Réclame-Moi: Capture-Moi : Volume 3
247 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Réclame-Moi: Capture-Moi : Volume 3 , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
247 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Volume 3 de la trilogie de sombre romance Capture-Moi



Elle s'est enfuie. 



La liberté de Yulia Tzakova a un coût élevé. Son ravisseur domine ses rêves et tous ses moments éveillés sont consacrés à sa survie. Elle s'est peut-être échappée, mais elle est loin d'être en sécurité.



Dans le monde obscur des espions et de la trahison, les apparences sont trompeuses.



Il est obsédé par l'idée de la récupérer. 



La rage de Lucas Kent ne connaît pas de limites. Les dangers liés à son travail l'occupent toute la journée, mais son véritable objectif est de traquer Yulia. Quand il la trouvera, elle ne s'échappera plus jamais.



Il fera tout pour la garder.



Remarque : Ceci est un roman LONG qui conclut l'histoire de Lucas et Yulia.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 juin 2019
Nombre de lectures 107
EAN13 9781631421839
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

RÉCLAME-MOI
CAPTURE-MOI : VOLUME 3
ANNA ZAIRES
MOZAIKA PUBLICATIONS
Mentions légales
La Fuite Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 5 Chapitre 6 Chapitre 7 Chapitre 8 Chapitre 9 Chapitre 10 Chapitre 11 Chapitre 12 Chapitre 13 Chapitre 14 Chapitre 15
La Piste Chapitre 16 Chapitre 17 Chapitre 18 Chapitre 19 Chapitre 20 Chapitre 21 Chapitre 22 Chapitre 23 Chapitre 24 Chapitre 25 Chapitre 26 Chapitre 27 Chapitre 28
Le Garien Chapitre 29 Chapitre 30 Chapitre 31 Chapitre 32 Chapitre 33 Chapitre 34 Chapitre 35 Chapitre 36 Chapitre 37 Chapitre 38
Table des matières
Chapitre 39 Chapitre 40
La Nouvelle Captivité Chapitre 41 Chapitre 42 Chapitre 43 Chapitre 44 Chapitre 45 Chapitre 46 Chapitre 47 Chapitre 48 Chapitre 49 Chapitre 50
Épilogue en prime : Nora & Julian
Extrait e Twist Me - L’Enlèvement Extrait e Liaisons Intimes Extrait e Les lecteurs e pensèe À propos e l’auteur
Ceci est un roman. Les noms, les personnages, les lieux et les événements ont été imaginés par l’auteur ou sont utilisés de manière fictive et toute ressemDlance avec des personnes réelles, vivantes ou non, avec des entreprises existantes, des événements ou des lieux réels est purement fortuite.
Copyright © 2016 Anna Zaires et ima Zales www.annazaires.com/series/francais/
Tous droits réservés.
Aucun extrait de ce livre ne peut être reproduit, scanné ou distriDué sous forme imprimée ou sous forme électronique sans la permission expresse de l’auteur sauf pour être cité dans un compte-rendu de presse.
PuDlié par Mozaika PuDlications, imprimé par Mozaika LLC. www.mozaikallc.com
Couverture: Najla QamDer esigns najlaqamDerdesigns.com Photo: Lindee RoDinson Photography Modèles: Sarah Stroven and Adam Stroven Sous la direction de Valérie uDar Traduction: Julie Simonet
e-ISBN: 978-1-63142-183-9 Print ISBN: 978-1-63142-184-6
I
LA FUITE
L
ucas
1
RÉPÈTE ? JESERREENCOREPLUSFORTLETÉLÉPHONEETJESUISSURLEPOINTDELEBROYER dans ma main alors ue mon incrédulité se change en une rage brûlante. Putain, u’est-ce ue ça veut dire, elle s’est enfuie ? do est tendue. Nous sommesJe ne sais pas ce ui s’est passé. La voix d’Eduar rentrés chez toi il y a une demi-heure et elle n’ét ait plus là. Les menottes étaient sur le sol dans la bibliothèue et les cordes avaient été coupées avec uelue chose de tranchant, un petit objet. Nous avons demandé aux g ardes de passer la jungle au peigne fin et ils ont retrouvé Sanchez inconscient près de la bordure nord du domaine. Il avait un sacré traumatisme crânien, mais nous av ons réussi à le réveiller il y a uelues minutes. Il dit u’elle a croisé son chemi n dans la forêt, mais u’elle l’a pris au dépourvu et l’a assommé. C’était il y a plus de trois heures. Et maintenant, nous examinons les enregistrements des drones, mais ça n ’a pas l’air prometteur. À chaue nouvelle phrase du garde, ma rage s’amplifie. Comment a-t-elle pu mettre la main sur « un petit objet tranchant » ? Et comment a-t-elle pu ouvrir les menottes, putain ? Diego et toi étiez censés ne pas la uitter des yeux…  C’est ce u’on a fait. Eduardo semble complètement décontenancé. Après chaue repas, nous avons fouillé ses poches comme t u nous l’avais dit et nous avons plusieurs fois vérifié la salle de bains, c’est le seul endroit où elle pouvait être seule sans être ligotée. Elle a dû trouver le moyen de ca cher un rasoir ou une lime, mais je ne sais ni uand ni comment. Soit, elle les avait d epuis plus longtemps, soit… tement plantés. Je respireOK, admettons-le ue vous ne vous soyez pas complè profondément pour maîtriser la colère ui gronde da ns ma poitrine. Maintenant ce ui compte c’est de trouver des réponses à nos uestion s et de découvrir où se trouvent les failles de notre système de sécurité. J’ajoute plus calmement : de plus, comment a-t-elle pu sortir du domaine sans déclencher les ala rmes et sans u’aucun des gardes postés sur les tours ne s’en aperçoive ? Chaue cen timètre de ce périmètre est surveillé. Il y a un long silence. Puis Eduardo dit à voix bas se : armes ne se soitne sais pas comment ça se fait u’aucune des al  Je déclenchée, mais il est possible ue pendant une he ure ou deux certaines parties des limites du domaine soient restées sans surveillance . ? Cette fois, je ne peux retenir ma colère. Q u’est-ce ue tu veux dire, Quoi
putain ? t pas ue le systèmea merdé, Kent, mais, je te jure u’on ne pensai  On électroniue de surveillance pourrait laisser passe r uoi ue ce soit. Le jeune garde s’est mis à parler plus vite comme s’il voulait se débarrasser de ce u’il avait à lui dire. C’était juste une partie de poker entre copains. No us ne savions pas ue l’ordinateur ne…  Une partie de poker ? Je murmure d’un ton glacial. Vous faisiez une partie de poker alors ue vous étiez de garde ? Je sais. Eduardo semble sincèrement navré. C’était stupide, c’était irresponsable et je suis sûr u’Esguerra va nous faire passer un mauvais uart d’heure. Nous avons seulement pensé u’avec tout cet éuipement ça ne s erait pas grave. C’était seulement un moyen de se mettre deux ou trois heure s à l’abri de la chaleur de l’après-midi, tu comprends ? Si ma main pouvait aller à l’autre bout du fil et é trangler Eduardo, je le ferais volontiers. ouruoi ne pas me l’expliuerNon, je ne comprends pas, ai-je laissé échapper. P bien tranuillement ? Ou encore mieux, passe-moi Di ego pour u’il le fasse,lui. Il y a encore un instant de silence. Puis j’entends Diego me dire : Lucas, écoute, mon vieux… Je ne sais même pas uoi te dire. La voix du garde, d’habitude pleine d’entrain, est lourde de culpabil ité. Je ne sais pas pouruoi elle a décidé de passer sous cette tour, mais je suis en t rain de regarder les enregistrements des drones et c’est précisément ce u’elle a fait. Elle est passée sous notre nez en direction de l’ouest puis elle a traversé le pont. C’est comme si elle savait où aller et à uel moment. Sa voix prend une nuance d’incrédulité . Comme si elle savait ue nous relâcherions notre vigilance. Je me pince le haut du nez.Putain !ce u’il dit est vrai, la fuite de Yulia ne doi  Si t rien au hasard. Quelu’un a donné à ma captive des détails concerna nt notre système de sécurité, uelu’un ui connaît parfaitement les horaires des gardes.  Est-ce u’elle a vu ui ue ce soit ? La possibili té la plus logiue serait ue le traître est soit Diego soit Eduardo, mais je connai s bien ces deux jeunes gardes et ils sont trop loyaux et trop futés pour ce genre de dou ble jeu. À part vous deux, est-ce ue uelu’un a parlé avec elle ? En tout cas, nous n’avons vu personne. La voi x de Diego se tend comme Non. s’il devinait mes soupçons. Évidemment, elle passai t une bonne partie de la journée toute seule ; uelu’un a pu venir chez toi en notre absence. acter Yulia avant mon départ C’est vrai. Bordel, le traître aurait même pu cont pour Chicago. Je veux ue tu examines les enregistr ements des drones concernant tout ce ui s’est passé autour de chez moi depuis  uinze jours. Si uelu’un a mis ne serait-ce u’un pied dans ma véranda, je veux le sa voir. Entendu. Bon. Et maintenant, partez à la poursuite de Yulia . Elle ne peut pas être loin. Diego raccroche, visiblement il veut se racheter po ur la bourde u’ils ont faite, Eduardo et lui, et je remets le téléphone dans ma p oche en me forçant à lâcher prise. Ils vont la rattraper et ils vont la ramener. J’ai besoin d’y croire, sinon je serai hors d’état de travailler ce soir.
TOUTENATTENDANTDESNOUVELLESDE DIEGO,JEMOCCUPEDESGARDESPOURMASSURERQUILS sont tous en position dans la maison u’Esguerra ha bite pendant son séjour à Chicago. Cette demeure est dans le uartier résidentiel de P alos Park et elle est bien située pour assurer sa sécurité, mais je vérifie uand même les caméras ui viennent d’être installées pour voir s’il n’y a pas d’angles morts et je passe en revue l’horaire des patrouilles avec les gardes. Je le fais parce ue c ’est mon boulot, mais aussi parce ue j’ai besoin de ne pas penser à Yulia et d’oubli er la colère ui m’étouffe et me brûle la poitrine. Elle s’est enfuie. Je n’avais pas plus tôt tourné l es talons u’elle s’est précipitée vers son amant, vers ce Misha u’elle m’a imploré d ’épargner. Elle s’est enfuie alors ue deux jours auparavant e lle m’avait dit u’elle m’aimait. Quand j’y pense, la rage ui m’envahit est à la foi s violente et irrationnelle. Je ne sais même pas si c’est à moi ue s’adressaient les paroles de Yulia ; elle les a marmonnées dans un demi-sommeil et je n’ai pas eu l ’occasion de la confronter. Et pourtant j’ai passé une nuit blanche avant de parti r en me demandant si elle m’aime ou non. Pour la première fois de ma vie, j’ai senti ue j’é tais proche de uelue chose… proche dequelqu’un. Je t’aime. Je suis à toi. Putain, uelle menteuse ! J’ai du mal à respirer en me souvenant des tentatives de Yulia pour me manipuler, pour se mettre dans mes pe tits papiers afin ue j’accepte de sauver la vie de son amant. Dès le départ, elle s’e st servie de moi. À Moscou, elle a couché avec moi pour obtenir des renseignements, en suite elle a fait semblant d’être une captive docile pour faciliter sa fuite. Les moments ue nous avons partagés ne comptent pas pour Yulia, et moi non plus. La sonnerie du téléphone ui est dans ma poche inte rrompt ces amères réflexions. Je l’attrape et je vois ue le numéro vient du doma ine. Oui ?  On a un problème. Diego parle d’une voix saccadée. Il semble ue cette fille avait encore mieux organisé le moment de sa fuite  u’on ne le pensait. Il y avait une livraison de provisions au domaine cet après-midi e t la police de Miraflores vient juste de retrouver le chauffeur, il marchait le long de l a route à uelues kilomètres de la ville. Apparemment, il aurait pris en stop une bell e Américaine juste au nord du domaine. Il était persuadé u’il s’agissait d’une t ouriste ui avait perdu son chemin jusu’au moment où elle a tiré un couteau et l’a fa it sortir de la camionnette. C’était il y a un peu plus d’une heure. ! Avec une voiture, Yulia a tellement plus de chance de réussir à nous Putain échapper.  Fais fouiller Miraflores et retrouve cette camionn ette. Demande de l’aide à la police du coin. C’est ce u’on fait. Je te tiens au courant. Je raccroche et je rentre dans la maison. Les beaux -parents d’Esguerra viennent déjà d’arriver dans l’allée, ils viennent dîner ave c mon patron et sa femme et ce n’est
pas le moment de le déranger. Mais il faut uand mê me l’informer de ce ui s’est passé et je lui envoie par mail un message d’une li gne : Yulia Tzakova est en fuite.
Y
ulia
2
DÈSQUEJARRIVEDANS MIRAFLORES,JEMARRÊTEDANSUNESTATION-SERVICEETJEDEMANDEAU pompiste d’utiliser le téléphone qui est dans sa pe tite boutique. Il comprend assez bien l’anglais pour me laisser faire et je compose le nu méro d’urgence que tous les agents d’UUR connaissent par cœur. En attendant la communi cation, je ne quitte pas la porte des yeux et mes mains sont moites. Diego et Eduardo ont dû s’apercevoir de ma disparit ion, ce qui veut dire que les gardes d’Esguerra sont à ma poursuite. J’ai eu des remords en menaçant le chauffeur de la camionnette et en le forçant à descendre du v éhicule, mais j’en avais besoin. En tout état de cause, je n’ai pas de temps à perdre a vant que les hommes d’Esguerra ne retrouvent mes traces, si ce n’est déjà fait.  Allo ! Une douce voix de femme qui me salue en rus se ramène mon attention vers le téléphone.  C’est Yulia Tzakova, dis-je en déclinant mon ident ité actuelle. Moi aussi, je réponds en russe. Je suis à Miraflores en Colombie et j’ai besoin de parler immédiatement à Vasiliy Obenko. Code ? J’énumère un certain nombre de chiffres puis je rép onds aux questions que me pose l’opératrice pour vérifier mon identité. Restez en ligne s’il vous plaît, dit-elle, puis il y a un instant de silence avant que je n’entende un clic qui signifie une nouvelle comm unication. Yulia ? Je l’entends à sa voix, Obenko a du mal à le croire. Vous êtes en vie ? Le rapport des Russes disait que vous étiez morte en p rison. Comment avez-vous… Le rapport a menti. Ce sont les hommes d’Esguerra qui m’ont enlevée. Je garde la voix basse en me rendant compte que le pompiste m’examine d’un air soupçonneux. Je lui ai dit que j’étais une touriste américaine e t maintenant je parle russe ce qui le plonge évidemment dans le trouble. Écoutez, vous êt es en danger. Tous ceux qui sont liés à UUR sont en danger. Il faut vous cacher et il faut que Misha se cache… êtes aux mains d’Esguerra ? Obenko semble hor rifié. Alors comment Vous pouvez-vous… n’ai pas le temps d’expliquer. Je me suis échap  Je pée, mais on me cherche. Vous devez vous cacher, vous et tous les membres de votre famille. Et Misha aussi. Ils vont venir à vos trousses.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents