Journal d un écrivain
454 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Journal d'un écrivain , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
454 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


*** Cette édition est optimisée pour la lecture numérique ***



Dostoïevski commence à publier le Journal d’un écrivain en 1876, C’était une sorte de gazette mensuelle, dans le genre du Bloc de Clémenceau : Chaque numéro était exclusivement composé d’articles de Dostoïevski. Ces articles avaient traits à des questions politiques ou littéraires, l’auteur y donnait aussi des récits et des nouvelles, parfois des notes de caractères autobiographiques.



Le Journal d’un écrivain obtint, pour son temps, un succès inouï. En 1876, il avait 1.982 abonnés, et la vente au numéro atteignait 2.500 exemplaires ; plusieurs numéros furent tirés en deux et trois éditions. En 1877, les abonnements s’élevaient à 3.000, avec le même chiffre pour la vente au numéro. Le numéro d’août 1880, qui contenait une étude sur Pouchkine, fut tiré à 4.000 exemplaires vendus en quatre jours. Une seconde édition de 2.000 exemplaires se trouva également épuisée en quelques jours. En 1881, on tira 8.000 exemplaire du Journal d’un écrivain, tous furent vendus le jour de la mort de Dostoïevski ; une nouvelle éditions de 8.000 exemplaires fut aussi très vite épuisée.



Cette édition premium en version intégrale contient notamment des écrits sur la Russie, la guerre, la question juive, et des nouvelles restées célèbres telles que Bobok et la Centenaire.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 11
EAN13 9782357289734
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

JOURNAL D’UN ÉCRIVAIN
1873, 1876, 1877


FÉDOR DOSTOÏEVSKI

Traduction par J-W BIENSTOCK
Traduction par JOHN-ANTOINE NAU
TABLE DES MATIÈRES



Avant-propos


Préface Aux Articles Sur La Littérature Russe


I

II

III

IV

V


1873


1. Introduction

2. Les Hommes D’autrefois

3. Le Milieu

4. Un Chapitre Personnel

5. Bobok

6. Fragments de la Lettre d’une « Personne »

7. Petits Tableaux

8. Réflexions Sur Le Mensonge

Articles Sur La Politique Étrangère


1876 - JANVIER


1. Le Petit Mendiant

2. Le Petit Pauvre chez le Christ, le jour de Noël

3. La société Russe de Protection envers les Animaux. – Un courier. – L’alcool. – Le Prurit de la Corruption. – Par le Commencement ou par la Fin ?


1876 - FÉVRIER


1. Le Moujik Marei

2. Sur les avocats en général. – Mes impressions de naïf et d’ignorant. – Sur les talents en général et en particulier.


1876 - MARS


1. La centenaire

2. Considérations sur l’Europe

3. Forces mortes et forces futures


1876 - AVRIL


1. Quelques mots sur des questions politiques

2. Un homme paradoxal


1876 - MAI


1. L’AFFAIRE KAÏROVA. EXTRAIT D’UNE LETTRE

La Voix De La Province

Le Tribunal Et Madame Kaïrova

Le Défenseur Et Kaïrova

Monsieur Le Défenseur Et Madame Welikanova

2. Au Sujet D’un Établissement. Pensées Parallèles

3. Une Idée à côté

4. Tendance démocratiques incontestables des Femmes


1876 - JUIN


1. La Mort De George Sand

2. Mon Paradoxe

3. La Question D’orient

4. L’entendement Utopique De L’histoire

5. Encore Au Sujet Des Femmes


1876 - JUILLET - AOÛT


1. Le départ à l’étranger. Les Russes en wagon

2. Du Caractère Guerrier Des Allemands

3. Le Dernier Mot De La Civilisation

4. Les Allemands Et Le Travail. L’esprit Allemand

5. Le russe ou le français ?

6. Les Eaux Ou Le Bon Ton ?

7. L’Homme comblé de bienfait par la Femme moderne

8. Les Enfants

9. La Terre Et Les Enfants

10. Un Été

Post-Scriptum


1876 - OCTOBRE


1. Une Affaire Simple Mais Compliquée

2. Quelques aperçus sur la simplicité et sur la simplification

3. Deux Suicides

4. La Sentence

5. Les Meilleurs Homme


1876 - NOVEMBRE : La Timide (Conte Fantastique) - PREMIÈRE PARTIE


Avertissement de l’Auteur.

1. Qui Étais-Je Et Qui Était-Elle ?

2. Propositions De Mariage

3. Le plus noble des hommes…mais je ne le crois pas moi-même…

4. Toujours Des Projets Et Des Projets

5. La Timide Se Révolte

6. Un Souvenir Terrible


1876 - NOVEMBRE : LA TIMIDE (SECONDE PARTIE)


1. Le Rêve De L’orgueil

2. Le Voile Tombe Subitement

3. Je ne comprends que trop

4. Je n’étais en retard que de cinq minutes


1876 - DÉCEMBRE


1. Encore L’affaire Simple Et Compliquée

2. La Morale Tardive

3. Des Affirmations Sans Preuves

4. Anecdote Sur La Vie Enfantine


1877 - JANVIER


1. Un rêve de conciliation en dehors de la science

2. La satire russe, - « Les terres vierges », - « Les dernières chansons », - Vieux souvenirs

3. Jours D’anniversaire


1877 - FÉVRIER


1. L’une Des Plus Importantes Questions Modernes

2. L’actualité

3. En Europe

4. La Solution Russe De La Question


1877 - MARS


1. Encore une fois, Constantinople doit être à nous tôt ou tard

2. Le peuple russe n’est que trop mûr pour avoir une opinion nette sur la question d’Orient

3. Les idées les plus conformes au temps présent

4. La Question Juive

Pro Et Contra

Status In Statu. Quarante Siècle D’histoire

Mais Vive La Fraternité !

Un Enterrement

Un Cas Isolé


1877 - AVRIL


1. La Guerre. - Nous sommes les plus forts

2. La Guerre N’est Pas Toujours Un Fléau, Mais Bien Parfois Le Salut

3. Le Sang Versé Peut-Il Sauver ?

4. Le rêve d’un drôle d’homme (récit fantastique)

5. L’acquittement de l’inculpée Kornilova


1877 - MAI -JUIN


1. À propos des Lettres Anonymes Injurieuses

2. Le plan d’une nouvelle satirique de la vie contemporaine

3. Les Propriétaires D’autrefois. Les Diplomates De Demain

4. La Diplomatie Devant Les Questions Mondiales

5. La question allemande mondiale, l’Allemagne le pays qui proteste

6. Un homme de génie

7. Les furieux et les forts

8. L’armée noire. - L’opinion des légions. Le nouvel élément de la civilisation

9. Un secret assez désagréable


1877 - JUILLET - AOÛT


1. Une causerie avec une de mes connaissances moscovites. - Une observation à propos d’un nouveau livre

2. Ce que l’on dit et ce que l’on cache

3. Le procès des Jounkovsky avec leurs propres enfants

4. Le discours imaginaire du président d’assises

5. La huitième partie d’Anna Karénina

6. Les aveux d’un slavophile

7. Anna Karénina en tant que fait d’une signification spéciale

8. Un gentilhomme terrien qui en revient à la croyance en Dieu du moujik

9. Tout ce qui n’est pas expressément permis est défendu

10. Comme quoi le peuple sans instruction ne se trompe pas sur le fond de la question d’Orient

11. L’agitation de Lévine. Une question. Nos instituteurs


1877 - SEPTEMBRE


1. Le malheureux et les ratés

2. Un caractère intéressant

3. Le mensonge se sauve par un mensonge


1877 - OCTOBRE


1. Le suicide de Hartung et notre éternelle question : A qui la faute ?

2. Un gentleman reste gentleman jusqu’au bout

3. Le mensonge est nécessaire pour la vérité


1877 - DÉCEMBRE


1. La mort de Nékrassov

2. Pouschkine, Lermontov, Nékrassov

3. Le poète et l’homme

4. Un témoin en faveur de Nékrassov


1880 - AOÛT


1. Un mot d’explication au sujet du discours sur Pouschkine

2. Discours Sur Pouschkine


1881 - JANVIER


1. Les Finances

2. Peut-on exiger chez nous des finances à l’européenne ?

3. Guérissons Les Racines

4. Le Peuple
AVANT-PROPOS

D ostoïevski commence à publier le Journal d’un écrivain en 1876, C’était une sorte de gazette mensuelle, dans le genre du Bloc de Clémenceau : Chaque numéro était exclusivement composé d’articles de Dostoïevski. Ces articles avaient traits à des questions politiques ou littéraires, l’auteur y donnait aussi des récits et des nouvelles, parfois des notes de caractères autobiographiques. Déjà, en 1873, sous le même titre : Le Journal d’un écrivain , Dostoïevski avait écrit une rubrique dans la Revue Grajdanine ( Le Citoyen ) du prince Mestchersky.
Le Journal d’un écrivain obtint, pour son temps, un succès inouï. En 1876, il avait 1.982 abonnés, et la vente au numéro atteignait 2.500 exemplaires ; plusieurs numéros furent tirés en deux et trois éditions. En 1877, les abonnements s’élevaient à 3.000, avec le même chiffre pour la vente au numéro. Le numéro d’août 1880, qui contenait une étude sur Pouchkine, fut tiré à 4.000 exemplaires vendus en quatre jours. Une seconde édition de 2.000 exemplaires se trouva également épuisée en quelques jours. En 1881, on tira 8.000 exemplaire du Journal d’un écrivain , tous furent vendus le jour de la mort de Dostoïevski ; une nouvelle éditions de 8.000 exemplaires fut aussi très vite épuisée.
Comme dans les éditions russes, nous avons annexé au Journal d’un écrivain la Préface aux articles sur la littérature russe , publiée par Dostoïevski dans la Vrémia , en 1861. De même nous avons conservé l’ordre chronologique de l’original russe.
PRÉFACE AUX ARTICLES SUR LA LITTÉRATURE RUSSE



Extrait de la Revue "Vremia"
(janvier 1881)
I

S ’il est un pays qui soit ignoré et méconnu de tous les autres pays lointains ou limitrophes, c’est bien la Russie. Pour ses voisins de l’Ouest, nulle Chine, nul Japon ne furent jamais enveloppés d’un plus grand mystère. Cela fut, est et sera peut-être longtemps encore. Et nous n’exagérons rien.
La Chine et le Japon sont éloignés de l’Europe et d’accès difficile parfois. La Russie est ouverte à tous les Européens ; les Russes sont là, à la portée des investigations occidentales, et pourtant le caractère d’un Russe est peut-être plus mal compris en Europe que le caractère d’un Chinois ou d’un Japonais. La Russie est, pour le Vieux Monde, l’une des énigmes du Sphinx. On trouvera le mouvement perpétuel avant d’avoir saisi, en Occident, l’esprit russe, sa nature et son orientation. À ce point de vue là je crois que la Lune est explorée presque aussi complètement que la Russie. On sait qu’il y a des habitants en Russie, et voilà toute la différence. Mais quels hommes sont ces Russes ? C’est un problème, c’en est encore un, bien que les Européens croient l’avoir depuis longtemps résolu. Ils ont fait, de temps à autre, quelques efforts pour nous étudier. Ils ont réunis des documents, des chiffres, des faits. Quelques investigations ont même été plus loin et nous en sommes extrêmement reconnaissants à ceux qui les ont faites, car il nous serait profitable d’être connus. Mais de toutes ces études, il n’est rien sorti de vrai, de synthétiquement vrai. Les efforts des chercheurs se brisaient toujours à quelque obstacle.
Quand il s’agit de la Russie, une imbécillité enfantine s’empare de ces mêmes hommes qui ont inventé la poudre et su compter tant d’étoiles dans le ciel qu’ils croient vraiment pouvoir les toucher. Cela se manifeste aussi bien pour des vétilles qu’au cours de savants travaux destinés à faire connaître l’importance et l’avenir de notre patrie. Cependant on a dit quelques choses exactes sur nous : on a constaté que la Russie se trouve située entre tels et tels degrés de latitude et de longitude, qu’elle abonde en ceci et en cela et qu’elle renferme des régions où l’on voyage dans des traineaux attelés de chiens. En plus de ces chiens, on sait qu’il y a en Russie des hommes très bizarres, constitués comme les autres hommes et pourtant ne ressemblant à personne. Ils tiennent à la fois de l’Européen et du Barbare. On

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents