Le Prodigieux
166 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Prodigieux , livre ebook

-
traduit par

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
166 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Montez à bord du Prodigieux, un train aux proportions inégalées, pour vivre une aventure périlleuse! Un nouveau roman du renonnmé Kenneth Oppel.
Gens du cirque et créatures de légendes; dignitaires et bandits, tous se côtoient sur Le Prodigieux, une véritable ville sur rails. Will Everett s’y embarque lors du voyage inaugural, mais lorsqu’il est témoin d’un meurtre et qu’il entre en possession de la clé d’un wagon rempli de trésors, une poursuite mortelle s’engage. L’aide de Maren, jeune funambule et reine de l’évasion, et celle de Dorian, propriétaire d’un cirque aux numéros spectaculaires, sera-t-elle suffisante?
— Tu n’as qu’à faire partie du spectacle, dit Maren.
Will fronce les sourcils.
— Mais si Brogan est aux aguets, il me reconnaîtra !
— Pas si tu es déguisé, répond Maren.
— Mais je ne sais rien faire.
M. Dorian réfute l’affirmation d’un geste de la main.
— Absurde. Tout le monde sait faire quelque chose.
— Sauf Winston, pauvre garçon, laisse tomber Maren.
M. Dorian pince les lèvres.
— Bon, d’accord, il était complètement nul, celui-là. Mais nous lui avons tout de même trouvé une place.
— À quel titre ? demande Will.
— On le coupait en deux tous les soirs.
— Deux fois le dimanche, ajoute Maren.
— Jusqu’à l’accident, poursuit M. Dorian en grimaçant.
Will cesse de respirer.
— Vous ne l’avez tout de même pas…
— Dieu du ciel, non, répond M. Dorian en laissant entendre un rare gloussement.
Il se tourne vers Maren.
— Il a cru qu’on le sciait en deux pour de vrai ! Non, non. Il a été piétiné par les chameaux. Je peux d’ores et déjà affirmer que toi, William, tu possèdes de nombreux talents. Qu’en dis-tu ? Je crois que c’est le moyen le plus sûr de t’emmener jusqu’aux wagons de passagers.
— Et vous serez là tous les deux ? demande Will, qui tient à être rassuré.
— Absolument. Nous serons ensemble, nous trois.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 avril 2015
Nombre de lectures 4
EAN13 9782764428658
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0037€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

D u même auteur
(Livres disponibles en français et destinés à la même catégorie d’âge et prix remportés par les versions originales anglaises)
L’Apprentissage de Victor Frankenstein, Tome 2 – Un vil dessein , Éditions Québec Amérique, 2013. (Such Wicked Intent)
• Libris Award, Young Readers’ Book of the Year
• Honour Book, Canadian Library Association Young Adult Book Award
L’Apprentissage de Victor Frankenstein, Tome 1 – Un sombre projet , Éditions Québec Amérique, 2012. ( This Dark Endeavour )
• Hampshire Book Award, 2012
• Libris Award, Canadian Booksellers Association
• Honour Book, Canadian Library Association Young Adult Book Award
• A 2011 Quill and Quire Book of the Year
• A 2011 London Times Best Children’s Book
Demi-frère , Éditions Québec Amérique, 2012. ( Half Brother )
• Ruth and Sylvia Schwartz Children’s Book Award
• Canadian Library Association Book of the Year for Children
• Canadian Library Association Young Adult Book Award
Au-delà du ciel , Scholastic, 2011. ( Starclimber )
• Honour Book, Canadian Library Association Book of the Year for Children
Brise-ciel , Scholastic, 2006. ( Skybreaker )
• Ruth and Sylvia Schwartz Children’s Book Award
Fils du ciel , Scholastic, 2004. ( Airborn )
• Governor General’s Award for Children’s Literature
• Ruth and Sylvia Schwartz Children’s Book Award
• 2006 IBBY Honor Book
• Honour Book, Canadian Library Association Young Adult Book Award
• Honour Book, Canadian Library Association Book of the Year for Children
• Honour Book, TD Canadian Children’s Literature Award
Darkwing , Scholastic, 2009. ( Darkwing )
• Ruth and Sylvia Schwartz Children’s Book Award
Firewing , Scholastic, 2003. ( Firewing )
• Silver Seal, Mr Christie’s Book Award for 12-16 years
Sunwing, Scholastic, 2002. ( Sunwing )
• Mr Christie’s Book Award for 8-11 yr. olds
• Canadian Library Association’s Book of the Year for Children
• Ruth Schwartz Award for Excellence in Children’s Literature
Silverwing, Scholastic, 2001. ( Silverwing )
• Mr Christie’s Book Award for 12 and Up
• Canadian Library Association Book of the Year for Children
• Hackmatack Atlantic Readers’ Choice Award


Projet dirigé par Stéphanie Durand, éditrice

Conception graphique et mise en page : Nathalie Caron
Révision linguistique : Diane-Monique Daviau et Chantale Landry
Illustrations : Andréa Joseph [pagexpress@videotron.ca]
Illustrations : Anouk Noël
Conversion en ePub : Marylène Plante-Germain

Québec Amérique
329, rue de la Commune Ouest, 3 e étage
Montréal (Québec) H2Y 2E1
Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. L’an dernier, le Conseil a investi 157 millions de dollars pour mettre de l’art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays.
Nous tenons également à remercier la SODEC pour son appui financier. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Programme national de traduction pour l’édition du livre, une initiative de la Feuille de route pour les langues officielles du Canada 2013-2018 : éducation, immigration, communautés , pour nos activités de traduction.



Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Oppel, Kenneth
[Boundless. Français]
Le Prodigieux
Traduction de : The boundless.
Pour les jeunes
ISBN 978-2-7644-2863-4 (Version imprimée)
ISBN 978-2-7644-2864-1 (PDF)
ISBN 978-2-7644-2865-8 (ePub)
I. Saint-Martin, Lori. II. Gagné, Paul. III. Titre. IV. Titre : Boundless. Français.
PS8579.P64B6814 2015 jC813’.54 C2015-940071-6 PS9579.P64B6814 2015

Dépôt légal : 2 e trimestre 2015.
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés

Original title : The Boundless
Copyright © 2014 by Firewing Productions Inc.
© Éditions Québec Amérique inc., 2015.
quebec-amerique.com


Pour Julia, Nathaniel et Sophia


CHAPITRE 1
LE DERNIER CRAMPON
Trois heures avant l’avalanche, William Everett, assis sur un cageot tourné à l’envers, attend son père.
La petite ville n’a même pas encore de nom. Cloué à un poteau de travers au bord de la voie, un panneau bâclé, peint à la main, proclame seulement : Mille 2553. La peinture a coulé sous chacun des chiffres et des lettres. Hier, quand Will et sa mère sont arrivés, le chef de train a crié :
Terminus ! Gare d’Adieu !
Will s’est demandé si « Adieu » était le nom de la ville ou si l’homme voulait simplement dire « Bon débarras ! ».
La gare se compose d’une simple plate-forme en bois ouverte aux quatre vents. Il y a un château d’eau et un hangar à charbon pour alimenter les trains. Un fil relie un poteau télégraphique à une cabane de fortune, où le chef de gare somnole sur un tabouret, la porte de guingois bien fermée à cause du froid de novembre.
On dirait que la petite ville vient tout juste d’être découpée dans la forêt. Derrière Will se dresse un méli-mélo de maisons en bois sommaires, en retrait d’une rue où la boue et la neige s’entremêlent. On voit un magasin général, une église et une vaste pension, où sa mère attend. Elle est fatiguée, après les cinq jours de voyage depuis Winnipeg, et Will aussi. Mais il en a assez des espaces exigus et surpeuplés. Il lui faut être seul et respirer de l’air frais.
Il est crotté. Ses cheveux ont besoin d’un bon shampoing. Il n’en est pas absolument certain, mais il a peut-être encore des poux ; il a des démangeaisons derrière les oreilles. La veille, l’unique baignoire de la pension était très en demande, et il n’a pas eu son tour.
Sur les planches où reposent ses bottes, quelqu’un a gravé les initiales de deux amoureux au centre d’un cœur approximatif. Will se demande s’il gravera un jour les siennes de cette manière. Il resserre son col. Sous ses aisselles, le tissu élimé laisse passer le froid. Il est trop maigre, dit sa mère. Pour l’instant, son corps souhaite être ainsi et pas autrement.
Au moins, il a chaud aux pieds. Ses bottes sont moins anciennes que le reste. En revanche, les lacets se défont sans cesse, même avec un nœud double.
Will observe les rails, si luisants qu’ils semblent tout neufs. En pensée, il voit son père aider à la pose de ces longues barres d’acier. Il les suit vers l’ouest, où une forêt dense et enneigée les engloutit rapidement. Son regard se hisse vers les vertigineuses montagnes – on jurerait que le monde brandit ses poings serrés pour repousser les humains. Comment creuser un passage dans une nature aussi hostile ? Des nuages caressent les pics glacés, peignent des ombres remuantes le long des versants traversés de sillons de roc et de neige.
C’est de là que son père viendra. Peut-être aujourd’hui, peut-être demain. Et Will sera là pour l’accueillir.
De la poche de son manteau, il sort son crayon et son carnet à dessins. C’est un carnet maison, constitué de morceaux de papier d’emballage que sa mère rapporte de l’usine de textiles. Will a appris à les plier et à tailler les bords de manière à former des cahiers de seize pages. Il suffit ensuite de quelques points de couture rapides pour les relier. Il retire son gant usé à la corde pour mieux tenir son bout de crayon.
De l’autre côté des rails, dans un espace par ailleurs vacant, sont montées deux grandes tentes et quelques autres, plus petites. Au milieu des tentes, on voit des charrettes, dont certaines sont encore chargées de valises et de cageots. Des chevaux flairent le sol hirsute. Sur la plus grande des tentes, on lit : LE CIRQUE DES FRÈRES KLACK. Quelques hommes à l’aspect miteux érigent des baraques. L’écho de leurs coups de marteau se répercute sur les collines, formant une plainte solitaire.
Will mâchouille un moment son crayon, puis, d’une main hésitante, esqu

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents