Ma vie en bleu turquoise !
164 pages
Français

Ma vie en bleu turquoise ! , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
164 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cher journal,
Alors que le (vrai) printemps se fait attendre, mon coeur a été mis à rude épreuve:
- avec ce qui est arrive à oncle Alex...
- lorsque Violette a été intimidée à cause de allergies
- la fois ou Gigi Foster a failli débarquer chez moi!
- le jour où mon journal intime a disparu...
Heureusement, il y a eu aussi trois fêtes, une envelope turquoise et une nouvelle extraordinaire concernant Karim. Je n’en reviens pas encore!
Alice

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 janvier 2016
Nombre de lectures 22
EAN13 9782896869831
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

11
SYLVIE LOUIS Lejournal dAlice
Maviebleu en turquoise! DOMINIQUE ET COMPAGNIE
DOMINIQUE ET COMPAGNIE
SYLVIE LOUIS Lejournal dAlice
Maviebleu en turquoise! DOMINIQUE ET COMPAGNIE lejournaldalice.com Suis Alice sur facebook.com/ lejournaldaliceofficiel
Ce maîn, je m’apprêaîs à aer rejoîndre Caroîne quî m’aendaî pour parîr à ’écoe, quand un peîpopprovenan de mon îPod m’a îndîqué que je venaîs derecevoîr un exo. C’éaî mabest
Salut Alice, il y a du nouveau…
Je te raconterai. RV dans 15 minutes à l’école…
Lundi 7 mars
Tu m’intrigues, Marie. Ça va, j’espère ?
OK. À +…
ï y avaî oue sous ’érabe, maîs je n’aî pas reconnu e maneau beu de Marîe-Ève parmî es enues coorées de mes amîs. ïnerrompan Eduardo quî expîquaî queque cose aux aures, j’aî ancé : Sau, ou e monde. Puîs, j’aî embrassé caeureusemen Caerîne Provencer en uî souaîan un joyeux annîversaîre. O mercî, Aîce ; oî non pus, u ne m’as pas oubîée !
2
Ensuîe, es Paed on poursuîvî e récî du séjour qu’îs on passé ensembe à Québec a semaîne dernîère. On es monés sur e raversîer quî se rend à évîs e on a raversé e Saîn-auren, a raconé Eduardo. e Leuve éaî presque prîs dans es gaces ! Sur e pon, î aîsaî un roîd poaîre, a commenéParîck. Puîs, après e souper, on es aés dormîr à ’Hôe de Gace. Tu bagues ?! a demandé Key-Ann. Non, cerce sur ïnerne sî u ne me croîs pas. a par-îcuarîé de ce ôe, c’es qu’î es consruî en neîge e en gace. Vous avez dû caquer des dens pendan oue a nuî… Pas du ou, Aîce. On dor dans un sac de coucage nordîque. Dans ces condîîons, ça doî êre vraîmen coo, en efe !
Audrey a demandé à CP : E oî, Caerîne, qu’as-u prééré de on séjour à Dîsneyword ? es eux d’arîIce ! Tous es soîrs, on aaî es voîr au parc Magîc Kîngdom.J’aî aussî éé împressîonnée par es eux d’arîIce au aser d’Epco. Es-u aée àMIssIon Space? s’es înormé Sîmon. Ouî, mon rère a adoré ça. On es assîs, rès încîné vers ’arrîère. E soudaîn, on a ’împressîon d’êre propusé dans ’espace. On se sen comme un asronaue. Wow ! s’es excamé Jonaan. J’aîmeraîs essayer ça !
3
Tu capoeraîs compèemen, Joey ! a dî Caerîne Provencer. Sî un jour, u vas à Dîsneyword, ne manque pas non pusSoarIn,sîmuaîon de vo en deapane. a à, ’auras vraîmen ’împressîon de voer. Expîque-moî ça ! Tu ’însaes dans un aueuî avec es pîeds quî penden dans e vîde. Devan oî se rouve un écran ïmax de 180 degrés sur eque son projeés des panoramas de aCaîornîe. ïmagîne que e ven rôaî mon vîsage e qu’on aîsaî du rase-moes ! E orsqu’on a survoé un camp d’orangers, ça senaî ’orange. Mon deapane es passé au-dessus d’une rîvîère au momen où des kayaks a des-cendaîen. J’aî vîe reevé mes jambes pour ne pas cogner es kayakîses… C’es nono ! s’es écrîé Jonaan. Tu savaîs pouran que c’éaî un Im ! Tu as raîson, maîs c’es eemen bîen aî que je m’y croyaîs vraîmen. Dans e genre sensaîons ores,Hollywood Tower es pas ma non pus, a décaré Sîmon : on es assîs dans un grand ascenseur. ï mone, mone, jusqu’au somme d’une our gîganesque. Soudaîn, î se « décroce » e on ombe de pusîeurs éages. Ce seraî rop înense pour moî, cer journa. Maîs ma mère, ee, adoreraî !
Jade e Marîe-Ève son arrîvées au momen où a coce sonnaî. Mabestm’a aî un sîgne de a maîn, avan d’aer sauer Sîmon quî s’éoîgnaî avec Perus e Boumî en
4
dîrecîon de ’escaîer. C’es e cub des bonds ! ï n’y a pas beaucoup de gars bonds à ’écoe, maîs ces roîs-à, on es repère aîsémen dans a cour, surou orsqu’îs sonensembe : Sîmon e grand bond, Perus e moyen bond, e Boumî, e p’î bond.
Tou e monde a enouré Jade. O, Jadou ! Commen vas-u ? (Key-Ann) Sau, a campîonne ! (Boumî) J’éaîs rop rîse de raer a compéîîon, samedî ! Mes parens, mes sœurs e moî, on es seuemen renrés îer soîr à Monréa. (CF) Moî aussî, j’auraîs an vouu e voîr à ’œuvre, Jade !Audrey nous a raconé que u as gagné deux médaîes. Bravo ! (CP) Sî u veux, je ’enverraî es prouesses de Jade sur on îPod, Caerîne. J’aî Imé es quare épreuves. (Vîoee) Commen va a maîn bessée, Jade ? (Arîca)
Ma meîeure amîe m’aendaî à côé de ’escaîer. A, Aîce ! Je suîs sî eureuse de e rerouver ! E moî donc ! Maîs que se passe--î ?!
e vîsage de Marîe-Ève s’es rembrunî. Hîer soîr, quand je suîs aée embrasser ma mèreavan de me coucer, ee éaî en raîn de exer Marîn. Après m’avoîr annoncé qu’ee aaî e rejoîndre, maman s’es vouue rassurane : je pouvaîs dormîr ranquîe,ee ne renreraî pas après mînuî. Comme u peux e
5
’îmagîner, Aîce, j’éaîs préoccupée e du coup, pas moyen de m’endormîr. Je devaîs m’êre assoupîe orsque, beau-coup pus ard, j’aî enendu a pore de ’apparemen s’ouvrîr doucemen. Un însan, j’aî eu peur ; je me suîs demandé sî c’éaî ma mère quî éaî de reour ou s’î s’agîssaî d’un voeur. Maîs, rassurée par es peîs bruîs amîîers en provenance de sa cambre, j’aî sombré dans un sommeî proond.
Ma meîeure amîe a prîs un on grave pour me raconer a suîe. Ce maîn, maman m’a annoncé qu’ee e Marîn avaîen décîdé de ne pus se voîr. Ee ne m’a pas donné de déaîs. Ee avaî ’aîr rîse maîs pas abaue non pus. Mesémoîons à moî son mêées, Aîce. Je ressens un îmmense souagemen à ’îdée de ne pus jamaîs revoîr éane, a Ie de Marîn. Maîs aussî de a peîne pour ma mère e, je doîs e ’avouer, un peu de cupabîîé. Car î es évîden que j’y suîs pour beaucoup dans a rupure… Je ne vouaîs pas ’empêcer de vîvre sa vîe. Maîs jamaîs je n’auraîs éécapabe de proIer de a mîenne dans ces condîîons.
Tandîs que je rangeaîs mes boes dans mon casîer, une îdée a germé dans mon esprî. J’en aî aussîô aî parà Marîe-Ève. Pourquoî ne pas conacer Te-jeunes ? ïs pourraîen ’aîder à y voîr un peu pus caîr dans es senîmens, u ne croîs pas ?
6
Peu-êre que ouî, on ne saî jamaîs… Tu as raîson, Aîce, ça vau a peîne d’essayer. Ce soîr, je eur enverraî un exo. Ou mîeux : sî ma mère par aîre des courses pour e souper, j’en proIeraî pour ééponer à Te-jeunes. Car pour qu’îs comprennen bîen ma sîuaîon, je doîs ou eur raconer depuîs e débu… E ragaîardîe par sa décîsîon, mon amîe a ermé son casîer. O, regarde Aîce ! s’es-ee excamée ou eureuse. Bazac nous aend ! En efe, e abrador coueur mîe e sa maresse, ma-dame Robînson, ormaîen un comîé d’accueî à ’enrée de nore casse.
orsque ou e monde a éé assîs, Bazac s’es avancé vers Jade en reroussan ses babînes. Hugo a aîré ’aen-îon de nore enseîgnane. Madame, on dîraî que Bazac veu aaquer… Désoée qu’î ’aî efrayé, Hugo. Un cîen quî monre ses crocs, c’es ’îmage qu’on se aî en généra d’un cîen agressî. Maîs Bazac n’es pas âcé, bîen au conraîre. orsqu’î rerousse ses babînes e découvre ses dens, que ses yeux se pîssen e que sa queue réîe, c’es qu’î sourî. En aî, après neu jours de congé, î es ou sîm-pemen eureux de revenîr en casse e de vous revoîr. Nous aussî, madame, on es eureux de e rerouver! a dî Jade en caressan e abrador quî s’éaî aongé sous sa caîse.
D’un aîr încrédue, Parîck a commené :
7
Bazac sourî… E quoî encore ? a procaîne oîs, ors-qu’î aboîera, vous préendrez peu-êre qu’î rî aux écas… a vérîé, madame Robînson, c’es que vous êes eemen gaga de vore cîen que vous uî prêez des comporemens umaîns. Hey, e scroump grognon, arrêe de oujours ou ourner en dérîsîon ! uî a ancé Key-Ann. Tu nous énerves, à a In ! De pus, je e aîs remarquer que u es dîsraî. Car e jour de ’arrîvée de Bazac en casse, aspécîaîse avaî menîonné e sourîre parmî es compor-emens du cîen orsqu’î es conen. Parîck ne e saî pas maîs î a raîson, a dî a pro d’un aîr coquîn. Commen ça ?! Non seuemen Bazac sourî maîs î rî égaemen. Vous vous moquez de moî ou quoî?! a grommeé Pa quî, éonnammen, n’aîme pas rop qu’on uî asse des bagues. Non, c’es vraî. O, s’î vous pa, madame, raconez-nous ça ! a demandé Eduardo, émerveîé. Paroîs, quand je rîs, mon cîen se me à aeer joyeu-semen. C’es sa açon à uî de rîgoer.
Ça aors, je ne savaîs pas qu’un cîen pouvaî rîre. Je devraîs observer Cannee pus aenîvemen. Peu-êre qu’ee rî, ee aussî ?
En ce quî concerne a nourrîure de Bazac, à parîr d’aujourd’uî :
8
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents