Créole mauricien
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Créole mauricien

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Attention, livre numérique hautement enrichi !

Envie d’un séjour enchanteur dans le lagon et la lumière de l’Île Maurice ? Avec plus de 2 heures de conversation audio, le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre séjour dans cette île paradisiaque.

°Plus de 2h d’audio

°Initiation à la langue : 21 leçons de créole mauricien

°Les phrases et les mots indispensables

°Toute la prononciation

°Toutes les situations du voyage

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 août 2015
Nombre de lectures 41
EAN13 9782700561593
Langue Français
Poids de l'ouvrage 57 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Créole mauricien
Sommaire Copyright Page de titre Avertissement Introduction Comment utiliser ce guide La partie “Initiation” La partie “Conversation” République de Maurice : faits et chiffres Un peu d’histoire Île Maurice : données linguistiques Apprendre le créole mauricien Initiation 1 er jour Anou fer konesans – Faisons connaissance 2 e jour Eski sa valiz-la pou ou? – Est-ce votre valise ? 3 e jour Sirman li pe atann nou! – Il doit sûrement nous attendre ! 4 e jour Anou al dekouver Moris – Allons découvrir Maurice 5 e jour Mo santi mwa ere! – Je me sens heureux ! 6 e jour Seki mo ena, mo pou donn ou – Ce que j’ai, je vous le donnerai 7 e jour Ki ou gagne? – Qu’est-ce qui vous arrive ? 8 e jour Nou zwenn? – On se voit ? 9 e jour Koz ar mwa, anou koze… – Parle-moi, parlons… 10 e jour Mo finn fini dezene, mo pe vini la! – J’ai fini de déjeuner, j’arrive ! 11 e jour Anou prepar nou! – Tenons-nous prêts ! 12 e jour Mo ena enn frer ek enn ser – J’ai un frère et une sœur 13 e jour Ena enn bann dimounn deor – Il y a des gens dehors 14 e jour Mo vwayaz, mo boner – Mon voyage, mon bonheur 15 e jour Sa kado-la pa pou mwa, li pou twa – Ce présent n’est pas le mien, c’est le tien 16 e jour Sa lavil-la apel Vacoas – Cette ville s’appelle Vacoas 17 e jour Si letan ti bon, nou ti pou al promne – S’il faisait beau, nous nous promènerions 18 e jour Anou al get defile – Allons voir le défilé 19 e jour Ankor enn tigit zefor, nou pe arive! – Encore quelques pas et nous y sommes ! 20 e jour Mwin nou tarde, pli vit nou pou arive! – Moins on aura de retard, plus vite on arrivera ! 21 e jour Tipti bebet, gro pikir – Petits insectes, vilaines piqûres Les indispensables Enn, de, trwa : compter en créole mauricien Lire et prononcer le créole mauricien Les voyelles Les consonnes Se repérer dans le temps Des mots pour tous les jours Des questions pour s’en sortir dans tous les cas Conversation Premiers contacts Salutations Souhaits Pour prendre congé Accord, désaccord Questions, réponses Remerciements et politesse Langues et compréhension Rencontres et présentations Se présenter ou présenter quelqu’un Dire d’où l’on vient Dire son âge Famille Emploi, activités et études Religion Le temps qu’il fait Sentiments et opinions Invitations, visites Un rendez-vous ? L’amour Temps, dates et fêtes Dire l’heure Les jours de la semaine Les mois Vocabulaire du temps et des saisons Les moments de la journée Appel à l’aide Urgences En cas de perte ou de vol Sur la route Voyager Contrôle de passeport et douane En avion Les taxis Change Circuler en voiture Location de voiture Les transports Autres mots utiles Écriteaux et panneaux En ville Pour trouver son chemin Indiquer le chemin Les points cardinaux En bus Visite d’expositions, musées et sites Autres curiosités À la poste Au téléphone Internet L’administration À la banque Sorties au cinéma, au théâtre et au concert Chez le coiffeur Plages, randonnées, excursions, sports et loisirs À la plage Randonnées et excursions Sports et loisirs En bateau La faune et la flore La flore Hébergement Réservation d’hôtel Vocabulaire des services et du petit-déjeuner En cas de petits problèmes… Régler la note Nourriture Au restaurant Spécialités et plats traditionnels Vocabulaire des mets et produits Les desserts Boissons alcoolisées Autres boissons Achats et souvenirs Magasins et services Livres, revues, journaux Vêtements et chaussures Bureau de tabac Photo Provisions Souvenirs Rendez-vous professionnels Fixer un rendez-vous Visiter l'entreprise Santé Chez le médecin et aux urgences En cas d’urgence Symptômes Douleurs et parties du corps Santé de la femme Soins médicaux Diagnostic Chez le dentiste Chez l’opticien Pharmacie
© Assimil 2015
EAN numérique : 9782700561661
ISBN papier : 978-2-7005-0661-7
Création graphique : Atwazart

Réalisation de l'ePub : Prismallia
Contrôle de l'ePub : Céladon éditions
Créole mauricien

Arnaud Carpooran




B.P. 25
94431 Chennevières-sur-Marne cedex
France
Avertissement

Remerciements
Je tiens à remercier les personnes qui m’ont accompagné, conseillé et aidé pour l’élaboration de ce guide, en particulier ma collaboratrice Yannick Bosquet-Ballah, ma relectrice Gaëlle Bass, mon superviseur audio Guillaume Fon Sing et enfin mes locuteurs Shrita Hassamal et Kavish Choonea.


Ce manuel ne prétend pas remplacer un cours de langue, mais si vous investissez un peu de temps dans sa lecture et apprenez quelques phrases, vous pourrez très vite communiquer. Tout sera alors différent, vous vivrez une expérience nouvelle.

Un conseil : ne cherchez pas la perfection ! Vos interlocuteurs vous pardonneront volontiers les petites fautes que vous pourriez commettre au début. Le plus important, c’est d’abandonner vos complexes et d’oser parler.
Introduction Comment utiliser ce guide La partie “Initiation” La partie “Conversation” République de Maurice : faits et chiffres Un peu d’histoire Île Maurice : données linguistiques Apprendre le créole mauricien
Comment utiliser ce guide

La partie “Initiation”
Vous disposez d’une petite demi-heure quotidienne ? Vous avez trois semaines devant vous ? Commencez par la partie “Initiation”, 21 mini-leçons qui vous donnent sans complications inutiles les bases du créole mauricien, celui dont vous aurez besoin pour comprendre vos interlocuteurs créolophones et vous adresser à eux :
- découvrez la leçon du jour et lisez les phrases créoles, le mot- à-mot, cela vous permettra de vous imprégner des structures et des constructions de phrase en créole mauricien ;
- lisez ensuite les brèves explications grammaticales : elles vous expliquent quelques mécanismes linguistiques que vous pourrez réutiliser avec facilité ;
- faites le petit exercice final, vérifiez que vous avez tout juste… Et dès le lendemain, passez à la leçon suivante ! La régularité de votre apprentissage conditionne l’efficacité de notre méthodologie.

La partie “Conversation”
Pour être à l’aise dans toutes les situations courantes auxquelles vous serez confronté durant votre séjour, la partie “Conversation” de ce guide vous propose une batterie complète d’outils : du vocabulaire, bien sûr, mais aussi des structures de phrase variées que vous pourrez réutiliser en contexte. Vous le verrez, tous les mots créoles sont accompagnés de leur traduction. Même si vous n’avez aucune connaissance préalable du créole, ce “kit de survie” prêt à l’usage fera de vous un voyageur autonome.
République de Maurice : faits et chiffres


L’île Maurice, autrefois l’Isle de France, est l’île principale de la République de Maurice, située au sud-ouest de l’océan Indien, au cœur de l’archipel des Mascareignes entre La Réunion à l’ouest et l’île Rodrigues à l’est.
Les principaux secteurs industriels sont le textile, le tourisme et l’agriculture. Ses plaines côtières et un plateau central ont d’ailleurs permis pendant longtemps la culture intensive de la canne à sucre et du thé. La barrière de corail qui borde l’île permet de protéger les lagons et les plages.

Population 1 307 000 habitants Capitale Port-Louis (au nord-ouest de l'île) Superficie
2040 km 2 pour l’ensemble du territoire (l’île Rodrigues, Agaléga, Cargados Carajos et l’archipel Saint-Brandon)
1865 km 2 pour l’île Maurice uniquement.
Île Maurice : 65 km du nord au sud et 45 km d’est en ouest
Île Rodrigues: 18 km du nord au sud et 8 km d’est en ouest Point culminant Piton de la Petite Rivière Noire (828 mètres) Principales langues administratives et langues officielles de fait Français, créole, anglais Langues des médias,principales langues de communication orale Créole, français, bhojpuri Autres langues présentes sur le sol Hindi, ourdou, tamil, telugu, marathi, mandarin, hakka, cantonais, arabe Régime politique République parlementaire Fête nationale Fête de l’Indépendance (12 mars)
Un peu d’histoire


La composition démographique de l’île et ses particularités ethnoculturelles, sont le fruit d’une histoire coloniale en trois phases :

La période hollandaise 1598 prise de possession de l’île ; 1638 début de la colonisation jusqu’en 1710. La trace la plus marquante réside dans le nom du pays lui-même : Mauritius ; nom donné en hommage au stathouder Maurits Van Nassau. Parmi les autres réminiscences de cette époque figurent d’autres toponymes comme : Flacq, Flic en Flac, Surinam, Plaines Wilhems, etc.

La période française , deuxième phase coloniale, 1715 prise de possession de l’île ; 1721 début de la colonisation effective jusqu’en 1810. C’est la période pendant laquelle va se former la principale ossature sociolinguistique orale du pays, encore patente aujourd’hui, et où prédominent respectivement sur le plan populaire et médiatique, le créole et le français.

À partir de 1810, date d’arrivée des Britanniques , une diglossie institutionnelle va s’installer progressivement entre l’anglais et le français ; l’anglais va devenir, petit à petit, la langue scripto-administrative du pays (langue de l’administration publique, juridique et de l’instruction publique) et le français, celle des médias et de l’embourgeoisement urbain. Le créole, quant à lui, continuera, contre vents et marées, à être la principale langue populaire et orale du pays.
Île Maurice : données linguistiques

Maurice se caractérise par sa diversité culturelle, religieuse et linguistique. Le créole est parlé sur l’ensemble du territoire mauricien, c’est-à-dire, à l’île Maurice, son territoire principal, mais aussi à Rodrigues, à Agalega et à Saint-Brandon (soit un total de 1,3 million d’habitants).
Le français et l’anglais y sont également présents mais jouissent, contrairement au créole, d’un degré de prestige plus élevé. Ces trois langues véhiculaires, utilisées à des degrés divers par l’ensemble de la population, côtoient d’autres langues qui ont davantage une valeur intracommunautaire ou ethno-symbolique : des langues indiennes (parmi lesquelles le hindi, l’ourdou, le tamoul, le télougou, le marathi et le bhojpuri), trois langues chinoises (le mandarin, le hakka et le cantonais) et l’arabe. Ce pluralisme ethnolinguistique fait la spécificité de Maurice et la fierté des Mauriciens. Le créole mauricien a pendant longtemps été considéré par les Mauriciens eux-mêmes comme un “patois”. C’est à la fin des années 1960, après l’indépendance du pays en 1968 qu’il commence à faire l’objet de revendications politiques, visant à le faire reconnaître officiellement comme une langue à part entière. Cette reconnaissance n’interviendra qu’en 2011, avec l’officialisation d’une orthographe fixe, laquelle précèdera de quelques mois l’introduction de l’enseignement du créole dans les écoles primaires de la république.
Apprendre le créole mauricien


Le créole mauricien est une langue à base lexicale française, la plupart de ses mots proviennent logiquement de cette langue. Cependant leur créolisation leur a souvent fait subir des transformations non-négligeables tant au niveau de leur forme (prononciation et grammaire) qu’au niveau de leur signification.
Nous l’avons vu, ce n’est qu’en 2011 que le créole mauricien s’est vu officiellement reconnaître comme langue à part entière.

Dans le sillage de cette reconnaissance, l’établissement de règles orthographiques fixes. Quelques aspects d’ordre général sont à retenir.
D’abord, il n’y pas de lettres muettes en créole mauricien, comme c’est souvent le cas en français ; en effet, toutes les lettres se prononcent, même le « s » en position finale. Ainsi pas se prononce [passe] , banane [banané] , bat [batte] .
Il est à noter qu’il n’y a pas d’accent sur les mots créoles. En effet, comme en français, l’accent tombe en général sur la dernière syllabe des mots ou des groupes de mots «  e  » ne se prononce que d’une seule façon [é] .

Du point de vue grammatical, il faut garder en tête que le genre n’existe pas en créole mauricien, tous les mots sont neutres. De même, il n’y a pas de marque grammaticale spécifique pour indiquer le nombre, pas de « s » ou de « x » à la fin des mots pour indiquer le pluriel.
Initiation 1 er jour Anou fer konesans – Faisons connaissance 2 e jour Eski sa valiz-la pou ou? – Est-ce votre valise ? 3 e jour Sirman li pe atann nou! – Il doit sûrement nous attendre ! 4 e jour Anou al dekouver Moris – Allons découvrir Maurice 5 e jour Mo santi mwa ere! – Je me sens heureux ! 6 e jour Seki mo ena, mo pou donn ou – Ce que j’ai, je vous le donnerai 7 e jour Ki ou gagne? – Qu’est-ce qui vous arrive ? 8 e jour Nou zwenn? – On se voit ? 9 e jour Koz ar mwa, anou koze… – Parle-moi, parlons… 10 e jour Mo finn fini dezene, mo pe vini la! – J’ai fini de déjeuner, j’arrive ! 11 e jour Anou prepar nou! – Tenons-nous prêts ! 12 e jour Mo ena enn frer ek enn ser – J’ai un frère et une sœur 13 e jour Ena enn bann dimounn deor – Il y a des gens dehors 14 e jour Mo vwayaz, mo boner – Mon voyage, mon bonheur 15 e jour Sa kado-la pa pou mwa, li pou twa – Ce présent n’est pas le mien, c’est le tien 16 e jour Sa lavil-la apel Vacoas – Cette ville s’appelle Vacoas 17 e jour Si letan ti bon, nou ti pou al promne – S’il faisait beau, nous nous promènerions 18 e jour Anou al get defile – Allons voir le défilé 19 e jour Ankor enn tigit zefor, nou pe arive! – Encore quelques pas et nous y sommes ! 20 e jour Mwin nou tarde, pli vit nou pou arive! – Moins on aura de retard, plus vite on arrivera ! 21 e jour Tipti bebet, gro pikir – Petits insectes, vilaines piqûres
1 er jour

Anou fer konesans
Faisons connaissance

Bonzour! Kouma ou apele?
bonjour comment vous appelez
Bonjour ! Comment vous appelez-vous ?
Mo apel Christian.
je appelle Christian
Je m’appelle Christian.
Ki kote ou sorti?
quel côté vous sortez
D’où venez-vous ?
Mo sorti Lafrans, mo enn Franse.
je sors France je un Français
Je viens de France, je suis français.

Notes de grammaire

L’interrogation , pas d’inversion sujet/verbe en créole.
L’intonation montante en fin de phrase et la ponctuation indiquent la forme interrogative.

La ponctuation , la règle ici s’inspire de la tradition anglo-saxonne, où l’on colle les deux points, le point-virgule, le point d’interrogation et celui d’exclamation immédiatement derrière le mot sans espace, contrairement à ce qui est de mise en français.

Remarque lexicale
Dire sa nationalité . La formule la plus simple pour dire d’où l’on vient : Mo sorti… , Je viens de… suivi du nom de votre pays d’origine : Mo sorti Lafrans , Je viens de France. Pour indiquer sa nationalité, il suffira d’avoir recours à la formule : Mo enn… , Je suis… et de la faire suivre directement du nom se référant à votre origine : Mo enn Franse , Je suis (un) français.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Êtes-vous mauricien ? Je m’appelle Christian, je suis français. Kouma ou apele? To fek vini?

Solutions Ou enn Morisien? Mo apel Christian, mo enn Franse. Comment vous appelez-vous ? Viens-tu d’arriver ?
2 e jour

Eski sa valiz-la pou ou?
Est-ce votre valise ?

Pou kisann-la sa valiz-la?
pour qui cette valise là
À qui est cette valise ?
Ki mo bizin fer pou mo gagn pou mwa?
quoi je besoin faire pour je avoir pour moi
Comment faire pour récupérer la mienne ?
Ki kote kapav gagn enn taxi?
quel côté capable avoir un taxi
Où peut-on prendre un taxi ?

Note de grammaire
Les pronoms interrogatifs , placés en début de phrase, ils vous permettent de questionner votre interlocuteur.
Ki/Kisann-la? Qui ? Pou kisann-la? Pour qui ? Ki ete? Quoi ? Ki ena?/Ki’nn arive? Qu’y a-t-il ? Kot/Ki kote? Où ? Depi ki kote? D’où ? Kan? Quand ? Depi kan? Depuis quand ? Kouma? Comment ? Dan ki fason? De quelle manière ?

Remarque lexicale
eski , équivalent de est-ce que ? en français. Son usage est beaucoup plus généralisé en créole mauricien, notamment pour donner une valeur d’insistance à votre question. Eski ou ti’a kontan dans enn sega? Aimeriez-vous danser un séga ?

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes À qui appartient cette valise ? D’où venez-vous ? Depi kan ou’nn vini? Eski ou ti’a kontan sant enn sega?

Solutions Pou kisann-la sa valiz-la ? Ki kote ou sorti ? Depuis quand êtes-vous arrivé? Aimeriez-vous chanter un séga?
3 e jour

Sirman li pe atann nou!
Il doit sûrement nous attendre !

Mo laeropor. To pou vinn sers mwa?
je aéroport tu pour venir chercher moi
Je suis arrivé à l’aéroport. Tu viens me chercher ?
Nou pe vini, nou pre pou arive.
nous être en train de venir nous près pour arriver
Nous sommes en chemin, nous arrivons bientôt.
Ou konn nimero mo terminal?
vous connaissez numéro mon terminal
Vous connaissez le numéro de mon terminal ?

Notes de grammaire

Les pronoms personnels
Mo Je Mwa Moi To Tu Twa Toi Li Il/elle Li Lui/elle Ou Vous (singulier) Ou Vous Nou Nous Nou Nous Zot Vous (pluriel) Zot Vous Zot/bann-la Ils/elles Zot/bann-la Eux/elles

Notez que pour les deux premières personnes du singulier le pronom personnel change de forme selon la place qu’il occupe par rapport au verbe (sujet ou complément).

Mo bien kontan twa. / Twa, eski to kontan mwa?
je bien aimer toi / toi est-ce que tu aimes moi
Je t’aime beaucoup. / Toi, est-ce que tu m’aimes ?

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Je suis arrivée, tu viens me chercher ? Il ne t’a pas compris. Kan zot pou arive? Mo bien kontan twa.

Solutions Mo’nn arive, to pou vinn sers mwa? Li pa’nn konpran twa. Quand allez-vous arriver ? Je t’aime beaucoup.
4 e jour

Anou al dekouver Moris
Allons découvrir Maurice

Bonzour! Kot ou pou al promne zordi?
bonjour où vous pour aller promener aujourd’hui
Bonjour ! Où allez-vous vous promener aujourd’hui ?
Nou pe al Chamarel, pou get later set kouler.
nous en train de aller Chamarel pour voir terre sept couleurs
Nous allons à Chamarel, voir la terre aux sept couleurs.
Ou ti pou anvi vinn ek nou?
vous étiez pour avoir envie venir avec nous
Voulez-vous vous joindre à nous ?

Note de grammaire
Le tutoiement et le vouvoiement . Le créole mauricien fait la distinction : le tu  français équivaut à to  en créole, et le vous  de politesse équivaut à ou . À la différence du français, le créole mauricien ne confond pas le pronom indiquant le vouvoiement de politesse avec celui qui indique la deuxième personne du pluriel ( zot ) . Notez que zot est également utilisé pour la troisième personne du pluriel ( ils, elles, ceux-là , etc.)

Remarques lexicales

Le verbe aller . En créole mauricien, ale (forme courte al ) a le même sens que aller et/ou partir en français : Kot to pe ale? , Où vas-tu ?  ; Mo pou ale demin , Je partirai demain . Mais on le retrouve aussi dans certaines formules interjectives comme : Ale do! , Allons donc !

Les noms de lieux. Il n’est pas nécessaire ici d’avoir recours à des prépositions pour indiquer les noms des lieux d’où l’on vient ou ceux où l’on se destine à aller. La référence est faite directement après le verbe : Mo sorti Rose-Hill, mo pe al Port-Louis , Je viens de Rose-Hill, je vais à Port-Louis .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Tu veux te promener avec moi à la plage ? Vous viendrez visiter Chamarel avec nous ? Nou’nn vizit boukou landrwa zordi. Eski li pe vinn ar nou?

Solutions To anvi vinn promne avek mwa lor laplaz? Ou pou vinn vizit Chamarel ek nou? Nous avons visité plusieurs endroits aujourd’hui. Est-ce qu’il vient avec nous ?
5 e jour

Mo santi mwa ere!
Je me sens heureux !

Ki manier bann kamarad?
quelle manière bande camarades
Comment allez-vous les amis ?
Nou bien, mersi! Ou, ki ou manier?
nous bien merci vous quelle votre manière
Nous allons bien, merci ! Vous, comment allez-vous ?
Mwa, mo bien kontan, mo pe al rezwenn mo zanfan.
moi je bien content je en train de aller rejoindre mes enfants
Moi, je suis très heureux, je pars rejoindre mes enfants.
Kot ou zanfan ete?
où vos enfants sont
Où sont vos enfants ?

Notes de grammaire
Exprimer la notion d’« être » . Il n’y a pas d’équivalent au verbe être en créole, ni de verbe exprimant l’idée d’exister (comme dans je pense donc je suis ), ni d’auxiliaire.
La plupart du temps, c’est par l’absence de verbe que se réalise le lien entre un sujet et l’objet auquel le verbe être aurait renvoyé en français. Par exemple : Il est malade , Li malad  ; C’est un médecin , Li enn dokter , aucun verbe n’est nécessaire.
Il existe cependant des exceptions comme lorsqu’il s’agit d’indiquer l’identité ou le lieu où se trouve quelqu’un. On utilise ete  :
Ki to ete? , Qui es-tu ? et Kot zot ete? , Où êtes-vous ? Cet usage n’est possible que lorsqu’un pronom interrogatif précède le verbe et que la phrase est donc exprimée à la forme interrogative.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Vous êtes malades ? Non, nous allons bien, merci ! Nou bizin fier seki nou ete. Si ou kone kot ou sorti, ou pou kone ki ou ete.

Solutions Zot malad? Non, nou bien, mersi! Nous devons être fiers de ce que nous sommes. Si vous savez d’où vous venez, vous saurez qui vous êtes.
6 e jour

Seki mo ena, mo pou donn ou
Ce que j’ai, je vous le donnerai

Bonzour, mo ena 200 roupi. Li ase pou enn biye?
bonjour je avoir 200 roupies il assez pour un billet
Bonjour, j’ai 200 roupies. Est-ce suffisant pour un billet ?
Sa enn pri zanfan sa. Ki laz ou ena?
ça un prix enfant ça quel âge vous avez
C’est le prix du billet enfant. Quel âge avez-vous ?
Mo’nn gagn onz an, inn gagn trwa zour.
je avoir eu onze ans il y a eu trois jours
J’ai eu onze ans, il y a trois jours.
Li domaz, si to ti ena detrwa zour an mwin, to ti pou gagn lantre gratwi.
il dommage si tu avoir eu quelques jours en moins tu étais pour avoir entrée gratuite
C’est dommage, si tu avais eu quelques jours de moins, l’entrée aurait été gratuite pour toi.

Notes de grammaire

Pour exprimer l’idée de possession en créole mauricien, on utilise le terme ena : Mo ena trant roupi , J’ai trente roupies  ; Mo ena rezon , J’ai raison .
À l’inverse, pour signifier ne pas avoir on a recours à un seul mot pena : To pena 500 roupi pou pret mwa? , Tu n’as pas 500 roupies à me prêter ?

À noter, ena n’a pas la fonction d’auxiliaire en créole. D’ailleurs, il n’y a pas d’auxiliaire en tant que tel en créole mauricien, les phrases conjuguées à un temps composé ayant leur propre mode de construction.

Temps composés  : c’est la combinaison des marqueurs de temps simples ( ti pour le passé et pou pour le futur) à ceux qui indiquent l’aspect accompli ( finn ) ou inaccompli ( pe ) qui permettent en général d’exprimer les temps composés en créole mauricien. Mo pou finn fini vini lerla , Je serai déjà arrivé à ce moment-là.

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Tu as de l’argent sur toi ? J’ai cinq ans de plus que mon frère. Mo pena nanye pou bwar. Si zot ti finn gagn fin, zot ti pou finn deza fini manze.

Solutions To ena kas ar twa? Mo ena sink an plis ki mo frer. Je n’ai rien à boire. S’ils avaient eu faim, ils auraient déjà terminé leur repas.
7 e jour

Ki ou gagne?
Qu’est-ce qui vous arrive ?

Ki to gagne, to paret bien fatige?
quoi tu as-tu parais bien fatigué
Qu’est-ce qui ne va pas, tu as l’air fatigué ?
Mo’nn gagn enn malad latet, to ena aspirinn?
je avoir eu un mal de tête tu avoir aspirine
J’ai eu une migraine, tu aurais de l’aspirine ?
Non, me mo kapav al aste.
non mais je capable aller acheter
Non, mais je peux aller en acheter.

Notes de grammaire

Si c’est à travers le terme ena que l’idée de possession s’exprime le plus souvent, un autre verbe s’utilise dans des contextes équivalents, gagne : Nou pe gagn swaf , Nous avons soif.
Mais gagne signifie également gagner , Li’nn gagn enn pri dan zwe loto , Il a gagné au loto .

Il peut aussi être utilisé pour exprimer le passif : Mo’nn gagn bate , J’ai été frappé et remplir la fonction d’auxiliaire Mo’nn gagn per , J’ai eu peur .

L’infinitif  : en créole, les verbes n’existent que dans cette forme, la variation n’étant possible qu’entre la forme longue (sans complément : Mo pe ale , Je pars ) et la forme courte (avec complément : Mo pe al lakaz , Je pars de chez moi ).

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes J’ai froid. As-tu soif ? Li’nn gagn enn gro malad latet. Li pou al aste.

Solutions Mo pe gagn fre. To pe gagn swaf? Il a eu une grosse migraine. Il va en acheter.
8 e jour

Nou zwenn?
On se voit ?

Mo ti vini yer, mo pou vini demin.
je étais venu hier je pour venir demain
Je suis venu hier, je viendrai demain.
Mo dan leparaz mem la, mo pase demin, si to oule.
je dans les environs même là je passe demain si tu veux
Je suis dans les environs justement, je passerai demain, si tu veux.
Mo bien kontan trouv twa.
je bien contente voir toi
Je suis contente de te voir.

Notes de grammaire

Les temps verbaux En créole, le présent s’exprime par une absence de marque spécifique. Seuls apparaissent le pronom et le verbe : Mo anvi manze , J’ai envie de manger .

Pour exprimer le passé , on utilise le marqueur ti , qu’il suffit de placer devant le verbe, sans aucun accord :  Mo ti anvi sante , J’ai eu envie de chanter .

De même, pour indiquer le futur , on place pou devant le verbe, toujours sans accord : Mo pou rant tar zordi , Je rentrerai tard aujourd’hui .

Les tournures impersonnelles s’expriment la plupart du temps par l’absence de tout sujet en créole mauricien. Ainsi Il fait chaud/froid se traduit par (Pe) fer so/fre , ou bien la phrase commence directement par le verbe. Il n’est pas rare non plus de voir un sujet mentionné explicitement en créole là où en français on aurait un pronom impersonnel. Il pleut , se traduit en créole par Lapli pe tonbe (littéralement pluie est en train de tomber ).

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Nous viendrons demain. Vous n’étiez pas là hier. Lapli pe tonbe. To pou vinn boner tanto.

Solutions Nou pou vini demin. Ou pa ti la yer. Il pleut. Tu rentreras tôt ce soir.
9 e jour

Koz ar mwa, anou koze…
Parle-moi, parlons…

Kifer to pa pe koz ar mwa?
pourquoi tu pas en train de parler avec moi
Pourquoi tu ne me parles pas ?
Si bizin koze, nou ava koze!
si besoin parler nous allons parler
S’il faut parler, on parlera !
To pou vinn kot mwa demin?
tu pour venir chez moi demain
Tu viendras chez moi demain ?
Wi, mo pou vini.
oui je pour venir
Oui, je viendrai.

Notes de grammaire

Les verbes possèdent deux formes  : une forme courte et une forme longue.

La forme longue est l’équivalent de la forme infinitive du verbe ; le verbe est alors autonome et peut donc être utilisé seul, sans aucun complément.

La forme courte est, en revanche, privilégiée dès qu’il est nécessaire d’ajouter un complément.

Par exemple  manze , manger a comme forme longue manze et comme forme courte manz . On dira : Mo anvi manze , J’ai envie de manger mais Mo anvi manz dipin , J’ai envie de manger du pain. Il en est de même pour d’autres verbes comme : sante/sant , chanter  ; danse/dans , danser  ; marse/mars , marcher  ; vini/vinn , venir .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes J’aime chanter. J’aimerais chanter un séga. Li’nn vinn kot mwa. Li pankor vini.

Solutions Mo kontan sante. Mo ti’a kontan sant enn sega. Il/elle est venu(e) chez moi. Il/elle n’est pas encore venu(e).
10 e jour

Mo finn fini dezene, mo pe vini la!
J’ai fini de déjeuner, j’arrive !

Mo pe travay aster-la.
je en train de travaille maintenant
Je suis en train de travailler actuellement.
Twa to ape zwe.
toi tu en train de jouer
Toi, tu es en train de jouer.
Sébastien finn fini dezene?
Sébastien a fini déjeuner
Sébastien a fini de déjeuner ?
Alicia inn fini al so lakaz.
Alicia a fini allé sa maison
Alicia est déjà rentrée chez elle.

Notes de grammaire

La forme progressive , elle s’exprime par le marqueur pe. Mo pe get televizion aster-la , Je suis en train de regarder la télé (actuellement). Mais pe possède une variante, ape . Celle-ci a une valeur d’insistance : Mo pe vini/mo ape vini  ; Je viens/Je suis en train de venir .

La forme accomplie indique qu’une action est terminée ou déjà accomplie. Pour l’exprimer, on place le mot finn avant le verbe qui convient : Sébastien finn fini dezene , Sébastien a fini de déjeuner .
Le marqueur finn a deux variantes contractées, surtout utilisées à l’oral : inn et ’nn. Alicia inn koz ar li , Alicia lui a (déjà) parlé  ; Mo’nn resi trouv li , J’ai réussi à le voir .

Entraînement – Traduisez les phrases suivantes Je suis en train de manger, ne me dérange pas. Vous avez terminé votre travail ? Pierre inn fini al so lakaz. Mo’nn resi koz ar li.

Solutions Mo ape manze, pa deranz mwa. Zot (f)inn fini zot travay? Pierre est déjà rentré chez lui. J’ai pu lui parler.
11 e jour

Anou prepar nou!
Tenons-nous prêts !

Kot Paul? Mo fek trouv li avek zot.
où Paul je viens de voir lui avec nous
Où est Paul ? Je viens de l’apercevoir avec vous.
Wi, li ti fek ek nou, me li’nn ale.
oui il était juste avec nous mais il est parti
Oui, il était avec nous à l’instant, mais il est parti.
Nou bizin apel li parski avion pre pou dekole.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents