Le Complot Chips Mayo
124 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Le Complot Chips Mayo , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
124 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Qui se cache réellement derrière les amoureux du combo chips-mayo ?


Manger des chips accompagnées de mayonnaise n’est pas forcément le repas équilibré souhaité par les nutritionnistes et autres diététiciens. Mais pour Rex, jeune homme enchaînant les javas festives au possible, cette association d’aliments est le remède contre la gueule de bois. Cela fait même partie de son rituel du lendemain de fête. Cependant, rien ne lui faisait penser que ce combo déconseillé pour les artères se retrouvait, justement, au cœur d’un complot. Rex va découvrir qu’il n’est pas le seul être humain à se gaver de chips et de mayonnaise. Alors qu’il pensait avoir découvert une confrérie qui correspondrait à sa philosophie, il va se rendre compte que les adorateurs des chips plongées dans la mayonnaise se révèlent être une menace tout sauf fantôme... Accompagné d’Eddy, rencontré au rayon chips du Simply Market de Villefranche en Beaujolais, les deux hommes vont se lancer dans une incroyable enquête qui fera vaciller leurs plus profondes convictions sur notre monde. Le destin de l’Humanité serait-il en danger à cause du Complot Chips Mayo ? La réponse dans ce roman, à dévorer sans aucun risque de cholestérol, qui se veut hommage à l’humour des Monty Python et aux théories conspirationnistes de la série « X-files »...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 février 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782368329511
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Le Complot Chips Mayo

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La SAS 2C4L — NOMBRE7, ainsi que tous les prestataires de production participant à la réalisation de cet ouvrage ne sauraient être tenus pour responsables de quelque manière que ce soit, du contenu en général, de la portée du contenu du texte, ni de la teneur de certains propos en particulier, contenus dans cet ouvrage ni dans quelque ouvrage qu'ils produisent à la demande et pour le compte d'un auteur ou d'un éditeur tiers, qui en endosse la pleine et entière responsabilité.

David Petit-Laurent
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Complot Chips Mayo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 


 
 
 
 
 
 
Je dédie ce roman à ma Muse,
Que j’aime marier avec différentes saveurs,
À toi, ma Chips Adorée,
Tu seras toujours dans mon cœur,
Que ce soit par l’Amour ou par le Cholestérol…
 
 
AVANT-PROPOS DE L’AUTEUR
 
Avant de vous lancer dans cette nouvelle aventure de Rex Dulmer, que vous avez découvert dans «  Le Jour où la Paie s’Arrêta…  » ( disponible, à date, sur Amazon ), je me dois de vous informer que l’histoire qui va vous être contée comporte du placement de produits et de marques. Afin d’ôter toute ambiguïté mercantile sur ce sujet, je précise que je ne touche aucune rétribution ( financière ou autre ) de la part des marques qui vont être citées.
Étant donné que cette histoire se veut contemporaine, il me paraît primordial de citer les produits que nous côtoyons tous quotidiennement. Cela apporte une touche de crédibilité à cette aventure qui, je vous rassure, n’a guère de chance de se réaliser ( ou alors on est vraiment dans la merde ). Glisser des points de repère concrets et connus fera son petit effet, je l’espère, dans cette histoire qui se veut décalée et absurde.
Aussi, le lieu de celle-ci se déroulant dans ma calade natale ( Villefranche sur Saône, ndlr ), je précise, au cas où, qu’elle n’est en rien autobiographique. Certes, j’assume mon addiction aux chips et à la mayonnaise, mais tous les autres éléments qui constituent l’aventure de ce « grand complot » sont imaginés de toutes pièces. Avis, donc, à mon entourage plus ou moins proche, de ne pas faire d’amalgame entre ce roman ( comme son nom l’indique, c’est un roman, donc pas un documentaire ) et mon quotidien. Pour être plus précis, cet avertissement concerne ma mère qui est incroyablement « 1 er degré » dans ses lectures issues de mon clavier. Il va sans dire qu’avec cette introduction plus que ciblée, mon prochain repas de famille sera tendu…
Sur ces belles paroles, je vous souhaite une agréable lecture, en espérant qu’elle vous procure quelques bonnes sensations ( sourires, frissons, gourmandise,… ). Un dernier conseil cependant : évitez de manger des chips en même temps, vous allez mettre plein de sels sur les pages du livre…
 
AVANT-PROPOS DU NARRATEUR
 
Schizophrénie quand tu nous tiens, le narrateur que je suis prend le relais sur l’introduction de l’auteur. Bon, il vous parle du placement de produits qu’il va faire dans le livre, comme s’il cherchait à se dédouaner d’une morale douteuse. Et quel est le premier produit qu’il cite avant même de commencer son histoire ? Un de ses bouquins ! Oui, sans gêne, il fait son auto-promo. Et après, il fait tout un laïus sur la « crédibilité » de son œuvre qui a besoin d’avoir des réelles marques dans son histoire. Laissez-moi rire…
L’auteur cherche surtout à se faire repérer par une de ses marques afin de générer un buzz sur les réseaux sociaux, tout ça pour signer, in fine , un contrat de sponsoring. Cela ne m’étonnerait même pas qu’il cherche à se faire payer à vie des chips et de la mayonnaise.
Ne vous laissez pas duper par ces fausses bonnes intentions de l’auteur. Nous vivons dans un monde régi par le business, par le fric, par les apparences, et l’auteur cherche par tous les moyens à arrondir ses fins de mois.
Sinon, pour l’histoire, l’auteur présente ça comme un roman. Ok, il ne veut pas prendre de risque ( c’est son côté froussard qui prend le dessus ). Libre à vous de me croire ou non, mais ce que vous allez lire s’est réellement passé. Alors pas à Villefranche, pas avec les personnages indiqués, et pas tout à fait comme ça à 100%, mais ça s’est vraiment passé. Si si, je vous le jure ! Allez… bonne lecture !
 
Épisode 1
« Le moment où… le rêve s’est terminé »
 
 
… J’ai survécu au Chaos, je m’en souviens. Tout est parti d’un rien, d’une étincelle, chantait l’autre, mais ça a fait une sacrée explosion. Qui aurait cru que la disparition des virements de salaires allait faire éclater notre monde ? L’argent était roi, et quand il a disparu, ce fut l’anarchie. Dans cette Apocalypse des Temps Modernes, ma quête avait été de retrouver ma sœur Samantha. Elle travaillait en tant que Responsable Paies et avait disparu en même temps que les virements de salaires. Cela me prit quinze ans, mais je parvins à la retrouver, grâce à l’aide salvatrice de Dana. Ah, Dana, ma douce et belle Dana. J’étais prêt, grâce à elle, à retrouver une vie paisible, dans ce havre de paix qui nous était proposé au cœur des volcans d’Auvergne. Le Chaos était désormais derrière nous, et l’avenir se présentait, en toute logique, devant nous. Ma main accrochée à celle de Dana, je ne pouvais être que confiant dans cette nouvelle aventure. Et tant pis s’il n’y aurait plus de virements de salaires chaque fin de mois, c’était le prix à payer pour finir ma vie avec ma dulcinée…
 
Villefranche sur Saône, le 2 janvier, 15h48 :
Rex dormait profondément. Sa bouche entrouverte laissait couler un filet de bave. Un de ses bras pendait dans le vide du lit. Les timides rayons du soleil hivernal bataillaient pour apporter une faible luminosité dans la chambre du jeune homme. Ce dernier ne s’en souciait guère, tant il était déconnecté du temps et du rythme jour/nuit. Mais quelque chose allait le rappeler aux contraintes horaires et à la vie en société. Son téléphone se mit à chanter les premières notes de «  I’m gonna be (500 miles)  » du duo The Proclaimers. C’était sa sonnerie d’appel. Et celle-ci venait de retentir pour la 36 ème fois aujourd’hui, sans compter la cinquantaine de SMS qui avait bipé depuis la veille. Mais cette fois-ci, la musique atteignit enfin les oreilles de Rex. Si la rythmique entraînante de la chanson avait pour habitude de l’inciter au dynamisme, là, il n’en fut rien.
Rex grogna d’un son rauque, presque caverneux. Il redressa la tête, un œil à moitié ouvert, l’autre fermé à cause d’une paupière collée par une relation fusionnelle avec l’oreiller. Il aperçut, sur la table de nuit positionnée à sa gauche du lit, l’objet de malheur qui s’allumait, chantait, et tournait même lentement à chaque nouvelle vibration. Rex avait la possibilité de l’ignorer, de simplement se tourner de l’autre côté du lit et prier pour qu’il se décharge et qu’il le laisse enfin tranquille. Mais plusieurs choses l’obligèrent à oublier cette option de fuite. D’abord, une soif violente le suppliait de la remplir d’un breuvage si possible gazeux et sucré. Ensuite, sa vessie lui envoya un signal indiquant qu’elle ne tiendrait plus très longtemps avant d’ouvrir les vannes. Il n’avait donc guère le choix que de ne pas ignorer cet appel téléphonique, et de prendre son courage à deux mains pour enfin sortir de son lit.
Rex se redressa tant bien que mal et se saisit, d’une main tremblante et hésitante, de son téléphone. Apparaissaient sur l’écran les bouclettes brunes et le grand sourire de sa grande sœur Samantha. Malgré le mal de tête carabiné qui faisait vibrer son crâne, Rex décrocha alors qu’une partie de son esprit baignait encore dans ce troublant rêve où il finissait main dans la main avec Dana.
— Ouais, lança Rex sur un ton paresseux en se retenant de bâiller.
— Rex ? Putain, tu réponds enfin, c’est pas trop tôt !
— J’ai le droit de dormir, non ? J’étais en train de faire un rêve trop bizarre, faut que je te raconte, ça te fera rire !
— Rex, tu crois que je t’appelle pour parler de tes rêves, pour savoir si t’as bien dormi ou si t’as fait un bon caca ?
Le ton de la voix de Samantha était tout sauf amical. L’énervement était palpable, et son impatience encore plus. Alors quand Rex, plus guilleret malgré une gueule de bois bien corsée, voulut lui parler de son rêve, Samantha atteignit ses limites de sérénité. Mais voilà, son petit frère avait décidé de n’en faire qu’à sa tête :
— Énorme le rêve ! J’ai rêvé que t’avais disparu, mais c’est pas ça qui est énorme, sinon ça serait glauque pour toi. Non, en fait, c’était tous les Responsables Paie qui avaient disparu. Tu te rends compte ? Tous tes collègues aussi, même ceux des autres boîtes !
— Rex… souffla Samantha, désespérée. Écoute-moi s’il te plaît.
— Attends, je te raconte, reprit Rex qui avait oublié son envie de Coca. Donc t’avais disparu avec tes potes comptables…
— ON N’EST PAS COMPTABLE BORDEL !!!
— Ouais, si tu veux, bref, vous aviez disparu, ce qui en soi était pas trop grave, mais surtout, vous aviez disparu avec tous les virements de salaires.
— Ah ? Là, ça serait une bonne idée, dit Samantha qui malgré tout écoutait les divagations de son frère.
— Et là, ça devenait l’Apocalypse dans le monde. Le chaos total, un truc de dingue ! Et moi, je vous retrouvais, vous, tous les Responsables Paies, plus de quinze ans après, vous étiez cachés dans les volcans en Auvergne.
— Eh bé, il s’en passe des choses dans tes nuits.
— Attends ! Je t’ai pas raconté le meilleur, s’exalta Rex. Ce qui fait que c’était un rêve et pas un cauchemar, c’est que j’ai réussi à vous retrouver grâce à Dana !
— Celle du service formation ?
La question de Samantha n’était pas fortuite. Rex travaillait dans la même entreprise que sa sœur qui y officiait en tant que Responsab

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents