336 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Une chaleur inattendue , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
336 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description


Un week-end de sexe passionné avec un maître Tigre Blanc change à jamais le cours de la vie d’Hiru...



Depuis qu’un terrible accident de voiture a tué l’amour de sa vie et mis fin à sa carrière de champion d’arts martiaux, Hiru mène une vie tranquille et dévouée. Lorsque son meilleur ami et collègue, Koji, trouve l’amour et le bonheur... avec un homme... et quitte la société pour poursuivre une nouvelle vie, Hiru envie sa sérénité et son bonheur retrouvés. Koji lui manque tellement qu’il commence à soupçonner que sa difficulté à s’en remettre a peut-être une autre cause, plus cachée. Il va séjourner au White Tiger, l’hôtel le plus luxueux de Tokyo pour hommes gays, pour se faire masser, caresser et... plus encore par Quan Chan, un des Tigres Blancs. Mais l’inattendu se produit...



Quan Chan est encore en train de soigner son cœur brisé lorsqu’on lui demande de s’occuper de Hiru, l’ami de Koji. Il n’est pas du tout préparé à l’attirance soudaine et intense qu’il éprouve pour le beau garçon et l’incroyable physique musclé de Hiru. Ce dernier est comme une réserve humaine d’herbe à chat pour le tigre blanc en lui. Tout ce que Quan Chan veut faire, c’est ronronner et se frotter à lui. Malgré la tentation qui l’attend à Shanghai, Quan Chan passe un week-end incroyable en compagnie de Hiru, une rencontre qui le plonge dans l’extase pour la première fois depuis ce qui lui semble être une éternité. Cependant, lorsque les circonstances forcent Quan Chan à retourner à Shanghai sans promesse de retour, le lien entre lui et Hiru s’avère plus fort qu’un simple week-end d’exploration charnelle et Quan Chan se retrouve tiraillé entre Hiru et Wu Li, le jeune homme le plus séduisant et le plus sensuel de Shanghai, un Dragon d’Or, dont on dit qu’il fait basculer un homme dans la plénitude par un simple regard. De retour à Tokyo, Hiru sent que Quan Chan lui échappe. Il ne peut que suivre son cœur et espérer qu’il ne soit pas trop tard...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 15 mars 2023
Nombre de lectures 16
EAN13 9782384404018
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0041€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Publié par
JUNO PUBLISHING
2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt
Tel : 01 39 60 70 94
Siret : 819 154 378 00015
Catégorie juridique 9220 Association déclarée
http://juno-publishing.com/
 
 
 
Une chaleur inattendue
Copyright de l’édition française © 2023 Juno Publishing
Copyright de l’édition anglaise © 2015 Ai Press
Titre original : Sudden heat
© 2015 Sedonia Guillone
Traduit de l’anglais par Manon Maroufi
Relecture et correction par Valérie Million
 
Conception graphique : © Francessca Webster pour Francessca’s PR & Design
Tout droit réservé. Aucune partie de ce livre, que ce soit sur l’ebook ou le papier, ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing :
http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-38440-401-8
Première édition française : mars 2023
Première édition : avril 2015
 
Édité en France métropolitaine
 
 
Table des matières
Avertissements
Dédicace
Lexique
Note de l’éditeur
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Chapitre 14
Chapitre 15
À propos de l’Auteur
Résumé

 
 
 
 
Avertissements
 
 
 
 
 
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur, ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
 
Ce livre contient des scènes sexuellement explicites et homoérotiques, une relation MM et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains lecteurs. Il est destiné à la vente et au divertissement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous avez effectué votre achat. Merci de stocker vos fichiers dans un endroit où ils ne seront pas accessibles à des mineurs.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Dédicace
 
 
Pour Mitch, toujours.
 
 
 
 
 
 
Lexique
 
 
Congee  : [粥] : bouillie de riz, un plat traditionnel en Chine. Fabriqué avec du riz bouilli pendant une longue période dans de l’eau, d’autres ingrédients peuvent être ajoutés comme de la viande, du poulet ou du poisson pour faire un repas savoureux ou du sucre pour rendre la bouillie plus comme un dessert.
Gi : [ギ] tenue portée pour les arts martiaux.
Hara : [ 丹田 ] mots chinois : centres énergétiques. Ils sont au nombre de trois : le dantian inférieur situé entre trois et quatre centimètres sous le nombril, le médian situé au niveau du plexus solaire et le supérieur localisé dans la tête entre les deux sourcils. Équivalent japonais : Dantian.
Kampai : [乾杯] littéralement, « coupe vide », se traduit par « Santé ! ».
Kuso  : [ 屎 ] « merde ! ».
Moshi moshi  : [ 電話で ] « Allô ».
Onsen : [温泉] sources chaudes en japonais bien que le terme soit souvent utilisé pour décrire les installations et les auberges autour des sources chaudes.
Qi  : [ 気 ] notion des cultures chinoise et japonaise qui désigne un principe fondamental formant et animant l’univers et la vie.
Ryokan  : [旅館] auberges typiques du Japon, souvent constituées de matériaux typiques : bois, bambou, papier de riz.
Sama  : [様] suffixe honorifique qui marque le respect.
Sensei  : [先生] terme japonais désignant « celui qui était là avant moi, qui est garant du savoir et de l’expérience d’une technique ou d’un savoir-faire », ou de manière plus condensée un maître qui donne son enseignement à un élève.
Shamisen : [ 三味線 ] luth à manche long utilisé dans plusieurs styles musicaux, de la musique traditionnelle et populaire à la musique de théâtre, voire expérimentale.
Shimatta  : [しまった] Zut.
Sifu : [ 師父 ] mot chinois : maître ou enseignant dans le contexte des arts martiaux, en particulier du kung-fu et du tai chi. Équivalent japonais : Sensei .
Soji ou plus précisément Shōji : [ 障子]  paroi ou porte constituée de papier washi [ 和紙 ] translucide monté sur une trame en bois.
Tabi : [ 足袋 ] littéralement « sac à pied » : forme traditionnelle de chaussettes japonaises. Elles montent soit jusqu’à la cheville, soit jusqu’à mi-mollet et séparent le gros orteil des autres orteils.
Zafu : [ 座蒲 ] coussin de méditation sur lequel on pratique zazen, qui est la posture de méditation assise du bouddhisme zen.
Zori : [ 草履 ] sandales japonaises.
Une note sur les suffixes japonais :
Vous remarquerez que parfois les personnages s’adressent avec le suffixe san et à d’autres moments chan . L’utilisation de l’un ou de l’autre dénote la relation entre les locuteurs. San dénote une distance polie tandis que chan est utilisé entre bons amis, amants, membres de la famille et entre adultes et enfants. Il existe d’autres suffixes qui sont utilisés en japonais, mais ce sont les deux qui s’appliquent dans cette histoire.
 
 
 
 
 
 
 
Note de l’éditeur
 
Le Tigre Blanc est l’adaptation homosexuelle des Tigresses Blanches, ces femmes entraînées à donner du plaisir aux hommes, d’après la philosophie taoïste. Il ne s’agit cependant pas d’un plaisir uniquement physique. Dans le taoïsme (très simplifié), le plaisir physique mène à l’élévation de l’âme.
 
Les hommes de Tokyo
Une chaleur inattendue
Tigre blanc #5
 

Sedonia Guillone
 

 
Chapitre 1
 
 
 
 
— Chan Chan, j’ai tellement envie de toi.
Quan Chan se redressa, éveillé par cette voix sensuelle et profonde. De son timbre douloureusement familier, Kiku appelait son âme.
Le physique musclé de ce dernier s’imposait sur le seuil de la porte. Il pénétra dans la pièce. Une lumière soudaine éclaira son corps nu, à l’exception de l’encre colorée de ses tatouages de tigres blancs et de fleurs de cerisier qui ornaient presque chaque recoin de sa peau – de son large torse, à ses fesses fermes, en passant par ses cuisses puissantes, son abdomen sculpté, ses poignets et ses chevilles.
— Je te veux, Chan Chan. Tu m’as manqué.
Quan Chan écarquilla les yeux, hésitant, même si le tableau qui s’offrait à lui enflammait ses reins de désir.
— Et Yuzo ? s’entendit-il demander.
Il était certain que l’amant régulier de Kiku n’apprécierait pas que son partenaire se retrouve ici ainsi, malgré leur longue histoire passée.
Kiku se rapprocha, ses lèvres fendues en un sourire lubrique.
— C’est ton rêve, Chan Chan, répondit-il. Les lois et les limites du monde réel n’existent pas ici. Tu peux avoir tout ce que tu veux et personne n’en sera blessé.
Il se pencha et tira les couvertures vers le bas, exposant alors le dragon de Quan Chan, déjà fièrement tendu. Kiku glissa sa main sur la poitrine de l’homme. Quan Chan prit une grande inspiration, tandis qu’une vague de picotements se répandait sur sa peau. Personne ne pouvait le toucher comme Kiku le faisait. Avec douceur et passion. Parfait.
Quan Chan observa le visage de son partenaire, le plaisir troublé par son appréhension.
— Tu n’as pas de… visions ? l’interrogea-t-il.
Chaque fois qu’ils faisaient l’amour, Kiku était assailli de terribles visions rien qu’en le touchant : des souvenirs de l’enfance et de l’adolescence de Quan Chan qui ponctuaient leur plaisir de douleur. Une agonie émotionnelle telle qu’elle avait fini par mettre un terme à leur histoire d’amour. Son nouvel amant, Yuzo, ne donnait pas de mauvais flash à Kiku. Rien que le paradis.
Le désir brûlait dans les yeux sombres de Kiku. Il fit descendre sa main au centre des abdominaux de Quan Chan et sur le corps du tigre blanc encré dans sa peau. Il s’arrêta au niveau du nombril qu’il contourna sensuellement.
— Pas dans ton rêve, mon cher.
Les doigts de Kiku s’attardèrent sur son don tien, un point d’énergie sensible situé entre le nombril et le pubis, puis s’immisça plus bas, avant de refermer sa large main autour de son érection.
— Ohhhh.
Une chaleur extatique inonda le membre de Quan Chan, depuis la base de son gland jusqu’à s’étendre au point le plus bas de sa cavité péritonéale. Kiku savait exactement où le toucher. Il l’avait toujours su, depuis leur première étreinte charnelle à Shanghai, au temple du Tigre Blanc. À cette époque, Quan Chan était sur le point de devenir le grand prêtre de leur secte taoïste immortelle, et Kiku était passé le voir lors de l’un de ses voyages d’affaires pour sa famille mafieuse restée à Tokyo.
— Tu vois ? chantonna celui-ci, en entamant des va-et-vient réguliers sur le pénis douloureux de Quan Chan. Pas de visions. Comme je te l’ai dit, c’est ton rêve. Il n’y a que du plaisir ici.
Il remonta sur son gland.
— Et de la satisfaction.
Il pressa le haut de son sexe durant quelques secondes, avant de redescendre sur toute la longueur. Quan Chan gémit et sa poitrine tressauta. Il ne savait pas combien de temps il pourrait tenir comme ça.
— Profite, chuchota-t-il d’une voix obscène.
Quan Chan rejeta la tête en arrière, les yeux fermés, et se laissa porter vers le premier royaume, là où les étoiles scintillent délicatement derrière ses paupières. Il était de toute façon incapable de faire autre chose qu’accepter le massage érotique que lui offrait Kiku.
C’est ça, mon tendre ami, contente-toi de profiter.
— Ahhh, soupira Quan Chan.
Il était à peine en mesure de parler, submergé par un flot intense de plaisir, des vagues qui remplissaient tout l’espace autour de lui et en lui. C’était comme s’il se noyait sous ces sensations.
La main de Kiku se mit à accélérer le rythme sur son m

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text