A l Opéra
59 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

A l'Opéra , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
59 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Jade et ses amis de l’Académie de danse du Val-doré sont invités à l’Opéra de Paris pour passer une audition. Un stage leur est proposé lors des vacances de Pâques. Mais alors qu’ils répètent, le diadème de la première danseuse disparaît. Jade est la dernière à l’avoir vu…


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 14 septembre 2021
Nombre de lectures 0
EAN13 9782215177425
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Charlotte Grossetête
Isabelle Maroger
Jade à l’Académie de danse
À l'Opéra
les personnages
Une soirée (presque) paisible
Par un samedi de novembre où la pluie gifle les fenêtres, Jade, lovée sur le canapé, commence le film Les Chaussons rouges . Comme elle aime ces soirs d’hiver où elle se donne le droit de se pelotonner devant la télévision, sa chatte Koumba sur les genoux ! C’est la récompense bien méritée d’une semaine de travail intense au collège et à l’académie du Val-Doré.
Jade caresse Koumba qui ronronne de bonheur. À l’autre bout de l’appartement, un téléphone se met à sonner. La danseuse l’entend à peine, déjà plongée dans la magie du film. Une minute plus tard, son père apparaît sur le seuil du salon :
– Jade, c’est pour toi. Mme Joubert voudrait te parler. Tu mets ton film sur pause ?
Stupeur ! Jade se lève d’un bond. Délogée de sa position douillette, Koumba gratifie sa maîtresse d’un miaulement indigné et file dans la cuisine.
– A… allô ?
– Bonsoir, Jade. Navrée de te déranger au beau milieu du week-end, mais j’ai une nouvelle à t’annoncer de toute urgence. L’Opéra de Paris me propose de sélectionner mes cinq meilleurs élèves et de les emmener au palais Garnier, dans deux semaines, pour qu’ils passent une audition. Celles et ceux qui offriront une performance satisfaisante seront pris en stage à l’École de danse de l’Opéra pendant les vacances de Pâques.
– Une per… per… performance satisfaisante ? bredouille Jade.
– Oui. Naturellement, tu m’as comprise, « satisfaisante » signifie « parfaite ».
– Oh, euh, je vois.
– Donc, il va falloir travailler dur. En commençant dès demain matin. Rendez-vous à huit heures au Val-Doré.
« À huit heures, un dimanche… Bien sûr », pense Jade.
– Je vais… demander l’autorisation à mes parents.
– Inutile, je l’ai déjà fait. Ils te permettent de rester jusqu’à dix-sept heures à l’académie, et d’y venir aussi samedi et dimanche prochain. En semaine, tu resteras chaque jour jusqu’à vingt heures. Nous n’avons pas le choix, tu sais. L’audition est dans treize jours, le samedi matin : le compte à rebours est serré. Cette proposition de stage est une chance inouïe pour vous, mais il va falloir la mériter. Je te laisse, je dois appeler les autres élèves. Bonne nuit, Jade. Va vite dormir, repose-toi tant que c’est possible…

– Les autres, c’est… c’est qui ?
Bip, bip, bip … Trop tard. Mme Joubert a raccroché.
Jade a le tournis comme si elle venait d’enchaîner dix pirouettes sur pointes. Les mots s’entrechoquent dans sa tête : Opéra, sélection, performance, Garnier, parfaite, Paris, stage, vacances de Pâques, chance, mérite… La danseuse se laisse tomber sur le canapé, prend la télécommande et éteint le film. Mme Joubert a raison, l’urgence est d’aller se coucher.

Dimanche matin, 7h55.
Il fait encore nuit et la pluie n’a pas cessé. Jade a dû slalomer entre les flaques sur le trajet, en pensant avec nostalgie à la couette chaude dont il a fallu qu’elle s’extraie alors que toute la ville dort encore. Ses cheveux frisottent autour de son chignon quand elle franchit la porte du Val-Doré. Théo et Madeleine sont là, dans le grand hall.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents