Les énigmes de Blake et Mortimer
321 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Les énigmes de Blake et Mortimer , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
321 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

By Jove ! Êtes-vous prêt à jouer le jeu ?

Messages codés, mystères scientifiques et mathématiques, complots à déjouer, secrets historiques… Avec Blake et Mortimer, les deux héros britanniques les plus célèbres de la bande dessinée, savourez ces nouvelles aventures d’un genre particulier : plus de 130 énigmes totalement inédites, qui mettront vos neurones à rude épreuve ! Raisonnement logique, capacité de déduction, sens de l’observation et goût du jeu sont quelques atouts dont vous devrez disposer pour résoudre ces multiples énigmes !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 janvier 2016
Nombre de lectures 650
EAN13 9782215151975
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0060€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Alignement de malfrats

Ils sont cinq, assis côte à côte sur la banquette en attendant d’être interrogés par le commissaire Pradier. Aucun n’a un casier judiciaire vierge et tous s’intéressent de près aux pierres précieuses…
Avant de leur poser quelques questions, Pradier demande à Leburin, son assistant, de lui rappeler précisément qui est qui.
« Eh bien, commence Leburin, celui qui est tout à fait à droite n’est pas Yann. Mais Yann est quand même plus vers la droite que Mimile doigts d’argent.
– Mimile doigts d’argent… soupire le commissaire, donne-lui au moins son vrai nom : Émile.
– Bon, eh bien, Émile, lui, il est plus vers la droite que Kléklé… euh que Kléber.
– Et celui qui est juste à droite de Karim, qui est-ce ?
– Lui c’est Henri.
– Henri ?
– Oui, Henri, dit Riton du Ritz.
– Ah bien. Tout est clair. »


Est-ce clair pour vous aussi ?
Pouvez-vous placer chacun des individus dans l’ordre de gauche à droite ?


La solution ici !
Agent aspirant

Cela ne fait pas partie de ses fonctions habituelles à la RAF, mais un ami a demandé au capitaine Blake de l’aider à interroger un jeune homme souhaitant intégrer les Services secrets de Sa Majesté. Celui-ci donne une longue liste de ses nombreuses qualités et décrit par le menu ses dons d’espion. Blake lui demande alors :
« Pourriez-vous nous décrire une occasion qui vous a permis de mettre vos qualités à l’épreuve ? »
Le jeune homme réfléchit un instant, puis se lance :
« C’était peu de temps avant la fin de la Deuxième Guerre mondiale. J’assistais à un spectacle en faveur des veuves de guerre avec plusieurs pilotes de mon escadron, lorsque l’un d’eux, profitant de l’occasion, me chuchota à l’oreille qu’un agent allait me contacter dans les jours suivants. Il sortit un billet d’une guinée de son portefeuille, le déchira en deux et me dit que l’agent se ferait connaître en présentant l’autre moitié du billet. Il m’avait à peine remis mon demi billet que le spectacle prit fin. Nous nous sommes tous levés pour chanter God Save the Queenet mon compagnon disparut. De retour dans ma chambre, je me suis demandé où cacher ma moitié de billet, et c’est étrange, mais je m’en souviens encore comme si c’était hier… Je l’ai glissé entre les pages 137 et 138 du livre César et Cléopâtre″ de Shakespeare. Et alors, figurez-vous… »
Mais à ce stade, Blake l’interrompt :
« My good man ! Je ne pense pas que vous ferez l’affaire. En effet, dans ce court récit, vous avez déjà énoncé quatre contrevérités. »


Quelles erreurs l’imprudent jeune homme a-t-il bien pu commettre ?


La solution ici !
Combinaison anniversaire

Mortimer doit pénétrer dans une pièce du château de Troussalet, fermée par un imposant cadenas. Il sait que c’est l’assistant peu futé du savant Miloch Georgevitch qui a composé le code du cadenas numérique et qu’il n’a rien trouvé de plus original que d’utiliser sa date de naissance sous la forme JJ/MM/AA.
Nous sommes en 1965 et le personnage en question a entre 40 et 50 ans. Mortimer sait, par ailleurs, que la somme du premier et du troisième chiffre est supérieure à 3, que la somme du quatrième et du sixième chiffre est égale à 6 et que les quatre premiers chiffres sont tous différents.


Voilà qui est suffisant pour que Mortimer trouve la combinaison. Et vous ?


La solution ici !
Perdus dans les catacombes

Perdus dans les catacombes à la poursuite de Sharkey, Blake et Mortimer arrivent dans une grande salle comportant quatre portes, chacune surmontée d’un nom : les portes Ambre, Front, Glaive et Roc. Chaque porte mène à l’une des destinations suivantes : la sortie, le sarcophage du Lacrymatoire, la rotonde des tibias ou la lampe sépulcrale. La seule indication qui permet de savoir où mène chaque porte se trouve sur un petit panneau au texte sibyllin :
• Si Front mène à la lampe sépulcrale alors Roc mène à la rotonde des tibias.
• Si Ambre ne mène pas au sarcophage du Lacrymatoire alors Glaive mène à la rotonde des tibias.
• Si Glaive ne mène pas à la sortie alors Front mène à la rotonde des tibias.
• Si Ambre mène au sarcophage du Lacrymatoire alors Front mène à la lampe sépulcrale.


Quelle porte nos héros vont-ils devoir emprunter pour trouver la sortie ?


La solution ici !
La file indienne

Pour ne pas être repéré par les avions qui survolent le plateau, le petit groupe de 49 soldats avance en file indienne, les uns derrière les autres. Chacun d’eux doit garder sa place et emboîter ses pas dans ceux de celui qui le précède pour rester le plus discret possible.
• Harper constate qu’il a trois fois plus d’hommes derrière lui que devant.
• Mallow, au contraire, a deux fois plus de personnes devant lui que derrière.
• Le lieutenant Brady, plus proche du milieu, est à mi-distance de ces deux-là, avec autant d’hommes entre lui et Harper qu’entre lui et Mallow.


Combien y a-t-il d’hommes devant le lieutenant Brady ?


La solution ici !
Charades en famille

Comme tous les Anglais qui se respectent, pendant la période de Noël, Blake et Mortimer participent aux jeux de famille, au premier rang desquels viennent les charades. Cette année, le thème choisi est la littérature anglaise. Voici les propositions de nos deux amis :
La charade de Blake
Mon premier est une pièce de viande passée au four.
Mon second se prend pour l’hygiène.
Mon troisième s’entend bien.
Mon quatrième n’est passé ni au four ni à la casserole.
Mon cinquième manque vraiment de sens commun.
Mon sixième se dresse entre les champs.
Mon tout est un roman anglais du XVIII e siècle.
La charade de Mortimer
Mon premier n’est vraiment pas beau.
Bon, mon second fait les bons amis.
Mon troisième est en fait un second.
Mon quatrième est une interrogation relative au temps.
Mon cinquième suit le numéro d’une maison quand il n’est pas unique.
Mon sixième indique qu’un liquide a été consommé.
Mon septième est à prendre avec des baguettes.
Mon tout est une œuvre fondatrice de la littérature anglaise.


Les solutions ici !
Le jour J

Depuis plusieurs jours, le juge Hugh Calvin veut rencontrer le professeur Raymond Vernay pour une affaire de la plus haute importance, mais les deux hommes sont très occupés l’un et l’autre et le rendez-vous tarde à être fixé. Calvin fait ses doléances à Mortimer :
« Il y a cinq jours, Vernay m’a dit qu’il passerait au club le lundi suivant pour que nous puissions parler de mon affaire, mais le lundi venu, il s’est excusé et a dit qu’il viendrait dans trois jours. Mais moi, après-demain, je ne serai pas libre, alors je lui ai dit de passer le jour suivant, le 7 et c’est alors que… »
Tout en gardant la mine la plus attentionnée, Mortimer est déjà parti dans ses pensées scientifiques…


En attendant, avec les explications de Calvin, pouvez-vous déterminer le jour et la date de cette conversation ?


La solution ici !
Lettre anonyme

Depuis que Mortimer s’est distingué dans plusieurs affaires, il a atteint une certaine célébrité qui n’a pas que des bons côtés. En effet, il est envahi par un abondant courrier comprenant de nombreuses lettres d’admiratrices, des demandes d’aide, des offres de service, des conseils, des confidences, mais aussi quelques lettres anonymes. Celle-ci, tapée à la machine, retient particulièrement son attention, car elle contient une faute de frappe par mot ! Ces fautes sont de trois sortes : une lettre à la place d’une autre, une lettre qui manque ou une lettre de trop. Toutes ces petites erreurs accumulées rendent la lettre presque illisible. Pourtant, avec votre aide, Mortimer parviendra certainement à la déchiffrer.

Mansieur,
j’épris sour pla remière foin aven urne macrine, char ze ze zeux pan quel l’ou poisse redonnaître moin écrieure. Cenci vour pous atertir qui fla couisinière qué demplace Germaline sest ô le soude d’Olfik est qu’eylle sous esionne. Vérimiez voire télépone, ja trois tu’elle é as glacé uen couchard. Eti nen pus, sous l’avyez certatinement remarué : elale farit tès mala ala cuisne. Sitné anoname.

La solution ici !
La caravane

Lors de ses enquêtes en Égypte, le professeur Mortimer organisa une expédition qui devait s’éloigner considérablement du Caire et il fut jugé, à l’époque, que la meilleure façon de procéder était d’y aller à dos de chameau.
Mustapha, le loueur de bêtes, ne possédait cependant pas assez de chameaux disponibles, alors il compléta avec des dromadaires et trois chevaux.
Quand Mortimer s’enquit de savoir de quelles bêtes il allait disposer, Mustapha lui répondit qu’il aurait 60 pattes et 19 bosses !


Combien de chevaux, chameaux et dromadaires feront partie de cette caravane ?


La solution ici !
Les mots de passe de Sharkey
Sharkey a du mal à se souvenir des divers mots de passe qu’Olrik lui impose. Il s’est donc fait un petit pense-bête dans lequel il peut retrouver cinq des mots de passe que son patron utilise le plus couramment.

p A L M I E R S
S Y N E r G I E
P Y R O L Y S e
E S T A m P E S
V i C O M T E S
A S S Y R I e N
M E r C R E D I
S O I x A N T e


Le camouflage n’est pas des plus complexe et vous allez rapidement retrouver ces cinq mots de huit lettres qui ne sont pas ceux écrits horizontalement, bien entendu.


La solution ici !
Camouflages
À diverses reprises dans sa vie de savant, Philip Mortimer a regretté de ne pas garder ses données et ses calculs secrets, des personnes mal intentionnées les ayant utilisés à des fins néfastes. C’est ainsi que, petit à petit, il s’est mis à camoufler – de façon très simple – tous ses calculs, même les plus anodins.
Ainsi, dans ses comptes, figurent des opérations aussi étranges que :

21 x 31 = 651
6952 + 5123 = 1185
642 + 113 = 755
941 + 359 = 2011


En utilisant son camouflage comment compléteriez-vous l’opération suivante : 21 × 21 = ?

La solution ici !
Classement de fortune

Dalex, Talban, Alphax, Pharam et Noccis, les cinq hommes de Magon, ne partagent pas les idéaux élevés de la plupart des membres de la société atlante. Seules la richesse et la puissance les intéressent, sujets constants de leur conversation.
• Pharam et Noccis ne sont ni les plus riches ni les plus pauvres des cinq.
• Talban n’est pas plus riche qu’Alphax et pas plus pauvre que Pharam.
• Noccis n’est pas plus pauvre que Talban qui n’est pas plus pauvre que Dalex.
• Les écarts de richesse des uns et des autres sont considérables.


Sachant cela, pouvez-vous les classer du plus riche au plus pauvre ?


La solution ici !
Roi des rois

Le professeur Grossgrabenstein, égyptologue de renom, ne répugne pas à étaler sa science quand il est en société. Ce jour-là, c’est Mortimer le public.
« Mais fous defez savoir que, né en 1304, lors de son afènement après la mort de son père, il afait tout juste 25 ans ! Alors fous pensez bien qu’au moment de sa mort, en 1213, ce n’était plus un jeune homme. Et ce règne d’une exceptionnelle longueur… »


Comme souvent, Mortimer garde son esprit en éveil en s’adonnant au calcul mental et va rapidement trouver le temps du règne de l’homme en question. Et vous ?


La solution ici !
Les casiers 1
Au Centaur Club, chaque membre possède un casier dans lequel il peut entreposer ses affaires personnelles et recevoir des messages. Ces casiers ne comportent pas de noms, mais sont numérotés de 1 à 99 en fonction de la date d’arrivée des membres. C’est pour cette raison que les numéros des casiers de Blake et Mortimer sont peu éloignés.
Avec sa manie de jouer avec les chiffres, Mortimer constate que les deux chiffres de son casier sont les mêmes que ceux de Blake, mais en ordre inverse. Il remarque également que s’il additionne les deux chiffres de son numéro, la somme représente exactement l’écart qu’il y a entre son numéro et celui de Blake.


Quels sont leurs numéros de casiers ?

La solution ici !
Les casiers 2
Les effectifs du Centaur Club augmentant avec le temps, le nombre de 99 membres sera bientôt dépassé.
Pour les casiers, il suffirait de continuer la numérotation au-delà de 100, mais pour des raisons esthétiques, cette solution répugne au premier secrétaire du Club. Chaque casier possède une porte en acajou et les deux chiffres en bronze, de chaque côté de la serrure, constituent une forme de décoration. Avec des nombres à trois chiffres, cette symétrie serait rompue.
Le premier secrétaire fait part à Mortimer de son embarras et lui demande comment résoudre cette question. Le professeur, jamais à court d’idées, propose de remplacer les chiffres par des lettres.
Au lieu d’une progression comme 11, 12, 13, etc., il y aurait AA, AB, AC… jusqu’à ZX, ZY et ZZ.


Le système proposé par Mortimer permettrait en effet d’augmenter le nombre de membres, mais de combien de personnes par rapport à l’ancien système ?


La solution ici !
Transcription

Quelle trouvaille ces machines qui transcrivent la parole en écrit ! Cependant, leurs débuts furent difficiles… Il leur arrivait parfois de repérer un mot à l’intérieur d’un autre et de le remplacer par son synonyme ou par une brève définition ! Le mot « oui », par exemple, que l’on entend dans « ouistiti » pouvait être remplacé par « affirmatif » et ouistiti devenait ainsi « affirmatifstiti ». Ce type d’incident rendait les textes quelque peu obscurs.
Mortimer fut victime de l’une de ces « initiatives » de la part d’une machine. Voici un fragment d’un discours de Basam-Damdu, l’empereur mégalomane, avant qu’il ne provoque la destruction de son empire.
« Vous, petits misé morceaudelapin s et en existence ux qui osez af hautduvisage er mon inestimable ensuite sance, vous nat particule s de ce m eau que vous proc épée z libre, tremblez ! L’heure du félin iment suprême qu’il va fal hibernant vous infliger ne va pas pastôt er. Alors, dans mon incom via able générosité et ma très grande mansu agence , je vous offre une der nigaud re chance de survivre. Ve naseau à genoux me pr saison r allégeance, recon vivez -moi comme votre seul et sub râpe maître, détruisez vos armes contre moi dirigées, et ap ouverture z vos offrandes (qua pension pour cent de votre produit national belle-fille t fera très bien l’aff surface ) euh… oui, payez-moi ce que vous devez en signe de g rongeur itude pour mon extra métalprécieux dinaire munificence. »


Pouvez-vous aider Mortimer à déchiffrer ce texte ?


La solution ici !
L’armurerie
Le capitaine Blake s’est réfugié dans l’armurerie ennemie et doit à tout prix trouver des grenades s’il veut s’en sortir.
On lui a expliqué que le grand meuble au fond de la pièce contenait des articles différents dans quatre tiroirs superposés : grenades, cartouches, chargeurs ou baïonnettes.
Il sait que les chargeurs et les cartouches ne sont pas dans des tiroirs juste l’un au-dessus de l’autre et que ni les baïonnettes ni les grenades ne sont dans le deuxième tiroir à partir du haut.
Il sait également que les baïonnettes sont dans un tiroir qui se trouve plus vers le bas que celui des cartouches.
Mais surtout, il sait que s’il ouvre plus d’un tiroir, l’alarme se déclenchera !


Quel tiroir devra-il ouvrir pour s’emparer des grenades ?


La solution ici !
Message
Philip Mortimer disparut lors d’une mission. On le chercha partout et c’est son manteau que l’on retrouva, abandonné dans une gare. Dans une poche, il y avait un message codé. Un code tout simple d’ailleurs, où une lettre en remplace une autre. Le voici :

IO QG LGPEOI LOIDECEOXCG, LGREKLGU E RAK ERO JG
NEDOXEOKG FJETG LG PAMI CGRGXXCG JG LAIIOGC « NJOREX ».
NGXXG GKBMGXG K’GIX DEI XGCROKGG GX N’GIX JE CEOIAK
DAMC JEBMGJJG QG K’EO DEI GKNACG CGROI RAK CEDDACX,
REOI OJ Z E LEKI NG LAIIOGC LG BMAO OKBMOGXGC JGI
DGCIAKKGI DCAFEFJGRGKX CGIDAKIEFJGI LG RAK IACX.
Les enquêteurs s’empressèrent de le décoder.


Pouvez-vous déchiffrer ce que Mortimer avait inscrit dans son message ?

La solution ici !
Photos cibles

L’inspecteur Kendall a affiché quatre photos sur son mur, mais il les a retournées, face cachée. Il s’agit de celles d’Olrik, Sharkey, Jack et Miloch, quatre individus qu’il compte bien arrêter avant sa retraite !
« Je ne veux pas les oublier, mais je ne supporte pas de les voir, explique-t-il. »
Sur ce, il lance une fIéchette qui se fiche dans la photo en haut à droite.
« Là, ce n’est ni Olrik, ni Sharkey. »
Il lance une autre fléchette qui se plante dans la photo juste au-dessous de la première.
« Là, c’est Jack ou Miloch. »
Une troisième fléchette se loge dans la photo en haut à gauche.
« Là ce n’est pas Olrik. »
Une quatrième fléchette se plante dans la même photo que la fléchette précédente.
« À côté de Miloch ! »


Savez-vous où se trouve la photo de Jack ?


La solution ici !
L’agent d’Olrik
Sous le déguisement d’un releveur des compteurs d’électricité, vous vous introduisez dans le repaire d’Olrik où vous trouvez le document ci-dessous. Mais, devant le laisser sur place, vous n’avez le temps de le lire qu’une seule fois.
Essayez d’en retenir le maximum d’informations possible !

Je me suis fait engager à Scotland Yard il y a trois semaines selon vos instructions. J’espère bien gravir les échelons de la hiérarchie pour vous être utile, car pour l’instant mes tâches se bornent à traduire quelques documents peu intéressants en serbo-croate, à classer divers fichiers, etc. On me demande parfois de distribuer le courrier, mais jusqu’à présent je n’ai rien vu qui nous concernait directement, si ce n’est une coupure de presse qui décrit le colonel comme étant l’ennemi n 1.
L’autre jour, cependant, j’ai pu lire le compte-rendu de l’agent MacGriven suite à son rendez-vous avec le capitaine Blake. Il souhaitait demander divers renseignements à Blake qui connaît bien le colonel. Selon le rapport, le capitaine n’était pas très loquace au départ, car il reprochait à la police anglaise son laxisme ayant permis au colonel de s’évader de prison. Mais il a fini par se laisser convaincre et a donné divers renseignements concernant les fausses identités du colonel ainsi que plusieurs planques inconnues de la police.
Je vous signale donc que la police anglaise connaît les fausses identités suivantes : « professeur Brainswaith », le journaliste « Peter Transcraft » et un « employé des postes avec une petite moustache ».
D’autre part, les lieux suivants, parfois utilisés par le colonel, sont désormais surveillés par la police : le petit appartement au-dessus du pub au, 13 Buckley road, et la péniche Arduous sur le Grand Union canal. En revanche, il semblerait qu’ils ne connaissent ni la planque qui surplombe le Centaur Club ni celle des baraquements près de Westminster Palace.
J’ai rencontré notre contact, Horace W. qui s’est fait passer pour un vérificateur de sécurité téléphonique. C’est lui qui m’a demandé de vous faire ce rapport.


Allez à la page suivante , nous avons quelques questions à vous poser !
L’agent d’Olrik (suite)

Comme vous avez pu prendre connaissance de ce document, vos renseignements seront des plus précieux.
Olrik a donc un homme à Scotland Yard.
• Pouvez-vous nous dire depuis combien de temps ?
• Avez-vous des informations qui pourraient nous aider à l’identifier ?
• Selon ce rapport, un agent a rencontré le capitaine Blake : pouvez-vous nous donner son nom ?
• Olrik a découvert que nous connaissons certaines de ses fausses identités.
Lesquelles ?
• Quelles sont les planques qu’il sait être sous notre surveillance ?
• Mais surtout, il paraît qu’il y a des planques que nous ne connaissons pas. Pouvez-vous nous dire lesquelles ?
• Connaissez-vous le nom du contact de l’auteur de la lettre ?


La solution ici !
Congrès

Lors d’un congrès d’égyptologie, le capitaine Blake, le professeur Mortimer, le célèbre égyptologue Herr Doktor Grossgrabenstein et le professeur Ahmed Rassim Bey, conservateur au musée du Caire, logent au même hôtel et dans quatre chambres contiguës qui occupent un côté du couloir.
Le directeur de l’hôtel leur montre leurs chambres.
« Vous, professeur Rassim Bey, je vous ai réservé cette chambre selon vos souhaits. Elle n’a pas une porte verte comme les deux autres.
Votre chambre, capitaine, est située juste entre les deux chambres avec des portes jaunes.
Et vous Herr Doktor, vous logez juste à droite du capitaine et juste à gauche du professeur. »


Donc, de gauche à droite, à qui sont attribuées les chambres ?


Retour à l'énigme !
Découvrir l'énigme suivante !
Bolide
Pour se rendre de son hôtel à la Grande Pyramide, Mortimer a pris un taxi. Celui-ci a roulé à une vitesse moyenne de 90 kilomètres à l‘heure et le déplacement a mis 30 minutes. Au retour, le professeur Grossgrabenstein a proposé à Mortimer de le ramener, mais son véhicule est moins rapide. Ils ont roulé avec une moyenne de seulement 45 kilomètres à l’heure.


Partis à 17h50, à quelle heure sont-ils arrivés à l’hôtel ?


La solution ici !
La monnaie du dictateur
Les mégalomanes ne veulent jamais admettre qu’ils se trompent et lorsqu’ils sont au pouvoir comme Basam-Damdu, c’est l’ensemble du peuple qui en subit les conséquences. C’est ainsi que le dictateur décida qu’il n’y aurait que trois types de pièces de monnaie : celles de 4 damdus, celles de 7 damdus et celles de 9 damdus. Par ailleurs, il décréta que les achats ne devaient pas être réglés avec plus de 4 pièces.
Plusieurs personnes tentèrent d’expliquer au dictateur qu’à cause de ce système, certains articles d’un prix inférieur à 36 damdus ne pouvaient être réglés. Comme ces téméraires furent aussitôt jetés en prison, plus personne n’en parla et c’est ainsi que, dans le pays, certains prix « n’existent pas ».


Combien de valeurs ne peut-on pas régler avec des pièces de 4, 7 et 9 damdus ?


La solution ici !
Champagne ou whisky ?
À la réception qu’organisa Sir Henry Williamson afin d

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents