Conjugaisons de parler libanais
136 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Conjugaisons de parler libanais

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
136 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Les Conjugaisons de parler libanais sont composées de deux parties. La première conjugue en détail 80 verbes de toutes les catégories et donne avec chaque verbe plusieurs exemples de phrases. La seconde met à disposition plus de 500 verbes avec leurs radicaux, vous permettant de les conjuguer à tous les temps. Et enfin, un appendice récapitule tous les modèles verbaux en quelques tableaux.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 décembre 2011
Nombre de lectures 114
EAN13 9782296475298
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

CONJUGAISONS DE PARLER LIBANAIS
www.parlerlibanais.fr
www.antoinefleyfel.com
contact@antoinefleyfel.com










© L'HARMATTAN, 2011
5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005

Paris http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr


ISBN : 978-2-296-56274-5
EAN : 9782296562745
Antoine Fleyfel






CONJUGAISONS DE PARLER LIBANAIS























L’HARMATTAN
Ouvrages du même auteur :
Manuel de parler libanais , Paris, L’Harmattan, 2010.
Exercices de parler libanais , Paris, L’Harmattan, 2010.
La théologie contextuelle arabe, modèle libanais , Paris, L’Harmattan, 2011.
Aux très chères
Tania et Lydia
et à leurs familles
Introduction
Ces Conjugaisons de parler libanais s’inscrivent dans la continuité du Manuel de parler libanais (L’Harmattan 2010) et des Exercices de parler libanais (L’Harmattan 2011). Cet outil de travail conjugue tous les modèles de verbes en détail et met à la disposition de l’apprenti du parler libanais plus de 500 verbes.

Il est possible d’utiliser les Conjugaisons de parler libanais sans passer par le Manuel ou les Exercices .
Cependant, pour comprendre la logique des temps grammaticaux ainsi que les catégories des verbes et leur fonctionnement détaillé, il est indispensable de se référer au Manuel de parler libanais .

Les Conjugaisons de parler libanais sont composées de deux parties suivies d’un appendice :
La première partie conjugue en détail cinq verbes de chaque catégorie (à l’exception des verbes de la catégorie I, c, 3 qui sont rares). Pour une meilleure compréhension du sens que revêt ces verbes en libanais, et pour une intelligence plus claire des temps grammaticaux, plusieurs exemples de phrases sont donnés, ainsi que des remarques si besoin.

Pour l’explication en détail des temps grammaticaux et de la logique des conjugaisons, se référer au Manuel de parler libanais (leçons trois à dix). Toutefois, rappelons brièvement que l’accompli correspond au passé composé, l’inaccompli aux différentes formes de présent et de futur, et les participes à des logiques propres au dialecte libanais qu’il faut assimiler au fur et à mesure de la pratique. Avant chaque tableau, le détail de chaque verbe est donné de la sorte :

Remercier : chakar/échkour/chkor/chékir/machkour
Verbe : accompli/inaccompli/impératif/participe actif/participe passif

Les Conjugaisons respectent les catégories de verbes telles qu’expliquées dans le Manuel de parler libanais .
Cependant, elles ajoutent certains détails très minutieux qui ne modifient en rien la répartition des catégories de verbes présente dans la première édition du Manuel .

La seconde partie met à disposition plus de 500 verbes avec leurs radicaux, vous permettant de les conjuguer à tous les temps. Ainsi, pour chaque verbe, vous trouverez ce qui suit :



L’accompli indique la troisième personne du masculin singulier qui est la forme la plus simple permettant la conjugaison. L’inaccompli indique le radical permettant la formation de toutes les personnes. L’impératif et les participes indiquent les masculins singuliers. Tous les verbes n’ont pas de participes passifs.

Pour constater comment la conjugaison du verbe se fait en détail, il vous suffit de vous référer à la catégorie du verbe indiquée. Celle-ci vous fournira à chaque fois cinq modèles de verbes conjugués qui varieront souvent avec la présence de consonnes emphatiques. Il est fortement conseillé, voire nécessaire, de retenir au moins un verbe de chaque modèle afin de s’y référer lors de votre conjugaison de n’importe quel verbe. Cependant, cela ne devrait être que la première étape, puisque l’idéal consisterait à ce vous conjuguiez par la suite en vous appuyant sur votre réflexe.

Les verbes marqués par un astérisque « * » sont des verbes conjugués dans la première partie.

L’appendice met à votre disposition des tableaux récapitulatifs de tous les modèles des catégories verbales exposées dans les deux parties de cet ouvrage.

Il vous sera très utile de vous exercer à conjuguer des verbes mentalement, mais aussi par écrit, pour une plus grande spontanéité de votre pratique du parler libanais. De plus, ne négligez pas les exemples qui vous sont donnés, ils pourraient s’avérer d’une grande utilité.

Rappelez-vous que l’un des moyens principaux de l’apprentissage d’une langue est la répétition. Ainsi, ne vous lassez pas de conjuguer et de reconjuguer, tout en essayant de retenir le plus grand nombre de verbes.

Je remercie encore une fois tous mes élèves de parler libanais avec qui je passe toujours d’excellents moments d’échange.

« L énsén ma byét3allam élla mén kiso ! ».
(L’homme n’apprend que de son propre sac ; dicton libanais).


Antoine Fleyfel
www.parlerlibanais.fr
www.antoinefleyfel.com
contact@antoinefleyfel.com
Avertissement

Le but de ces conjugaisons est l’apprentissage du dialecte libanais. Ainsi, pour une compréhension plus claire de la structure des phrases et du vocabulaire, la traduction française des exemples de phrases données après les conjugaisons des verbes s’inscrit parfois dans une logique de « mot à mot ». Si une telle méthode permet de comprendre davantage la structure du parler libanais, elle a l’inconvénient de sacrifier l’élégance de la langue française. Que soient excusées les tournures de phrases parfois peu esthétiques, l’utilisation des temps peu orthodoxe ainsi que les expressions bizarres ; c’est uniquement dans le but de rendre fidèlement compte du sens des mots et des tournures libanaises qu’il est opéré de la sorte.

La nomenclature utilisée dans ce livre est la même que celle utilisée dans le Manuel de parler libanais .
Rappelons-la :


- Nomenclature : le trait sous une voyelle « é » signifie sa prolongation (ce qui doublera le temps de sa prononciation). Le trait sous une consonne « t » signifie l’alourdissement de sa prononciation (elle sera dite emphatique). L’accent circonflexe sur une voyelle « â » rend sa prononciation plus grave (voyelle emphatique) ; cela se produit généralement lorsqu’une voyelle est suivie ou précédée d’une consonne emphatique. Un « a » emphatique = « â » ; un « é » emphatique = « ô ». Exemples : « té » et « tô », « da » et « dâ » .


- Prononciation : si dans la description ci-dessous, il n’y a pas d’explication à côté d’une lettre, cela veut dire qu’elle se prononce comme en français.

A ; B ; T ; J ; H spirante laryngale sourde (comme dans le terme hayét : vie). Certains rendent compte de cette lettre par un « 7 » ; Kh comme le « J » de José en espagnol Certains rendent compte de cette lettre par un « 5 » ; D ; Z ; R il faut les rouler en libanais sinon ils ressembleraient à un « gh » ; S comme dans « sel », sinon, nous utilisons un « z » ; Ch ; S lettre alourdie (s emphatique) ; D lettre alourdie (d emphatique) ; T lettre alourdie (t emphatique) ; 3 nous utilisons un « 3 » parce qu’il ressemble à cette lettre en arabe. Spirante pharyngale sonore. Cette lettre se prononce comme si nous prononcions deux « a » de suite ; Gh se prononce comme les « r » en français ; F ; K ; L ; M ; N ; H comme dans le « h » de « hello » en anglais (toujours aspiré) ; W ; Y comme dans yoyo ; É ; I ; O ; 2 qui ressemble à la « hamza » arabe : c’est une attaque vocalique (occlusive laryngale).

Cette description de la prononciation libanaise reste insuffisante. Il faut absolument se référer à un professeur ou à n’importe quelle personne libanaise. Le CD inclus avec les Exercices de parler libanais pourrait être d’une grande utilité pour s’exercer sur la prononciation.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents