Que j aime ta verdure !
58 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Que j'aime ta verdure ! , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
58 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Les aventures rocambolesques et pleines de tendresse d’une famille pas comme les autres qui, pour Noël, découvre les Vosges et ses sapins, charge les valises de pièges à loup et de fusées de détresse, met l’ambiance dans la crèche pendant la messe de minuit, et se retrouve avec des poils de sanglier parmi ses cadeaux.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 novembre 2022
Nombre de lectures 5
EAN13 9782728934218
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0300€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Table des matières 1. Secouons le cocotier ! 2. C’est ici que l’on sait qui est qui 3. Passeport pour le paradis… ou presque ! 4. Une lettre de papy 5. Chasse aux idées, conseil de guerre et bassine 6. En route, mauvaise troupe ! 7. Une grosse maison dans la forêt 8. Le parfum du bonheur 9. Premier jour et matin de rêve 10. Un colis de papy 11. En suivant la piste… 12. En suivant la piste… 13. C’est la nuit… 14. La plus belle nuit de l’année 15. Ils sont venus, ils sont tous là ! 16. Chouette, les voilà ! 17. Et tout arrive, quelquefois plus vite que le Père Noël 18. Chouette, les voilà ! 19. Alors, c’était comment ? Page de copyright
Points de repère Couverture Page de Titre Corps de texte Page de Copyright
Chapitre 1
Secouons le cocotier !

Où l’on retrouve la famille Saint-Arthur plongée dans des questions d’une importance capitale, où l’on se demande si Brune ne serait pas à deux doigts de sombrer avec bonheur dans l’adolescence, entraînant avec elle toute une maison qui n’a rien fait pour mériter pareille calamité. Où l’on s’aperçoit que la fin de l’année approche et que certains ou, plus exactement, certaine, ont des idées bien arrêtées.
Tout commence au dîner, un vendredi soir, à la veille d’un week-end bienvenu. Les vacances de la Toussaint s’éloignent à peine et celles de Noël sont encore lointaines.
– On fait quoi pour Noël ? je demande.
– On fait quoi, quoi ? s’étonne papa.
– Oui, pourrais-tu préciser ta pensée, ma petite Brune ? Qu’entends-tu exactement par « on fait quoi » ? ajoute maman.
– Ben, ma copine Lucille, elle va dans les îles ! Noël au soleil, avec les palmiers et les doigts de pied en éventail dans le sable fin !
– Super, s’amuse Alex, cinquante degrés à l’ombre ! Avec son manteau, sa barbe et son bonnet, le Père Noël va nous faire un arrêt cardiaque !
– N’importe quoi !
Je continue sur ma lancée.
– Et ma copine Myrtille, elle part aux USA ! Avec ses parents, ils vont faire un tour dans un parc national. Peut-être qu’ils verront des ours !
– Si tu veux apercevoir des ours, faut aller au musée ­d’Histoire naturelle, c’est plus sûr, me répond Charlotte. Elle va être déçue, ta copine… à cette époque de l’année, les ours, ils pioncent comme des marmottes.
– C’est une obligation de bouger, de partir, de s’en aller ? demande maman. On ne pourrait pas fêter Noël comme les autres années, en famille, avec les cousins et les grands-parents ? Comme on a toujours fait !
– Naoël, Naoël ? gazouillent Aude et Basile, les jumeaux, intéressés.
– On peut, on peut… On peut aussi s’éclairer à la bougie, vivre dans une grotte et chasser le bison ! Mais OK, si vous voulez passer un Noël de nazes, c’est votre choix, je le respecte. Je ne comprends pas, mais je respecte. J’vous laisse, j’ai du taf !
Et là, je plante les parents et toute la famille, et je monte dans ma chambre. C’est hyper pratique d’être en cinquième, tu peux dire que t’as des tas de devoirs, tout le monde te croit. Mais pourquoi ce sont les parents des autres qui filent aux Maldives ou qui se baladent au Kenya et les miens qui rêvent d’aller au bout du jardin… hein, pourquoi ?
Tandis que je m’éclipse avec des airs de princesse indienne indignée, j’entends les jumeaux qui jacassent, Alex qui ricane et Charlotte qui s’étonne.
– Naoël, Naoël, kado, kado !
– On devrait l’envoyer sur la Lune, la sœurette, ça lui ferait du bien, et ça nous ferait des vacances !
– C’est obligé que je devienne comme elle un jour ? L’adolescence est un naufrage !
Mais surtout, j’entends les parents qui discutent déjà.
– Après tout, c’est vrai que, pour une fois, on pourrait changer un peu d’air ? Tu ne crois pas ? demande maman à papa.
– Mais pourquoi ? Tu l’as dit toi-même, c’était drôlement bien les autres années, pourquoi on ne referait pas la même chose ? Oh, bien sûr, on peut tout modifier tout le temps, on peut se faire une choucroute au petit déjeuner, on peut se mettre des chaussettes sur la tête et des bonnets sur les pieds... mais est-ce que c’est vraiment mieux ?
– Chéri… sourit maman, tu ne crois pas que tu en fais un peu trop ?
– OK, OK… Après tout, c’est peut-être l’occasion d’innover un peu, d’aller prendre l’air. Je vais y réfléchir.
Le reste, je ne l’entends pas, je suis déjà dans ma chambre.
Voilà, ça commence comme ça. C’est ma copine Myrtille qui m’a donné le conseil. « Tu poses une question, comme ça, l’air de rien, tu lances l’idée et, ensuite, tu laisses travailler. Tu verras, souvent, ça marche. Nos parents sont sympas, mais ils sont vieux et sans imagination, alors, faut les aider. »
Et ce soir, je crois que je les ai bien aidés.
– C’est une belle occasion de voyager ! me dit maman en venant m’embrasser plus tard.
Lundi, je pourrai dire aux copines que c’est gagné ! Grâce à moi, Noël, cette année, c’est sous les cocotiers !

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents