Usages créatifs du numérique pour l apprentissage au XXIe siècle
113 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Usages créatifs du numérique pour l'apprentissage au XXIe siècle , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
113 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les usages du numérique à l’école sont diversifiés. Si certains de ces usages n’apportent pas de plus-values pédagogiques, d’autres permettent aux élèves de s’engager dans des processus de cocréation. Le présent ouvrage apporte un éclairage sur les approches créatives du numérique en enseignement et sur leur potentiel et leur contribution à l’éducation personnelle, sociale et professionnelle des citoyens du XXIe siècle.
Par une approche critique, cet ouvrage analyse les enjeux éducatifs du numérique, en tenant compte de sa complexité, de l’interdisciplinarité de ses apports et des compétences dites « du XXIe siècle ». Parmi ces com­pétences, la créativité et la résolution collaborative de problème sont présentées de manière plus approfondie à partir d’exemples de défis technocréatifs ludiques qui favorisent l’engagement des apprenants. Les auteurs abordent également différentes approches des usages créatifs du numérique, de l’apprentissage par les jeux à la robotique pédagogique en passant par les approches liées aux laboratoires de création numérique. Enfin, ils se penchent sur la mise en œuvre des compétences numériques des enseignants et d’un leadership pouvant favoriser l’intégration des usages créatifs du numérique dans l’ensei­gnement. Tout au long du livre sont présentés des témoignages qui illustrent de manière concrète les différentes idées pédagogiques étudiées. Ces idées pratiques sont le résultat de recherches visant à fournir des outils aux différents acteurs de l’éducation du XXIe siècle : super-héros enseignants et parents, sans oublier les conseillers pédagogiques et les décideurs politiques.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 septembre 2017
Nombre de lectures 1
EAN13 9782760548510
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0035€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Usages cr atifs du num rique pour l apprentissage au XXI e si cle
Presses de l Universit du Qu bec Le Delta I, 2875, boulevard Laurier bureau 450, Qu bec (Qu bec) G1V 2M2 T l phone: 418 657-4399 - T l copieur: 418 657-2096 Courriel: puq@puq.ca - Internet: www.puq.ca

Diffusion / Distribution:
CANADA
Prologue inc., 1650, boulevard Lionel-Bertrand Boisbriand (Qu bec) J7H 1N7 - T l.: 450 434-0306 / 1 800 363-2864
FRANCE
Sof dis, 11, rue Soufflot 75005 Paris, France - T l.: 01 53 10 25 25

Sodis, 128, avenue du Mar chal de Lattre de Tassigny 77403 Lagny, France - T l.: 01 60 07 82 99
BELGIQUE
Patrimoine SPRL, avenue Milcamps 119 1030 Bruxelles, Belgique - T l.: 02 7366847
SUISSE
Servidis SA, chemin des Chalets 7 1279 Chavannes-de-Bogis, Suisse - T l.: 022 960.95.32

Diffusion / Distribution (ouvrages anglophones):

Independent Publishers Group, 814 N. Franklin Street Chicago, IL 60610 - Tel.: (800) 888-4741

La Loi sur le droit d auteur interdit la reproduction des uvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autoris e - le "photocopillage - s est g n ralis e, provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la r daction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L objet du logo apparaissant ci-contre est d alerter le lecteur sur la menace que repr sente pour l avenir de l crit le d veloppement massif du "photocopillage .
USAGES CR ATIFS DU NUM RIQUE pour l apprentissage au XXI e si cle

Sous la direction de
Margarida Romero, Benjamin Lille et Azeneth Pati o
Catalogage avant publication de Biblioth que et Archives nationales du Qu bec et Biblioth que et Archives Canada
Vedette principale au titre:
Usages cr atifs du num rique pour l apprentissage au XXI e si cle
Comprend des r f rences bibliographiques. Publi en formats imprim (s) et lectronique(s).
ISBN 978-2-7605-4849-7
ISBN 978-2-7605-4850-3 (PDF)
ISBN 978-2-7605-4851-0 (EPUB)
1. Enseignement - Innovations. 2. Cr ativit ( ducation). 3. ducation - Effets des innovations sur. I. Romero, Margarida, 1980- . II. Lille, Benjamin, 1990- . III. Pati o, Azeneth, 1984- .
LB1027.U82 2017
371.3
C2017-941730-4


C2017-941731-2

R vision Fran ois Roberge
Correction d preuves Carine Paradis
Mise en page Le Graphe
Images de couverture iStock
D p t l gal: 3 e trimestre 2017
Biblioth que et Archives nationales du Qu bec
Biblioth que et Archives Canada
2017 - Presses de l Universit du Qu bec Tous droits de reproduction, de traduction et d adaptation r serv s
Imprim au Canada D4849-1 [01]
Table des mati res
Liste des encadr s, figures et tableaux
Liste des sigles
Introduction
Margarida Romero
Objectifs du livre
PARTIE 1/ L DUCATION COCR ATIVE POUR LE XXI e SI CLE

Chapitre 1/ L apprentissage dans un monde complexe
Margarida Romero
1/ Les comp tences num riques dans l re de la post-v rit
2/ Le r ductionnisme et la consommation interactive des technologies
3/ L introduction de la complexit et de l interdisciplinarit l cole
Bibliographie
Chapitre 2/ Les comp tences pour le XXI e si cle
Margarida Romero, avec les contributions de Gabriel Dumouchel et Audrey Raynault
1/ De l ducation transmissive de connaissances l ducation par comp tences
2/ Les comp tences pour le XXI e si cle
2.1/ La pens e critique
2.2/ La collaboration
2.3/ La cr ativit
2.4/ La r solution de probl mes
2.5/ Des comp tences informationnelles la pens e informatique
3/ L intersection des comp tences #5c21
4/ Des d fis technocr atifs pour le d veloppement des comp tences du XXI e si cle
Bibliographie
Chapitre 3/ La cr ativit , au c ur des apprentissages
Margarida Romero et Benjamin Lille, avec la contribution de Yan Spence
1/ La cr ativit , un enjeu ducatif et de soci t
2/ La cr ativit est exigeante!
3/ De la cr ativit comme trait individuel la cr ativit collaborative
4/ Le plaisir d apprendre
5/ La cr ation, cl d un apprentissage stimulant
6/ La marge de cr ativit comme outil de conception p dagogique
7/ La cr ativit dans toutes les disciplines?
8/ Les usages cr atifs du num rique
Bibliographie
Chapitre 4/ Les attitudes et les valeurs pour une ducation cocr ative: de la cr attitude la valorisation des erreurs
Benjamin Lille et Margarida Romero, avec la contribution de Jean-Fran ois Gosselin
1/ Les attitudes et le climat de classe
2/ Le r le central de l erreur dans l apprentissage
3/ L erreur au c ur de l apprentissage et la pens e de croissance
4/ L exemple des langues trang res
Bibliographie
Chapitre 5/ La conception de d fis technocr atifs
Benjamin Lille, Margarida Romero et Azeneth Pati o
1/ Le besoin d activit s complexes pour l ducation du XXI e si cle
2/ Un "brise-glace cocr atif pour commencer les d fis technocr atifs
3/ Quelques principes consid rer pour la cocr ation
4/ Les d fis technocr atifs
4.1/ tablir et maintenir une compr hension partag e
4.2/ D terminer les actions appropri es pour r soudre le probl me
4.3/ tablir et maintenir l organisation de l quipe
4.4/ Assurer la cor gulation it rative des solutions interm diaires
Bibliographie
PARTIE 2/ DES ACTIVIT S POUR UNE DUCATION COCR ATIVE

Chapitre 6/ L apprentissage par le jeu
Margarida Romero, Jean-Nicolas Proulx, Francis Dub et Patrick Plante
1/ Le jeu, une activit universelle avant et apr s l re du num rique
2/ Le jeu comme activit ( play ) et le jeu comme dispositif ( game )
3/ Une foule de termes autour du jeu num rique pour l apprentissage (JNA)
4/ Les jeux s rieux ducatifs (JS )
5/ La diff rence entre la ludification (gamification) et les jeux s rieux ducatifs (JS )
6/ L apprentissage est-il possible avec les jeux num riques?
7/ Du jeu libre l apprentissage par le jeu comme strat gie p dagogique
8/ L apprentissage par le jeu comme strat gie p dagogique
9/ Quatre principes pour l apprentissage par le jeu
9.1/ Principe 1: les objectifs et les r gles du jeu sont explicites
9.2/ Principe 2: le jeu s appuie sur la zone proximale de d veloppement (ZPD)
9.3/ Principe 3: l apprentissage actif, centr sur l apprenant
9.4/ Principe 4: l exp rience positive d apprentissage, cl diff rentielle
10/ La conception de jeux num riques ducatifs
11/ Une relation complexe entre les jeux et la motivation
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 7/ La cr ation pour favoriser l apprentissage: des lignes de temps la construction interdisciplinaire d une maquette de ville intelligente
Cantinca Stan, Margarida Romero et Sylvie Barma
1/ La cr ation et la cocr ation dans l apprentissage de l histoire
2/ La ligne du temps dans l apprentissage de l histoire
3/ La cr ation d une ligne du temps num rique comme moyen de structurer le savoir
3.1/ La r alisation d une ligne du temps l aide des technologies
3.2/ La cr ation d une maquette de ville pour l apprentissage interdisciplinaire
4/ Le mouvement maker ou comment apprendre en construisant
Bibliographie
Chapitre 8/ L apprentissage de la programmation cr ative
Margarida Romero, Alexandre Lepage et St phanie Netto, avec la contribution de Thierry Vi ville
1/ L apprentissage de la programmation au programme
2/ La programmation, le code, le codage?
3/ La programmation, source d erreurs et de cr ativit
4/ De la programmation la pens e informatique
5/ De la programmation proc durale la programmation cr ative
6/ Les repr sentations des enseignants sur l apprentissage de la programmation
Bibliographie
Chapitre 9/ Des projets de robotique p dagogique pour le d veloppement des comp tences du XXI e si cle
Margarida Romero et Jorge Sanabria
1/ De la robotique industrielle la robotique p dagogique
2/ La robotique p dagogique pour le d veloppement des comp tences du XXI e si cle
3/ Le d fi #R2T2americaraibes
4/ Des strat gies de r solution de probl mes dans les quipes du Mexique et du Qu bec
5/ Des strat gies de r solution de probl mes li es la collaboration
6/ Des strat gies de r solution de probl mes li es la programmation
7/ Discussion
8/ Remerciements
Bibliographie
PARTIE 3/ INNOVATION, COMP TENCES PROFESSIONNELLES ET LEADERSHIP

Chapitre 10/ L innovation ducative comme d marche d am lioration continue
Margarida Romero, avec la contribution de S verine Parent, Michelle Desch nes et Jacques Cool
1/ L innovation comme processus d action-r flexion
2/ L innovation ducative comme processus d am lioration continue
3/ La recherche collaborative terrain-formation-recherche pour l innovation ducative
4/ Les enjeux entourant la collaboration entre les enseignants et les chercheurs
5/ Les enseignants, les superh ros de l innovation p dagogique
6/ L enseignement, ce n est pas un jeu d enfant
7/ Des superpouvoirs au service des l ves
8/ Des comp tences professionnelles pour le XXI e si cle
9/ La formation initiale et continue des enseignants
Bibliographie
Chapitre 11/ Les comp tences num riques chez les enseignants: doit-on devenir un expert?
Alain Stockless et St phane Villeneuve
1/ Les comp tences professionnelles
2/ Les r f rentiels de comp tences num riques
3/ Ma trise des outils TIC par les enseignants
4/ Usage du num rique dans un contexte p dagogique
5/ Vers une d marche de design p dagogique pour une utilisation efficace du num rique
Conclusion
Bibliographie
Chapitre 12/ Un leadership pour soutenir le changement en milieu scolaire
Marc-Andr Girard
1/ Les bases d un leadership fructueux en ducation
2/ De la mentalit de croissance au d veloppement professionnel
3/ Les tribus
4/ Un leadership scolaire pour le XXI e si cle
Bibliographie
Notices biographiques
Liste des encadr s, figures et tableaux
Encadr s
2.1./
Les comp tences informationnelles par Gabriel Dumouchel et Audrey Raynault
3.1./
La cr ativit et l approche th matique par Yan Spence
3.2./
Le d veloppement de la cr ativit par le num rique par Audrey Allard
4.1./
L empathie par Jean-Fran ois Gosselin
6.1./
Des jeux num riques pour apprendre "jouer de la musique par Francis Dub
6.2./
La conception de jeux s rieux par Patrick Plante
8.1./
L apprentissage de la programmation avec Class Code par Thierry Vi ville
10.1./
Des capsules vid o de futurs enseignants pour leurs futurs coll gues par S verine Parent et Michelle Desch nes
10.2./
Les strat gies de formation continue par Jacques Cool (CADRE21)
Figures
1.1./
ducation orient e disciplines contre ducation du XXIe si cle
1.2./
Construction de la maquette d une ville (#SmartCityMaker)
2.1./
Orientation disciplinaire contre ducation par comp tences
2.2./
Cinq comp tences cl s pour le XXIe si cle
3.1./
Types d usage du num rique selon le niveau d engagement
4.1./
Valeurs et attitudes du mod le #5c21
6.1./
Jeux s rieux ( ducatifs) et ludification ( ducative)
7.1./
Capture d cran d une ligne du temps num rique portant sur le Canada entre 1745 et 1820, r alis e par une quipe d tudiants
7.2./
Construction de la maquette de ville intelligente l Universit Laval
7.3./
Construction de la maquette de ville intelligente l EspaceLab
9.1./
Potentiel des d fis de robotique cocr ative pour les comp tences du XXIe si cle
9.2./
Typologie d activit s de robotique p dagogique dans cinq niveaux
9.3./
Programmation du robot Thymio et aper u de la maquette localis e en Suisse
9.4./
Responsable de la communication en fran ais; atelier de l enseignante de fran ais
9.5./
Langages de programmation voqu s par les apprenants
9.6./
crans interactifs petite et grande chelle
10.1./
Articulation de l innovation ducative et de la recherche en ducation (LINE)
12.1./
Cercle vertueux de la formation continue en ducation
Tableau
2.1/
R sum des comp tences du XXIe si cle mentionn es dans les six cadres r f rentiels int gratifs
Liste des sigles
JNA
Jeu num rique pour l apprentissage
JS
Jeux s rieux ducatifs
LINE
Laboratoire d innovation et num rique pour l ducation
PFEQ
Programme de formation de l cole qu b coise
PI
Pens e informatique
REFER
Rendez-vous des coles francophones en r seau
STIM
Sciences, technologies, ing nierie et math matiques
ZPD
Zone proximale de d veloppement
Introduction
Margarida Romero

L ducation est un sujet de soci t in puisable, et ce, pour plusieurs raisons. Premi rement, elle concerne l avenir de notre soci t et celui des personnes qui nous importent le plus: nos enfants. Deuxi mement, puisque nous sommes dans une soci t et un monde interconnect s aux probl matiques complexes, il est difficile de r pondre aux besoins des apprenants et de leurs communaut s. Troisi mement, les changements en ducation sont difficiles en raison de la complexit des organisations existantes autant du c t des temporalit s que des lieux d apprentissage et des r les des diff rents acteurs ducatifs.
Dans cet ouvrage, nous souhaitons porter un clairage sur les approches cr atives du num rique en ducation puisqu elles constituent une des occasions pour contribuer l adaptation de l cole aux besoins des citoyens du XXI e si cle. Depuis une approche critique, cet ouvrage analyse les diff rents enjeux ducatifs l aube de la quatri me r volution industrielle: la robotique et l intelligence artificielle. Vis- -vis les possibilit s et les d fis des g n rations futures envers le num rique, nous d veloppons une analyse qui d marre en dressant les enjeux de l ducation d un point de vue de la complexit , de l interdisciplinarit , de comp tences dites du XXI e si cle, notamment en lien avec la cr ativit , ainsi que du point de vue des d fis technocr atifs pour l ducation. Ensuite, nous aborderons diff rentes approches des usages cr atifs du num rique: de l apprentissage par les jeux la robotique p dagogique, en passant par les approches li es aux laboratoires de cr ation num rique. Nous finaliserons l ouvrage en nous penchant sur la mise en uvre d un leadership pouvant favoriser l int gration des usages cr atifs des num riques d velopp s dans les diff rents chapitres du livre.
Tout au long du livre, nous trouverons galement diff rents t moignages et tudes de cas qui illustreront de mani re pratique les diff rentes id es p dagogiques du livre. Ces diff rentes id es, pratiques et r sultats de recherche visent apporter un clairage sur l ducation du XXI e si cle aux diff rents acteurs ducatifs (enseignants, parents, conseillers p dagogiques, d cideurs) ainsi qu veiller des r flexions sans caract re prescriptif. Ainsi, ce livre est une invitation au d veloppement de solutions cr atives et r fl chies pour l am lioration continue des pratiques d enseignement et des activit s d apprentissage. Il vise galement le partage de valeurs humanistes qui permettent de d velopper une pens e critique vis- -vis des enjeux et des perspectives du num rique. Il vise aussi contribuer, d une part, une meilleure ducation et, d autre part, une soci t plus participative par un engagement cr atif, critique et participatif d s l cole. En somme, permettre aux citoyens de d passer le r le de consommateurs du num rique pour devenir des usagers clair s, critiques, et m me, cr ateurs des solutions num riques nous appara t comme une vis e importante de l cole du XXI e si cle.

Objectifs du livre
L ducation pour le XXI e si cle devrait envisager les prochaines avanc es technologiques tout en tenant compte des possibilit s et des d fis du monde contemporain. Ce livre pr sente un ensemble de r flexions, d tudes de cas et des r sultats de recherche en ducation qui visent d velopper les comp tences, les attitudes et les valeurs de l ducation pour le XXI e si cle. Les innovations p dagogiques propos es dans ce livre tiennent compte des possibilit s qu offrent les technologies comme vecteur de cocr ation et de r solution technocr ative de probl mes. Le livre prend en compte les innovations tant canadiennes que fran aises et latino-am ricaines pour enrichir les pratiques dans ces diff rents contextes.
PARTIE 1/
L DUCATION COCR ATIVE POUR LE XXI e SI CLE

Les premiers chapitres de ce livre pr sentent les enjeux contemporains de l ducation autant comme des besoins que comme des perspectives. Nous commen ons par analyser les implications de la complexit caract risant la soci t contemporaine pour justifier l approche interdisciplinaire et promouvoir la participation des tudiants des projets plus complexes fond s sur des ph nom nes ou des probl mes authentiques de leurs communaut s.

"Il faut apprendre faire face l incertitude, puisque nous vivons une poque o les valeurs sont ambivalentes, o tout est connect . C est pour cela que l ducation du futur doit revenir sur les incertitudes li es la connaissance.
E DGAR M ORIN
CHAPITRE 1/
L apprentissage dans un monde complexe
Margarida Romero

Objectifs de ce chapitre
Pr senter les besoins et les possibilit s ducatives de la soci t contemporaine partir d une approche inspir e de la th orie de la complexit .
Comparer les usages de consommation num rique de r seaux sociaux avec ceux de cr ativit num rique.
Pr senter le besoin de r introduire la complexit et l interdisciplinarit l cole pour engager les apprenants dans des projets supposant des d fis int ressants.
Le monde a chang de mani re spectaculaire dans les derni res ann es. Les technologies de l information et de la communication ont modifi notre fa on de communiquer, de faire des achats et m me la fa on de jouer et de travailler. Le monde est en r seau et le monde est chaque fois de plus en plus emm l . La complexit des connaissances et des outils technologiques utilis s dans notre quotidien est sup rieure celles du si cle pass .
1/ Les comp tences num riques dans l re de la post-v rit
Nous avons acc s une grande quantit d informations comme jamais auparavant. En m me temps, nous nous retrouvons une poque o la qualit et la v racit de l information supposent un d fi pour les soci t s contemporaines. Dans les r seaux sociaux, l information circule grande vitesse, mais la majorit de cette information est fausse. Nous sommes l re de la post-v rit ou post-truth, un n ologisme reconnu comme le mot de l ann e 2016 par l Oxford Dictionaries, d fini comme "les circonstances dans lesquelles les faits objectifs ont moins d influence pour former l opinion publique que l appel l motion et aux croyances personnelles 1 . Nous aurions pu penser que l acc s l information permettrait de partager et d valuer la qualit de l information; pourtant, l exc s et la surcharge d information nous ont conduits un relativisme extr me o le nombre de "J aime dans les r seaux sociaux est plus important que la source d information qui transmet la nouvelle. La complexit et la qualit de l information g rer chaque jour ne se traduisent n cessairement pas dans le d veloppement des comp tences informatives, de la culture num rique et de la pens e critique. Nous aborderons ces comp tences dans les sections suivantes.
2/ Le r ductionnisme et la consommation interactive des technologies
Vis- -vis les d fis socio conomiques d un monde globalis , il est important de d velopper un esprit critique envers l information dans les r seaux sociaux, qui peuvent servir v hiculer des opinions et des rumeurs qui emp chent la compr hension et la gestion de la complexit . Examiner les informations avec rigueur implique de l attention et, dans notre contexte d hyperconnectivit , il est difficile d accorder l attention n cessaire toutes les informations re ues pour les mettre en contexte dans un syst me complexe. La gestion quotidienne de la complexit nous a conduits accepter le r ductionnisme. Il est beaucoup plus facile de cliquer sur "J aime dans les r seaux sociaux que de prouver et commenter la pertinence et la v racit des informations. Nous recevons une grande quantit d informations, mais nous les traitons de mani re superficielle, de la m me fa on que nous passons des heures devant plusieurs types d crans, mais nous les utilisons majoritairement en tant que consommateurs interactifs. Nous utilisons la plupart du temps les technologies que de mani res superficielles, les usages cr atifs des technologies tant beaucoup moins fr quents. L usage de la technologie comme consommateur et l usage de celle-ci comme cr ateur num rique constituent deux paradigmes tr s diff rents (Romero, Laferri re et Power, 2016).
Dans le premier cas, l utilisation de la technologie est facile et intuitive (cliquer sur "J aime , crire, partager des photos ou des vid os). M me si nous passons beaucoup de temps utiliser les technologies en tant que consommateurs interactifs, notre participation n implique pas la cr ation des nouvelles solutions num riques; au plus, on arrive cr er quelques contenus interactifs relativement simples. Dans le deuxi me cas, l utilisation cr ative des technologies implique l id ation et le d veloppement de solutions cr atives (originales, pertinentes et efficaces) travers l usage des technologies. Par exemple, cr er une application pour faire une r servation dans un restaurant ou cr er une ressource ducative interactive. Cette dichotomie est similaire la diff renciation entre la classe cr ative et le pr cariat issue du travail de Florida (2014). D une part, le pr cariat fait des travaux impliquant une faible valeur ajout e qui peuvent tre r alis s par une main-d uvre bas prix et, dans quelques cas, peuvent tre remplac s par des solutions robotiques. D autre part, la classe cr ative apporte une valeur ajout e du type humaine (empathie, sensibilit , r solution des probl mes complexes, collaboration, etc.) qui permet de maintenir une perspective d employabilit et de d veloppement personnel et social vis- -vis de la quatri me r volution industrielle: la robotique (Schwab, 2017). Nous l aborderons dans un chapitre de ce livre pour traiter les changements socio conomiques qu elle implique ainsi que la robotique p dagogique comme outil ducatif pour le d veloppement des comp tences du XXI e si cle. Avant de pr senter ces comp tences, nous discutons la complexit et l interdisciplinarit l cole.
3/ L introduction de la complexit et de l interdisciplinarit l cole
"Les probl mes ne peuvent pas tre r solus en r fl chissant de la m me mani re qu ils ont t cr s.
A LBERT E INSTEIN
D velopper le potentiel de chaque apprenant dans un contexte de complexit est un d fi pour le syst me ducatif traditionnel. Les coles ont t con ues partir d une perspective industrielle o un m me programme devait pouvoir servir tous les apprenants d un m me niveau scolaire. Le mod le d cole et de programme bas sur une s rie de disciplines bien d finies pr sente des limites importantes du point de vue de la personnalisation, du r ductionnisme disciplinaire et de l orientation transmissive et uniforme des connaissances.

FIGURE 1.1./ ducation orient e disciplines contre ducation du XXI e si cle


Sir Ken Robinson, expert en cr ativit et en ducation, consid re que les coles traditionnelles ne permettent pas le d veloppement cr atif des apprenants. En 2006, il pr senta une TEDTalk tr s populaire, intitul e en anglais Do Schools Kill Creativity? 2 , o il critique les limites de l cole traditionnelle et fait appel un changement ducatif:
Notre syst me ducatif est bas sur la notion d aptitude acad mique. Et il y a une raison. Le syst me entier a t invent - travers le monde, il n y avait pas d enseignement public, vraiment, avant le XIX e si cle. Ces syst mes sont tous apparus pour satisfaire les besoins d industrialisation. La hi rarchie est donc fond e sur deux id es. Premi rement, que les sujets les plus utiles au travail sont au sommet. Vous tiez donc de fa on bienveillante cart s de certaines choses l cole, des choses qu enfants vous aimiez si elles ne vous permettaient pas d obtenir un travail. N est-ce pas? Ne fais pas de musique, tu ne seras pas musicien; Ne fais pas de l art, tu ne seras pas un artiste. Un conseil bienveillant - qui est maintenant, profond ment faux. Le monde entier s engouffre dans une r volution. Le second point est que l habilit acad mique domine vraiment notre vision de l intelligence, car les universitaires ont model le syst me leur image. Si vous imaginez l ensemble des enseignements publics travers le monde, c est un long processus d acc s l universit . Et la cons quence est que beaucoup de gens talentueux, brillants, cr atifs pensent qu ils ne le sont pas, car les mati res o ils taient bons l cole n taient valoris es, ou taient m me stigmatis es. a ne peut pas continuer ainsi (Robinson, 2006).
Sir Ken Robinson d fend un changement du mod le ducatif pour permettre aux apprenants de d velopper leur cr ativit de mani re interdisciplinaire en tenant compte de la diversit du potentiel des apprenants. Robinson s appuie sur les th ories des intelligences multiples (Gardner, 2006) et la mentalit de croissance ou growth mindset (Dweck, 2006), lesquelles invitent les apprenants consid rer que l intelligence est dynamique et peut se d velopper travers des d fis. Robinson revendique la complexit du cerveau et l interdisciplinarit , comme des reflets du monde complexe, qui peuvent promouvoir la cr ativit chez les apprenants:
Nous savons trois choses sur l intelligence. Une, elle est vari e. Nous pensons le monde de toutes les fa ons que nous l exp rimentons. Nous le pensons de fa on visuelle, de fa on auditive, de fa on kinesth sique, Nous pensons de fa on abstraite, nous pensons en mouvement. Deuxi mement, l intelligence est dynamique. Si vous regardez les interactions du cerveau humain, comme nous l avons vu hier dans de nombreuses pr sentations, l intelligence est merveilleusement interactive. Le cerveau n est pas divis en compartiments. En fait, la cr ativit - que je d finis comme le processus d avoir des id es originales qui ont de la valeur - le plus souvent, provient de l interaction de diff rentes fa ons de voir les choses (Robinson, 2006).
La s paration traditionnelle en disciplines r pond une convention pr num rique, d une poque o les encyclop dies universelles arrivaient nous faire sentir que l essentiel de la connaissance humaine pouvait se retrouver dans les tag res de notre biblioth que. Je me rappelle de l encyclop die chez mes grands-parents, et de la solennit et l attention qu il fallait au moment de mener une recherche dans l encyclop die. Nos enfants ne connaissent pas ce que c est de chercher une d finition ou un personnage historique dans une encyclop die. Ils sont tonn s par le temps requis pour y trouver une r ponse, qui est tr s souvent simple et courte. Malgr la disparition progressive des encyclop dies dans nos maisons, la tradition disciplinaire de la m me poque persiste dans les programmes scolaires et dans les d partements de nos tablissements universitaires. Les didactiques ont permis de faire avancer les connaissances et les comp tences disciplinaires, mais ils ont aussi contribu d velopper une sp cialisation qui r duit la complexit et les liens avec le monde. Pensons aux math matiques et la question que plusieurs apprenants posent sur son int r t pour la vie quotidienne. Si les math matiques faisaient partie de d fis authentiques et d une certaine complexit , les apprenants iraient y chercher les concepts math matiques dont ils ont besoin. Pourtant, si nous enseignons les concepts math matiques par unit s didactiques non contextualis es, malgr les affordances cognitives, nous perdons l implication des apprenants sur la valeur des t ches d apprentissage. titre d exemple, on abordera le sujet de la mesure de distance et les changements d chelle. Si ces concepts et comp tences disciplinaires sont n cessaires pour r ussir un d fi beaucoup plus significatif, tel que construire la maquette d une ville en miniature ( figure 1.2 ), le besoin de comprendre et d appliquer les mesures de distance et les changements d chelle deviendrait n cessaire pour la r ussite.

FIGURE 1.2./ Construction de la maquette d une ville ( #SmartCityMaker )



Photographie: Romero, 2016.
Dans le cadre du projet #SmartCityMaker, le groupe-classe cr e la maquette d une ville intelligente ( smart city ). Les apprenants sont divis s en quipes et chaque quipe a pour t che de construire un quartier. Les normes urbanistiques et l chelle des maquettes doivent tre choisies et r gul es par les apprenants afin de pouvoir r aliser une maquette coh rente. Le d fi de coordination et de cr ation int gre des concepts math matiques diff rents; l interd pendance positive ou positive interdependence (Johnson et Johnson, 1989) entre les apprenants facilite le transfert de connaissances entre les apprenants plus avanc s et ceux qui pr sentent des difficult s, car le r sultat final d pend de la contribution de tous les apprenants.
Les projets interdisciplinaires comme #SmartCityMaker permettent de travailler diff rents aspects du programme scolaire et, en m me temps, ces projets repr sentent un d fi cr atif o les apprenants du groupe sont les agents principaux de leur d veloppement. La responsabilit et le potentiel cr atif de la d cision permettent aux apprenants de d velopper diff rentes comp tences du XXI e si cle comme la r solution collaborative de probl mes.
Dans les derni res ann es, nous observons l essor des projets interdisciplinaires impliquant l effort de coordination entre les responsables des diff rentes disciplines. Ces types de projets constituent encore une exception, non une pratique ducative r pandue dans la majorit des coles (Lenoir, Hasni et Froelich, 2015). Bien que l approche par projets fasse partie de l orientation ducative dans quelques coles, en 2016, aucun pays n avait fait l loge d un changement global. La Finlande, pays reconnu pour la qualit de ses enseignants et de son syst me ducatif, a commenc promouvoir les apprentissages multidisciplinaires par projets dans le cadre de son mod le scolaire. Pour la consultante et responsable ducative Marjo Kyllonen d Education for Future Innovations (EDAFIN), dans l ducation traditionnelle, les apprenants vont l cole et ils suivent des cours de math matiques, ensuite de litt rature et puis de sciences. Maintenant, au lieu d acqu rir des connaissances isol es sur des mati res diff rentes, les apprenants demeurent actifs. Ils participent au processus de planification, ils sont des chercheurs et ils valuent aussi le processus.
Toujours d apr s Kyllonen, la raison de ce changement repose sur le fait que la forme d ducation traditionnelle, divis e en mati res diff rentes, ne pr pare pas les enfants pour le futur, quand ils auront besoin d une capacit de pens e interdisciplinaire consistant regarder les m mes probl mes partir des perspectives diff rentes et en utilisant des outils des diff rentes tailles. Selon Karlsoon (2017), l apprentissage bas sur des exp riences ou ph nom ne ( phenomenon-based learning ) est une mani re de reorganiser les activit s d apprentissage pour permettre l l ve de comprendre un ph nom ne dans ses diff rentes perspectives. Ainsi, le mod le d apprentissage par ph nom nes propos par la Finlande s approche l "apprentissage par projets , m thodologie qui permet l int gration des diff rentes connaissances et promeut la collaboration (entre enseignants et apprenants) des l ments centraux pour la g n ration d apprentissages de qualit qui peuvent avoir plus de potentiel si ces projets (d nomm s th mes ou ph nom nes en Finlande) sont li s la communaut .
L apprentissage par ph nom ne ( phenomenon-based learning ) finlandais permet de r int grer la complexit l cole et ainsi viter le r ductionnisme et la d contextualisation de l approche disciplinaire. Les m thodes d apprentissage par ph nom ne veulent d velopper chez les apprenants des connaissances approfondies sur les th mes et les mati res li s au ph nom ne (par exemple, le changement climatique ou les villes intelligentes) ainsi que les comp tences pour le XXI e si cle que nous aborderons dans le chapitre suivant.
Bibliographie
D WECK , C.S. (2006). Mindset: The New Psychology of Success, New York, Random House.
F LORIDA , R. (2014). The Rise of the Creative Class-Revisited: Revised and Expanded, New York, Basic Books.
G ARDNER , H. (2006). Multiple Intelligences: New Horizons, New York, Basic Books.
J OHNSON , D.W. et R.T. J OHNSON (1989). Cooperation and Competition: Theory and Research, Edina, MN, Interaction Book Company.
K ARLSSON , P. (2017). Teachers Perspective on the National Core Curriculum of Basic Education 2016-Finding Leverage in Supporting Upper-Comprehensive School Teachers with Phenomenon-Based Learning and Co-design, Th se de doctorat, Aalto, Aalto University, https://aaltodoc.aalto.fi/bitstream/handle/123456789/27182/master_Karlsson_Paula_2017.pdf?sequence=1&isAllowed=y , consult le 2 ao t 2017.
L ENOIR , Y., A. H ASNI et A. F ROELICH (2015). "Curricular and Didactic Conceptions of Interdisciplinarity in the Field of Education: A Socio-Historical Perspective , Issues in Interdisciplinary Studies, vol. 33, p. 39-93.
R OBINSON , K. (2006). Do Schools Kill Creativity?, https://www.youtube.com/watch?v=nPB-41q97zg , consult le 10 juin 2017.
R OMERO , M., T. L AFERRI RE et T.M. Power (2016). "The Move is On! From the Passive Multimedia Learner to the Engaged Co-creator , eLearn, vol. 3, n 1, doi: 10.1145/2904374.2893358.
S CHWAB , K. (2017). The Fourth Industrial Revolution, New York, Crown Business.

1 Traduction libre. https://en.oxforddictionaries.com/word-of-the-year/word-of-the-year-2016 , consult le 2 ao t 2017.
2 https://www.youtube.com/watch?v=nPB-41q97zg , consult le 2 ao t 2017.

"L id al n est pas d accumuler des connaissances, mais de d velopper ses capacit s.
D EWEY
CHAPITRE 2/
Les comp tences pour le XXI e si cle
Margarida Romero, avec les contributions de Gabriel Dumouchel et Audrey Raynault

Objectifs de ce chapitre
Pr senter l apprentissage par comp tences.
Pr senter les diff rents mod les de comp tences pour le XXI e si cle tels que P21, En Gauge, ATCS et NETS/ISTE.
D crire les cinq comp tences cl s pour le XXI e si cle du mod le #5c21: la pens e critique, la collaboration, la cr ativit , la r solution de probl mes et la pens e informatique.
Dans le premier chapitre, nous avons abord la complexit dans la soci t contemporaine et nous avons pr sent les approches interdisciplinaires par projets et th matiques comme des situations d apprentissage complexes qui devraient permettre aux apprenants de d velopper les comp tences n cessaires pour la soci t du XXI e si cle. Dans ce chapitre, nous pr sentons les comp tences du XXI e si cle choisies partir des tudes et des mod les de r f rence internationaux du domaine scolaire et professionnel (P21, En Gauge, ATCS et NETS/ISTE).
1/ De l ducation transmissive de connaissances l ducation par comp tences
La soci t de la connaissance requiert des apprenants plus comp tents et capables de s adapter aux professions et aux m tiers actuels et du futur (Griffin, McGaw et Care, 2012; Neubert et al., 2015). Cela souligne le besoin de d velopper les comp tences des tudiants qui leur permettront de faire face aux besoins de la soci t d aujourd hui et de demain en termes d innovation et de cr ativit , d adaptation aux nouveaux environnements technologiques et en termes de collaboration et dans des contextes de diversit professionnelle et interculturelle. Ce d fi ducatif implique un changement ducatif substantiel qui doit transformer les centres d ducation dans de v ritables communaut s d apprentissage (Marsick, Watkins et Boswell, 2013) et passer de l ducation par contenus l ducation par comp tences.
L ducation par comp tences constitue un des grands changements ducatifs des derni res d cennies. Bien que des modifications aient t mises en place pour favoriser l apprentissage par comp tences, la majorit des cadres r f rentiels de comp tences sont bas s sur les propositions du XX e si cle et, par cons quent, ils ne correspondent pas aux besoins de formation du XXI e si cle. Le contexte de crise conomique actuelle met l accent sur le besoin de d velopper de nouvelles comp tences chez les citoyens du XXI e si cle pour qu ils arrivent devenir les agents de la nouvelle conomie du XXI e si cle et arrivent contribuer de mani re positive pour soulever les d fis de notre soci t .
2/ Les comp tences pour le XXI e si cle
Savoir lire, crire et compter sont des comp tences n cessaires depuis deux si cles. Dans l re d Internet et de la mondialisation socio conomique, il faut galement d velopper des comp tences du XXI e si cle comme la pens e critique, la cr ativit , la collaboration, la r solution de probl mes et la pens e informatique.
Pour d finir l ensemble de comp tences consid rer dans les syst mes ducatifs, quelques auteurs ont d velopp des cadres r f rentiels de comp tences d nomm s "comp tences du XXI e si cle (Dede, 2010; Redecker et al., 2011). Cet ensemble de comp tences devrait permettre aux citoyens de d velopper leurs capacit s dans les activit s formatives, professionnelles et sociales du XXI e si cle (Trilling et Fadel, 2009). Depuis les premi res tudes qui citaient les comp tences du XXI e si cle (Jones, 1996), de nombreux efforts ont t r alis s pour identifier et classifier ces comp tences. Cependant, il n y a pas de consensus quant l ensemble de comp tences n cessaires pour le XXI e si cle.
Quelques auteurs ont propos des cadres r f rentiels int gratifs partir de l analyse d tudes pr c dentes, ces cadres se centrant g n ralement dans les comp tences suivantes:
la capacit innovatrice,
la solution cr ative de probl mes,
les comp tences m tacognitives,
les comp tences de communication,

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents