Vision et leadership d Ignace de Loyola
196 pages
Français

Vision et leadership d'Ignace de Loyola

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
196 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage, qui présente les caractéristiques de l'éducation jésuite et le leadership éducatif ignacien, constitue une référence pour qui recherche l'excellence dans toutes les dimensions de la vie. Il reste unique pour la conception et la mise en pratique des stratégies de bonne gouvernance aussi bien dans les établissements d'enseignement que dans d'autres structures humaines de travail.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 février 2014
Nombre de lectures 51
EAN13 9782336335803
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

VISION ET LEADERSHIP Augustin N. KALUBI, S.J.
D’IGNACE DE LOYOLA
L’engagement des jésuites dans le ministère de l’Éducation a
connu un chemin long et sinueux avant de devenir une marque
évidente de leur présence dans leurs milieux d’implantation. VISION ET LEADERSHIP Leur expérience a inspiré plusieurs systèmes éducatifs depuis
ele XVII siècle. L’auteur voudrait qu’elle inspire davantage et
effectivement toute personne éprise d’une éducation de qualité D’IGNACE DE LOYOLA
pour tous et partout.
Son ouvrage, qui présente les caractéristiques de l’éducation Pour une éducation de qualité
jésuite et le leadership éducatif ignacien, constitue une référence
unique pour qui recherche l’excellence dans toutes les dimensions
de la vie. Il reste unique également pour la conception et la
mise en pratique des stratégies de bonne gouvernance aussi
bien dans les établissements d’enseignement que dans d’autres
structures humaines de travail.
Augustin Kalubi est prêtre jésuite, licencié en
mathématique appliquée et maître en théologie.
Après une longue expérience dans l’enseignement
secondaire comme enseignant, directeur des
études et recteur dans différents collèges jésuites,
il assure la charge de délégué de l’éducation
dans la province d’Afrique Centrale de la Compagnie de Jésus. À
ce titre, il est animateur pédagogique et administratif des collèges
jésuites, directeur du Centre Loyola d’éducation et de formation
pour le recyclage du personnel enseignant, et assistant aux éditions
Loyola pour la publication des manuels scolaires. Il continue ses
recherches pour la promotion de l’éducation de qualité pour tous
et partout.
« Dossiers, études et documents » (D.E.D.)
Collection fondée et dirigée par Jean MPISI
Dossiers
Études
ISBN : 978-2-343-01705-1 Documents&&19 €
VISION ET LEADERSHIP D’IGNACE DE LOYOLA Augustin N. KALUBI, S.J.





Vision et leadership
d’Ignace de Loyola






















Augustin N. KALUBI, S.J.





Vision et leadership
d’Ignace de Loyola


Pour une éducation de qualité




























Cum Persimissu Superiorum : septembre 2013






© L’Harmattan, 2014

5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris

www. harmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-343-01705-1
EAN : 9782343017051



Préface

Education de qualité pour tous




Bien que l’éducation jésuite soit connue et reconnue
par beaucoup comme un emblème de l’éducation de
qualité, il est difficile d’expliquer ce qu’est vraiment cette
éducation. La difficulté provient du fait que l’éducation
jésuite n’est pas, et n’a jamais été, juste une théorie de
l’éducation ou d’une pédagogie spécifique qui peut être
décrite de la même manière que la plupart des autres
approches pédagogiques. Le présent ouvrage est, nous
osons le croire, une grande contribution à comprendre ce
qu’est l’éducation jésuite et comment elle peut habiliter les
utilisateurs de ce mode d’éducation à devenir plus
efficaces et plus autoréflexifs sur leurs propres pratiques
pédagogiques.

Il est vrai, comme l’explique le Père Kalubi dans
l’introduction de son livre, que celui-ci est destiné plus
aux encadrants des éducateurs qu’aux éducateurs
euxmêmes, et voudrait aider les autres à découvrir la richesse
de la tradition jésuite de l’éducation et à s’en inspirer.
Cependant, l’auteur le dit aussi, toute autre personne qui
conçoit son travail comme celui d’éducation ou son rôle
comme celui d’éducateur ou de gestionnaire des biens ou
des personnes – tels qu’un parent, un accompagnateur
7
spirituel, un prédicateur, un animateur de communauté ou
un chef – peut tirer profit de cet ouvrage, dès lors qu’il
présente l’éducation jésuite comme une tradition vivante
de l’éducation de qualité qui va certainement améliorer la
compréhension et la performance pédagogique de ceux qui
acceptent un tel défi.

Ce livre est le fruit d’une longue expérience de
l’auteur dans l’éducation jésuite comme enseignant,
directeur des études, chef d’établissement, recteur et
délégué de l’éducation dans la province jésuite d’Afrique
centrale. Celle-ci a profondément été enracinée dans la
tradition de l’éducation jésuite. Ses collèges fonctionnent
dans des contextes très différents et le Père Kalubi y fait
de l’animation pédagogique et administrative. L’auteur
connaît donc bien les défis quotidiens de tout dirigeant
engagé à apporter l’éducation jésuite aux enseignants, en
classe et à la communauté scolaire tout entière.

L’ouvrage montre clairement que l’éducation jésuite
n’est pas simplement une théorie de l’éducation ou un
style pédagogique, mais plutôt le résultat d’une vision
spirituelle qui voit l’éducation en général et la
scolarisation en particulier comme l’une des meilleures
façons de partager avec d’autres, notamment avec les
nouvelles générations, les moyens de construire des vies
humaines significatives dans le service des autres.

Le secret de l’éducation jésuite s’avère simple : le
véritable apprentissage consiste à apprendre à être un être
humain bien équilibré, c’est-à-dire être en mesure d’établir
des relations constructives avec Dieu, avec les autres et
avec l’environnement. L’éducation jésuite vise non
seulement à préparer l’apprenant doué mais surtout un être
humain en qui toutes les dimensions de la vie sont
incorporées : le corps, l’esprit, l’âme et le cœur. Bien plus,
l’éducation jésuite veut aller au-delà de l’actuelle
8
« professionnalisation » de l’éducation dans laquelle les
apprenants sont juste préparés à réussir sur le marché.
L’éducation jésuite poursuit « la formation des hommes et
des femmes pour et avec les autres », comme les Pères
Arrupe et Kolvenbach l’ont exprimé de manière fort
appropriée. L’éducation jésuite invite les apprenants à
comprendre et à découvrir que l’épanouissement de la vie
humaine exige d’aller vraiment au-delà des intérêts
égocentriques et oblige à ouvrir son esprit et son cœur à la
promotion de la justice, à la foi et à la protection de
l’environnement.

Comme l’auteur le souligne à juste titre, c’est un livre
qui peut inspirer grandement les éducateurs en quête de
bonnes pratiques pour une éducation de qualité dans les
institutions éducatives. Le livre est divisé en quatre
grandes parties : (1) L’histoire de l’éducation jésuite, (2)
Les caractéristiques de l’éducation jésuite, (3) Le modèle
pédagogique ignacien comme manière de procéder dans
une éducation de qualité, (4) Le leadership ignacien. Ces
parties offrent non seulement une compréhension claire de
l’éducation jésuite, mais aussi procurent aux éducateurs
une vue approfondie de ce qu’implique une éducation de
qualité. En ce sens, le livre est une excellente ressource
pour les professionnels de l’éducation à l’intérieur et en
dehors des collèges jésuites préoccupés de la promotion de
l’éducation de qualité.

L’ouvrage présente la vision prédominante de la
relation entre éducation jésuite et éducation ignacienne, et
entre pédagogie ignacienne et spiritualité ignacienne. Le
Père Kalubi éclaire les manières dont les Exercices
spirituels de saint Ignace et sa vision du gouvernement ont
façonné et fondé l’éducation jésuite. Il clarifie même le
lien non clairement articulé par les premiers jésuites entre
les Exercices spirituels et l’éducation jésuite.

9
Enfin le livre offre une vue éclairante du processus
d’inculturation de l’éducation jésuite en Afrique et signale
une importante contribution à une perspective globale de
la tradition jésuite de l’éducation.


José Alberto Mesa SJ
Secrétaire de l’Education Secondaire et Présecondaire
de la Compagnie de Jésus.
Rome, le 6 juin 2013.

























10




Introduction


Saint Ignace de Loyola a davantage destiné ses
Exercices spirituels aux accompagnateurs spirituels qu’à
ceux qui font les exercices. De la même façon, le présent
ouvrage est adressé plus aux encadrants des éducateurs
qu’aux éducateurs eux-mêmes. Plusieurs éducateurs de
l’enseignement primaire et secondaire ont suivi des
sessions et ateliers sur la pédagogie et le leadership
ignaciens. Ils ont désormais un rôle d’encadrants. Cet
ouvrage est un outil mis à leur disposition pour soutenir
leurs réflexions et recherches dans leur milieu de vie et de
travail.

Mais l’ouvrage vise aussi plusieurs autres dimensions
de la vie humaine. Les accompagnateurs spirituels et les
responsables des familles et des communautés religieuses
y trouveront une source d’inspiration en vue d’une bonne
gestion des biens et des personnes. Les prédicateurs et
animateurs populaires y trouveront également des
matériaux pour faire passer leurs messages avec
pertinence et intéresser leurs auditeurs. Ils y découvriront
peut-être que la réception d’un message par des auditeurs
dépend beaucoup de la manière de le communiquer.

Le livre se compose de quatre parties. La première
donne un aperçu historique du choix originel de la
Compagnie de Jésus pour l’éducation, et du caractère
11
propre de cette éducation jésuite. Elle déblaie le terrain et
permet de mieux comprendre les autres parties.

Il convient de saisir dès maintenant la différence que
nous notons entre éducation ignacienne et éducation
jésuite. L’éducation ignacienne est inspirée par saint
Ignace de Loyola et par ses Exercices spirituels mais sans
1lien spécifique avec la Compagnie de Jésus . Elle est
ouverte à toutes les communautés et à toutes les personnes
engagées dans la vision ignacienne sans cheminer
forcément avec les jésuites. Elle peut être ou ne pas être
complètement identifiée avec la mission et l’identité de la
Compagnie de Jésus.

L’éducation jésuite, elle, fait plutôt référence à la
vision et aux fins de l’éducation telles qu’elles sont
conçues et pratiquées par la Compagnie de Jésus. Elle se
fonde sur la mission qui guide les jésuites et leurs
institutions éducatives. Elle est pratiquée dans les
institutions éducatives qui ont une relation claire et définie
2avec la Compagnie de Jésus. Si pour l’éducation
ignacienne, les Exercices spirituels de saint Ignace sont
une source d’inspiration, pour l’éducation jésuite il y a, en
plus de cette source d’inspiration, les Constitutions et
autres documents fondateurs propres à la Compagnie de
Jésus qui marquent l’éducation jésuite comme mission. En
ce cas, Les institutions éducatives non jésuites
d’inspiration ignacienne ne sont pas tenues à pratiquer
l’éducation jésuite.

De la même façon la pédagogie ignacienne renvoie à
celle qu’utilisait saint Ignace dans les Exercices spirituels,
notamment dans la relation entre celui qui donne et celui

1 Cf. José Mesa, Introduction to Ignatian Pedagogy, notes
manuscrites, Harare, janvier 2013.
2 ème 35 Congrégation Générale, décret 6, §10.

12
qui reçoit les exercices. La pédagogie jésuite renvoie à
celle qui est utilisée par les jésuites ou pratiquée dans les
écoles jésuites. Cette pédagogie s’inspire aussi bien de la
méthode de saint Ignace que de celle proposée dans le
ratio studiorum dont il est question plus loin et de celle de
èmel’université de Paris au 16 siècle. Elle est plutôt
1éclectique .

Par-delà ces différences, l’ouvrage s’adresse à tout le
monde. Toutes les institutions éprises d’éducation de
qualité peuvent se servir aussi bien de la pédagogie
ignacienne que de la pédagogie jésuite, de l’éducation
ignacienne que de l’éducation jésuite, pourvu qu’elles
atteignent le but ultime qui est une éducation de qualité en
faveur des apprenants.

La deuxième partie du livre développe dix
caractéristiques de l’éducation de qualité telle que l’on
peut les déduire de l’expérience d’Ignace de Loyola ou des
documents fondateurs de la Compagnie de Jésus. Les dix
caractéristiques ne sont pas comme dix tiroirs que l’on
peut tirer l’un après l’autre, mais elles constituent dans
leur ensemble une force conjointe conduisant à une
éducation de qualité. Même si chacune d’elles peut
répondre à un besoin de l’éducation de qualité, la plus
grande richesse et le plus grand profit à en tirer résident
dans les dix caractéristiques prises ensemble. Pour chaque
caractéristique, l’ouvrage partira de l’expérience
spirituelle qui l’a engendrée ; on exposera le sens et la
signification de cette expérience pour l’appliquer
finalement à la situation concrète d’une classe ou d’une
administration.

La troisième partie présente le Modèle Pédagogique
Ignacien (MPI). Il est une manière spécifique de procéder

1 Pédagogie Ignacienne : approche concrète, N°7.
13
en vue de parvenir à une éducation de qualité en classe ou
dans l’administration. Il montre comment, à partir du
contexte de l’apprenant et de son expérience personnelle,
on peut l’amener à une vie réfléchie qui le conduira à
concevoir et à poser des actions concrètes et responsables
dans sa vie et dans la société dont il fait partie.

La quatrième partie traite de quelques aspects du
leadership ignacien qui ont fait preuve de pertinence et
d’efficacité dans le domaine de l’éducation. A l’école, en
classe, en famille ou dans d’autres structures de la vie
humaine, chaque personne partage une parcelle de
responsabilité souveraine. La pertinence et l’efficacité en
éducation exigent la maîtrise de plusieurs paramètres de
leadership. C’est à ce besoin que cette partie répond, mais
sans la prétention de couvrir tout ce qui pourrait être dit
sur le leadership éducatif ignacien. Seuls les thèmes
éprouvés sur le leadership à travers notre expérience
retiennent l’attention du présent ouvrage.

Une conclusion esquisse des possibilités d’extension
de ces approches des caractéristiques de l’éducation et du
leadership ignaciens à des domaines autres que
l’éducation.












14




Première Partie

De l’historique de l’éducation dans
la Compagnie de Jésus



I. OPTION DE LA COMPAGNIE DE JESUS
POUR L’EDUCATION

La Compagnie de Jésus n’avait pas au départ
l’intention spécifique de s’engager dans l’éducation. La
Formule de l’Institut stipule que le but de la Compagnie
1est de « se consacrer principalement au bien des âmes » .
La Bulle d’approbation de la Compagnie (1540) présente
ce but comme étant avant tout la défense et la propagation
de la foi et le progrès des âmes par des prédications et
2toute autre manière d’annoncer la parole de Dieu . Même
la formation des jésuites ne semblait
pas s’inscrire dans le projet de la jeune
Compagnie de Jésus. Ignace de Loyola,
le Fondateur de l’Ordre, projetait en
effet de n’admettre dans la Compagnie
que des sujets bien formés, instruits,
éprouvés, compétents et ayant achevé
les études universitaires comme lui-

1 PAUL III, Lettre apostolique Regimini militantis Ecclesiae du 27
septembre 1540, N°1.

2 Ibidem.

15
même. Ignace voulait surtout que les jésuites soient libres
d’aller partout où le besoin était le plus grand, le plus
1universel, le plus urgent et susceptible du plus grand fruit.
L’éducation et l’enseignement profane ne semblaient pas
s’inscrire de façon explicite dans l’intention de départ ni à
propos des candidats à la Compagnie ni en vue de la
formation de personnes ne se destinant pas à la vie
religieuse ou cléricale.

L’engagement de la Compagnie de
Jésus dans l’éducation n’est venu que
plus tard quand Ignace apprit de
l’expérience que des sujets aptes à
accomplir son projet étaient plutôt rares.
Pour les candidats qui ne répondaient
pas à ce critère d’études, la Compagnie
profitait au début passivement des
structures universitaires existantes, comme celles de
Coïmbre, Padoue, Louvain, Cologne, Alcala, Valence et
2Paris. L’envoi des étudiants jésuites dans ces fameuses
universités d’Europe avait un double
but : d’une part, bénéficier d’un
milieu intellectuel nourricier
délivrant des diplômes de valeur et
reconnus, et, d’autre part, faire
connaître la jeune Compagnie et
susciter des vocations de bonne
3qualité .



1 Les Constitutions de la Compagnie de Jésus : N° 623.
2 John O’Malley, Les premiers jésuites 1540-1565, Traduction E.
BONE, Collection Christus N°88 – Essais Desclée de Brouwer, 1999.
p. 292.

3 Dumortier FX & Cie, Tradition jésuite : Enseignement, spiritualité,
mission, Presses Universitaire de Namur, Lessius, 2002, p. 32.
16
Il y eut par ailleurs un développement logique et
naturel du but de la Compagnie de Jésus, à savoir « aider
les âmes ». Il fallait pour cela préparer des personnes de
qualité. L’éducation et l’enseignement ont donc
commencé dans la Compagnie d’abord dans le but de
former des jésuites capables de réaliser le but de l’Ordre.

La pertinence et l’efficacité des activités destinées à la
1formation des jésuites vont assez vite être connues et
reconnues par d’autres étudiants qui demanderont d’en
bénéficier. C’est ainsi qu’à partir de 1547 la Compagnie
fonde des établissements d’éducation à un rythme
accéléré, et souvent sans moyens adéquats en personnel
qualifié, en finances et en infrastructures.

Elle commence à donner suite à quelques
propositions, soit de fonder des collèges, soit de
réorganiser des universités tombées en décadence. Il y eut
ainsi la création ou la prise en charge d’établissements
d’enseignement à Goa (1543), à Cologne (1544), à
Valence (1545), à Gandie (1547), à San Salvador dans le
2Royaume Kongo (1548) , à Messine (1548), à Palerme
(1549), à Rome (1551) à Vienne (1551), etc. Mais bientôt
toute nouvelle implantation importante de la Compagnie
dans le monde se traduit de manière concrète par la
fondation d’un collège ou d’une université. Très vite la
Compagnie se trouva ainsi prise dans un tourbillon de
fondations, d’extensions et de remaniements de collèges et
d’universités.



1 e Les Constitutions de la Compagnie de Jésus, IV, 12. Toute la 4
partie des Constitutions révèle combien Ignace est passionné de
l’éducation.
2 Cf. V. Baesten, Les anciens jésuites au Congo (1548-1648), Extrait
des précis historiques 1893-1896, Alfred Vromant & Cie,
ImprimeurEditeurs, 3-Rue de la Chapelle, 3, Bruxelles, 1898, pp.36ss.

17
1Diego Ledesma , une figure de proue de la jeune
Compagnie, un homme aux multiples talents qui a étudié
aux universités d’Alcala, de Paris et de Louvain, et qui est
considéré comme le grand architecte du projet éducatif des
èmecollèges jésuites au 16 siècle, avance quatre raisons
pour que la Compagnie s’engage dans l’éducation :

 L’éducation offre aux gens beaucoup d’avantages
pratiques dans la vie : utilité, compassion, compétence et
production dans la société.

 Elle contribue à la gestion correcte des affaires
publiques et à un développement approprié dans
l’élaboration des lois : solidarité et gestion responsable de
la société.

 Elle donne la dignité, la splendeur et la perfection à
notre nature rationnelle.

 Elle favorise la propagation de la foi et guide de
façon sûre vers la fin ultime de notre vie, l’amour du
prochain et le respect de ses droits et prérogatives.

Il est intéressant de remarquer que Diego Ledesma fut
professeur des « cas de conscience » en 1556 au collège
2Romain. Ce cours a joué un rôle important dans
l’établissement des règles de discipline dans un collège.
L’examen de conscience fut inscrit dans son catéchisme
rédigé, après celui de Canisius, à l’intention des
« illettrés ». Tout cela éclaire les raisons qui poussèrent la
Compagnie à se consacrer à l’apostolat de l’éducation.

En 1556 et à la demande d’Ignace lui-même, le Père
Pedro de Ribadeneira expliquait à Philippe II
d’Espagne l’attachement de la Compagnie aux collèges en
ces termes : « Toute la santé de la chrétienté et du monde

1 John W.O’malley, op.cit., p. 182.

2 Ibid., p. 213.
18

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents