Flocons de neige & Chansons
160 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Flocons de neige & Chansons , livre ebook

-
traduit par

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
160 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans les semaines qui précèdent Noël, Will Johnson est en déplacement professionnel et loge dans un petit hôtel dans le nord de l’état de New York. Rien ne sort de l’ordinaire, jusqu’à ce qu’il se rende compte que sa fenêtre donne sur le patio de l’un de ses chanteurs gays favoris, une étoile montante du monde de la chanson, Rex Garland. Et la routine de Will se trouve d’autant plus perturbée quand il entend le processus créatif de Rex alors qu’il peine à écrire une chanson de Noël originale. Lorsque Will est frappé par l’inspiration, il décide de partager ces paroles avec son idole en lui laissant une note sur la table de son patio.


Cela déclenche une réaction en chaîne qui inclut des rencontres imprévues, d’autres paroles inspirées, et un petit bonhomme de neige qui pourrait bien capturer le cœur de Rex et faire de ce Noël un moment inoubliable pour les deux hommes.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 13
EAN13 9782376769354
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0019€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Publié par
JUNO PUBLISHING
2, rue Blanche alouette, 95550 Bessancourt
Tel : 01 39 60 70 94
Siret : 819 154 378 00015
Catégorie juridique 9220 Association déclarée
http://juno-publishing.com/
 
 
 
Flocons de neige & chansons
Copyright de l’édition française © 2020 Juno Publishing
Copyright de l’édition anglaise © 2019 Hank Edwards
Titre original : Snowflakes and Song Lyrics
© 2019 Hank Edwards
Traduit de l’anglais par B.A. Pinto
Relecture et correction par Agathe P., Miss V
 
Conception graphique : © Mary Ruth pour Passion Creation
Tout droit réservé. Aucune partie de ce livre, que ce soit sur l'ebook ou le papier, ne peut être reproduite ou transférée d’aucune façon que ce soit ni par aucun moyen, électronique ou physique sans la permission écrite de l’éditeur, sauf dans les endroits où la loi le permet. Cela inclut les photocopies, les enregistrements et tout système de stockage et de retrait d’information. Pour demander une autorisation, et pour toute autre demande d’information, merci de contacter Juno Publishing :
http://juno-publishing.com/
ISBN : 978-2-37676-935-4
Première édition française : décembre 2020
Première édition : décembre 2019
 
Édité en France métropolitaine
 
 
Table des matières
Avertissements
Chapitre 1
Chapitre 2
Chapitre 3
Chapitre 4
Chapitre 5
Chapitre 6
Chapitre 7
Chapitre 8
Chapitre 9
Chapitre 10
Chapitre 11
Chapitre 12
Chapitre 13
Épilogue
À propos de l’Auteur
Résumé

 
 
 
 
Avertissements
 
 
 
 
 
Ceci est une œuvre de fiction. Les noms, les personnages, les lieux et les faits décrits ne sont que le produit de l’imagination de l’auteur, ou utilisés de façon fictive. Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existées, vivantes ou décédées, des établissements commerciaux ou des événements ou des lieux ne serait que le fruit d’une coïncidence.
 
Ce livre contient des scènes sexuellement explicites et homoérotiques, une relation MM et un langage adulte, ce qui peut être considéré comme offensant pour certains lecteurs. Il est destiné à la vente et au divertissement pour des adultes seulement, tels que définis par la loi du pays dans lequel vous avez effectué votre achat. Merci de stocker vos fichiers dans un endroit où ils ne seront pas accessibles à des mineurs.
 
Flocons de neige & chansons

 
Hank Edwards
 

 
Chapitre 1
 
 
 
 
— Tu as l’air d’une pauvre petite licorne dans une campagne enneigée.
Will rit dans un grognement tout en bataillant avec sa cravate.
— Tu ne m’aides pas à me concentrer pour attacher ce fichu truc.
— C’est juste tellement triste, affirma Carter dans un soupir calculé. Tout ça me rend triste. Est-ce que ça t’amuse de savoir que ta vie me rend triste ?
Will laissa tomber ses yeux à l’endroit où il avait appuyé son téléphone sur la commode sous le miroir, dirigé de façon que Carter et lui puissent se voir sur la vidéo de l’application de chat. Carter portait un bandeau bleu fluo sur le front qui relevait ses cheveux bruns et épais en une véritable fontaine en haut de son crâne. Il s’amusait actuellement à faire des duckfaces 1 et Will rit.
— Je te vois, dit Will.
— Je sais. C’est pour ça que je le faisais. Alors, combien de temps te force-t-on à rester là ? Où est-ce que ça se trouve déjà ? La toundra ?
— On ne me force pas et ce n’est pas la toundra, assura Will, parvenant enfin à nouer sa cravate.
Il sourit et tendit les mains.
— Voilà !
Il se tourna pour faire face au téléphone.
— Tada !
Carter l’inspecta d’un œil critique.
— Le revers est trop long.
— Quoi ?
Will se retourna vers le miroir et vit le pan le plus fin pendre légèrement plus bas que le devant de la cravate.
— Merde.
— Où est-ce que tu as trouvé cette cravate ? demanda Carter. 1992 ?
Will la desserra et recommença depuis le début en grommelant.
— Je l’ai achetée pour Noël l’année dernière, donc elle n’est pas démodée.
— Tu es mignon, dit Carter. Apparemment, ces deux semaines où nous nous sommes fréquentés n’ont eu aucun impact sur toi.
— Oh, elles ont eu un impact, railla Will.
Carter parut blessé.
— Reste poli.
Will dirigea un sourire vers le téléphone tout en s’affairant avec la cravate.
— Plus personne n’a de chance.
Carter eut un grand sourire.
— Beau parleur.
— Je ne fais que dire la vérité, mon ami.
— Et bien, je te rends le compliment, dit Carter. Les choses auraient été beaucoup plus simples si nous avions trouvé le moyen d’être un couple au lieu de deux amis.
— Tu sais, je suis content que nous nous en soyons rendu compte à ce moment-là, déclara Will. Tu es mon meilleur ami. Et maintenant, quand nous sortons au bar et qu’un homme me demande si tu es bon au lit, je peux honnêtement dire que j’ai testé la marchandise et ainsi je t’offre d’excellentes recommandations.
— La marchandise ?
Carter se pencha vers le téléphone et baissa la voix.
— Est-ce que tu parles en langage codé parce que tu as été kidnappé par les habitants du coin et que tu as besoin d’aide ?
Will rit.
— Nope.
Il finit une fois de plus de nouer la cravate et l’inspecta.
— Voilà. Et là ?
— Tourne-toi vers moi, ordonna Carter et Will pivota vers le téléphone. Hmm. Baisse les mains, s’il te plaît.
— Dis-moi seulement si la cravate a l’air…
— Obéis ! lança Carter et Will pressa les mains contre ses cuisses. Pas la peine d’avoir l’air aussi effrayé.
— Je me sens comme une chèvre devant un T-rex, dit Will.
— Ben voyons.
Carter l’observa de haut en bas.
— Souris.
Will sourit.
— Souris moins comme un tueur en série sur un relais routier de campagne.
Will rit.
— C’était très spécifique.
— Quand tu iras au relais local pour draguer des gars, tu me remercieras de t’avoir mis cette idée dans la tête, dit Carter. Retourne-toi.
— Je n’ai vraiment pas le temps pour…
— Retourne-toi !
Will se tourna rapidement.
— Et si tu refaisais ça un peu moins vite, Adam Rippon. Ce ne sont pas les Championnats des États-Unis.
Will soupira et pivota doucement. Quand il se retrouva à nouveau face au téléphone, il haussa les sourcils.
— Satisfait ?
Carter sourit.
— Je voulais juste revoir ce joli derrière.
Will emporta le téléphone dans la salle de bain et le posa sur le meuble, appuyé contre le miroir.
— J’espère que tu ne vas pas me forcer à te regarder chier, se lamenta Carter.
— Beurk, fit Will. Et non. Je vais me brosser les dents et me coiffer.
— Tu as une brosse à cheveux ?
— Tu connais ma routine matinale, répliqua Will. Ne joue pas les surpris.
— Tu n’as toujours pas répondu à ma question de tout à l’heure.
Will fourra la brosse à dents dans sa bouche, articulant autour.
— Quelle question ?
— Combien de temps te force-t-on à rester là-bas ? demanda Carter. Et qu’est-ce que tu fais là-bas ? Et aussi, où es-tu exactement ? Village Paumé dans le Nebraska ?
— Oh bon sang, tu ne m’écoutes jamais, se plaignit Will malgré la mousse mentholée dans sa bouche. Je suis à Williamsville dans l’état de New York, pas dans le Nebraska. C’est un peu au sud de Buffalo. Du moins, je crois que c’est le sud.
— Tu ne sais pas parce qu’ils t’avaient mis un sac sur la tête pendant le trajet en voiture ? demanda Carter.
Will rit et projeta du dentifrice sur tout le miroir.
— Bon sang, arrête de me faire rire.
...

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents