Séraphin : Nouvelles histoires des pays d en haut Tome 1
155 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Séraphin : Nouvelles histoires des pays d'en haut Tome 1 , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
155 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

À la fin de l’été 1889, une chaleur écrasante dessèche les Pays d’en Haut. Les colons qui aspirent à s’y enraciner ont du pain sur la planche et, très souvent, peu de ressources pour y arriver. Dans le Rang Croche d’une petite paroisse de la région, on entend parfois un homme vitupérer sa femme. « Ménage pis parle pas ! », l’admoneste-t-il, lorsqu’elle trouve l’audace de redemander de la mélasse pour agrémenter ses galettes de sarrasin. Cet homme, Séraphin Poudrier, n’a d’autre intérêt à cœur que le sort de ses compatriotes : en effet, de leur endettement dépend sa fortune. Agent des Terres du gouvernement et prêteur sur gages avaricieux, Séraphin offre aux villageois un bref répit de leurs obligations de paiement en échange de redevances différées qui les saignent à blanc. Du généreux mais fantasque Alexis Labranche au « Gros Docteur » Cyprien, qui s’expose dangereusement à travers de sulfureux échanges épistolaires avec la douce Angélique Pothier, personne n’est à l’abri des taux exorbitants exigés par l’avare.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 septembre 2013
Nombre de lectures 3
EAN13 9782764411957
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0850€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Collection dirigée par Isabelle Longpré
Du même auteur

Séraphin illustré , Les 400 coups, 2010.
Contes de la Montagne du Père Bougonneux , nouvelles, Le Bulletin des agriculteurs, 1941-1970.
Les Pamphlets de Valdombre , périodique, 1936-1942.
Précisions sur « Un homme et son péché » , Éditions du Vieux Chêne, 1936.
Le Déserteur et autres récits de la terre , Éditions du Vieux Chêne, 1934.
Un homme et son péché , Éditions du Totem, 1933.
Ombres et clameurs. Regards sur la littérature canadienne, essai, Éditions Albert Lévesque, 1933.
Le Secret de Lindbergh , Éditions de la Porte d’or, 1928.
Les Vivants et les autres , Librairie Ducharme, 1922.
Séraphin
NOUVELLES HISTOIRES DES PAYS D’EN HAUT
Projet dirigé par Martine Podesto, directrice des éditions
Adjoint éditorial : Éric St-Pierre
Conception graphique : Nathalie Caron
Mise en pages : Studio C1C4
Révision linguistique : Rosaire Fontaine, Philippe Paré-Moreau et Myriam de Repentigny
Illustration : © Albert Chartier, 1951, tous droits réservés
Conversion au format ePub : Studio C1C4

Québec Amérique
329, rue de la Commune Ouest, 3 e étage
Montréal (Québec) Canada H2Y 2E1
Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.

Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.

Les Éditions Québec Amérique bénéficient du programme de subvention globale du Conseil des Arts du Canada. Elles tiennent également à remercier la SODEC pour son appui financier.



Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Ar chives Canada

Grignon, Claude-Henri, 1894-1976
Séraphin : Nouvelles histoires des pays d’en haut
(Tous continents)
Publié antérieurement dans la revue Bonnes soirées à partir de 1954.
L’ouvrage complet comprendra 3 volumes.
Sommaire : t. 1. Le grand roman canadien.
ISBN 978-2-7644-2510-7 (vol. 1) (Version imprimée)
ISBN 978-2-7644-1194-0 (PDF)
ISBN 978-2-7644-1195-7 (ePub)
I. Titre. II. Titre : Le grand roman canadien. III. Collection : Tous continents.
PS8513.R68S47 2013 C843’.52 C2013-940944-0
PS9513.R68S47 2013

Dépôt légal : 3 e trimestre 2013
Bibliothèque nationale du Québec
Bibliothèque nationale du Canada

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés

© Éditions Québec Amérique inc., 2013.
quebec-amerique.com
CLAUDE-HENRI GRIGNON Préface de Pierre Grignon

SÉRAPHIN
NOUVELLES HISTOIRES DES PAYS D’EN HAUT
TOME 1

TEXTE INÉDIT
PRÉFACE
par Pierre Grignon

Une œuvre originale
N ous publions, plus de soixante ans après sa parution dans l’édition canadienne du magazine européen Bonnes Soirées, le texte intégral du Séraphin de Claude-Henri Grignon. L’écrivain publia cette œuvre originale sous forme de feuilleton au tout début des années 1950. Nous sommes alors, notons-le bien, avant Les Belles Histoires des pays d’en haut à la télévision, qui entreront en ondes en septembre 1956 avec l’immense succès que l’on sait. Le feuilleton n’est pas un art mineur dans la littérature, tant en France qu’ailleurs dans le monde. Le feuilleton, grâce au très large lectorat qu’il assurait dans les grands journaux, fit souvent davantage pour la célébrité, et la richesse, des grands écrivains que ne le permettaient les éditeurs de livres de l’époque aux ventes ridiculement limitées. Plusieurs feuilletons auront été de vastes succès populaires dans des revues et des journaux avant de constituer de grands classiques et d’être édités sous forme de livres.
Claude-Henri Grignon avait l’âge très respectable de soixante-deux ans quand il signa son premier contrat de télévision à Radio-Canada. C’est d’ailleurs le surcroît de travail que lui imposait ce nouveau défi qui l’amena à mettre un terme à l’écriture du Séraphin des Bonnes Soirées. Détail important que celui-là, car ce Séraphin est bien une œuvre en soi, annonciatrice à plusieurs égards des Belles Histoires des pays d’en haut . Elle nous instruit sur le cheminement de l’écrivain vers ce qui donnera une ampleur jusque-là insoupçonnée à son univers dramatique et qui s’imposera comme une émission phare de notre télévision nationale, émission bien vivante encore de nos jours.
Situer les très beaux textes du Séraphin dans l’abondante production littéraire de son auteur est essentiel à notre bonne compréhension. Ainsi certains personnages de premier ordre des Belles Histoires n’appartiennent-ils pas encore à l’action dramatique comme telle de l’œuvre, quoique de nombreuses références historiques leur assurent une présence presque constante. C’est le cas en particulier du Curé Labelle et d’Arthur Buies. Les Français diraient qu’ils sont en réserve de la République à titre de futurs personnages « bien vivants » dans l’univers romanesque de Grignon. La différence la plus notable que l’on puisse établir entre Un homme et son péché, à la radio depuis 1939, et Les Belles Histoires de la télévision, à compter de 1956, repose surtout sur la très forte présence du Curé Labelle. La toute première scène de la série télé s’ouvre d’ailleurs dans le bureau de Labelle à Saint-Jérôme. Et ce n’est pas par hasard. Claude-Henri Grignon attendait ce moment depuis très longtemps. Le 29 septembre 1935, vingt et un ans presque jour pour jour avant Les Belles Histoires des pays d’en haut , Grignon, sous son pseudonyme de Valdombre, écrivait à son maître Olivar Asselin :
« JE NE CROUPI RAI PAS DANS UN FONC TIONNARISME BÉBÊTE Q UI M ’ EMPÊCHERAIT D ’ É CRIRE L ’ HISTOIRE ROM ANCÉE DU CURÉ LABELL E ET TOUT LE ROMAN S OCIAL DE NOS MŒURS S I PURES À L ’ ÉPOQUE D E LA COLONISATION DA NS LE FIN NORD . »


W ilfrid Grignon
Gracieuseté de Pierre Grignon
On peut parler du projet d’une vie. Claude-Henri Grignon tenait de son père, Wilfrid Grignon, disciple authentique et ami intime du curé Labelle, cette immense admiration pour le Roi du Nord. Le jeune Wilfrid avait quatorze ans quand le curé Antoine Labelle arriva à Saint-Jérôme, en 1868. Le presbytère faisait face à l’Hôtel du peuple de Médard Grignon. Des liens très forts se tissent rapidement entre les deux hommes. Wilfrid est un grand jeune homme sérieux. Brillant même. Il est l’aîné des douze enfants qui naîtront chez l’aubergiste et son adorable femme. Il étudie au séminaire de Sainte-Thérèse, précisément où Labelle avait fait ses études classiques. Le curé s’intéressa de près aux études classiques puis à la formation en médecine de son jeune « voisin d’en face ». Le docteur Wilfrid Grignon aura donc connu le curé Labelle, mort en 1891, pendant vingt-trois ans. Ces deux géants partagèrent les mêmes convictions profondes sur la colonisation, sur les progrès nécessaires de l’agriculture et sur la politique. C’est Labelle qui demanda au jeune docteur Grignon d’aller s’établir à Sainte-Adèle en 1878. Le docteur Grignon aura même une ferme expérimentale et un laboratoire de médecine vétérinaire à Sainte-Adèle, en plus de publier des centaines de chroniques, plusieurs livres et de porter le titre prestigieux de Conférencier officiel du Gouvernement en agriculture. Il fut maire de Sainte-Adèle… bien évidemment et préfet du comté de Terrebonne. Tout cela allait marquer le jeune Eugène-Henri, plus tard célèbre sous le pseudonyme de Claude-Henri.
Si nous insistons sur le fait que Séraphin est une œuvre originale, cela tient au rôle de premier plan qu’y tiennent le Gros Docteur et ses amours avec la belle Angélique. Claude-Henri Grignon a beaucoup écrit sur son père. L’un des textes, paru dans L’Histoire de Sainte-Adèle en 1927, s’intitule Le médecin des pauvres . Il en a parlé abondamment dans ses chroniques, lors de ses conférences et de ses causeries. Quand il entreprend l’écriture de Séraphin pour les Bonnes Soirées , il sait t

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents