Le français simplifié en Première
240 pages
Français

Le français simplifié en Première , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
240 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Fascicule scolaire qui aborde les notions de français du programme de première au Cameroun. Leçons, exercices et corrigés.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 165
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait













Auteur
Toukam Kammognié Thierry
(PCEG- Lettres Modernes Françaises – ENS Yaoundé)
Conception & Edition
Toukam Kammognié Thierry
(PCEG- Lettres Modernes Françaises – ENS Yaoundé)
Première Publication : Yaoundé 2019
Edition : 2020
Copyrights
LE SECRET DU NORMALIEN
Groupe de répétitions par des enseignants issus des ENS du Cameroun
Filières : toutes les filières
Contacts : 693 59 59 50/ 677 15 32 83 / 672 66 50 50
1




DEDICACE

À MON PERE KAMMOGNIE ALEXIS
Pour cette éducation savamment inculquée.
Puisse ton âme reposer en paix.













2
TABLE DES MATIERES
DEDICACE ...................................................................................................................2
PARTIE 1 : ................8
SAVOIRS SAVANTS ET ACTIVITÉS D’INTÉGRATION ..................8
SEQUENCE DIDACTIQUE N°1 ................................................................................ 10
Leçon 1 : LES FONCTIONS DU LANGAGE ........ 10
EXERCICE RELATIF À LA LEÇON ............................................................... 14
Leçon 2 : LE TEXTE NARRATIF .................................... 15
EXERCICE RELATIF À LA LEÇON ............................................................... 17
Leçon 3 : LE SENS DES MOTS : dénotation/connotation ....................... 18
EXERCICES RELATIFS A LA LECON ............................................................ 19
PRODUCTION DES TEXTES ................................................................................... 21
Leçon1 : LA DISSERTATION LITTERAIRE : étude de quelques thèmes 21
Leçon 2 : LA DISSERTATION LITTERAIRE / LA
DISCUSSION : l’analyse du sujet et sa reformulation .................................. 23
Leçon 3 : LA DISSERTATION LITTERAIRE / LA DISCUSSION : dégager la
problématique et annoncer un plan .......... 26
Leçon 4 : LA DISSERTATION LITTERAIRE/ LA DISCUSSION : le
plan détaillé................................................................................................. 28
Leçon 5 : LA DISSERTATION LITTERAIRE / LA DISCUSSION : rédiger une
introduction 31
Leçon 6 : LA DISSERTATION LITTERAIRE/ LA DISCUSSION : rédiger une
conclusion ................................................................................................... 34
ACTIVITÉS D‟INTÉGRATION ................. 37
3
Séance 1 : ANALYSE DES DONNÉES DE LA TÂCHE ....................................... 37
Séance 2 : MOBILISATION DES RESSOURCES .............. 39
Séance 3 : IMPLICATION DES APPRENANTS DANS LES ACTIVITES DE
CONFRONTATION........................................................................................ 41
SEQUENCE DIDACTIQUE N°2 ................................................ 43
Leçon 1 : ENONCIATION ET SITUATION DE COMMUNICATION.......... 43
Leçon 2 : CHAMP LEXICAL / CHAMP SEMANTIQUE .................................... 46
Leçon 3 : LE TEXTE ARGUMENTATIF ET LE TEXTE EXPLICATIF .................... 48
Leçon 4 : LE TEXTE DESCRIPTIF ............................................................... 52
Leçon 5 : LES FIGURES DE MOTS ............................. 55
PRODUCTION DES TEXTES ................................................................................... 58
Leçon 1 : LA DISSERTATION LITTERAIRE : rédiger le corps du devoir : la
structure argumentative(le paragraphe) .................................................... 58
Leçon 2 : LA DISSERTATION LITTERAIRE : rédiger le corps du devoir : les
transitions ................................................................................................... 60
ACTIVITÉS D‟INTÉGRATION ................. 62
Séance 1 : ANALYSE DES DONNÉES DE LA TÂCHE ....................................... 62
Séance 2 : MOBILISATION DES RESSOURCES .............. 64
Séance 3 : IMPLICATION DES APPRENANTS DANS LES ACTIVITES DE
CONFRONTATION........................................................................................ 66
SEQUENCE DIDACTIQUE N°3 ................................................ 68
Leçon 1 : LES REGISTRES DE LANGUE ........................ 68
EXERCICES RELATIFS A LA LECON ............................................................ 71
Leçon 2 : LA SYNTAXE DE LA PHRASE : types et structures......................... 73
4
Leçon 3 : LE TEXTE INJONCTIF .................................................................. 76
PRODUCTION DES TEXTES ................... 78
Leçon 1 : LA CONTRACTION DE TEXTE ...................................................... 78
Leçon 1 : LA CONTRACTION DE TEXTE : réduire un texte : le résumé et
l’analyse ...................................................................................................... 80
ACTIVITÉS D‟INTÉGRATION ................. 84
Séance 1 : ANALYSE DES DONNÉES DE LA TÂCHE ....... 84
Séance 2 : MOBILISATION DES RESSOURCES .............................................. 87
Séance 3 : IMPLICATION DES APPRENANTS DANS LES ACTIVITES DE
CONFRONTATION........................................................................................ 90
SEQUENCE DIDACTIQUE N°4 ....................................................................... 93
Leçon 1 : LA PROGRESSION THEMATIQUE ............... 93
Leçon 2 : LES TONALITES ......................................................................... 97
PRODUCTION DES TEXTES ................. 100
Leçon 1 : LE COMMENTAIRE COMPOSE ................................................ 100
Leçon 1 : LE COMMENTAIRE COMPOSE : l’analyse détaillée du texte
et élaboration du plan............................................... 102
Leçon 2 : LE COMMENTAIRE COMPOSE : rédiger l’introduction .............. 105
Leçon 3 : LE COMMENTAIRE COMPOSE : rédiger la conclusion ............... 107
Leçon 4 : LE COMMENTAIRE COMPOSE : rédiger la une partie du ........... 109
ACTIVITÉS D‟INTÉGRATION ............................................................................... 111
Séance 1 : ANALYSE DES DONNÉES DE LA TÂCHE ..... 111
Séance 2 : MOBILISATION DES RESSOURCES ............................................ 114
5
Séance 3 : IMPLICATION DES APPRENANTS DANS LES ACTIVITES DE
CONFRONTATION...................................................................................... 117
PARTIE 2 : ........................................... 119
ETUDE DES ŒUVRES AU PROGRAMME ......... 119
UNE ŒUVRE NARRATIVE FRANCAISE DU XIXe SIECLE............................... 121
Au bonheur des dames ............................................................................. 121
FICHE IDENTITAIRE DE L’ŒUVRE ........................................................... 121
Au bonheur des dames : Résumé de l’oeuvre .......................................... 122
Au bonheur des Dames : étude de quelques thèmes ............................... 126
Au bonheur des dames : étude des personnages ..................................... 131
UN RECUEIL DE POEME CAMEROUNAIS .......................................................... 133
BALAFON ................................................................................................... 133
FICHE IDENTITAIRE DE L’ŒUVRE ........................... 133
Balafon : L'auteur et l’œuvre ......................................................... 134
Le titre del’oeuvre: Balafon .................................. 134
Balafon : Les thématiques ............................................................. 135
L’Afrique comme interlocutrice ............................ 135
Un message de fraternité ..................................................................... 135
La place de la spiritualité ...... 136
Une voie médiane ................................................................................. 137
Balafon : Résumé de chaque poème .......... 138
Résumé ................................................................................................. 138
6
LA MARMITE DE KOKA MBALA ................................................................ 142
eUNE PIECE THEATRALE DU XX SIECLE D’UN AUTEUR AFRICAIN ............. 142
FICHE IDENTITAIRE DE L’ŒUVRE ........................................................... 142
PARTIE 3 : ........................................................................... 146
ANCIENS SUJETS AU PROBATOIRE ET AUX SÉQUENCES .. 146
PARTIE 4 : ........................................................................................................... 198
CORRIGÉS DES ÉPREUVES PROPOSÉES ............ 198
BIBLIOGRAPHIE ..................................................................................................... 239
WEBOGRAPHIE ...... 240













7










PARTIE 1 :

SAVOIRS

SAVANTS ET
ACTIVITÉS
D’INTÉGRATION

8








9
SEQUENCE DIDACTIQUE N°1

Compétence attendue : considérant les problèmes liés à l‟activité littéraire,
l‟apprenant analysera un sujet de dissertation et produira un plan détaillé en se
servant des ressources de la séquence.

OUTILS DE LA LANGUE :
Leçon 1 : LES FONCTIONS DU LANGAGE
Savoirs à acquérir : à la fin de cette leçon, l‟apprenant devra maîtriser les
différentes fonctions de langage en relation avec chaque élément de la
communication.
Corpus :
Atangana discutant avec Mbia au sujet de ce qu’il voudrait pour le compte de
la dot de sa fille Juliette
ATANGANA : est-ce que tout le monde a déjà parlé ? Bon !
( A Mbia) Voilà ce que tu dois encore m‟apporter pour achever le mariage.je
veux un poste radio avec phonographe…
MBIA : (se redressant fièrement) c‟est tout ?
( les villageois se regardent, incrédules, mais qu’Atangana essaie frébilement
de trouver d’autres choses à demander.)
ATANGANA :Euh…, je crois que ça suffit…
Guillaume Oyono Mbia, Trois prétendants…un mari, Acte II pp-41-42
 Lecture du texte pour appréhender l’idée générale
- De quoi parle le texte ?
- A quel type de texte a-t-on à faire ?
 Identification et répérage du fait de langue
10
- Ressortez les différents éléments de la communication de ce texte :
qui parle, à qui, de quoi, par quel moyen, que dit-il, en utilissant quel
code ?
- Sur quel de ces éléments de la communication porte le message ?
justifiez
- Quelle est donc la fonction dominante de ce texte ?
- Quelles sont les fonctions de langage en relation avec les autres
éléments de la communication ?
 Formulation de la règle
Roman Jakobson a reparti les fonctions du langage en fonction du schéma
de la communication et des éléments qui le constituent. À cet effet, à chaque
élément de la communication correspond une fonction du langage.
Il est important de rappeler que lorsqu‟un énoncé est centré sur un élément
de la communication, alors, la fonction du langage dominant l‟énoncé est celle
relative à l‟élément central sur lequel est centré l‟énoncé.
Exemple :
- les éléments du paratexte « la dot »
- les éléments du texte « Voilà ce que tu dois encore m‟apporter pour
achever le mariage ».
De fait, voici donc la liste des différentes fonctions du langage en relation
avec les éléments de la communication qu‟ils représentent :
 La fonction impressive ou conative :
Elle est centrée sur le récepteur et cherche à provoquer une réaction soit
d‟influence, de conviction ou d‟émotion. C‟est lorsqu‟un énoncé est bondé de
èmemarques de la 2 personne.
Exemple : Tais-toi !


11
 La fonction expressive ou émotive
C‟est lorsque l‟énoncé est centré sur l‟émetteur. Il fait ressortir son état d‟âme.
èreL‟énoncé est bondé de marques de la 1 personne renvoyant à l‟émetteur.
Exemple : je me suis toujours demandé s’il m’aimait ?
 La fonction référentielle ou dénotée
C‟est lorsque le texte est centré sur le référent et qu‟il exprime celui-ci tel une
èmeréalité perceptible tout au long de l‟énoncé. La présence des indices de la 3
personne et des substituts relatifs à ce référent sont les marques de ce type
d‟énoncé.
Exemple : la pluie ne cessait pas. Elle s’abattait sans cesse dans cette région
pourtant réputée aride. « Celle-ci est loin de s’achever de sitôt » déclarait
oncle Richard.
 La fonction phatique ou de contact
C‟est la continuité du message, elle permet au locuteur d‟établir le contact
avec l‟interlocuteur et de s‟assurer que le contact passe. C‟est lorsque le texte
est centré sur le canal.
Exemple : âllo ! Tu m’écoutes ? M’entends-tu ? Hey hoooo !!!
 La fonction poétique
C‟est lorsque l‟énoncé est centré sur le message même. C‟est l‟ensemble des
éléments stylistiques qui concourent à l‟esthétique du message. Il s‟agit des
images, des sonorités etc.
Exemple :« belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d’amour »
 La fonction métalinguistique
C‟est lorsque l‟énoncé est centré sur le code. Elle facilite la communication
entre les interlocuteurs. Elle décrit la langue.
Exemple : le mot est un nom commun

12

reférent/référentielle



Émetteur/Expressive Message/Poétique récepteur/Impressive



Contact/phatique



Code/métalinguistique

 Réinvestissement dans d’autres activités de réception
Identifiez dans cet extrait la fonction de langage dominante, justifiez et
illustrez.
Nous faisons face à Notre-Dame-de-Kazan, copie imparfaite de
SaintPierre-de-Rome dont l‟ombre à peine marquée se perdait dans le chaos des
trottoirs défoncés. Car Petersburg, je m‟en rendais compte maintenant, ne
devait se regarder que « vers le haut » pour capter sa majesté, s‟éblouir des
bleu turquoise, jaune safran et vert malachites, pour comprendre la parfaite
harmonie bâtie en 1703 par la volonté d‟un monarque éclairé mais tyrannique,
Pierre le Grand, qui voulut faire de cette cité la plus belle du monde.
Alain Ammar, Guide classe affaire, 36 villes d’Europe,
© Editions Fontaine, 1994.



13
EXERCICE RELATIF À LA LEÇON

Dites qui parle dans le texte ci-dessous, donnez la fonction de langage
dominante tout en justifiant :
Texte :
Il paraît que dans certains milieux l‟on a feint de découvrir en moi un
« ennemi de l‟Europe » et un prophète du retour au passé anté européen.
Pour ma part, je cherche vainement où j‟ai pu tenir de pareil discours :
où l‟on a sous-estimé l‟importance de „Europe dans l‟histoire de la pensée
humaine. Où l‟on m‟a entendu prêcher un quelconque retour : où l‟on m‟a vu
prétendre qu‟il pouvait y avoir un quelconque retour.
La vérité est que j‟ai dit tout autre chose : à savoir que le grand drame
historique de l‟Afrique a moins été mis en contact trop tardive avec le reste du
monde, que la manière dont ce contact a été opéré : que c‟est au moment que
l‟Europe est tombée entre les mains des financiers et des capitaines d‟industrie
les plus dénués des scrupules que l‟Europe s‟est « propagée » : que notre
malchance a voulu que ce soit cette Europe-là que nous ayons rencontrée sur
notre route et que l‟Europe est coupable devant la communauté humaine du
plus haut tas de cadavres de l‟histoire.
Aimé CESAIRE, Discours sur le colonialisme, présence Africaine1959.







14

Leçon 2 : LE TEXTE NARRATIF
Savoirs à acquérir : à la fin de cette leçon, l‟apprenant devra identifier et
relever les différentes caractéristiques d‟un texte narratif
Corpus :
J‟accelerai à mon tour et subitement, j‟eus l‟impression que tout
s‟effaçait devant moi. J‟entendis un glissement affreux, un cri étouffé, puis la
chute d‟un corps lourd dans une bouillasse assez liquide. Je sautai sur le sol
pour me diriger, presque à tâtons, vers la catastrophe.
Marc Orlan, Sous la lumière froide.
 Lecture du texte pour appréhender l’idée générale
- Qui parle dans ce texte ? De quoi ?
- Quelle action est effectuée par le narrateur de ce texte ?
 Identification et répérage du fait de langue
- A quels temps sont conjugués la majeure partie des verbes de ce
texte ?
- Quelles sont les expressions qui introduisent les différentes actions du
narrateur dans le texte ? comment les appelle-t-on ?
- Le narrateur est-il présent dans ce texte ? justifiez.
- Quel est le point de vue employé par le narrateur ? Quels éléments du
texte vous ont permis de l‟identifier ?
- L‟état initial du narrateur est-il le même à la fin de la narration ? si
non quel est l‟élément qui est à l‟origine de ce changement ?
 Formulation des règles
- Qu‟est-ce que le texte narratif ?
15
Le texte narratif est un énoncé dans lequel on raconte une histoire tout en
situant son dénouement dans le temps et dans l‟espace.
- Quelles sont les caractéristiques du texte narratif
Les temps verbaux : le passé simple, l‟imparfait de l‟indicatif
Exemple : « accelerai », « entendis » (passé simple)
Les indicateurs spatio-temporels : « subitement », « puis »
Emploi des verbes d’action : « accelerer », « sauter »
Focalisation adoptée : focalisation interne (narrateur personnage) d‟où
présence des marques de la première personne : « j‟ », « je » dans le texte ;
focalisation externe (narrateur observateur/narrateur dieu) d‟où absence des
ère èmemarques de la 1 personne et présence des marques de la 3 personne :
« il », « elle ».
- Quelles sont les étapes à suivre pour narrer ?
Les étapes d‟une narration sont les suivantes :
Une Situation initiale: « J‟accelerai à mon tour »
Une Complication: « subitement, j‟eus l‟impression que tout s‟effaçait devant
moi ».
Péripéties: « J‟entendis un glissement affreux, un cri étouffé, puis la chute
d‟un corps lourd dans une bouillasse assez liquide »
Résolution: « Je sautai sur le sol pour me diriger, presque à tâtons, vers la
catastrophe. »
Situation finale: « Je sautai sur le sol pour me diriger, presque à tâtons, vers la
catastrophe. »
 Réinvestissement dans d’autres activités de réception
Ressortez les éléments caractéristiques du texte narratif dans le texte
cidessous.
Il était une fois un géant qui avait des chaussettes rouges
magiques. Il vivait seul et s’ennuyait à mourir. Un jour, il décida donc de
se marier. Il alla voir le curé et demanda la main de Mireille, mais le curé
lui répondit que cela était impossible parce qu’il était beaucoup trop
grand. Le géant alla donc voir le pape pour lui demander conseil. Celui-ci
lui répondit que s’il voulait devenir aussi petit qu’un homme, il lui faudrait
d’abord donner ses chaussettes au blanchisseur puis aller se tremper les
16
pieds dans la mer, en invoquant le nom de la Vierge Marie. Le géant suivit
scrupuleusement ces prescriptions et il devint effectivement aussi petit
qu’un homme. Quand il alla récupérer ses chaussettes chez le
blanchisseur, elles étaient restées gigantesques et avaient gardé leur
pouvoir magique. Grâce à elles, il put rejoindre sa bien-aimée très
rapidement, à temps pour l’épouser. Ils vécurent heureux et eurent
beaucoup d’enfants.
Pierre GRIPARI, « Le géant aux chaussettes rouges » in La Sorcière de
la rue Mouffetard et autres contes de la rue Broca
EXERCICE RELATIF À LA LEÇON
Texte :
Un vieillard vint à monter l‟escalier. A la bizarrerie de son costume, à
la magnificence de son rabat de dentelle, à la prépondérante sécurité de sa
démarche, le jeune homme devina dans ce personnage ou le protecteur ou
l‟ami du peintre ; il recula sur le palier pour lui faire place, et l‟examina
curieusement, espérant trouver en lui la bonne nature d‟un artiste ou le
caractère serviable des gens qui aimaient les arts ; mais il aperçut quelque
chose de diabolique dans cette figure, et surtout ce je ne sais quoi qui affriande
les artistes. Imaginez un front chauve, bombé, proéminent, retombant en
saillie sur un petit nez écrasé, retroussé du bout comme celui de Rabelais ou
de Socrate ; une bouche rieuse et ridée, un menton court, fièrement relevé,
garni d‟une barbe grise taillée en pointe, des yeux vert de mer ternis en
apparence par l‟âge, mais qui par le contraste du blanc nacré dans lequel
flottait la prunelle devaient parfois jeter des regards magnétiques au fort de la
colère ou de l‟enthousiasme.
Honoré de BALZAC, Le chef-d’oeuvre inconnu (1831)
Questions
1- Qui parle dans le texte ? sa présence est-elle implicite ou explicite ?
justifiez.
2- Quelle est la focalisation adoptée par le narrateur ?
3- Quel est le type de texte en présence ? justifiez et illustrez.

17
Leçon 3 : LE SENS DES MOTS :
dénotation/connotation
Savoirs à acquérir : à la fin de cette leçon, l‟apprenant distinguera dans un
énoncé le sens des mots employés.
Corpus :
Le ciel est nuageux cet après-midi. Le ciel vomira dans quelques
minutes. Nous devons nous dépêcher bien que du fait des secousses de la
voiture, l’enfant vomira pendant le trajet. Il pleut des cornes dans cette
région où nous nous aventurons. Devant nous, se dresse un animal aux
longues cornes, on aurait dit un cerf.
inédit
 Lecture du texte pour apprehender l’idée générale
- Lis la compétence et dis ce qu‟on attend de toi
- Que remarques-tu de particulier dans le corpus ?
 Identification et répérage du fait de langue
- Relève dans le texte les mots en gras et donne leur signification
chacun
- Dans quelles phrases ces mots sont utilisés au sens propre ?
- Dalles phrases ils sont utilisés au sens figuré ?
 Formulation de la règle
- Qu‟est-ce que le sens d‟un mot ?
Le sens d‟un mot est la signification de ce mot selon un contexte bien
précis. On distingue deux sens: dénoté et connoté.
- Qu‟est- ce que le sens dénoté ?
Le sens dénoté ou sens propre est la vraie signification d‟un mot ; son
sens premier tel que défini dans le dictionnaire
Exemple : les mots vomira et cornes dans les énoncés « l’enfant
vomira pendant le trajet » et « Devant nous, se dresse un animal aux
longues cornes ».
18
- Qu‟est- ce que le sens connoté ?
Le sens connoté ou sens figuré représente les autres significations d‟un
mot, hors mis son sens premier ainsi que les images qu‟il évoque.
Exemple : les mots vomira et cornes dans les énoncés «Le ciel vomira
dans quelques minutes » (il va pleuvoir) et « Il pleut des cornes dans
cette région » (il pleut abondamment dans cette région)
 Réinvestissement dans d’autres activités de réception
Recopie ces phrases, puis indique si le mot souligné est au sens propre
ou au sens figuré.
1. Elle verse un nuage de lait dans le thé.
2. Les nuages gris annoncent la pluie.
3. Tu es tombé dans les escaliers.
4. Ce garçon est tombé amoureux
EXERCICES RELATIFS A LA LECON
Exercice 1 : Coche les cases quand la phrase est au sens figuré.
☐ Je donne ma langue au chat.
☐ Nous apprenons la langue anglaise.
☐ Le lion dévore une gazelle.
☐ Tu dévores un livre.
Exercice 2 : Coche les cases quand la phrase est au sens propre.
☐ Mes jambes sont musclées.
☐ Il prend ses jambes à son cou.
☐ Elle a une poussière dans l‟œil.
☐ Tu te mets le doigt dans l‟œil.
19
Exercice 3 : Dans ce texte, souligne les expressions qui sont au sens
figuré.
Aujourd‟hui, Arthur n‟est pas dans son assiette. Il n‟a pas dormi de la
nuit. Il est tellement fatigué qu‟il a des poches sous les yeux. Il a aussi
le nez bouché. Arthur couve un gros rhume, c‟est sûr !
Exercice 4 : Relie le sens figuré au sens propre qui lui correspond.
1. Monter sur ses grands chevaux a) être peureux
2. Être une poule mouillée b) ne rien faire
3. Tomber dans les pommes c) mentir
4. Se tourner les pouces d) se mettre en colère
5. Raconter des salades e) s‟évanouir







20
PRODUCTION DES TEXTES
Leçon1 : LA DISSERTATION LITTERAIRE : étude de
quelques thèmes

Savoirs à acquerir : à la fin de cette notion, l‟apprenant va identifier
les différents thèmes d‟un sujet de dissertation littéraire.
La dissertation littéraire c‟est un exercice littéraire de type III
qui consiste en l‟analyse du point de vue d‟un auteur à propos d‟un
sujet donné. Ce point de vue est contenu dans un sujet toujours scindé
en 2 parties : un libellé et une consigne.
Comme la vie de l‟homme sur terre, la vie de l‟œuvre littéraire
est presque similaire. L‟œuvre d‟art est conçue par deux éléments, un
mal et une femelle, respectivement le réel et la fiction.et le processus de
conception de l‟œuvre d‟art s‟appelle la création littéraire. Ensuite,
après avoir vu le jour, l‟œuvre d‟art se fixe des objectifs qui déterminent
sa fonction. Si elle est l‟apanage des gènes issus de l‟élément mal (le
réel), sa fonction devient donc la fonction éthique (faire prendre
conscience aux hommes de leur vie à travers la retranscription de leur
vie dans le livre). Par contre, si c‟est l‟élément femelle (la fiction) qui
est le centre de la conception alors, sa fonction sera la fonction
esthétique (divertir, évader le lecteur, l’éloigner des turpitudes du
quotidien en le plongeant dans l’imaginaire).
Par ailleurs, de par sa fonction, chaque œuvre détermine sa finalité de
façon automatique. Celle à fonction éthique revêt une finalité engagée
(dénonce et lutte contre les maux qui minent la société) tandis que celle
à fonction esthétique est le socle d‟une finalité non engagée (n’a rien à
voir avec les maux sociaux, s’occupe de divertir, de faire rêver et même
rire le lecteur).
21
Plus loin, au cours de son existence sur terre (l‟univers littéraire),
l‟œuvre qui aurait réussi à mener à bien son combat, c‟est-à-dire, réussi
à éradiquer ou à contribuer à l‟éradication d‟un mal, sera considérée
comme temporelle car n‟étant plus d‟actualité. Seules restent
atemporelles (d‟actualité), les œuvres qui traitent des problèmes
aels tels que : l‟amour, la mort, la guerre, la discrimination
raciale. D‟où la durée de vie d’une œuvre d’art (sa capacité à
transcender le temps).
Thèmes Élément 1 Élément 2
Le réel La fiction Création littéraire
(le reflet de ce qui nous (l’imagination des faits)
entoure)
Fonction de l’œuvre L’éthique L’esthétique
d’art
( faire prendre (divertir, faire rêver le
conscience) lecteur)
Finalité de l’œuvre L’engagement Le non engagement
d’art (lutte contre les maux qui ( ne s’intéresse pas aux
minent la société en problèmes sociaux, vise à
essayant de les fustiger) divertir le lecteur)
Espérance de vie de La temporelle/ L’atemporalité
l’atemporalité l’œuvre d’art (toujours d’actualité)
(plus d’actualité /
toujours d’actualité)




22
Leçon 2 : LA DISSERTATION LITTERAIRE / LA
DISCUSSION : l’analyse du sujet et sa reformulation


Savoirs à acquérir : au terme de cette notion, l‟apprenant doit analyser et
comprendre un sujet de dissertation / discussion après l‟avoir reformulé.
Corpus/sujet :
Jean Courastier déclare : « le grand public ne cherche plus seulement
dans la lecture l‟évasion et la distraction, la sensibilité individuelle, le
sentiment et le rêve, il prend conscience des grands problèmes économiques et
sociaux, il s‟en informe, il s‟en inquiète »
Vous commenterez cette affirmation à la lumière de votre
connaissance de la littérature.
 Découverte de la situation problème
- Lis et relis par deux fois le sujet
- Combien de parties compte-t-il? scinde-les.
 Traitement de la situation problème
- Quels sont les mots clés de ce sujet ?
- Soulignez-les et définissez-les.
- Quel est le problème que pose ce sujet ?
- Quel type de plan est demandé ? justifiez.
 Formulation des règles
Comment procède-t-on pour analyser un sujet de dissertation ?
Pour analyser un sujet de dissertation on :
- repère et définit les mots clés qu‟il contient.
Exemple :
23
Grand public = lecteurs
Lecture = action de lire ou de « consommer » les œuvres littéraires
Evasion et distraction = divertissement, détente, sensibilité
Sentiment = émotion
Rêve = évasion
Prendre conscience = s‟éveiller
Grands problèmes économiques et sociaux = difficultés de la vie quotidienne
/ fléaux
S’en informe = s‟édifie sur ces fléaux
S’en inquiète = se soucie de ces fléaux
Commentez = montrer la pertinence de l‟affirmation ; la justifier.
- Reformule le sujet à l‟aide des définitions des mots clés
Exemple de reformulation du sujet ci-dessus :
Jean Courastier déclare que les lecteurs ne cherchent plus seulement
dans l‟action de lire, le divertissement, la détente, l‟émotion et l‟évasion, ils
découvrent les fléaux de la vie quotidienne, ils s‟édifient sur ces fléaux et s‟en
interrogent.
- Ressors le problème du sujet en répondant à la question : sur quoi est
centré le sujet ?
Exemple : le problème de ce sujet porte sur l‟importance ou les fonctions de la
lecture des œuvres littéraires.
- Identifie le type de plan à adopter :
Dialectique ou analytique ?
Dans le cas actuel le plan à adopter est analytique vue la consigne :
« Vous commenterez cette affirmation à la lumière de votre connaissance de la
littérature. »
24

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents