Les approches écologiques en linguistique
213 pages
Français

Les approches écologiques en linguistique

-

213 pages
Français

Description

Dans cet ouvrage, l'auteur présente, pour la première fois en langue française, un état des lieux objectif et argumenté des approches écologiques en linguistique.
Ce livre est un outil indispensable pour les chercheurs et étudiants en sciences du langage s'intéressant au paradigme écologique. Ils y trouveront une présentation synthétique des approches écologiques en linguistique et de nombreuses pistes de réflexion encourageant l'interdisciplinarité pour l'analyse des langues et du langage.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2012
Nombre de lectures 3
EAN13 9782296500709
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

SCIENCES DU LANGAGE CARREFOURS ET POINTS DE VUE
NADÈGE LECHEVREL LES APPROCHES ÉCOLOGIQUES EN LINGUISTIQUE ENQUÊTE CRITIQUE
Sciences du langage : Carrefours et points de vue
Collection dirigée par Irène Fenoglio (CNRS, Paris, ITEM/Ens d’Ulm)
La collection « Sciences du langage : Carrefours et points de vue » accueille tout ouvrage offrant au lecteur une confrontation entre divers points de vue sur une même question ou notion, un même auteur, une même œuvre dans le domaine de la linguistique et des sciences du langage. Elle s’adresse aux spécialistes (étudiants, enseignants, cher cheurs) comme à tout lecteur curieux de la façon dont différentes appro ches permettent, par la discussion, une avancée des connaissances sur le langage et les faits de langue.
1) Frédéric TORTERAT,Approches grammaticales contemporaines. Constructions et opérations, 2010. 2) Nadège LECHEVREL,Les approches écologiques en linguistique. Enquête critique, 2010. 3) Émilie BRUNET et Rudolf MAHRER,Relire Benveniste. Réceptions actuelles des « Problèmes de linguistique générale », 2010.
Les approches écologiques en linguistique Enquête critique
NadègeLECHEVREL
Sciences du langage : Carrefours et points de vue
n° 2
Couverture : www.loasisstudio.com Mise en page : CW Design
D/2010/4910/44
© BruylantAcademia s.a. Grand’Place, 29 B1348 LOUVAINLANEUVE
ISBN : 9782806100047
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous pays sans l’autorisation de l’éditeur ou de ses ayants droit. Imprimé en Belgique.
www.academiabruylant.be
Les enjeux du passé, s’ils ne sont pas entièrement passés, se trouvent productivement dépassés dans le présent et ouvrent le passage vers l’avenir. Ce qui a été profondément éprouvé se tient devant nous commeune nouvelle épreuve.
Kôŝtaŝ Axelos,Ce questionnement, Pariŝ, Minuit, 2001 : 109
J’adréŝŝé dé trèŝ chaéuréuX rémérciéméntŝ à môn diréctéur dé thèŝé Miché dé Fôrné, diréctéur d’Étudéŝ à ’EHESS ét cô-diréctéur du Céntré dé inguiŝtiqué anthrôpôôgiqué ét ŝôciôinguiŝtiqué dé ’Inŝ-titut Marcé Mauŝŝ, pôur avôir partagÉ, é prémiér, ŝéŝ intérrôgatiônŝ ŝur éŝ apprôchéŝ Écôôgiquéŝ én inguiŝtiqué, ét pôur a cônfiancé qu’i m’a accôrdÉé tôut au ông dé a thèŝé. Jé tiénŝ à rémérciér tôut particu-ièrémént méŝ rappôrtéurŝ dé thèŝé, Mônŝiéur é prôféŝŝéur Gabrié BérgôuniôuX, diréctéur du Labôratôiré LigÉrién dé Linguiŝtiqué, ét Mônŝiéur Dôminiqué Guiô, diréctéur dé réchérché au CNRS/ GEMASS, ŝôciôôgué ét anthrôpôôgué, ainŝi qué Jacquéiné LÉôn, chargÉé dé réchérché au CNRS/HTL, Saikôkô Mufwéné, prôféŝŝéurdé inguiŝtiqué à ’UnivérŝitÉ dé Chicagô, ét Piérré EncrévÉ, pôur éur Écôuté, éur diŝpônibiitÉ, éur écturé atténtivé dé môn travai ét éurŝ prÉciéuX cônŝéiŝ. Mérci Égaémént à méŝ côèguéŝ dôctôrantŝ ét chérchéurŝ dé ’EHESS ét dé ’ISCPIF, pôur éŝ Échangéŝ fructuéuX qué nôuŝ avônŝ éuŝ, én particuiér au ŝéin déŝ atéiérŝ cômmunŝ du Céntré dé inguiŝ-tiqué anthrôpôôgiqué ét ŝôciôinguiŝtiqué ét du abôratôiré Intér-1 actiônŝ, Côrpuŝ, Appréntiŝŝagéŝ, RéprÉŝéntatiônŝ dé Lyôn . Jé tiénŝ auŝŝi à tÉmôignér tôuté ma récônnaiŝŝancé auX côèguéŝ dé a ŝtatiôndé primatôôgié dé Rôuŝŝét (mai-juiét 2010) pôur ’éXpÉriéncé énrichiŝŝanté qu’iŝ m’ônt fait vivré ét pôur éur gÉnÉrôŝitÉ. Enfin, ’Écrituré dé cé ivré n’aurait paŝ ÉtÉ pôŝŝibé ŝanŝ é ŝôutién d’Irèné Fénôgiô qui ui a dônnÉ uné pacé danŝ a nôuvéé côéctiôn 2 « Sciéncéŝ du angagé. Carréfôurŝ ét pôintŝ dé vué » qu’éé dirigé .
1. Céntré LIAS-Inŝtitut Marcé Mauŝŝ (EHESS), UMR 8178. Atéiér A2i ét ACPAS én anayŝé dé cônvérŝatiôn (AéXandra Caria, Irina Oariu,Yaë Krépakét ChôÉ MôndÉmÉ) ; Atéiér Dynamiquéŝ MÉtaphôriquéŝ (Simôné Môrgagni), ét éŝ mémbréŝ du Grôupé dé travai ŝur éŝ apprôchéŝ Écôôgiquéŝ én inguiŝ-tiqué ét én anthrôpôôgié (GdT-ELA, ISCPIF/EHESS). 2. Irèné Fénôgiô, inguiŝté ét diréctricé dé réchérché au CNRS, réŝpônŝabé dé ’ÉquipéGénétique et théories linguistiquesà ’Inŝtitut déŝ téXtéŝ ét manuŝcritŝ môdérnéŝ (http://www.itém.énŝ.fr/).
Préface Le difficile dialogue des sciences sociales avec les sciences de la vie
Là bîooîe coà depuîs deu sîèces u specàcuàîre déeoppe-me, â ràers eque ee éed e reàrd objecîîse de à scîece â des pàs du rée quî pàràîssàîe, àupàràà, reeer d’àures Ypes e d’epîcàîos. Aîsî, dès à secode moîîé du XIX sîèce, à phYsîoo-îeepérîmeàe s’împose e porà ce Ype de reàrd sur e foc-îoeme de ’oràîsme, reéuà â u sàu préscîeîfîque es référeces â queque càuse fîàe – à « force îàe » – îrréducîbe â ’ààYse phYsîco-chîmîque. Ce fàîsà, ee supprîme es bàrrîères îeecuees quî fàîsàîe de ’oràîsme ue eîé â pàr, échàp-pà pàr ceràîs àspecs àu prîcîpe de à càusàîé effîcîee. À à même époque, es succès du dàrwîîsme permee e àre dépoîe-me du reàrd scîeîfîque dàs u domàîe coee : ceuî de à compréhesîo de à dîersîé des espèces îàes e de eur deeîr. ïcî ecore, es bàrrîères ràdîîoeeme dressées pàr ’îocàîo de forces occues – dîeu, puîs, pus àrd, orhoeèse, fîàîsme, ou éouîo dîrîée – pour jusîfîer ’îrréducîbîîé de ce domàîe àu posîîîsme scîeîfîque càssîque, s’effrîe ou d’àbord, pour s’ef-e fodrer àu XX sîèce àec es découeres de ’ADN e de à bîooîe moécuàîre. ï es ouefoîs u domàîe quî résîse ecore àujourd’huî fàrou-cheme â cee eesîo du modèe sàdàrd des scîeces de à àure : ceuî des scîeces humàîes e, pus ecore sàs doue, ceuî
10
Les approches écologiques en linguistique
e des scîeces socîàes. Ceres, depuîs e XIX sîèce, es îes ere es scîeces socîàes e es scîeces de à îe îsse ue hîsoîre compeee àmbîuë, fàîe d’échàes pàrfoîs fécods, d’àures foîs dééères – edàrwîîsme socîà, es ràcîooîes ràcîses, ’euéîsme – ou ecore d’opposîîos froàes â càràcère màîfeseme îdéooîque. ï es éàeme ràî qu’â ’orîîe, ue boe pàrîe des scîeces socîàes à prîs corps â ràers u ràpprocheme àssez éroî àec à bîooîe, comme ’îusre es eempes de Come, de Specer ou ecore du premîer Durkheîm. Touefoîs, depuîs u sîèce, es scîeces socîàes se so dàs ’esembe àreme déeoppées àuour d’u pàrî prîs quî cosîue ecore àujourd’huî, soue, u érîàbe dome : ceuî d’ue spécîfîcîé humàîe ràdîcàe, quî îerdîràî que es scîeces de à îe puîsse êre de queque uîîé pour compredre es phéo-mèes de ’esprî humàî. Ce pàrî prîs s’es dépoYé â ràers des modèes rès dîers, àppuYés sur des opposîîos cocepuees àrîées. Màîs ces opposîîos o oujours eu pour poî commu de eîr jusîfîer d’ue màîère ou d’ue àure ’eîsece d’u fossé ere ’homme e e rese de à créàîo : compréhesîo core epîcà-îo, îsîuîos core îsîcs, àure core cuure, sYmboîque core màérîe, àue core ààe, ràîsos core càuses, rèes core réuàrîés, ou ecore àîmeàîsme wîeseîîe core meàîsme coîîîse. Fàu-î cosîdérer ces bàrrîères cocepuees, îcî ecore, comme ’epressîo d’ue résîsàce àu déeoppeme du ràîoàîsme scîe-îfîque e â so eesîo â ’esembe des phéomèes ? Les scîeceshumàîes cosîueràîe-ees e derîer réduî d’ue oue ràdîîode pesée hosîe àu modèe des scîeces de à àure, îcoscîemmemue, e profodeur, pàr ue forme d’àhropocerîsme e de àr-cîssîsme humàî, ue ràdîîo quî àuràî peu â peu perdu so empîreàu fî de ’hîsoîre, â mesure que à scîece éedàî e sîe ? C’es du moîs ce que pese de ombreu représeàs des scîeces de à îe – socîobîooîses, psYchooues éouîoîses, àhropoo-ues coîîfs ou ecore bîoîuîses.À ’îerse, fàu-î cosîdérer que es ues déeoppées dàs e càdre des scîeces de à îe â pro-pos des coduîes humàîes e so rîe d’àure que ’epressîo d’u scîeîsme àeue quî, e se ruà ers e réducîoîsme, îore à compeîé des phéomèes humàîs e échoue â es compredre ? Te es ’àîs d’ue boe pàrîe des représeàs des scîeces socîàes.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents