Je prends soin de moi
75 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Je prends soin de moi

-

75 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Pourquoi faudrait-il attendre d’être adulte pour s’occuper de son bien-être ?

Après Prendre soin de soi, à l’aide d’histoires éclairantes et d’exercices variés, Josette Carpentier récidive, pour les enfants cette fois.

Onze histoires invitent les jeunes explorateurs et exploratrices à ouvrir à leur rythme les portes de l’harmonie. Un adulte-guide les accompagne avec bienveillance.

Lire les récits, jouer avec les mots, dessiner son tapis volant ou faire un collage bonheur, c’est être actif dans sa démarche d’évolution. C’est avoir en main un trousseau de clés, choisir celles qui conviennent le mieux et commencer à s’en servir tout seul ! C’est pouvoir dire : « Oui, je prends soin de moi ! Pour mieux grandir ! »

Cet ouvrage est un outil idéal pour établir un dialogue entre les adultes et les enfants, afin de mieux se comprendre, et ainsi resserrer les liens.

EXTRAIT

La course avait démarré et, ma foi, ça roulait bien. Quelques pommes s’étaient déjà démarquées et pédalaient à vive allure. En tête, une belle Golden au maillot vert pâle se retournait régulièrement et surveillait trois Jonagold bien déterminées à la rejoindre.
Plus loin derrière, le peloton des Boskop et des Granny Smith suivait, le nez dans le guidon. Par moments, une pomme ou l’autre prenait la tête de ce gros troupeau. Elle donnait le rythme et entraînait ses copines à sa suite.
Depuis une demi-heure déjà, la seule Pink Lady de la course faisait tout le travail. Derrière elle, rien ne bougeait. Aucune pomme ne semblait vouloir la relayer. Pink Lady commençait à se sentir la bonne poire de service et ralentissait exprès pour inciter une autre concurrente à la dépasser.

CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE

« Un des atouts majeurs de ce livre est que l’interaction proposée bénéficiera sans nul doute tout autant à l’adulte qu’à l’enfant, au fil de moments riches de force positive et de vie. » – Anne Pousseur, psychomotricienne, Étoile d’Herbe asbl – Résonances asbl, Bruxelles

« Le but est d’aider l’enfant à bien grandir, pas seulement au niveau du corps mais en faisant des découvertes à partir de ce que chaque histoire lui a apporté. » – L’Avenir

A PROPOS DE L’AUTEUR

Josette Carpentier, créatrice du concept d’Écrévolutions (écriture, créativité, évolutions) et spécialiste en PNL (programmation neurolinguistique), anime depuis plus de dix ans des ateliers d’écriture créative. Elle a suivi l’approche du journal créatif d’Anne-Marie Jobin, qui combine de manière souvent ludique l’écriture, le dessin et le collage, dans une démarche de développement personnel.

Après un premier ouvrage, L’écriture créative, Eyrolles, 2009, elle a publié Prendre soin de soi, à l’aide d’histoires éclairantes et d’exercices variés chez Image publique Éditions. Je prends soin de moi, avec des histoires, des exercices et des jeux est son troisième ouvrage.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 juillet 2016
Nombre de lectures 2
EAN13 9782390030119
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Je voudrais montrer aux enfants
Comment s’ouvrent
portails, fenêtres et ponts-levis
Vers les grands prés fleuris
Préface
Dans l’éventail de publications destinées à l’éveil des enfants, ce livre de Josette Carpentier offre d’emblée la particularité de s’adresser autant au corps qu’à l’intellect et à l’imaginaire. Par la liberté qu’il procure d’entrer et de sortir des histoires et des jeux et exercices qui les accompagnent, il met l’enfant dans une situation très favorable à l’expression de sa créativité comme de ses émotions, sans associer le moins du monde à cette expression un esprit de performance ni de conformité. L’attention portée au rythme propre à chacun contribue encore à cette liberté si propice à l’expression et à la confiance. Enfin, le respect d’un temps d’« installation » dans chaque séance de lecture et d’interaction met tout à fait à l’aise les petits « explorateurs », comme les appelle joliment l’auteure.
Si ce livre a été écrit pour les enfants – les histoires qu’il contient et les exercices proposés ont été conçus pour eux seuls – il n’est pas indispensable que ceux-ci sachent lire eux-mêmes son contenu. Il est par contre important qu’un adulte justement qualifié de « bienveillant » les accompagne. Cet adulte sera souvent la maman ou le papa ou grand-père ou grand-mère ou un autre proche ; cela dit, les professionnels de l’accompagnement de l’enfance, en milieu scolaire ou extra-scolaire, y trouveront eux aussi un grand intérêt pour leur travail.
En fait, un des atouts majeurs de cette approche est que l’interaction proposée bénéficie sans nul doute tout autant à l’adulte qu’à l’enfant, au fil de moments riches de force positive et de vie.
Anne Pousseur, psychomotricienne
Étoile d’Herbe asbl – Résonances asbl – Bruxelles
Introduction
Des histoires, j’en ai beaucoup raconté quand j’étais jeune maman. J’avais démarré sur les chapeaux de roue suite à la demande d’un de mes trois enfants : « Raconte-moi une histoire. » Une demande du soir destinée à prolonger le contact, à retarder le moment où la porte se fermerait et où il faudrait dormir.
Je m’étais exécutée sur-le-champ et j’avais parlé sans rien savoir de ce qui allait suivre. Ainsi naquit pour mon fils Tritroune Boudinet. Elle reviendrait chaque soir au bord de mes lèvres, sans que jamais je ne songe à l’histoire en journée. Pour ma fille aînée, une autre improvisation avait fait sortir un souriceau d’une boîte à biscuits. Pour la cadette, qui m’écoutait, le pouce enfoncé jusqu’à la garde dans la bouche, j’avais laissé des mots farfelus se créer et jouer à cache-cache entre eux.
Chaque fin de journée, à l’heure du coucher de mes trois petits, je continuais pour chacun séparément l’histoire spontanée qui lui était exclusivement destinée. Parfois, l’un d’eux me posait une question relative à ce que vivaient les personnages ou à ce qu’il vivait lui-même. Des comparaisons se faisaient, des émotions affleuraient, des « moi aussi » se disaient.
Ces souvenirs ont surgi à plusieurs reprises durant l’écriture des vingt-quatre histoires de mon livre Prendre soin de soi , destiné aux adultes 1 , et j’ai pris conscience que je n’en resterais pas là. De nouvelles histoires coulaient déjà dans mes rivières intérieures, avec des messagers porteurs d’eau fraîche pour les enfants.
Ainsi sont nés les récits de ce livre et leurs exercices d’approfondissement.
Je prends soin de moi
Ce titre en « je » est conçu pour attirer l’attention sur le fait que l’enfant est actif dans la prise en charge de son être global, de sa personne unique et de son bien-être. Mais il n’est pas seul. Un adulte bienveillant est clairement sollicité pour l’accompagner dans sa lecture et ses découvertes.
Pour faire ce travail d’équipe, il est indispensable de prendre le temps d’entrer en relation et de créer un climat de confiance pour se sentir à l’aise ensemble.
Nous proposons aux adultes, p. 20, une charte destinée à les aider dans leur rôle de guides.
La charte pour les enfants se trouve p. 19.
Des illustrations pour accompagner le jeune lecteur
Sabrina Bailliez, fondatrice des ateliers d’Ôzmoz et animatrice en journal créatif 2 , est une spécialiste de l’enfance. Institutrice à l’école de La Petite Source de Grez-Doiceau et cinq fois maman, elle anime des ateliers pour les jeunes et d’autres destinés aux adultes.
Elle pratique également des ateliers Tandem , qui réunissent des duos adulte/enfant pour prendre le temps de se poser dans la course de la vie de tous les jours afin de se déc-ouvrir.
Sabrina anime aussi des temps de journal créatif au sein de l’école où elle enseigne.
Ses élèves ainsi que d’autres enfants participant à ses ateliers hors école ont été enthousiasmés par l’idée d’illustrer ce livre et ont permis que certaines pages de leurs carnets, généralement personnels et privés, soient montrées aux jeunes lecteurs. Ils ont réagi aux histoires, parfois en les représentant par des dessins, et ont accepté de réaliser concrètement certains exercices proposés dans Je prends soin de moi.
Merci à toi, Sabrina, ainsi qu’à tes jeunes créatifs. Que de talents et de belles énergies qui inspirent le respect !

1 Voir en bibliographie, Prendre soin de soi, à l’aide d’histoires éclairantes et d’exercices variés , par Josette Carpentier.
2 Journal créatif®, voir l’explication dans le mini-dictionnaire de mots-clés, p. 86. Voir aussi en bibliographie, Le nouveau journal créatif , par Anne-Marie Jobin.
Mode d’emploi
COMMENT LIRE LES HISTOIRES
Informations pour le guide
- Nous invitons l’adulte accompagnateur à faire la lecture orale d’une histoire à un enfant qui lui en fait la demande. Racontez-la avec des mots tout simples si vous vous sentez plus à l’aise avec l’oralité familière.
- Pour faciliter l’approche intergénérationnelle tant pour le contenu que pour la forme, lisez :
- la Charte pour l’adulte-guide (p. 20)
- la Charte pour le jeune explorateur (p. 19)
- les Suggestions pour l’accompagnement d’un jeune explorateur (p. 23)
- les Préparatifs et mise en condition progressive pour le jeune explorateur (p. 24).
Informations pour le jeune explorateur ou la jeune exploratrice
- Tu peux lire n’importe quelle histoire, n’importe quand, et c’est très bien ainsi, par exemple en ouvrant le livre au hasard.
- Tu peux aussi pratiquer la découverte par thème avec l’aide de ton guide en consultant la liste à la fin de l’ouvrage. Tu y trouveras peut-être l’histoire qui correspond à tes préoccupations du moment.
- N’hésite pas à zapper un récit s’il ne t’intéresse pas ou si tu te sens trop troublé par ce sujet.

Solène, 8 ans
TU AS LU UNE HISTOIRE. ET APRÈS ?
Que peux-tu faire pour explorer le sujet du récit ?
Utilise les rubriques suivantes
- Quelques thèmes présents dans cette histoire
Il s’agit de quelques mots qui favorisent une compréhension personnelle du texte. Ton guide lira sans doute cette liste aussi.
- Une question pour avancer
Cette question te permettra peut-être de trouver en quoi l’histoire te concerne.
- Une clé pour prendre soin de toi
C’est une proposition d’activité afin de favoriser d’autres découvertes ou trouver des solutions à certains problèmes que tu rencontres.

Le symbole Écriture créative : un exercice d’écriture créative t’est proposé afin de t’exprimer par rapport à l’histoire ou ce que tu vis.

Le symbole PNL : l’exercice utilise une technique issue de la Programmation neurolinguistique.

Le symbole Journal créatif : l’activité est à base d’écriture spontanée, de dessin ou de collage.

Le symbole Relaxation t’invite à respirer et à te relâcher selon les indications.

Le symbole CNV indique une activité basée sur la communication non violente.
Ces 5 techniques de base sont utilisées dans les clés pour prendre soin de toi. Pour les découvrir, consulte le mini-dictionnaire de mots-clés, p. 84
Tu trouveras aussi des références de livres sur ces sujets en bibliographie, p. 91.
Avec ton guide, fais usage du mini-dictionnaire de mots-clés chaque fois que tu estimes en avoir besoin.
Dans les clés pour prendre soin de toi, tu trouveras aussi :
- des Prolongements pour mener l’histoire plus loin ou mieux la comprendre.
- des Remarques relatives à la façon de faire l’activité proposée.
- des Bon à savoir pour un peu plus d’informations ou d’explications.
- le petit + intergénérationnel : cette inscription à la fin de certaines clés invite ton guide ou d’autres adultes à participer à une activité qui t’est proposée.

Pour faire les exercices, tiens compte du temps qui passe.
À côté du réveil, tu verras une estimation du temps nécessaire à la réalisation de l’activité que tu vas réaliser.
Si tu as besoin de temps supplémentaire, sens-toi libre de le prendre.

Utilise les carnets
Ce dessin te suggère de réaliser l’exercice de clé sur un support papier que tu peux choisir :
le carnet pour prendre soin de toi
Sorte de cahier de bord où tu peux réaliser tes exercices de clés ainsi que tes dessins. Tu peux relire ou modifier tes notes à volonté et observer les changements qui surviennent au fil du temps. Choisis le format qui te plait.
le carnet des victoires
Quel intérêt présente-t-il ? Tout d’abord de pouvoir retrouver facilement ces instants précieux, bien groupés. Ensuite de pouvoir relire tes notes de victoires chaque fois que tu en as besoin.
le journal créatif
Tu peux te servir de ce cahier grand format à pages blanches sans lignes.
Dans tous les cas, n’hésite pas à laisser de côté les exercices qui ne t’attirent pas ou demande quelques explications à ton guide pour oser te lancer.

Remarque pour les jeunes explorateurs et exploratrices qui ont vécu une problématique particulièrement douloureuse
Si c’est ton cas, tu te sentiras peut-être bloqué face à certains exercices ou certaines histoires. Il ne faut ni te forcer ni dépasser tes limites.

À l’attention des guides
Si vous observez des troubles ou difficultés qui vous inquiètent chez un enfant lors de la lecture d’une histoire ou d’un exercice de clé, parlez-en à une personne compétente, médecin psychologue, thérapeute ou autre spécialiste et faites le nécessaire pour que l’enfant soit aidé.

Clément, 13 ans
Charte pour le jeune explorateur et la jeune exploratrice
Dans la suite du livre, l’expression « jeune explorateur » sera utilisée par souci de simplicité pour désigner tout enfant, garçon ou fille qui lit ce livre et l’explore.
Quand j’écoute ou lis une histoire, quand je fais les exercices proposés
Je veille à être installé confortablement.
J’essaie de voir des images dans ma tête et de m’imaginer les personnages et l’action.
Si je me sens fatigué ou énervé, je demande à faire une autre activité : je me respecte.
Si j’ai envie de faire seul et à ma manière une clé pour le jeune explorateur, je le signale à mon guide.
Je ne me critique pas, je ne me juge pas après avoir réalisé un exercice de clé : j’accepte mes dessins et mes mots, mais si je sens plus juste de les modifier pour qu’ils me conviennent, je le fais afin d’être en accord avec moi-même 3 .
J’accepte que les progrès viennent à leur rythme, parfois doucement, même si ce serait agréable qu’ils soient là tout de suite.
Je demande à mon guide de lire cette charte et d’en tenir compte.

3 Voir le collage-recyclage qu’Amandine a fait à partir d’une de ses réalisations qu’elle n’aimait pas. Elle en a découpé les éléments pour les replacer librement sur une nouvelle feuille, p. 72
Charte pour l’adulte-guide
Accompagner un enfant lors de la lecture des histoires et des exercices de clés pour le jeune explorateur
Pour les parents, grands-parents, tontons et tantines…
Pour enseignants, éducateurs et animateurs…
Lorsque l’enfant est en contact avec ses graines de créativité ou son imaginaire, vous l’accompagnez simplement sans le diriger.
S’il ne maîtrise pas encore l’écriture mais veut réaliser un exercice où il faut par exemple inventer la suite d’une histoire, vous acceptez le rôle de scribe.
Vous ne critiquez pas sa façon de réaliser un exercice de clé pour le jeune explorateur. Laissez-lui la liberté de faire ce qu’il veut, de la façon qui lui convient.
Évitez de corriger ses « erreurs », de proposer des améliorations qui correspondent à vos envies et non aux siennes.
Toutefois, lorsqu’il veut de lui-même modifier des réalisations créatives qui ne lui plaisent pas, laissez-le faire à sa guise.
Pour créer et entretenir une relation de confiance avec l’enfant, accueillez ses opinions et réactions après la lecture d’une histoire sans émettre de jugement de valeur. Demandez-lui simplement qu’il explique le pourquoi de ses avis. Ouvrez le dialogue.
Fuyez toute tendance moralisatrice du type : c’est bien/c’est mal.
Faites parfois un exercice avec lui. Sachez jouer, donner du temps, entretenir de la complicité et garder un secret qui vous a été confié.
En bref
Rôle de témoin rassurant et de balise pour l’expression créatrice d’un jeune en vue de son évolution personnelle vers le bonheur et l’équilibre.

Clément, 13 ans

Elsa, 7 ans

Papa d’Elsa (scribe)
SUGGESTIONS POUR L’ACCOMPAGNEMENT D’UN JEUNE EXPLORATEUR
Les tranches d’âges
- 5-7 ans ou 8-12 ans, ce sont juste des points de repères, souvent en relation avec la maîtrise de l’écriture, qui est nécessaire dans certains exercices de clés pour le jeune explorateur.
- S’il vous semble que le petit… est déjà grand et peut bénéficier d’une activité qui n’est pas proposée pour son âge, accompagnez-le tranquillement et s’il s’agit d’un exercice d’écriture créative, prenez note de ce qu’il vous dit (voir ci-contre le dessin de « Madame Guili », réalisé par un enfant qui a ensuite raconté et dicté à un adulte son histoire concernant ce personnage).
Adaptations et variantes
- Modifiez certains mots d’une histoire si le vocabulaire vous paraît trop compliqué pour le jeune qui l’écoute.
- Vous pouvez choisir de ne pas lire la fin d’une histoire, demandez à l’enfant de l’inventer et ensuite discutez-en avec lui.
- Adaptez parfois la clé pour le jeune explorateur en fonction de sa maturité, de ses soucis du moment, de son besoin de bouger ou d’être au calme.
- Un exercice de clé vous paraît ardu et vous en préférez un autre, plus agréable et plus facile sous forme de mime ou de saynète par exemple, procédez à ce changement.
- Invitez le jeune à se constituer une banque de mots positifs, amusants ou intéressants, tirés des histoires et recopiés sur des cartons colorés. Ils iront réensemencer d’autres jeux créatifs.
Lectures
- Quand vous lisez une histoire, gardez une voix simple et naturelle.
- Adoptez un ton assez neutre pour que l’enfant puisse faire sens comme il lui convient et non comme il croit devoir faire en fonction de vos intonations.
- Veillez à ne pas parler trop vite.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents