERT
Il est l’heure, dépêchons-nous ! Jeannot, sais-tu comment appelle-t-on un ascenseur en Chine ?
J EANNOT
Non ?
G ILBERT
Comme en France, tu appuies sur le bouton ! Tu es bête ou quoi ? Hein Mamou qu’il est bête ?
Y VONNE
Une bête ? Où ça ?
G ILBERT
Non Mamou, je plaisantais !
Y VONNE
Tu parles d’une plaisanterie ! Tu es bête ou quoi ?
S CÈNE 2
G ILBERT
Chez le médecin
Bonjour Simon !
S

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents