Enflammés
162 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
162 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

C’est peut-être ma jupe ou la façon dont je donne un petit coup à mes cheveux, mais ça m’est égal. Bien que leur attention soit la dernière chose dont j’ai besoin, je ne peux pas juste m’arrêter. Je domine la piste, la vitesse agite avec bruit mes os, les cris perçants de la foule qui hurle mon nom dans le vent.
Je suis elle. La conductrice. La reine de la course. Et je réchappe - de quelque chose qu’il a pensé que je ne ferais jamais. Ils parlent tous toujours de lui. Avez-vous vu Jared Trent sur T.V? Qu’avez-vous pensé à sa dernière
course, Tate? Quand revient-il à la ville, Tate? Mais je refuse de trop m’en soucier. Parce que quand Jared reviendra à la maison, je ne serai plus là.
Tatum Brandt est partie. Je suis quelqu’un de nouveau.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 juin 2019
Nombre de lectures 50
EAN13 9782898036576
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0300€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Copyright © 2015 Penelope Douglas Titre original anglais : Aflame
Copyright © 2019 Éditions AdA Inc. pour la traduction française
Cette publication est publiée en accord avec Penguin Group (USA) LLC.
Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans le cas d’une critique littéraire.
Éditeur : François Doucet
Traduction : Michel Saint-Germain
Révision linguistique : Féminin pluriel
Conception de la couverture : Félix Bellerose
Photo de la couverture : © Getty images
Mise en pages : Sébastien Michaud
ISBN papier 978-2-89803-655-2
ISBN PDF numérique 978-2-89803-656-9
ISBN ePub 978-2-89803-657-6
Première impression : 2019
Dépôt légal : 2019
Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives du Canada
Éditions AdA Inc.
1385, boul. Lionel-Boulet
Varennes (Québec), J3X 1P7 Canada
Téléphone : 450 929-0296
Télécopieur : 450 929-0220
www.ada-inc.com
info@ada-inc.com
Diffusion Canada : Éditions AdA Inc. France : D.G. Diffusion Z.I. des Bogues 31750 Escalquens — France Téléphone : 05.61.00.09.99 Suisse : Transat — 23.42.77.40 Belgique : D.G. Diffusion — 05.61.00.09.99

Participation de la SODEC.
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec — Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres — Gestion SODEC.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Titre : Enflammés / auteur, Penelope Douglas ; traducteur, Michel St-Germain. Autres titres : Aflame. Français
Noms : Douglas, Penelope, 1977- auteur. | Saint-Germain, Michel, 1951- traducteur.
Collections : Douglas, Penelope, 1977- Évanescence ; 5.
Description : Mention de collection : Évanescence ; 5 | Traduction de : Aflame.
Identifiants : Canadiana 20190019034 | ISBN 9782898036552
Classification : LCC PS3604.O95 A6214 2019 | CDD 813/.6—dc23
Pour les filles… Pour Juliet, qui croit que tout le monde mérite une cour arrière avec une clôture blanche, pour Fallon, qui considère que si on sait ce qu’on veut vraiment, on n’a qu’à foncer, et pour Tate, qui sait que se battre contre quelqu’un, ça ne vaut pas autant que de se battre pour lui. Continuez, les filles.
LISTE D’ÉCOUTE D’ENFLAMMÉS
La musique inspire l’évolution de mes personnages et m’inspire des scènes. Régalez-vous !
Adrenaline, par Shinedown
Alive, par P.O.D.
Blow Me Away, par Breaking Benjamin
The Boys of Summer, par The Ataris
Breath, par Breaking Benjamin
Click Click Boom, par Saliva
Girls, Girls, Girls, par Mötley Crüe
I Get Off, par Halestorm
I Hate Everything About You, par Three Days Grace
My Way, par Limp Bizkit
Nothing Else Matters, par Apocalyptica
She’s Crafty, par les Beastie Boys
Something Different, par Godsmack
This Is the Time, par Nothing More
Weak, par Seether
Wish You Hell, par Like a Storm
You Stupid Girl, par Framing Hanley
NOTE DE L’AUTEURE
Enflammés est la conclusion de la série Évanescence, qui comprend Une haine brutale, Un amour brûlant, La rivalité et La fuite. Même si chaque roman de la série est destiné à se lire de façon indépendante, les lectrices d’Enflammés qui en profiteront le plus seront celles qui auront lu au moins Une haine brutale, car Enflammés en est la suite.
Prologue
TATE
Quatre ans plus tôt
— Jared Trent, ai-je grogné, si, pour la première fois de ma vie, j’ai des problèmes trois semaines avant la remise de mon diplôme secondaire, je dirai à mon père que c’est ta faute.
Je courais presque derrière lui alors qu’il me tirait le long du couloir sombre de l’école, et que la musique de danse nous entourait comme un bourdonnement souterrain.
— Ton père croit à la responsabilité personnelle, Tate, a-t-il fait remarquer avec une pointe d’humour. Allons, plus vite, a-t-il dit en me serrant la main.
J’ai trébuché lorsqu’il m’a fait monter à la hâte les marches de l’étage, et ma robe de bal de fin d’études, bleu roi, balayait majestueusement mes jambes sur toute leur longueur. Il était près de minuit, et notre soirée de bal de fin d’année, en bas, ne retenait pas l’attention de mon copain. Je m’en doutais bien.
Parfois, j’imaginais qu’il tolérait des activités sociales tout en mijotant ce qu’il allait me faire lorsqu’on serait enfin seuls. Jared Trent avait de rares chouchous dans le monde, et si on n’en faisait pas partie, on recevait le strict minimum de son attention. S’il ne pouvait pas être avec moi, les seuls autres gens qu’il acceptait de fréquenter étaient son frère, Jax, et notre meilleur ami, Madoc Caruthers.
Il ne supportait pas les bals, il détestait danser, et il haïssait le bavardage monotone. Mais son comportement, même s’il était censé repousser les gens, ne faisait que les encourager à le connaître davantage. Pour sa plus grande joie, bien sûr.
Mais il tolérait ça. Tout ça pour moi. Et il le faisait avec le sourire. Il adorait me rendre heureuse.
Je courais pour garder le rythme et je le suivais en lui tenant le bras à deux mains. Il a ouvert toute grande la porte d’une salle de cours et l’a tenue bien ouverte en attendant que j’entre. J’ai sourcillé en me demandant ce qu’il préparait, mais je suis tout de même vite entrée, car je craignais qu’on nous surprenne. Après tout, on n’était pas censés flâner dans l’école.
Une fois dans la salle déserte, j’ai zigzagué à l’intérieur, il m’a suivie et a fermé la porte.
— La salle de Penley ? lui ai-je demandé.
On n’avait pas mis le pied dans ce local depuis le dernier semestre.
Avant de me répondre, il m’a décoché un regard espiègle, brun chocolat.
— Ouais.
J’ai parcouru l’allée entre deux rangées de pupitres vides, et je sentais qu’il m’observait.
— C’est ici qu’on s’est détestés, me suis-je rappelée, d’une voix taquine.
— Ouais.
Du bout des doigts, je me suis mise à effleurer un bureau en bois.
— Et qu’on a commencé à s’aimer, ai-je ajouté en plaisantant.
— Ouais.
Son doux murmure faisait l’effet d’une couverture douillette sur ma peau.
Je me suis souri intérieurement en me souvenant.
— J’étais ton nord.
Elizabeth Penley était notre prof de littérature. On suivait tous les deux plusieurs de ses cours, mais ensemble, seulement un. Sur les thèmes du cinéma et de la littérature, l’automne précédent.
Quand Jared et moi étions des ennemis.
Elle nous avait donné à faire un exercice dans lequel on devait trouver des partenaires pour chacun des points cardinaux. Jared a fini par être mon « nord ».
À contrecœur.
Mes talons argentés à courroie — assortis aux bijoux argentés de ma robe presque dos nu — ont claqué sur le plancher quand je me suis retournée pour le toiser, encore debout près de la porte.
Et son expression terne et stoïque n’a aucunement dissimulé l’éclair dangereux. J’ai soudain senti le besoin de le grimper comme un arbre.
Je savais qu’il détestait les complets, mais franchement, habillé comme il l’était, on aurait dit un diable du meilleur acabit. Son pantalon noir ajusté, tendu sur ses jambes, accentuait sa taille étroite. La chemise chic n’était pas serrée, mais ne cachait pas son corps non plus, et la veste et la cravate complétaient le look d’une façon qui dégageait la puissance et le sexe, comme toujours.
Au cours des huit mois que nous avions passés ensemble, j’étais devenue très habile à ravaler ma salive avant qu’elle suinte de ma bouche.
Heureusement, il me regardait encore de la même façon.
Il s’est appuyé contre la porte et a déboutonné sa veste à sa taille tout en glissant les mains dans ses poches et en me regardant avec intérêt. Ses cheveux brun foncé jetaient un élégant chaos sur son front, comme une ombre obscure qui surplombait ses yeux.
— À quoi tu penses ? ai-je demandé alors qu’il continuait de rester là.
— À quel point ça me manque de te voir arriver dans cette salle, a-t

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents