Au cœur du volcan
103 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Au cœur du volcan , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
103 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Au cœur d’un volcan, aux abords de la Forêt Noirée, vit le peuple Oxygénius. Réfugié là à la suite de la destruction de leurs anciennes terres, il est à présent organisé en une société stable et hiérarchisée, où chacun occupe une fonction définie : les Agents veillent à la sécurité, les Apothicaires s’occupent des blessures physiques, les Cliniciens s’assurent du Tonus des adolescents lors de l’épreuve du Feu, les Alchimistes transforment la lave en lux, une « lumière oxygénée » qui permet à chacun de respirer dans cet environnement hostile…

Lorsqu’Epsilyn, une Apothicaire, soigne un mystérieux jeune homme qui, aussi incroyable que cela puisse paraître, n’appartient pas à son peuple, elle voit toutes ses certitudes voler en éclats. Comprenant que l’avenir d’Oxygénius est en péril, elle décide, avec l’aide de son ami Sternon, de protéger cet inconnu qui semble être la cible d’un étrange complot, mené par des politiciens hauts-placés.

Amitié, courage et aventure sont au cœur de ce roman fantasy, qui vous plongera dans un univers original et empli de valeurs fortes.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 décembre 2021
Nombre de lectures 17
EAN13 9782728930616
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0374€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Table des matières Hiérarchie du peuple Oxygénius Chambre noire Lux Ignis Fractio Laboratorium Concilium Memoria Dilemma Amicitia Cataclysmos Arbitrium Disciplina Securitas Imperium Silva Exterior Proditor Extractio Captivus Alienus Corporis Honor Anima Verum Pellis Bellum Periculum Princeps Risco Secretum Remissio Fidelis Timor Ruina Interrogatio Conspiratio Fuga Strepitus Præsidium Clocca Eruptio Fistula Error Devastatio Libertas Exodus Page de copyright
Points de repère Copyright Page Remerciements Corps de texte Couverture Page de Titre
À Loïc, mon mari, qui m’a encouragée à ouvrir cette nouvelle porte de l’imagination, des histoires enfouies au fond de soi, qui se dévoilent un jour, pan par pan, comme un espace de liberté en soi, que l’on ignorait. Que l’espérance soit notre foi de chaque jour, renouvelant sans cesse ce qui nous lie, pour nous rendre plus humbles, plus vrais et plus forts…
À Maman, qui a œuvré toute sa vie pour nous donner l’espérance comme boussole du cœur.
À Raphaëlle et Mathilde, belles petites filles espérance !
« La seule force,
la seule valeur,
la seule dignité de tout ;
c’est d’être aimé. (…)
Tel est le mystère de la liberté de l’homme, dit Dieu...
Si je le soutiens trop, il n’est plus libre.
Et si je ne le soutiens pas assez, il tombe. (…)
Tout ce que l’on fait, on le fait pour les enfants.
De là leur vient cet air assuré qu’ils ont (…)
Ce regard franc, ce regard droit qu’ils ont (…).
Cette assurance qu’ils ont.
Et qui est l’assurance même.
De l’espérance. »
Charles Péguy
Le Porche du mystère de la deuxième vertu
Hiérarchie du peuple Oxygénius
Les Élus
Ce sont les chefs des Oxygéniens. Ils sont trois :
• Menur, l’Ancien.
• Honyx, le Jeune.
• Juvaal, l’Initié.
Toutes les décisions passent par eux et par les autres membres du Conseil (Sages et Maîtres).
Les Sages
Conseillers des Élus, ils sont au nombre de dix.
Les Maîtres
Ils organisent les brigades sur le terrain.
Ce sont les chefs des Veilleurs, des Constructeurs et des Soignants.
• Tawin, Maître des Veilleurs.
• Qyuus, Maître des Constructeurs.
• Nollan, Maître des Soignants.
Brigade des Veilleurs
• Agents : Veilleurs maintenant la sécurité au sein du volcan. Ils en sont les gardiens.
• Commandos : Veilleurs formés pour des missions dangereuses, pour assurer la sécurité extérieure.
• Espions : Veilleurs très spéciaux, attachés directement aux Élus pour des missions confidentielles.
Brigade des Constructeurs
• Alchimistes : Constructeurs transformant la lave en « lumière oxygénée » qui devient une recharge de lux leur servant à respirer et avoir de l’énergie. Sans lux dans le volcan, les Oxygéniens meurent.
• Ingénieurs : Constructeurs, architectes et scientifiques de la brigade. Ils inventent et innovent dans tous les domaines pour les besoins de chaque Oxygénien.
• Manœuvres : Constructeurs, ouvriers au cœur du volcan, ils travaillent sur le feu et sur l’oxygène.
Brigade des Soignants
• Apothicaires : Soignants connaissant les secrets des remèdes qui guérissent du feu intérieur ou des brûlures extérieures.
• Consolateurs : Soignants connaissant les gestes qui apaisent, les paroles qui consolent.
• Cliniciens : Soignants qui pratiquent les examens d’immunité et de tonus après l’épreuve du Feu.
Prologue
Chambre noire
Zlêten se réveilla. Tout était sombre autour de lui. Ses yeux ne s’habituaient pas à cette obscurité. On aurait dit que le décor avait été peint en noir. Comme si le jeune homme était tombé dans un seau à charbon.
Il tâta ses vêtements, son corps. Tout semblait intact. Il avait l’air entier, mais était-ce encore lui ? Impossible de savoir où il se trouvait, ni sur quoi il était allongé. Impossible de comprendre. Pour le moment, tout n’était qu’opacité. Une étrange atmosphère régnait dans sa prison – aucun doute là-dessus, il avait été enfermé. À moins de rêver éveillé, ce qu’il sentait autour de lui n’avait absolument rien de comparable avec ses chères forêts !
Le jeune Sylvinien se leva doucement, bras tendus. Ses mains parodiaient une curieuse danse, comme pour se protéger d’une attaque venant de toute part. Malgré la nuit déjà présente autour de lui, il ferma les yeux. Cela l’aida à se concentrer. Il maîtrisa sa respiration un peu âpre, tenta de calmer son cœur, comme son père le lui avait appris enfant et, seulement, il écouta.
Zlêten entendit ce qui l’avait sorti de sa léthargie.
Une espèce de chuchotement. Un souffle. Pas grand-chose, mais cela suffisait à attiser sa curiosité… et sa peur ! Le garçon sentait ses poils se dresser lentement sur ses bras nus et sur sa nuque, comme pour dire : « Attention, mon gars, il se passe quelque chose, reste aux aguets. »
Zlêten ne souhaitait vraiment pas se rendormir. D’ailleurs, avait-il dormi ?
Il commença à avancer. Lentement. Un pas après l’autre. Comme s’il marchait sur une poutre au-dessus du vide. Il aurait préféré ce vide-là, qu’il suffit de ne pas regarder, plutôt que l’atmosphère insaisissable qu’il sentait palpiter autour de lui.
Mais où était-il ? Une petite voix au fond de lui donnait la réponse, mais il ne voulait pas encore l’entendre. Cela ouvrirait tellement d’autres questions…
Comme un aveugle, les yeux grands ouverts, il tâta l’espace creux, dense et noir, étrangement capté par tous les pores de sa peau. Il établissait une sorte de contact avec… rien. Étrange expérience. Peu à peu, il tâchait d’inspirer plus largement, avançait d’un pas plus ferme, le visage entièrement ouvert à un quelconque signal.
C’est alors qu’il s’y heurta.
« Aaaah ! Qu’est-ce que c’est ? » hurla-t-il intérieurement.
Une surface chaude et lisse, presque douce. Un mur ? Non, de la pierre seulement. Pas de joints ni de blocs distincts. Zlêten sentait une onde de chaleur irradier sous ses doigts, comme s’il effleurait une carapace renfermant un être vivant. Le jeune homme tremblait de peur, mais il n’arrivait pas à retirer ses paumes : le contact était établi avec… cette chose. Pour Zlêten, c’était un premier pas vers une réponse.
Comme s’il avait été guidé, ainsi qu’il l’aurait fait sur le territoire des Sylviniens avec l’écorce d’un tronc, Zlêten fit glisser sa main gauche, puis sa droite, le long de cette surface impeccablement lisse. La pulpe de ses doigts semblait aimantée. Pan après pan, il évoluait vers un ailleurs inconnu. Il avançait dans le noir, mais peu lui importait, finalement. Peut-être parce qu’il ne quittait pas la lumière pour l’obscurité. Il allait vers la lumière. Enfin, c’est ce qu’il croyait.
Zlêten sentit la paroi s’incurver. Il restait concentré pour percevoir la moindre aspérité sous ses doigts, le moindre changement autour de lui. Le murmure semblait parfois disparaître, parfois s’amplifier. Ses oreilles captaient chaque vibration, chacun des frottements de ses habits. Après environ dix longues minutes de parcours contre la carapace étrange, Zlêten distingua soudain très précisément le chuchotement. Il se figea. Pas de doute, le souffle lui parvenait plus près. Le jeune homme reprit sa progression et le murmure se fit de plus en plus présent. Impossible de dire si cela provenait de devant, de dessous ou de derrière, Zlêten n’en savait rien. Il n’avait aucun moyen de s’orienter. Il ne pouvait savoir où il se trouvait ni quel chemin il avait déjà parcouru depuis l’endroit où il était revenu à lui.
Le bruit s’intensifia d’un coup. Juste à côté de son oreille. Zlêten sentit un minuscule souffle sur son visage. Un trou. Le son ­provenait d’un trou dans la paroi. Zlêten y colla son oreille et ne bougea plus.
Un ronronnement. Une sorte de complainte lointaine. Comme un courant d’air ou une clameur assourdie. Le jeune Sylvinien comprit enfin où il se trouvait.
Il réfléchit quelques secondes en tâchant d’inspirer plus largement. Il se sentait oppressé, sa poitrine semblait contractée.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents