Joug
252 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Joug , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
252 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pourquoi un garçon choisit-il la violence, tandis qu'un autre la subit en silence, supportant l'insupportable, voire l'inavouable ?
Voici l'histoire hallucinante, un rien sulfureuse, de Christie, jeune garçon névrosé, victime d'un harcèlement sans nom, lequel tourne à l'obsession, devient passionnel et finit par prendre une tournure inattendue. Les gamins sont ici livrés à eux-mêmes, en proie à une mutation qu'ils ne comprennent pas et pour cause ; on sent la blessure ouverte du père manquant qui claque à chaque page. Les fondations sont absentes, les corps vacillent en tous sens et tout est bon pour garder l'équilibre.
Malgré tout, Christie fait preuve de résilience. Les brimades finissent par cesser et le Soleil pénètre peu à peu sa vie. Mais l'orage n'est jamais bien loin...
Attachez vos ceintures, ça va secouer. Voilà un récit qui cingle, qui cogne, qui brûle. La narration est légère, mais les faits sont lourds et les dialogues bruts de décoffrage. Le tout assaisonné de beaucoup d'humour et d'ironie ; l'auteur prend ici grand plaisir à régler ses comptes…

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 novembre 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9791096808014
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

JOUG
Être aimé à tout prix

Fred Albarane

2016
ISBN:9791096808014
Cet ebook a été réalisé avec IGGY FACTORY. Pour plus d'informations rendez-vous sur le site : www.iggybook.com
Table des matières

1 : Il est né le divin enfant
2 : Et rebelote !
3 : Mon père, ce héros...
4 : Jésus-Christie
5 : La tigresse à la crinière brune
6 : Symphonie pour un cœur en peine
7 : Viens, je t'emmène en balade…
8 : De l'eau dans le gaz
9 : La tigresse équilibriste
10 : La première fois
11 : Petits jeux sans conséquence…
12 : Juste un moment d'égarement…
13 : On ne choisit pas sa famille…
14 : Symphonies pour un cœur qui saigne
15 : Je t'aime moi non plus
16 : Chute libre
17 : La tigresse maîtresse de maison
18 : Branle-bas de combat
19 : La tigresse désappointée
20 : Don Juan se prend un savon
21 : État des lieux
22 : Réveil douloureux
23 : Visite impromptue
24 : La tigresse fort désappointée
25 : Traitement de faveur
26 : Bon rétablissement
27 : La tigresse perd le Nord
28 : Je ne ferais pas trop le malin à ta place…
29 : Visite de courtoisie
30 : Une famille unie
31 : La tigresse sait lire et écrire
32 : Un retour de manivelle pour Don Juan
33 : Christie mène l'enquête
34 : Scandale !
35 : Un peu d'air pur
36 : Les feux de la cohabitation
37 : La tigresse va devoir se calmer
38 : Un paradis sur Terre
39 : Fugue
40 : Félicité
41 : La planque
42 : Retour en enfer
43 : Don Juan mène l'enquête
44 : La soubrette prend conscience
45 : Christie fait des caprices
46 : Recueillement
47 : Le temps suspendu
48 : Margaret est inquiète
49 : Don Juan réfléchit
50 : La goutte d'eau qui fit déborder la potiche
51 : Recueillement 2
52 : Road movie
53 : Don Juan fait la vaisselle
54 : Retour au paradis
55 : Un militaire pas très futé
56 : Christie fomente un plan
57 : Don Juan ménage sa monture
58 : La femme à tête de chien
59 : Un bolide à la hauteur de ses espérances
60 : Le bal des vampires
61 : Don Juan va devoir lui aussi se calmer…
62 : Margaret réfléchit
63 : Monsieur Sylviani réfléchit
64 : Un nouveau monde
65 : Panorama
66 : Les présentations
67 : Le grand départ
68 : Une nouvelle vie
69 : Christie se met en embuscade
70 : Le petit homme au lance-flammes
71 : La maison des délices
72 : Retour à la case Départ
73 : Brandoman
74 : Vague à l'âme
75 : Don Juan traqueur
76 : Mon père, cet inconnu
77 : La loi du plus fort
78 : Tout un bric-à-brac
79 : Un éclair aveuglant
80 : La bande des Iris
81 : Retrouvailles
82 : La chevauchée fantastique
83 : La douche froide
84 : Une tigresse chez les bonnes sœurs
85 : Quelques petits jours seulement
86 : Le souci du détail
87 : Manque
88 : Naufrage
89 : La dernière fois
90 : Triste constat
91 : Christie essaie les femmes
92 : Un Pamphlet
93 : Les inséparables
94 : La fièvre du samedi soir
95 : Une proposition intéressante
96 : Une belle revanche
Biographie
 
 
 
 
 
 
« Un enfant blessé dans son intégrité ne cesse pas d’aimer ses parents, il cesse de s’aimer lui-même. »
 
Jesper JUUL.
 
 
 
 
 
 
« Et une femme qui tenait un bébé sur son sein dit,
 
Parle-nous des enfants.
Et il dit :
Vos enfants ne sont pas vos enfants.
Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
Ils viennent à travers vous mais non de vous.
Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.
 
Vous pouvez leur donner votre amour mais non vos pensées,
Car ils ont leurs propres pensées.
Vous pouvez loger leurs corps mais pas leurs âmes,
Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.
Vous pouvez vous efforcer de leur ressembler,
mais n’essayez pas qu’ils vous ressemblent.
Car la vie ne va pas en arrière ni ne s’attarde à hier.
 
Vous êtes les arcs qui projettent vos enfants telles des flèches vivantes.
L’Archer voit la cible sur le chemin de l’infini, et Il vous courbe avec toute Sa force pour que Ses flèches aillent vite et loin.
Que cette courbure, dans les mains de l’Archer, tende à la joie ;
Car comme Il aime la flèche qui vole, Il aime aussi l’arc qui est stable. »
 
Extrait de « Le Prophète », Khalil GIBRAN.
1
 
Il est né le divin enfant
 
10 septembre 1968, 22 h 50
 
— Allez madame, encore un petit effort ; poussez, poussez, poussez…
— Docteur, pfft, je n’en peux plus… Pfft… Je n’ai plus de force…
Madame Poitreneau, somnolente, visiblement arrivée au bout d’elle-même, finit par s’évanouir, ce qui surprit l’obstétricien. Ce dernier, circonspect, regarda sa montre ; il venait d’arriver en salle d’accouchement il y avait deux minutes à peine.
— Dites-moi Solange, à quelle heure a débuté le travail ?
— Madame Poitreneau est arrivée ce matin à sept heures trente, docteur…
— Sept heures trente ? Et vous ne pouviez pas me prévenir plus tôt ? Ma chère, il va falloir travailler votre communication si vous comptez faire long feu dans cet hôpital, lui envoya le médecin, quelque peu désappointé.
Ce dernier préféra faire sortir la stagiaire, qui venait d’éclater en sanglots ; ce n’était pas franchement le moment pour les consolations…
— Catherine, préparez l’anesthésie. Le baigneur ne veut pas sortir ? On va y aller aux forceps…
 
*
 
10 septembre 1968, 23 h 15
 
— Ouinnnnn, ouinnnnn…
— C’est un garçon, madame !
Mais madame demeurait plongée dans un profond sommeil artificiel…
 
 
Titre du chapitre : « IL EST NÉ LE DIVIN ENFANT » [1]
Footnotes ^ Chant de Noël populaire français d’inspiration chrétienne.
 
 
 
 
 
 
ACTE I
 
BAKHAM
2
 
Et rebelote !
 
Malandres, 10 septembre 1982
 
La pluie battait la ville avec violence ce jour-là. Sur les recommandations de sa mère, Christie avait enfilé un manteau à capuche, pas très gracieux, mais qui lui permettait au moins de se protéger un peu de la pluie. Elle avait bien tenté de le convaincre de prendre un parapluie, mais pour Christie, c’était hors de question ; il ne voulait pas être la risée du collège. Il avait pas mal souffert l’année dernière des moqueries de ses camarades ; il n’allait pas aujourd’hui leur apporter un morceau de pain blanc supplémentaire.
Attendant la première sonnerie de l’année avec angoisse, il regardait les bâtiments, vieux, moches, tristes et froids, égaux à eux-mêmes. La pluie leur allait si bien. Ils semblaient jouir de toute cette eau qui se déversait sur eux, trouvant là une bonne raison d’avoir été construits. Les deux petites lucarnes de la maison du proviseur, juchées là comme deux yeux inquisiteurs, semblaient le regarder et lui souhaiter un bon retour en enfer. Les quelques arbres de la cour de récréation, déjà frêles et chétifs, commençaient déjà à perdre le peu de feuilles qu’ils avaient produit durant la belle saison.
Toute cette grisaille ambiante faisait écho à la couleur des murs de l’établissement et créait là une belle harmonie de noirceur et de tristesse.
 
Christie Poitreneau entrait en quatrième cette année. Il avait toujours été bon élève, calme et sans histoires, attentif et concentré. Dans sa classe, il avait été quelquefois cité comme référence par ses professeurs, de façon assez maladroite à vrai dire, ce qui, en plus de bien le gêner, n’avait pas été sans susciter quelques jalousies parmi ses camarades de classe.
De petite silhouette, timide et réservé, doux rêveur du haut de ses quatorze ans acquis aujourd’hui même, c’était néanmoins un très beau garçon aux cheveux blonds comme la paille, aux yeux bleus comme un ciel d’altitude. Nul doute que le charme enjôleur qu’il tentait ici de cacher par tous les moyens, en faisait s’ém

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents