la Revanche de Céline
53 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

la Revanche de Céline , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
53 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Céline a été trompée par son ami Stéphane et décide de se venger d’une bien belle manière. Ce sera pour elle, l’occasion de rencontrer Véro, la maîtresse de son ex amant et de sympathiser avec elle. Céline, entraînée dans les jeux érotiques de Véro, verra sa vie complètement transformée et deviendra partenaire sexuel de cette maîtresse Call-girl. Une leçon de vengeance à ne pas mettre en toutes les mains.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 décembre 2014
Nombre de lectures 34
EAN13 9791029001895
Langue Français

Extrait

La revanche de Céline
Du même auteur



Jeux Virtuels , Édilivre, 2014.
Céline à la montagne, Chapitre.com, 2014.
Yann Dromenge
La revanche de Céline

















Les Éditions Chapitre.com
123, boulevard de Grenelle 75015 Paris
© Les Éditions Chapitre.com, 2014
ISBN : 979-10-290-0189-5
Prologue
U NE VIE TROP BIEN RANGÉE
Je m’appelle Céline et je croyais que ma petite vie tranquille serait toujours ainsi ; j’avais trouvé un type bien lors d’une de mes sorties en boite ; il s’appelait Stéphane, j’avais même accepté qu’il s’installe chez moi depuis peu et qu’il apporte quelques-unes de ses affaires. Nous avions un travail tous les deux, on passait nos soirées libres à sortir, bien qu’il ait ses copains et moi mes copines et tout semblait se dérouler à merveille dans le meilleur des mondes ; nous avions même fait quelques projets d’avenir, c’est pour dire à quel point cela semblait sérieux. Mais… Il y quelques fois des « mais » dans les choses trop bien installées et finalement, à y réfléchir maintenant, heureusement qu’il y eut ce petit « mais » entre nous car c’est ce qui changea complètement le cours de ma vie et je suis loin de le regretter aujourd’hui.
Cela transforma aussi la sienne et je ne sais pas s’il s’en est encore remis, même si nous nous voyons encore maintenant puisqu’il m’appelle encore pour me voir de temps en temps. Cela se passait il y a trois mois et tout s’enclencha à la vitesse de l’éclair. Il suffit de pas grand-chose pour désorganiser une vie et c’est ce petit « pas grand-chose » qui bouleversa la mienne et évidemment celle de Stéphane.
Et la chose la plus curieuse, ce ne fut pas la tromperie de Stéphane qui produit ce changement radical dans ma vie mais le fait que je fis connaissance de sa maîtresse.
Toujours est-il que c’est à cause d’un simple SMS que tout débuta…
1
La tromperie de Stéphane
Ce jour-là, il prenait sa douche et j’étais occupée à ranger quelques affaires dans l’armoire de la chambre quand son téléphone vibra sur la table de nuit. Ce n’était pas dans mes habitudes de fouiller dans ses affaires, mais comme j’étais juste à côté, je jetais un œil sur le cadran qui venait de s’allumer. C’était un SMS d’une certaine « Véro » dont je n’avais jamais entendu parler mais ma curiosité fut la plus forte et je visionnais le fameux message : « merci pour le resto et l’inoubliable aprem ». Était jointe une photo d’eux à poil, ne laissant planer aucun doute sur leur inoubliable après-midi.
Une colère sombre m’envahit alors et ma première réaction fut de me précipiter dans la salle de bain pour lui dire ma façon de penser et le foutre à la porte de chez moi. Mais une toute autre idée me traversa l’esprit au moment où je franchissais la porte de la chambre et je m’arrêtais net pour murir mon projet de vengeance. Jamais je ne m’étais sentie si froide et aussi déterminée. En premier lieu, je transférais le fameux SMS sur mon téléphone pour le garder comme preuve au cas où Stéphane aurait l’idée de le supprimer puis, bien que m’y forçant, j’allais le rejoindre sous la douche comme si de rien n’était. Je me déshabillais rapidement et tirait la vitre de la douche pour me glisser contre lui. L’image de leurs corps nus me revenait en mémoire et s’interposait entre la vision que j’avais de lui réellement. L’eau tiède coulait sur nos corps et je me frottais contre son dos, mes seins fermement plaqués contre lui. Il ne bougeait pas, attentif à chacun de mes mouvements car j’avais entouré mes bras autour de sa taille et mes mains descendaient doucement le long de son ventre pour atteindre son sexe que je sentais se durcir lentement sous ma caresse. Je le masturbais doucement, profitant de chaque seconde qui faisait monter mon désir au creux de mon ventre. Je les imaginais tous les deux, nus, s’impliquant l’un dans l’autre et curieusement, cela m’excitait furieusement. Quand sa bite fut suffisamment dure à mon goût, je le contournais et venait l’embrasser. Ses lèvres étaient tendres et douces et je m’y égarais avec volupté pendant que ses mains se plaquaient contre mes fesses pour les malaxer. Je me laissais emporter par mon désir, submergée par la propre volonté de mon corps. Je devinais son sexe érigé contre mon ventre en feu et je l’embrassais avec fougue. Après ma douloureuse découverte, j’avais envie d’être possédée et m’adonnais avec passion entre ses mains. Je me laissais glisser le long de son corps et engloutissais goulûment son pénis pour le sucer goulûment. L’eau coulait toujours entre nous, m’aspergeant le visage et son sexe à chaque fois que je le relâchais. Je léchais ses couilles que je devinais gonflées d’envie. Contente de l’avoir attisé ainsi, je me relevais et lui tournais le dos en frottant mes fesses contre sa bite en feu pour me baisser et m’offrir en pâture à sa convoitise. Je la sentis me pénétrer vigoureusement, emplissant ce besoin ancestral d’être possédée et sa bite glissa dans mon doux boyau. Je me penchais pour la recevoir plus profondément et elle glissa en cadence dans mon sexe en feu, me procurant mille frissons de bonheur et ce fut l’apothéose quand je sentis sa bite palpiter et ses jets brûlants me déchirer l’intérieur. Nous restâmes un long moment sous l’eau tiède avant de sortir de la douche avant qu’il me sèche en me frictionnant le corps. J’étais heureuse mais pensais toujours à ce SMS et à la façon dont j’allais élaborer ma vengeance.
2
La préparation de la revanche
La première chose que je fis dans la soirée fut de commander quelques accessoires sur internet. Stéphane ne s’alarma pas de me voir derrière l’ordinateur car il savait que je passais souvent du temps à tchater avec des copines, mais mon idée était tout autre. En premier lieu, j’appelais ma meilleure amie, chez qui je voulais faire livrer ma commande. Le plus difficile fut de la convaincre sans lui donner trop de détails car elle était très curieuse mais je fus obligée de lui expliquer quelques petits secrets tout en lui faisant promettre de ne rien dévoiler à quiconque. J’avais pleine confiance en elle et Annie m’affirma que je pouvais compter sur sa discrétion absolue. Ensuite, je cherchais « accessoires Bdsm » et achetais quelques petites choses que je faisais livrer chez une copine en lui demandant de me les garder un petit moment. Ensuite, je visitais un autre site de vêtements sexy car je voulais vraiment qu’il regrette ce qu’il avait fait, en lui montrant tout ce qu’il allait perdre. Mon choix se fixa sur une chemise brune cintrée et une jupe noire en cuir fendue sur le côté qui m’arrivait à mi-cuisses. Il me fallait aussi des sous-vêtements et je consultais plusieurs sites avant de faire mon achat. J’avais envie de le faire souffrir et je voulais le faire baver. J’ai un corps bien fait avec des mensurations agréables de 85C pour les seins, 65 en tour de taille et 87 pour les hanches. Je suis brune avec les cheveux mi-longs qui descendent en légères boucles sur mes épaules, un regard aux yeux noisette que je sais maquiller avec soin pour les mettre en valeur et me faire un regard de braise que je sais particulièrement sexy. Il me fallait des bas, mais pas n’importe lesquels, je voulais du haut de gamme et j’en commandais en soie naturelle, noirs et sans couture ; cela valait une petite fortune mais j’étais décidée à faire ce sacrifice. Pour le reste je choisissais une grande marque sexy qui a la particularité de créer des ensembles en fonction du signe du zo diaque et comme je suis « Scorpion », je me ruinais pour un soutien-gorge demi-sein et un mini porte-jarretelle assorti. J’achetais aussi un petit cache sexe à coller composé d’une fleur blanche brodée agrémentée de paillettes, mais il me fallut attendre plus de dix jours pour que tous ces accessoires soient livrés chez Annie. Elle me prévint le jeudi et j’allais la voir en soirée. Je prévenais Stéphane que je rentrerai assez tard, le laissant seul en sachant pertinemment qu’il en profiterait pour voir sa « Véro » pendant mon absence, mais j’étais passée à autre chose dans ma tête. J’arrivais chez mon amie vers dix-neuf heures trente et elle m’attendait avec une certaine impatience car je lui avais promis d’ouvrir mes colis avec elle. Après nous être embrassées, elle m’invita à

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents