Soumis par son Coéquipier
17 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Soumis par son Coéquipier

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
17 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Hugo savait ce qu'il voulait, il pensait juste que c'était un peu fou et un peu foireux, et qu’il allait s’en doute s’amener plein de problèmes à l’Université.Mais il s’en fichait, car il avait totalement craqué sur Fabien ! Mais il ne s’avait pas comment s’y prendre, surtout qu’Hugo est la brute épaisse du club de foot que tout le monde croit hétéro !Alors comment va-t-il s’y prendre, il va le malmener, car c’est la seule façon de se rapprocher de lui ! Fabien ne va pas apprécier, mais les petites tapes sur la tête vont devenir des petites tapes sur les fesses… Fabien n’en restera pas moins insensible, car le beau Hugo sportif et hétéro s’intéresse à lui !Hugo savait ce qu'il voulait faire avec Fabien, qu’il soit sa chose ! Alors plus de doute et plus d'hésitation !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 août 2018
Nombre de lectures 40
EAN13 1230002458663
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0150€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Soumis par son coéquipier
Stephen Lapointe
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Deux mois que je me suis inscrit au club maintenant et je me sens revivre. Les cours étaient vraiment difficiles, particulièrement cette année, et j'avais besoin de me défouler. Mon père m'avait conseillé de prendre un sport violent, ma mère de trouver un moyen de méditation pour apaiser mon esprit, et j'ai tranché entre les deux : le football. Violent pour ses tacles, apaisant parce qu'il me vide la tête. J'allais sur le terrain le mardi et le vendredi, et j'attendais ces jours avec impatience. Oublier les cours, les problèmes du quotidien en tapant bêtement dans un ballon.
 
C'était pas comme si je suivais les matches à la télévision, ou si je supportais moi-même une équipe, mais ça me calmait les nerfs de courir. Et pour moi c'est toujours important de me surpasser. Puis il y a les gars de l'équipe aussi, qui sont géniaux. On fait tous des cursus différents mais chacun arrive à s'entendre avec tout le monde. Il y a le terrain où on en veut, on se donne à fond, et les vestiaires, où on déconne tout le temps. J'aime bien y traîner plus longtemps qu'il le faudrait, je parle avec d'autres mecs, jeunes, vieux, novices, expérimentés, j'me sens à ma place là-dedans. Il m'arrive de beaucoup parler, surtout pour déconner (on dit souvent de moi que je suis le clown de service, et ça me plaît de faire rire les gens), mais pas mal pour mater aussi, ce que je tais aux autres. Sans quoi, comment je pourrais regarder ceux qui sortent de la douche, ou reluquer le cul d'un p'tit qui se change avant de mettre ses crampons ?
 
Bien entendu, je sais rester discret là-dessus, sinon je pourrais avoir des emmerdes, on me taquinerait avec ça, et je n'en ai aucune envie. Le truc, c'est que je fais carrément mec, j'suis plutôt grand, musclé ce qu'il faut, assez pour impressionner mais pas suffisamment pour repousser. Des jambes de sportif. Pas trop poilu, mais je compense avec des biceps plutôt bien dessinés. Et j'ai le mental qui va avec, on me considère comme un sauvage à cause de ma barbe, elle me donne un air de méchant, de brute. Et je vais pas mentir, ça me plaît cette image qu'on a de moi, comme ça personne ne vient m'emmerder pour quoi que ce soit.
 
Peu savent que le truc que je kiffe le plus, ce sont les p'tits jeunes un peu timides, les plus inoffensifs, ceux que je peux maîtriser facile. Comme Marc il y a quelques semaines : il bossait dans le magasin de sport où j'ai acheté la plupart de mon équipement, et il m'a bien plu ce p'tit gars, plusieurs fois je l'ai attendu à la sortie de son boulot pour l'emmener chez moi lui filer son coup de bite, et putain j'étais aux anges de le voir si offert et soumis à mes ordres. Plus ils sont dociles, plus je me lâche. Mais toujours avec une distance, comme si je m'en foutais d'eux.
 
Par exemple Marc me suçait pendant que je fumais mon joint, tranquille. Et quand j'en ai un peu marre d'eux, je leur dis direct que c'était sympa, mais pour l'instant on va arrêter de se voir. C'est comme ça que je fonctionne, et ils sont tenus au secret : personne ne doit savoir que je suis homo, ça jaserait trop. Jamais de sentiments, j'suis juste là pour les casser et prendre mon pied.
 
Mais depuis quelques temps, c'est un peu différent. Depuis quelques temps il y a Fabien, et Fabien, c'est mon nouveau jouet. C'est du moins ce que je montre aux autres dans les vestiaires, après l'entraînement. Il demande rien à personne, il se change tranquille, et je le taquine sur son petit corps un peu frêle mais tout de même musclé, sur ses bras qui manquent de force ou sur son jeu pendant la session. J'aime bien l'embêter, le bousculer un peu mais toujours dans la rigolade, jamais dans l'humiliation : je ne veux pas qu'il se sente mal, il doit pouvoir en rire avec nous d'avoir loupé un ballon ou de pas avoir les pecs nécessaires pour rivaliser avec moi.
 
C'est toujours un moment cool, et important pour moi, parce que j'ai l'impression de me rapprocher doucement de lui. Hors de question qu'il ne finisse pas dans mon pieu d'ici peu, parce que rien que de penser à lui j'ai la bite qui commence à se tendre. Je l'imagine s'en occuper avec ses lèvres fines qui font contraste avec ma grosse queue veineuse et ça me fout une trique pas possible.
 
Mardi. Ce qui est génial, c'est qu'il arrive toujours un peu avant tout le monde, alors il est déjà dans le vestiaire pour se préparer quand j'arrive. Il me voit, me fait un signe de tête en rougissant et se remet à ajuster ses chaussettes blanches.
 
Salut Fabien, prêt à courir comme un taré ?
Salut Hugo... Ouais... J'ai pas fait de sport depuis vendredi alors j'ai un peu hâte de me dépenser.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents