Marcher sur un Lego et autres raisons d’aimer la vie
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Marcher sur un Lego et autres raisons d’aimer la vie , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
147 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pourquoi j’aime tant la vie alors que tout m’irrite? Je l’ignore. Mais je sais que tu es un peu comme moi, ami lecteur, amie lectrice. Ce livre douloureusement autobiographique est pour toi, je sais qu’il te fera du bien. Tu vois, déjà, tu te sens moins seul(e). Et la solitude, c’est irritant. Presque autant qu’être avec des gens.
23. LES GENS QUI BÂCLENT LEUR TRAVAIL
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Sed non risus. Suspendisse lectus tortor, dignissim sit amet, adipiscing nec, ultricies sed, dolor. Cras elementum ultrices diam. Maecenas ligula massa, varius a, semper congue, euismod non, mi. Proin porttitor, orci nec nonummy molestie, enim est eleifend mi, non fermentum diam nisl sit amet erat. Duis semper. Duis arcu massa, scelerisque vitae, consequat in, pretium a, enim. Pellentesque congue. Ut in risus volutpat libero pharetra tempor. (Note : écrire éventuellement un petit texte drôle sur le sujet mais pour l’instant ça ne m’inspire pas trop.) Cras vestibulum bibendum augue. Praesent egestas leo in pede. Praesent blandit odio eu enim. Pellentesque sed dui ut augue blandit sodales. Vestibulum ante ipsum primis in faucibus orci luctus et ultrices posuere cubilia Curae; Aliquam nibh. Mauris ac mauris sed pede pellentesque fermentum.

Maecenas adipiscing ante non diam sodales hendrerit.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 19 mars 2019
Nombre de lectures 1
EAN13 9782764437681
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0400€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Du même auteur
Tromper Martine , Éditions Québec Amérique, coll. Latitudes, 2015.
Fâché noir (recueil), Éditions Québec Amérique, 2013.
Corax / L’Orphéon , VLB éditeur, 2012.
Stigmates et BBQ , Éditions Québec Amérique, coll. Littérature d’Amérique, 2011.
Morlante , Éditions Coups de tête, 2009.
Mal élevé , Éditions Québec Amérique, coll. Littérature d’Amérique, 2007.
Un petit pas pour l’homme , Éditions Québec Amérique, coll. Littérature d’Amérique, édition originale 2004, coll. QA Compact, 2005, coll. Nomades, 2015.
• Grand prix de la relève littéraire Archambault 2005
COLLECTIFS
Pulpe, recueil de nouvelles érotiques (sous la direction de Stéphane Dompierre), Éditions Québec Amérique, 2017.
Travaux manuels, recueil de nouvelles érotiques (sous la direction de Stéphane Dompierre), Éditions Québec Amérique, 2016.
Nu, recueil de nouvelles érotiques (sous la direction de Stéphane Dompierre), Éditions Québec Amérique, 2014.
SÉRIE JEUNAUTEUR
Jeunauteur, Tome 2 – Gloire et crachats , Éditions Québec Amérique, coll. Code Bar, 2010.
Jeunauteur, Tome 1 – Souffrir pour écrire , Éditions Québec Amérique, coll. Code Bar, 2008.





Projet dirigé par Éric St-Pierre, éditeur
Conception graphique et mise en pages : Nathalie Caron
Révision linguistique : Isabelle Rolland et Isabelle Pauzé
Conversion en ePub : Nicolas Ménard
LEGO® est une marque commerciale du groupe LEGO qui ne sponsorise, n’autorise et ne soutient pas le présent livre.
Québec Amérique 7240, rue Saint-Hubert
Montréal (Québec) H2R 2N1
Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010
Nous reconnaissons l'aide financière du gouvernement du Canada.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. L'an dernier, le Conseil a investi 157 millions de dollars pour mettre de l'art dans la vie des Canadiennes et des Canadiens de tout le pays.
Nous tenons également à remercier la SODEC pour son appui financier. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d'impôt pour l'édition de livres – Gestion SODEC.



Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Titre : Marcher sur un Lego et autres raisons d’aimer la vie / Stéphane Dompierre. Noms : Dompierre, Stéphane, auteur. Identifiants : Canadiana 20190011378 | ISBN 9782764437667 Classification : LCC PS8557.O4954 M37 2019 | CDD C848/.6—dc23
ISBN 978-2-7644-3767-4 (PDF)
ISBN 978-2-7644-3768-1 (ePub)
Dépôt légal, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2019
Dépôt légal, Bibliothèque et Archives du Canada, 2019
Tous droits de traduction, de reproduction et d'adaptation réservés
© Éditions Québec Amérique inc., 2019.
quebec-amerique.com


1. LA PAGE DE DÉDICACE
Si jamais on se rencontre en personne, dans un salon du livre ou ailleurs, je vais sans doute signer ici, te demander ton nom pour l’inscrire et l’oublier sur-le-champ, et te faire une dédicace générique parce que je ne sais jamais vraiment quoi écrire, en priant pour ne pas avoir fait de faute d’orthographe. Je tenterai de racheter mon manque d’inspiration en te faisant un petit dessin tout croche. On se quittera dans un silence de malaise et je me dirai que j’aurais pu faire mieux. Au moment où me viendra une vraie bonne idée pour ta dédicace, tu seras déjà loin.


— C’est la nouvelle époque ! Vous, les jeunes, vous êtes de la nouvelle génération. Vous méprisez les gens plus âgés et, entre vous, vous vous appelez tout de suite par vos prénoms. Le manque de respect, le dédain du passé, le dancing, le kayak, l’Amérique, l’instant qui passe, « carpe diem », ah les jeunes !
Witold Gombrowicz, Ferdydurke (1937)
2. L’EXERGUE
On va se le dire, l’exergue sert surtout à faire croire que je suis cultivé et que je connais des auteurs obscurs. Mais personne ne m’a jamais complimenté parce que j’avais bien choisi la citation d’ouverture par rapport au propos de mon livre. Jamais. Il m’arrive même d’en choisir une un peu au hasard et de te laisser la tâche à toi, ami lecteur, amie lectrice, d’y trouver un sens. Sans trop y croire, toutefois. Tu ne t’y attardes sans doute pas très longtemps. Sache tout de même que je devrais sans doute lire Gombrowicz un de ces jours, mais je ne l’ai pas encore fait. J’ai pigé ça en vitesse en cherchant « citations Gombrowicz pour avoir l’air intelligent » sur Google.

3. LE PROLOGUE
Je sais bien, tu m’imagines écrire ce livre assis à un bureau fait d’une essence de bois rare, face à la grande fenêtre du chalet qui domine le lac où chante un huard mélancolique, cette fenêtre par laquelle je peux voir des cerfs de Virginie apparaître dans la brume du matin tandis que je me réchauffe les mains sur un bol de café au lait bien chaud en attendant l’inspiration, avec un lévrier afghan qui dort à mes pieds.
Tu as beaucoup d’imagination.
Sache que ce livre a été écrit à Pointe-Saint-Charles où, étrangement, une forte partie de la population fume, tousse et crache. J’ai souvent été dérangé par Billy le pug qui insistait pour jouer, sortir ou manger. Par des appels sans interlocuteur provenant de Toronto, de Hong Kong ou du Nebraska. Par un voleur qui cherchait à s’enfuir avec mon BBQ. Par des livreurs de colis et des témoins de Jéhovah, par des représentants de compagnies de télécommunication qui voulaient m’abonner à des services dont je n’ai pas besoin et par de faux représentants de compagnies de télécommunication qui voulaient voir ce que j’avais comme objets de valeur pour revenir me les voler quelques jours plus tard. (Je n’en ai pas.) Bref, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, les livres s’écrivent dans la vraie vie, entre deux brassées de lavage, la vaisselle à faire et les moutons qui roulent sous les meubles et qu’il faudrait bien balayer un jour. Essentiellement, l’auteur est un travailleur autonome encore en pyjama au milieu de l’après-midi qui vit dans la poussière et la saleté en compagnie d’un chien qui ronfle et qui pète.


4. L’AVERTISSEMENT
Tu m’excuseras si je m’adresse parfois à toi en disant, bêtement et simplement, « ami lecteur, amie lectrice » ou que je laisse lâchement le masculin l’emporter. Ça peut sembler peu inclusif, mais sache que quand je l’écris je pense chaque fois aux femmes, aux hommes, aux LGBTQQIP2SAA (lesbiennes, gays, bisexuel.le.s, trans, queer , questioning [lgbt-curieux], intersexes, pansexuel.le.s, two-spirited , asexuels et allié.e.s), aux êtres humains socialisés en tant que filles ou garçons et qui correspondent au genre qui leur a été donné, à ceux qui n’y correspondent pas, bref, je pense à toi, peu importe qui tu es, comment tu te définis et à quel point ta définition est claire, pas claire ou en développement.
Tu conviendras avec moi que « lecteur, lectrice », mine de rien, ça allège le texte.


5. LA PRÉFACE
C’est le début de la nuit, tout le monde dort dans la maison, tu profites de ce doux moment de silence pour t’installer au salon avec un livre qui te fait envie. Une anthologie de nouvelles d’Edgar Allan Poe, par exemple ; celle que tu voulais lire depuis quelques semaines sans jamais trouver le temps. Tu t’apprêtes à plonger dans un monde de cauchemars, mais non, tu tombes plutôt sur une préface. Quelqu’un l’a écrite, tu t’en voudrais de l’ignorer alors tu la lis. Elle est longue. Ennuyeuse. Péniblement académique. Tu te fais du mal. Tu passes un très mauvais moment mais tu continues, tu t’acharnes, tu refuses que le vieux barbu poussiéreux qui a écrit ce texte ait le dessus sur toi. Quand tu termines enfin de lire cette interminable préface, tu n’as rien retenu. Tu t’en veux d’avoir perdu ton temps. Le sommeil t’a gagné, tu as de la difficulté à garder les yeux ouverts. Si tu n’étais pas si fatigué, tu serais en maudit. Tu te traînes jusqu’à ton lit pour te coucher sans même te brosser les dents. Poe devra attendre.


6. L’INTRODUCTION
Tu reprends l’anthologie de Poe quelques jours plus tard. Prêt à te plonger dans ces nouvelles terrifiantes, enfin. Tu passes en vitesse l’avant-propos, évidemment, et tu tombes sur une introduction. Sérieusement ? Une introduction après une préface ? Révolté, tu lis tout ça en diagonale. Il s’agit d’une longue analyse faite par le traducteur du livre, qui compare en détail les différentes traductions de l’œuvre de Poe d’une époque à l’autre. Tu passes. Des pages et des pages. Tu te retiens de les arracher en hurlant. Enfin, cette introduction s’achève. Tu respires. T

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents