Gérard de Nerval - Oeuvres
1694 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Gérard de Nerval - Oeuvres , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
1694 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le Classcompilé n° 65 contient les oeuvres de Gérard de Nerval.


Gérard Labrunie, dit Gérard de Nerval, est un écrivain et un poète français, né le à Paris, ville où il est mort le (à 46 ans). Figure majeure du romantisme français, il est essentiellement connu pour ses poèmes et ses nouvelles, notamment son ouvrage Les Filles du feu, recueil de nouvelles (la plus célèbre étant Sylvie) et de sonnets (Les Chimères) publié en 1854. (Wikip.)


CONTENU DU VOLUME :

CONTES
LA MAIN ENCHANTÉE•LE MONSTRE VERT (1849)•CAGLIOSTRO•CAZOTTE•HISTOIRE E L’ABBÉ DE BUCQUOY (1851)•LES CONFIDENCES DE NICOLAS. (1850)•LE ROI DE BICÊTRE. (1839)•QUINTUS AUCLER•ANGÉLIQUE•SYLVIE •SOUVENIRS DU VALOIS •CHANSONS ET LÉGENDES DU VALOIS•JEMMY•OCTAVIE•ÉMILIE•PANDORA•AURÉLIA (1855)•AURÉLIA, Lachenal & Ritter, 1985

VOYAGES, SOUVENIRS
SCÈNES DE LA VIE ORIENTALE (1846-47)•LES NUITS DU RAMAZAN (1850)•DE PARIS A CYTHÈRE•LORELY OUVENIRS D'ALLEMAGNE (1852)•LA BOHÈME GALANTE (1852)•PETITS CHÂTEAUX DE BOHÈME (1853)



POÉSIE
NAPOLÉON ET LA FRANCE GUERRIÈRE (1826)•ÉLÉGIES NATIONALES ET SATIRES POLITIQUES (1826)•NOS ADIEUX À LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS (1831)•ODELETTES (1834)•AUTRES ODELETTES•LES CHIMÈRES (1854)•POÈMES DIVERS•AUTRES CHIMÈRES•LYRISME•VERS D’OPÉRA•MYSTICISME

THÉATRE
CORILLA•L’ALCHIMISTE•PIQUILLO

TRADUCTIONS
FAUST, Goethe (1853) - Première édition (1828)•LA MER DU NORD, Heinrich Heine•INTERMEZZO LYRIQUE, Heinrich Heine

VOIR AUSSI
LA DAMNATION DE FAUST, Berlioz•LETTRE INÉDITE, O’Neddy•HISTOIRE DU ROMANTISME (VIII), Gautier•ANTHOLOGIE DES POÈTES FRANÇAIS DU XIXÈME SIÈCLE, Lemerre


Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d’œuvres appartenant au domaine public : les textes d’un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 17
EAN13 9782376810124
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

GÉRARD DE NERVAL ŒUVRES N° 65
Les Classcompilés sont des compilations d’auteurs classiques : les ouvrages d’un même auteur sont regroupés dans un livre numérique à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur.
MENTIONS
(1) © 2014-2021 Les eBooks Classiques Illustrés (www.lci-ebooks.e-monsite.com), à l’exclusion du contenu appartenant au domaine public ou placé sous licence libre. (2) Toutes autres marques ou entités mentionnées par l’éditeur dans cet ouvrage ne le sont qu’à des fins de citation des sources ; il n’existe aucune relation d’aucune sorte entre l’éditeur et ces marques ou entités. (3) L’orthographe originelle a été généralement respectée et peut se trouver différer de celle en vigueur.
ISBN : 978-2-37681-012-4
pour la version 1.x au format EPUB et sans DRM.
Historique des versions : 1.7 (05/09/2022), 1.6 (26/06/2021), 1.5 (27/01/2020), 1.4 (02/04/2019), 1.3 (12/12/2017), 1.2 (20/04/2017), 1.1 (17/03/2015)
AVERTISSEMENT
Le contenu de cet ouvrage appartient au patrimoine littéraire des siècles révolus. Par conséquent, toutes les informations pratiques mentionnées comme étant d’actualité (adresses, évènements, etc...) sont aujourd’hui tout à fait obsolètes ; de même, les éléments à caractère scientifique qui s’y trouvent peuvent être très largement dépassés.
En outre, cet ouvrage peut renfermer des points de vue qui ne s’accordent pas avec l’éthique du présent siècle ; certaines des opinions qui y sont professées peuvent s’avérer datées ou désuètes : en particulier les prises de position ayant trait à la condition humaine (en matière de mœurs, politique, religions, ethnies…) ou même à la condition animale. Il est donc nécessaire à la lecture de faire preuve de discernement, de détachement, de sens critique, et de restituer les œuvres dans leurs contextes : cet ouvrage ne doit pas être jugé d’après le monde d’aujourd’hui et le monde d’aujourd’hui ne doit pas être jugé d’après cet ouvrage.
Enfin, et plus largement, les auteurs et artistes ayant contribué à cet ouvrage sont seuls responsables de leurs œuvres. Toutes opinions, jugements, critiques, voire injures, caricatures ou stéréotypes qu’elles renferment, n’appartiennent qu’à eux et ne représentent aucunement le point de vue de l’éditeur, qui transmet l’héritage culturel mais n’en cautionne pas le fond.
SOURCES
Cet eBook a été confectionné à partir des ressources suivantes sur le Web. Pour accéder à l’aide d’hyperliens à chacune d’entre elles, on consultera la page générale des ressources sur le site internet. Toutes les marques citées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
– Napoléon et la France Guerrière; Élégies nationales et satires politiques; Nos adieux à la chambre des députés; Les Illuminés; Petits châteaux de Bohème ; Contes et facéties; Œuvres complètes de Gérard de Nerval Volume V. Le Rêve et la Vie. Les Filles du feu. La Bohême galante; Aurélia, Lachenal & Ritter 1985 : Wikisource/Fichier Image BNF
– Poèmes divers : Wikisource
– Les filles du Feu; Faust et le Second Faust : Wikipedia/Fichier image Internet Archive ( 1 image )
– Voyage en Orient : Project Gutenberg.
– Piquillo et l’ Alchimiste : Editions le Joyeux Roger. (Alexandre Dumas et Compagnie. [Site fermé])

– Couverture et page de titre : Photographie de Gérard de Nerval par Félix Nadar. Wikimedia Commons. Scan Augustin B.
Si vous estimez qu’un contenu quelconque (texte ou image) de ce livre numérique n’a pas le droit de s’y trouver ou n’est pas attribué correctement, veuillez le signaler à travers le formulaire de contact du site internet .
LISTE DES TITRES
G ÉRARD L ABRUNIE (1808 – 1855)
CONTES
CONTES ET FACÉTIES
1852
LES ILLUMINÉS
1852
LES FILLES DU FEU
1854
AURÉLIA
1855
AURÉLIA , LACHENAL & RITTER
1985
VOYAGES ET SOUVENIRS

SCÈNES DE LA VIE ORIENTALE
1846-1847
LES NUITS DU RAMAZAN
1850
DE PARIS A CYTHÈRE

LORELY SOUVENIRS D’ALLEMAGNE
1852
LA BOHÈME GALANTE
1852
PROSE ET Poésie

NAPOLÉON ET LA FRANCE GUERRIÈRE
1826
É   LÉGIES NATIONALES ET SATIRES POLITIQUES
1826
NOS ADIEUX À LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS
1831
PETITS CHÂTEAUX DE BOHÈME
1853
LES CHIMÈRES (D ans les Filles du feu )
1854
POÈMES DIVERS

AUTRES POÈMES ,

THÉÂTRE

CORILLA

L’ALCHIMISTE

PIQUILLO

TRADUCTIONS

FAUST ,
1828
LA MER DU NORD , Heinrich Heine
1848
FAUST ,
1853
INTERMEZZO LYRIQUE , Heinrich Heine

LA DAMNATION DE FAUST ,  Berlioz

VOIR AUSSI

LETTRE INÉDITE DE O’NEDDY

HISTOIRE DU ROMANTISME (VIII) , Gautier
PAGINATION
Ce volume contient 805 812 mots et 2 548 pages.
01. NAPOLÉON ET LA FRANCE GUERRIÈRE
24 pages
02. É   LÉGIES NATIONALES ET SATIRES POLITIQUES
87 pages
03. FAUST ,
163 pages
04. NOS ADIEUX À LA CHAMBRE DES DÉPUTÉS
22 pages
05. PIQUILLO
74 pages
06. L’ALCHIMISTE
94 pages
07. CONTES ET FACÉTIES
49 pages
08. LES ILLUMINÉS
256 pages
09. LES FILLES DU FEU
213 pages
10. PETITS CHÂTEAUX DE BOHÈME
60 pages
11. LA BOHÈME GALANTE
94 pages
12. AURÉLIA
59 pages
13. AURÉLIA , Lachenal & Ritter
88 pages
14. POÈMES DIVERS
18 pages
15. SCÈNES DE LA VIE ORIENTALE
352 pages
16. LES NUITS DU RAMAZAN
283 pages
17. DE PARIS A CYTHÈRE
82 pages
18. LORELY SOUVENIRS D’ALLEMAGNE
119 pages
19. LA MER DU NORD , Heinrich Heine
22 pages
20. FAUST , Goethe
275 pages
21. INTERMEZZO LYRIQUE , Heinrich Heine
25 pages
22. HISTOIRE DU ROMANTISME (VIII) , Gautier
8 pages
23. LETTRE INÉDITE de O’Neddy
7 pages
24. LA DAMNATION DE FAUST ,  Berlioz
50 pages
25. AUTRES POÈMES ,
6 pages
NAPOLÉON ET LA FRANCE GUERRIÈRE
Napoléon et la France guerrière  : Élégies Nationales
Publication originale : (Éditeur et date) Ladvocat, 1826 (pp. 1-2).
24 pages
TABLE
LA RUSSIE
WATERLOO
LES ÉTRANGERS À PARIS
LA MORT DE L’EXILÉ
Titre suivant : É   LÉGIES NATIONALES ET SATIRES POLITIQUES
NAPOLÉON   et   LA FRANCE GUERRIÈRE,   Elégies Nationales,   PAR GÉRARD L.......       A PARIS,   CHEZ LADVOCAT, LIBRAIRE, PALAIS-ROYAL, GALERIE DE BOIS ; ET CHEZ LES MARCHANDS DE NOUVEAUTÉS. ——— 1826.
 
Un poète de seize ans et demi, entreprenant un sujet aussi grand que celui de la France malheureuse et trahie, peut espérer quelque indulgence ; des incohérences, des pensées fausses et peu d’habitude de faire des vers en feront voir la nécessité ; mais si dans ces essais, on pouvait découvrir quelques-uns de ces traits qui caractérisent les enfans des Muses, il tenterait de se perfectionner dans un art, qui lui donnerait les moyens d’exprimer les sentimens d’une âme pure et patriotique.
LA RUSSIE
Napoléon et la France guerrière : Élégies Nationales
Ladvocat, 1826 (pp. 3-9).
  Bruit, chimères, grandeurs, éclat, tout a cessé !… Porterons-nous encor les yeux vers la victoire ? Vers ce passé fameux, chargé de tant de gloire ?… Un revers a tout effacé !   Cependant, c’est au bruit de nos mâles courages, Que s’étaient élancés avec notre laurier, Ces cris d’étonnement, ces cris d’un âge entier, Qui retentiront dans les âges. [1]   Invincible au milieu de ses braves Français, Et n’étant point encore instruit par les défaites, Bonaparte, égaré par de trop longs succès, Avait fixé les yeux sur l’astre des conquêtes :
Il crut qu’il le suivrait dans le plus froid climat, Et son œil aveuglé d’un trop brillant éclat, Au milieu des brouillards cherchait le météore, Et dans un ciel désert croyait le voir encore.   Mais il ne vit plus rien, que l’horreur et la mort, Rien, que l’aridité d’une terre glacée, Il n’entendit plus rien, que le souffle du Nord, Chassant le dernier son de sa grandeur passée.   S’il veut autour de lui promener ses regards. Que voit-il ? Les débris de son immense armée, Des squelettes hideux, errans de toutes parts, Naguère les appuis de tant de renommée !   Des torrens, des rochers, un ciel toujours couvert, Qu’un seul reflet du jour dans le lointain colore, Et les feux de Moscou, qui promènent encore Leurs funestes clartés sur ce vaste désert.
Alors il réfléchit ; sa pensée incertaine Rappelle du passé le brillant souvenir ; Et le passé n’est plus qu’une image lointaine Qui s’abîme dans l’avenir !
Souvent son œil voudrait en sonder le mystère, Il croit voir à sa mort l’avenir trop sévère Lui désigner un rang Parmi ces insensés, avides de carnage, Dont rien dans l’univers ne marque le passage, Qu’une trace de sang.   Qu’il tremble, encor vivant, il est mort pour la gloire ; C’est en vain qu’il voudra rappeler la victoire, Son bonheur est passé : Du ciel qu ?elle habita sa grandeur qui s’efface, Déjà sur l’horizon ne laissant plus de trace, Semble un astre éclipsé.   Des glaces, des déserts, voilà donc le domaine, L’empire que, parti d’une terre lointaine, Il venait conquérir, Partout ces monts glacés repoussent l’espérance ; Là va bientôt régner un éternel silence, C’est là qu’il faut mourir !   Il croit, en ce moment voir la France abattue, Par ceux qu’elle vainquit en un instant vaincue, Pleurer son seul appui ; Encor s’il mourait seul, mais cette armée immense, Ces nombreux combattans, qu’il redoit à la France, Vont périr avec lui :
Quel supplice cruel ! victorieux encore, Des plus nobles lauriers quand leur front se décore, Ils mourront sans combats : Ils cherchent l’ennemi, l’ennemi les évite, Revient, fuit tour-à-tour, et lance dans sa fuite Un perfide trépas.   Que craint-il cependant ? Dans là neige profonde, Il voit ces légions, l’épouvante du monde, S’entasser par monceaux, Les vivans appuyés sur leurs armes muettes, Se traîner lentement, comme d’affreux squelettes Echappés des tombeaux.   Naguère on vit marcher cette superbe armée, Comme un fleuve dévastateur, Sur le front abaissé de l’Europe alarmée, Passa son flot dominateur : Rien encor de son onde avide N’avait pu réprimer l’effort, Mais enfin la glace du Nord Enchaîna ce torrent rapide.   Au lieu des légions dont le vaste appareil D’un peuple de héros annonçait le réveil, C’est un amas confus qui s’appauvrit sans cesse, Des batail

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents