L Islam
65 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

L'Islam , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
65 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L'Islam est la deuxième religion du monde. Ce livre, abondamment illustré, répond aux questions que le lecteur se pose sur ses origines - qui remontent au prophète Muhammad -, son expansion à travers les siècles et les continents, sa riche civilisation, sa doctrine, ses différents courants et sa représentation en France où il est aussi devenu la deuxième religion avec plus de quatre millions de croyants.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 53
EAN13 9782843682216
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0041€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Les collections du citoyen Monde & Société
L' Islam

Ouvrage collectif Texte : Lucie Vormeringer

16, rue de Marignan – 75008 Paris Téléphone 01 53 83 95 78 – Fax 01 53 75 36 80 contact@nane-editions.fr www.nane-editions.fr
Préface


Dès sa petite enfance, le nourrisson musulman reçoit les paroles apaisantes de sa mère avec des mots qui évoquent Dieu, les anges, l’espérance, une vie d’amour et de protection. Plus tard, son père l’induit à son tour à entendre quelques phrases consacrées dans la religion : les premières initiations au Coran, par l’écoute et l’attention, modèlent les premiers émois de l’enfance. La fierté des premières lectures du texte sacré le fait ensuite pénétrer dans le mystère de la foi, qui s’ancre fermement dans l’esprit de l’adolescent. Alors s’élabore la pensée musulmane : Dieu est seul et unique, et son prophète est Mohammed.

L’Islam de bonté, d’amour, de droiture et de modestie entre ainsi sans effort ni doute superflu dans le cœur de l’enfant, comme il pourra le faire à la lecture si enrichissante du présent travail.

Au cours de soirées d’hiver, mon père trouvait souvent un moment pour me conter d’une manière vive et précise les péripéties et les souffrances, qui nous faisaient souvent pleurer, du Prophète de l’Islam. Devenu très jeune orphelin, Mohammed avait été recueilli par un grand-père attentif et plein d’affection, puis par son oncle qui lui avait fait voir des contrées inconnues, des hommes, des femmes et d’autres enfants de peuples nouveaux à ses yeux ; en som­me, toute une humanité à la mesure de la volonté de Dieu, sans limites et en perpétuelle création. La Révélation faite à Mohammed s’inscrivait dans la lignée des grands messages que chacun des prophètes (dont Abraham, Moïse et Jésus) avait eu pour tâche de transmettre aux hommes, afin de transformer leur compréhension du monde et leur rapport au mystère qui l’anime.

Ce livre contient l’essentielle vérité d’une doctrine souvent méconnue, et qui partage pourtant bien des choses communes avec d’autres confessions. L’Église regarde avec estime les musulmans qui adorent le Dieu Un, vivant et subsistant, miséricordieux et tout-puissant, créateur du ciel et de la terre, qui a parlé aux hommes. Les musulmans cherchent à se soumettre de toute leur âme aux décrets divins, même s’ils sont cachés et seuls, comme Abraham lorsqu’il découvrit la foi et devint pour eux un exemple du croyant. Ils attendent par ailleurs le jour du jugement où Dieu redistribuera à tous les hommes ressuscités. Aussi ont-ils en estime la vie morale et rendent-ils un culte à Dieu par la prière, l’aumône et le jeûne.

L’Islam reste contenu, malgré les déviances parfois ex­trê­mes qui ont marqué son histoire, de sa naissance en 610 à nos jours, dans la Tolérance que le Coran exhorte par la logique, la raison, mais aussi l’ordre, la charité, l’amour des parents, la fraternité humaine et le vivre-ensemble avec toutes les religions. L’islam est une religion des temps présents et incite à croire, avec les Juifs et les chrétiens, au même Dieu unique, à l’image de ce témoignage lyrique et symbolique composé par Ibn Arabi : « Mon Cœur est capa­ble de devenir tous les hommes distincts : il est le cloître du moine chrétien, un temple pour les idoles, une prairie pour les gazelles, la Kaaba du pèlerin, la Table de la Loi pour Moïse, le Coran comme révélation. Amour est mon crédo et ma foi… »

Ce message de paix et de tolérance, si fondamental pour l’Islam, s’adresse à nous, humains, qui sommes essentiellement l’œuvre du même créateur – que les musulmans appellent Allah, et qui fut révélé par son prophète Mohammed. Que ce livre guide les pas de tous vers cette découverte.


Dr. Dalil Boubakeur R ecteur de l’ I nstitut musulman de la M osquée de P aris


* Les mots suivis d’un astérisque sont expliqués dans le lexique.
Sommaire
Préface
Aux origines de l'Islam
L'Islam, une religion
L'Islam au quotidien
La civilisation et la culture de l'Islam
L'Islam contemporain
Postface

Lexique
Collections
Adresses utiles
Aux origines de l'Islam
N é il y a quatorze siècles, l’islam est l’une des trois grandes religions monothéistes du monde, elle compte plus d’un milliard de fidèles.
« Islam » signifie au sens propre le fait de se « soumettre à Dieu ». Le mot provient de salam qui signifie « paix ». L’islam, c’est la soumission de l’homme à la paix, la soumission à un dieu unique auquel on doit fidélité et loyauté.
Une religion révélée par un prophète
C ette religion fut révélée au VII e siècle au prophète Muhammad, qui signifie « celui qui est loué » (Mahomet en français). Il est né à la Mecque, en Arabie saoudite.
L’Arabie est alors une région isolée et aride. Elle est voi­si­ne de deux grands empires : l’Empire byzantin chrétien et l’Empire perse. L’Islam naît dans la partie Hidjaz de l’Arabie. Il s’agit essentiellement de dunes de sable, sillonnées par des caravanes de dromadaires conduites par des Bédouins. Les Bédouins sont les premiers Arabes, des nomades qui vivent sous des tentes.
Les Bédouins croyaient en plusieurs dieux qu’on appelle les « idoles ». La Mecque est alors une ville carrefour, un lieu de foire et aussi de pèlerinage païen. En parallèle, cohabitent une minorité de juifs et de chrétiens, dont quel­ques Arabes chrétiens ou juifs. Il existe aussi les Hanifs  : ce sont des moines errants qui croient en un seul dieu : Allah. À la suite de discordes entre les chrétiens d’Occident et d’Orient, un certain désordre spirituel apparaît, donnant naissance à un grand nombre de sectes dont l’influence se propage en Arabie.
 

 
 


LES RELIGIONS MONOTHÉISTES Il existe trois grandes religions monothéistes, qui ne croient qu’en un seul dieu : le judaïsme, le christianisme et l’Islam. Elles ont des origines, des récits, des personnages et des préceptes communs, que l’on retrouve dans leurs textes sacrés, la Torah, la Bible et le Coran. Toutes trois ont Abraham pour père fondateur, toutes trois font de Jérusalem une ville sainte. Mais leurs relations à Dieu et leurs pratiques diffèrent.
 

Le mot « islam » ne prend pas de majuscule quand il désigne la religion musulmane ; mais il prend une majuscule pour se référer à la civilisation.
 
Le prophète Muhammad
L’Arabie est alors une région isolée et aride. Elle est voi­si­ne de deux grands empires : l’Empire byzantin chrétien et l’Empire perse. L’Islam naît dans la partie Hidjaz de l’Arabie. Il s’agit essentiellement de dunes de sable, sillonnées par des caravanes de dromadaires conduites par des Bédouins. Les Bédouins sont les premiers Arabes, des nomades qui vivent sous des tentes.
Muhammad, fils d’Abdallah et d’Amina, est né en 570 à la Mecque. Sa famille est noble, mais peu aisée, elle appartient à la tribu des Qurayshites. Muhammad descend d’une grande lignée : celle d’Abraham (Ibrahim dans le Coran).
Son père Abdallah meurt au cours d’un voyage avant sa naissance. Comme traditionnellement à l’époque, sa mère Amina confie le jeune Muhammad aux soins d’une nourrice. Il grandit alors dans une famille nomade en plei­ne nature avec pour paysage le désert et ses dunes de sable. C’est au cours de cette période que, selon le témoignage du jeune berger qui jouait avec lui, deux anges se saisirent de la poitrine de Muhammad et retirèrent de son cœur une tache noire. Pour l’islam, cette intervention des anges est le moment de la purification du cœur du jeune enfant appelé à être le messager de Dieu. Cette scène est rapportée dans le Coran (sourate 94, versets 1 à 3) : « Ne t’avons-nous pas ouvert la poitrine et soulagé du fardeau qui écrasait ton dos ? »
 

Le mot « bédouin » signifie « le peuple premier ». Il est construit à partir du verbe arabe bada’a qui signifie « apparaître ». Les Bédouins sont de petites communautés qui, à l’origine, voyageaient à la recherche de pâturages et de sources d’eau. Aujourd’hui, la plupart sont sédentaires.
 
À l’âge de six ans, Muhammad perd sa mère Amina. Il est alors recueilli par son grand-père paternel, Abdû Al Muttalib. C’est un homme important à la Mecque, il est intendant des eaux de la cité et gardien du sanctuaire de la Kaaba. Il est respecté de tous et sera un modèle de droiture pour l’enfant. Muhammad grandit à la Mecque avec ses oncles, qui étaient les gardiens de la Kaaba, bâtisse cubique où se trouve la Pierre noire, rapportée par l’ange Gabriel (Jibrîl en arabe) à Abraham. Cette période va profondément marquer la personnalité du Prophète.
À la mort de son grand-père, il est confié à son oncle paternel auprès duquel il effectuera de nombreux voyages jusqu’en Syrie. La tradition de l’islam raconte que Muhammad s’est toujours distingué dès son plus jeune âge par son caractère hors norme et sa force vigoureuse. Un moi­ne chrétien l’aurait croisé dans le désert et aurait vu en lui un nouveau prophète.
À vingt ans, remarqué pour ses qualités, il se voit con­fier le négoce d’une riche veuve, commerçante, nommée Khadija, dont il va conduire les caravanes. Il l’épouse à l’âge de vingt-cinq ans, alors qu’elle en a quarante. Par ce mariage, Muhammad devient un riche notable de la Mecque. Ils ont sept enfants, dont deux garçons adoptés : un esclave, Zayd et le fils de son oncle, Ali. Il jouit de la considération de ses concitoyens qui lui décernent le surnom d’El Amine (« l’homme de confiance »).
 

Le nom d’Allah existait avant la Révélation coranique dans la période préislamique. Allah est la contraction du déterminant al (le ou la) et du nom commun ilah (dieu). Les appellations d’« Al-Ilah » et d’« Allah » étaient déjà utilisées par les tribus arabes pour désigner leur dieu principal.
 

 
En 610 apr. J.-C., à l’âge de quarante ans, il reçoit la première révélation. Muhammad a pris l’habitude de se retirer des nuits entières dans une grotte située sur une colline de la région, le mont Hira, pour méditer. C’est là que l’ange Gabriel lui apprend, durant son sommeil, qu’il a été choisi comme messager de son peuple pour...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents