L
290 pages
Français

L'adjectif dans la poésie de Rimbaud

-

290 pages
Français

Description

Il s'agit d'étudier l'oeuvre de Rimbaud à travers une catégorie du discours, à savoir l'adjectif qualificatif. L'examen de ce signe vu comme un détail syntaxique interne témoigne d'une façon de s'exprimer aussi subversive qu'originale. L'adjectif qualificatif semble être un signe très représentatif de l'univers sémantique de Rimbaud et relèce un potentiel de sens prolifique. Il permettrait ainsi une relecture du texte rimbaldien suivant plusieurs modalités d'investigation.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 mai 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140091629
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Walid HAMDI
L’adjectif dans la poésie de Rimbaud
L’adjectif
dans la poésie de Rimbaud
Critiques littéraires Collection fondée par Maguy Albet Dernières parutions Dolores TOMA,Fabrique littéraire de lieux autres,2018. Jérôme LUCEREAU,Les écritures de la faim. Eléments pour une ontologie de la faim, 2017. Christian AHIHOU,Ken Bugul. Glissement et fonctionnements du langage littéraire, 2017. Chebila SOUISSI, L’énonciation polyphonique dans l’Histoire Comique de Francionde Sorel etLe Roman comiquede Scarron, 2017. Dolores TOMA et Diana SAMARINEANU,Andreï Makine, hétérotopie, hétérochronies, 2017. Philippe ABELIN,Les nœuds romanesques chez Stendhal. Empathie et manipulation, 2017. Hémery-Hervais SIMA EYI,Sociocritique du roman gabonais, De la méthode à l’analyse du texte,2016. Jihad BAHSOUN,L’islam dans les littératures francophones du Maghreb, du Proche-Orient et du Moyen-Orient.Essais de réinterprétation, 2016.Dorothée CATOEN-COOCHE,Pierre Jean Jouve. Transtextualité biblique et religion dans l’œuvre romanesque, 2016.Alléby Serge Pacome MAMBO,Expériences du monde sensible dans la littérature. Description et procès de signification chez Claude Simon et Emmanuel Dongala, 2016. Ya WEN,Baudelaire et la nouvelle poésie chinoise, 2016. Christopher CAVALLO,Hervé Guibert : Formes du fantasme, 2016. Audrey OGES,: Étude desViolences coloniales et écriture de la transgression œuvres de Déwé Görödé et Chantal Spitz, 2016. Jihad BAHSOUN,Réécriture et création dansLa Migration des cœursde Maryse Condé, 2016. Khadija KHALIFE,Les autobiographies de Julien Green et de Michel Leiris. Approches thématique et générique,2015. Isabelle CHOL et Wafa GHORBEL,L’hétérogène dans les littératures de langue française, 2015. Amadou OUEDRAOGO,L’imaginaire dans l’esthétique romanesque de Jean-Marie Adiaffi, Une lecture de La carte d’identité, 2015. Irene IVANTCHEVA-MERJANSKA,Écrire dans la langue de l’autre. Assia Djebar et Julia Kristeva, 2015. Magali RENOUF,Surréalisme africain et surréalisme français, 2015. Hideki YOSHIZAWA,voix »Pierre Drieu la Rochelle. Genèse de sa « littéraire (1918-1927), 2015.
Walid HAMDI
L’adjectif
dans la poésie de Rimbaud
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13519-9 EAN : 9782343135199
A ma mère A mon père A ma femme A ma famille
Dédicace
Remerciements Mes remerciements les plus vifs à Mme le professeur Samia KASSAB-CHARFI pour son implication et ses conseils pratiques. Je remercie Mme Martine JOB, M. Philippe JOUSSET, M. Ali DHAHRI et M. Mosbah SAID pour leurs lectures minutieuses et leurs encouragements. Enfin, je tiens à remercier ma mère, véritable muse inspiratrice et icône de tendresse.
Introduction Le choix de notre projet qui vise à étudier l’adjectif qualificatif dans l’œuvre d’Arthur Rimbaud est une tentative de trouver un contact original avec le texte de ce poète, texte qui a suscité un « immense délire 1 interprétatif » selon l’expression de R. Étiemble . De fait, la posture de l’exégète à laquelle nous aspirons en tentant cette étude appelle, à notre sens, une clarification de notre démarche. En effet, tenter une étude de l’adjectif qualificatif dans l’œuvre poétique d’Arthur Rimbaud suppose deux approches possibles. D’abord, cela peut donner lieu à une étude selon les standards grammaticaux tels que conçus dans les manuels scolaires ou dans les contextes pédagogiques. Dans ce cas, le corpus est considéré comme un pur champ d’expérimentation et devra, par là, présenter une variété suffisante d’adjectifs pour illustrer le discours métalinguistique qu’on cherche précisément à mettre en application. La deuxième approche postule que l’étude de l’adjectif découle de la nature du texte. Du coup, on n’est plus dans la grammaire appliquée au texte, mais dans un autre cadre, qui renverse l’ordre des priorités. C’est la poétique et lereliefdu texte qui dictent le type de déchiffrement. La convocation du dispositif de décodage doit se faire alors suivant les spécificités qu’impose le texte. Cette dernière démarche nous a semblé être la plus pertinente pour notre analyse : nous nous sommes donc donné pour tâche de vérifier des hypothèses de lecture du texte rimbaldien tout en investissant le côtéformelrelatif à la catégorie des adjectifs. La conciliation du fait linguistique avec le goût de la chose littéraire paraît si fructueuse qu’elle constitue la base de plusieurs recherches par rapport auxquelles nous articulerons notre projet. Parmi ces recherches qui ont exploré ce croisement entre le littéraire et le linguistique, nous citerons la thèse de D. Laatiri intituléeSémantique de l’adjectif. Application à l’œuvre de Michel Tournier, Vendredi ou les limbes 2 du Pacifique et son adaptation pour enfants. Dans cette étude, l’auteur 1 Le mythe de Rimbaud, 3 vol., Gallimard, 1954-1967. 2 D. Laatiri,Sémantique de l’adjectif. Application à l’œuvre de Michel Tournier. Vendredi ou les limbes du Pacifique et son adaptation pour enfants, Vol. I et II, Université Paris-Sorbonne, 1984-1985.
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents