Le mage de la contrée d Ixteria
89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le mage de la contrée d'Ixteria , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
89 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Victoire pensait vivre une vie paisible auprès des dragons et des peuples d’Osélie. Mais apprendre qu’une nouvelle contrée existait, cachée par une muraille magique, l’obligea à s’en approcher - si près qu’elle la traversa, se retrouvant seule de l’autre coté. Sans dragon, elle dut avancer dans l’obscurité, vers une nouvelle aventure…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 20 avril 2020
Nombre de lectures 1
EAN13 9782898080869
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Copyright © 2019 Laetitia Laosakoune
Copyright © 2019 Éditions AdA Inc.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Directeur de collection : L.P. Sicard
Révision éditoriale : Sylvie-Catherine de Vailly
Révision linguistique : Sara Sfaya
Illustration de la couverture : Mathieu C. Dandurand
Photo de la couverture : © Getty images
Conception de la couverture : Mathieu C. Dandurand
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89808-085-2
ISBN PDF numérique 978-2-89808-086-9
ISBN ePub 978-2-89808-087-6
Première impression : 2019
Dépôt légal : 2019
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec) J3X 1P7, Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com

Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Titre : Le mage de la contrée d’Ixtéria / Laetitia Laosakoune.
Noms : Laosakoune, Laetitia, 1985- auteur.
Collections : Collection Scarab.
Description : Mention de collection : Collection Scarab | Les contrées ; tome 2
Identifiants : Canadiana 20190032375 | ISBN 9782898080852
Classification : LCC PQ2712.A65 M34 2019 | CDD j843/.92—dc23
P ROLOGUE
Un siècle avant la création du centre Tessier.
L a guerre faisait rage entre les peuples d’Osélie et leurs voisins d’Ixtéria.
Les mages et les sorcières vivant dans la contrée du nord espéraient s’emparer des terres plus fertiles et ensoleillées de leur voisin du sud. Mais les dragons et les fées arrivaient à repousser avec efficacité leurs assauts et autres sortilèges.
Après de nombreuses années de conflit, las de compter les morts dans les deux clans, le roi Staln, souverain d’Osia, ordonna aux différents peuples de ses terres de s’unir pour trouver une solution qui repousserait définitivement les habitants d’Ixtéria et mettrait fin au carnage.
Les fées minimes créèrent alors la muraille magique le long des terres des fées royales. Une frontière infranchissable pour tous les êtres féériques des contrées, même pour les mages les plus puissants.
Depuis, Osélie et Ixtéria n’avaient plus aucun lien, aucune histoire en commun.
• • •
Ixtéria, huit ans avant l’arrivée de Victoire au centre Tessier.
Boldor brûlait.
La cité abritant les plus grands mages d’Ixtéria partait en fumée, incendiée par des ennemis aussi sournois que vifs, se faufilant entre les murs et par les ruelles pavées des vieilles maisons. Ses habitants, pourtant forts, succombaient à un mal terrible, une grippe foudroyante qui n’épargnait personne, les rendant si malades qu’ils ne parvenaient plus à utiliser leurs pouvoirs pour se défendre. On racontait partout qu’un sort était à l’origine de ce fléau qui venait à bout des plus puissants d’entre eux.
Comme partout ailleurs dans le village, dans la plus grande demeure de Boldor, des sanglots résonnaient.
Les yeux pleins de larmes, le grand mage Altis sentait ses forces le quitter, tout comme sa femme avant lui qui dormait à présent à ses côtés. Il était allongé à même le sol, le front mouillé de sueur et le corps crispé par la douleur.
La gorge sèche, il tenta de se relever, mais il était déjà trop tard.
Il posa sa main tremblotante sur celle de son fils unique, assis à sa droite, le regard perdu devant le triste spectacle qui s’offrait à lui.
— Tout ira bien pour toi, Sauron. Tu es fort et tu t’en sortiras ! Je serai toujours auprès de toi et fier !
Le petit garçon ne répondit pas, se contentant de pleurer en posant ses petites mains potelées sur les joues bouillantes de son père.
— Je prendrai soin de lui, résonna la voix de la femme à l’autre bout de la pièce. N’aie aucune crainte, grand doyen, je ne le laisserai pas mourir aujourd’hui. Tu peux à présent partir en paix, tante Avaline est là !
C HAPITRE 1
U NE NOUVELLE AVENTURE
L es yeux rivés sur les arbres cobalt de la belle contrée d’Osélie, Victoire cherchait le petit filou qui tentait de leur échapper. Cette fée royale venait de s’enfuir du centre d’Osia après avoir volé des armes à Parss. Volo redoublait de vitesse et tournoyait sur lui-même, toujours si puissant grâce à elle. Il semblait certain que sa cible se terrait non loin. Elle le connaissait assez à présent pour savoir ce qu’il pensait sans même qu’il n’ouvre la bouche.
Depuis de longs mois déjà, elle était devenue sa guide attitrée, abandonnant peu à peu Mesri, toujours très accaparé par sa nouvelle vie de directeur d’institut. Ce dernier donnait beaucoup aux nouveaux pensionnaires, ce qui la rendait un peu jalouse. Elle avait l’impression que leur lien si particulier se perdait. Et puis, elle avait grandi, avait mûri, et le prince demandait souvent sa présence pour intervenir et régler des problèmes de petites délinquances comme aujourd’hui. Volo avait pris le relais de son père auprès d’elle, la traitant comme l’aînée de ses enfants, parfois protecteur et parfois réprobateur, lui prouvant qu’elle était tout de même à sa place.
— Là ! cria-t-elle en montrant du doigt un objet brillant entre les branches maigres d’un petit arbuste.
Le garde royal pivota et piqua vers le sol avant de se poser à quelques mètres du fuyard. Il dosa son jet de feu pour forcer la fée à se rendre, évitant de justesse de faire griller ses cheveux ébouriffés.
Le petit homme fit frémir ses longues ailes transparentes en tentant une dernière fois de semer le dragon. D’un coup de patte, Volo le fit chuter, l’obligeant à faire tomber les poignards et autres épées qu’il avait dérobés un peu plus tôt. Le bruit de métaux s’entremêlant vrilla les tympans de Victoire, toujours assise sur le cou de son dragon, qui se boucha les oreilles en grimaçant.
— Où penses-tu aller comme ça ? gronda Volo, tandis que la fée se redressait.
Une fumée opaque s’échappait de ses narines et ses yeux se plissèrent. Sa partenaire esquissa un sourire, comprenant qu’il se contentait de l’effrayer, sans plus.
Pourtant, le jeune voleur trembla de tous ses membres, se contentant de fixer les armes qui scintillaient au soleil, étendues dans l’herbe rose.
— S’il vous plaît, ne me faites pas de mal, laissez-moi partir, osa-t-il.
— Je m’excuse, mon ami, mais on ne vole pas le Prince sans en subir les conséquences, lui émit Volo avec puissance.
— Je… j’ai tenté… s’étrangla la fée, les bras ballants. Mais vous ne pouvez pas comprendre.
— De quoi parles-tu ? lui demanda Victoire en descendant de son perchoir pour se rapprocher de lui, assurée maintenant qu’il ne lui ferait strictement aucun mal.
— La frontière magique qui nous sépare d’Ixtéria est en train de céder, on en est sûr ! Et ma femme m’a demandé de trouver de quoi nous défendre si jamais les sorciers parvenaient à quitter leur contrée.
— Mais pourquoi ne pas en avoir parlé à Parss ? s’étonna le dragon en relevant sa longue queue.
— Je n’ai aucune preuve de ce que j’avance, il ne m’aurait pas aidé.
— Et bien, tu connais mal notre souverain ! déclara Volo. Il t’aurait sûrement écouté et soutenu. Es-tu certain qu’il se prépare quelque chose ?
— Oui.
— De quoi parle-t-il ? intervint la jeune fille en soufflant sur une mèche rousse devant son œil noir.
Le garde royal ne lui répondit pas.
— Je vais dans tous les cas te ramener à Osia, pour que tu sois jugé par Parss, mais je ne peux que te conseiller de lui parler de tes craintes. Il me chargera sans doute d’aller contrôler les limites de nos territoires pour voir ce qu’il en est.
Le cambrioleur, soulagé, accepta de les suivre sans montrer la moindre résistance.
• • • <

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents