Caïenne l indien qui voulait unir les tribus
71 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Caïenne l'indien qui voulait unir les tribus

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
71 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Céperou vieillit, ses ancêtres l'anaconda et le jaguar viennent à tour de rôle le conseiller dans ses rêves. Cépérou a deux fils, Bourda et Caïenne. L'un est un farouche guerrier qui chasse inlassablement avec un jaguar dans la forêt, il ne pense qu'à conquérir et soumettre les autres tribus. L'autre est un rêveur qui navigue sur l'océan ou le fleuve Mahoury à la recherche d'autres peuples pour mieux connaître et partager leurs coutumes. Lequel de ses deux fils succédera ?

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2007
Nombre de lectures 284
EAN13 9782336273150
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Jeunesse L’Harmattan
Collection dirigée par Isabelle Cadoré, Denis Rolland, Joëlle et Marcelle Chassin
Geneviève BRIOT, Najib l’enfant de la nuit, 2007. Michel CRÉZÉ, Chapati et l’astronome en Inde, 2007. Françoise KERISEL, Chevalier de Saint-George, musicien des Lumières/Chevalyé de Saint-George, mizisyen des Lumières, 2007
Ivona BŘEZINOVÁ, La classe ensorcelée, 2006. Paul-Etienne CHIPP, Le silence d’Isidore, 2006. Danièle FOSSETTE, Trois enfants et une baleine à Mayotte, 2006.
Nadine LE MOY, Matallah, esclave de Karakour, 2006. Isabelle MONTPLAISIR, L’oiseau de cuivre incarnat, 2006. Gérard GUILLET, Un toit pour toi, 2006. Françoise KERISEL, Philosophes de la Grèce antique, 2006. Fabrice BLAZQUEZ, Awa, petite détective du Sénégal, 2006. Danièle FOSSETTE, Le gâteau de Madame Lapoule, 2006. Régine MFOUMOU-ARTHUR, L’esclave Olaudah Equiano, 2006.
Daniel LEDUC, Grandole le géant, 2006. Ali BADRI, Azad, l’oiseau migrateur, 2006. Nadia GHALEM, Le trésor de Tipaza, 2006. Jean-Jacques MICHELET, Le radis radin, 2006. Geneviève CECCALDI, Sandy entre deux rives, 2006. Renée CLÉMENCE-GOTIN, Le cheval à trois pattes / Chouval a twa pat, 2006.
Françoise UGOCHUKWU, Chizoba dans la ville, 2006. Renée CLÉMENCE-GOTIN, Le père Noël s’est égaré aux Antilles / Papa Nowèl garé aux Zantiy, 2006. Frédéric SABROU, Le monstre de Morfesse, 2006. Jacqueline DÉBORDES, Aquino et son lama, 2006. Yoanne TILLIER, La porte des djinns, 2006. Salâma VALEN, Raùl et les petits pains de Gracialta, 2006. Claudine HUNAULT, Heretu et les yeux de la nuit, 2005. Geneviève CECCALDI, Une adolescence au Sahel, 2005. Khudoyberdi TUKHTABAYEV, Le chapeau magique d’Ouzbékistan, 2005.
Caïenne l'indien qui voulait unir les tribus

Jean-Michel Lemaire
© L’Harmattan, 2007
5-7, rue de l’Ecole polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
9782296029279
EAN : 9782296029279
Sommaire
Jeunesse L’Harmattan Page de titre Page de Copyright Dedicace AVANT-PROPOS CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 CHAPITRE 4 CHAPITRE 5 CHAPITRE 6 CHAPITRE 7 CHAPITRE 8 CHAPITRE 9 CHAPITRE 10
À tous les enfants mélangés qui se veulent français et qui sont menacés d’expulsion de notre pays.
AVANT-PROPOS
Cette histoire est née de la rencontre des cultures indienne, créole et française en Guyane. Elle a pour cadre ce pays avant la conquête de l’Amérique par les Européens. Les personnages en sont des Indiens, lesquels sont confrontés au grand problème du rapport entre des communautés humaines différentes.

De nos jours la Guyane est un pays d’ hommes mélangés. Les Indiens, aujourd’hui peu nombreux, y affirment leur existence et leurs droits longtemps bafoués. Les Créoles forment le gros noyau de la population : ce sont avant tout les descendants des esclaves nègres des plantations, mais ils sont en même temps le produit d’une multitude de métissages. Les Nègres marrons, les descendants des esclaves fugitifs, ont gardé une originalité très forte. Par ailleurs de très nombreux immigrés s’incorporent plus ou moins bien à la population guyanaise. Ils viennent d’Haïti et des autres Antilles, du Brésil et des deux autres Guyanes : le Surinam et le Guyana, d’Asie et, bien sûr, de France.

Le problème clé de la Guyane : que le mélange des différentes communautés se fasse harmonieusement. C’est aussi le problème clé de l’humanité.

Le héros de ce récit, Caïenne, l’indien qui voulait unir les tribus, constitue selon nous un exemple dont il serait bon de s’inspirer pour faire face à ce problème.
Remarque : Une multitude de langues sont parlées en Guyane. Le créole et le français sont les deux langues courantes. Cette histoire est racontée en français. Mais il était indispensable de recourir à certains mots propres au vocabulaire guyanais tant français que créole, ce sont pour la plupart des mots d’origine indienne. Ces mots, qui sont en italique, sont expliqués en bas de page.
CHAPITRE 1
Cépérou, le chef indien, est inquiet depuis qu’il se sent entrer en vieillesse. Il est inquiet pour l’avenir de sa tribu. Il ne sait lequel de ses deux fils recommander aux Anciens pour qu’il lui succède à la tête de la tribu. Aussi ses nuits sont-elles toujours agitées.
Mais voilà qu’il sent une présence dans son sommeil. C’est Anaconda qui s’est glissée à nouveau dans son hamac. Les nuits précédentes, tout à ses interrogations, il n’avait pas perçu sa présence. Anaconda, la Mère des Serpents, sait attendre car, comme tous les serpents, elle est patiente. Et elle sait que Cépérou n’aime pas être brusqué, mais qu’il a appris à être attentif au monde autour de lui, aussi bien aux visiteurs du rêve qu’aux animaux de la forêt. C’est pourquoi Anaconda n’avait pas insisté les autres nuits. Elle s’était lentement laissée couler dans l’eau du sommeil du chef indien pour ne pas accroître son inquiétude.


Cette fois, Cépérou est attentif à la présence d’Anaconda. Il chasse de lui toute préoccupation pour l’écouter.
Anaconda vient souvent lui rendre visite dans ses rêves et il l’accueille toujours avec amitié.

Tous les Indiens respectent les serpents anacondas, mais le plus souvent avec un sentiment de crainte. Cépérou a de l’amitié pour ces serpents. Il sait en effet qu’il leur est apparenté. Son grand-père lui avait raconté l’histoire de leur ancêtre qui avait épousé une femme-anaconda.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents