Résurrection
179 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Résurrection , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
179 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description



Depuis ce jour funeste où son âme sœur a été assassinée, Thomas Cornick n’est plus que l’ombre de lui-même.



Contraint de se rendre en Écosse auprès des vampires, alliés de la couronne, il est persuadé que ce sera son dernier voyage.



L’apparition d’un nouvel ennemi plus perfide que jamais risque d’ébranler ses convictions. Sans compter sur la présence d’Aria, sa guerrière au tempérament impétueux qui ne le laisse pas aussi indifférent qu’il le prétend.



Retrouvez les personnages de la trilogie Ténégria dans une nouvelle aventure pleine de mystère et de danger.



Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9782956105473
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0030€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Résurrection
Couverture réalisée par : Marilyn De Nilsen
Dépôt légal : Août 2020 Copyright © 2020 Séverine SILBERT Tous droits réservés.
ISBN-13 : 978-2-9561054-7-3
Résurrection
Séverine SILBERT
À ma famille
Prologue
 
D’aussi loin que remontent les archives de leur communauté, les Surnaturels avaient toujours vécu à proximité des humains. Très vite, ils avaient compris que, pour évoluer en paix et en sécurité aux côtés de ces êtres dépourvus de magie, ils seraient obligés de leur dissimuler leurs capacités particulières. Cette raison les poussa à suivre leurs traditions et leurs coutumes. Ils allèrent même jusqu’à adopter leurs croyances.
Bien sûr, quelques débordements intervinrent par-ci, par-là, donnant ainsi naissance aux mythes et légendes contés dans les chaumières, le soir, au coin du feu. Cependant, dans l’ensemble, l’harmonie régnait entre les deux mondes. Du moins, jusqu’aux évènements tragiques ayant trouvé leur source dans la tristement célèbre ville de Salem, en Amérique.
Les chasses aux sorcières se propagèrent à travers les océans, menaçant de révéler leur existence aux non-initiés. Afin de prendre les mesures nécessaires à leur survie, les représentants les plus puissants de chaque race se réunirent dans un lieu tenu secret.
De cette rencontre naquirent plusieurs royaumes indépendants et dissimulés aux yeux des humains. De nombreuses lois furent promulguées pour permettre aux différentes espèces de vivre en paix. La plus importante d’entre elles interdisait aux créatures magiques de dévoiler leur véritable nature en présence des diurnes et prohibait toute agression sur leurs personnes.
Chaque souverain fut choisi en fonction de sa sagesse et de son influence. Il fallut du temps et beaucoup de ténacité, mais le calme finit par revenir et les Surnaturels reprirent leur existence, sans craindre d’être à nouveau persécutés.
Du cœur de l’Angleterre, en passant par les archipels de l’Écosse, jusqu’aux Midlands d’Irlande, s’étendait Ténégria.
Quatre ans plus tôt, le royaume avait fait l’objet d’un coup d’État. Un groupe d’hommes et de femmes tyranniques rassemblés sous la bannière de l’Ordre avaient assassiné la souveraine Abigaïl et les Gardiens, ces êtres puissants chargés de faire respecter les lois.
Personne ne réussit à les détrôner jusqu’à ce qu’Alicia, descendante directe de feu Abigaïl et dernière Gardienne toujours en vie, finisse par découvrir leur talon d’Achille.
Aidée notamment par les frères Matharel, des vampires appartenant à la rébellion et leur meilleur ami Thomas, un loup-garou taciturne, elle avait lutté pendant près de deux ans pour éliminer la menace et reprendre les rênes du royaume.
Deux longues années pendant lesquelles ils durent faire face à la mort, à la trahison, mais aussi à l’amour. Sans oublier les grandes découvertes déterrées pendant leur quête.
Après plusieurs batailles sanglantes contre les véritables meneurs de l’Ordre, une vampire âgée de plusieurs siècles et Ludwig, un métamorphe puissant, les Surnaturels finirent par recouvrer leur liberté.
À présent, le royaume se relevait doucement de ses cendres et pansait ses blessures. Il restait fragile et appelait à être continuellement protégé.
Les survivants se démenaient pour reprendre le cours de leur vie. Malheureusement, ce n’était pas toujours une tâche aisée. Certains étaient noyés sous les responsabilités, d’autres peinaient encore à retrouver leur place. Cependant, un fait était incontestable : leur existence ne serait plus jamais la même maintenant que les humains connaissaient leur secret.
Chapitre 1 Trahison
 
Juin 1855
 
Le sang bouillonnant dans ses veines, la vision obscurcie et les poings douloureux à force de les maintenir serrés, Thomas pénétra dans la salle à manger où son père était tranquillement attablé pour le déjeuner. Il était seul, occupé à dévorer un repas gargantuesque.
Cela n’avait rien de surprenant pour un loup-garou. Les métamorphes brûlaient les calories bien plus rapidement que les simples humains et c’était toujours plus impressionnant après la mutation. Or, James Cornick avait justement changé plus tôt dans la matinée.
Son propre estomac criait famine, mais Thomas n’en avait cure. Il ne lui restait plus qu’une tâche à accomplir avant de quitter ce monde devenu si terne. Ensuite, il ne ressentirait plus jamais la faim ni cette colère qui menaçait d’annihiler l’infime parcelle de raison encore accrochée à son esprit.
Cette rage était dirigée contre son père, l’Alpha de la meute.
C’était un homme grand et athlétique qui dégageait une forte aura de puissance. Ce jour-là, il portait une veste couleur marron qui soulignait la largeur de ses épaules et sa robustesse. Sa longue chevelure brune attachée à l’aide d’un catogan commençait à se couvrir de quelques fils argentés. De part et d’autre de ses yeux se dessinaient quelques rides, preuve que lui non plus n’était pas épargné par le défilement du temps.
Il n’en restait pas moins un chef respecté et redouté par beaucoup. Y compris par son propre fils. Il savait se montrer juste et impitoyable quand cela s’avérait nécessaire. Surtout impitoyable.
C’était un homme exigeant et autoritaire. Un être incapable de concevoir l’idée d’avoir une descendance considérée comme faible.
L’enfance de Thomas fut loin d’être paisible et enjouée. Ses entraînements furent intensifs et plus durs, comparés à ceux des autres loups de son âge. James Cornick n’avait pas lésiné sur les méthodes pour faire de son fils son digne successeur et le modeler à son image.
Il avait subi corrections et insultes sans broncher, convaincu de leur sagacité. Selon lui, c’était la manière choisie par son père pour lui montrer son affection.
Mais il s’était totalement leurré. Ce matin, il en avait pris conscience à ses dépens. Son unique parent encore en vie ne l’avait jamais aimé. Sinon, pourquoi aurait-il assassiné son âme sœur ?
– Eh bien, aurais-tu avalé ta langue, mon fils ? As-tu l’intention de dire quelque chose ou vas-tu rester planté sur le seuil tel un idiot ?
Devant tant de sarcasme, Thomas vit rouge. La force décuplée par la rage, il l’attrapa par le col et l’obligea à se lever, renversant au passage presque tout le contenu de la table.
– POURQUOI ?! hurla-t-il avant de le frapper au visage.
Il avait hérité la même carrure athlétique que son père, mais mesurait une tête de moins.
Celui-ci vacilla à peine. Il essuya le sang sur sa lèvre du revers de sa manche avant de dévisager Thomas de son regard implacable.
– Tu oses porter la main sur ton Alpha, serais-tu devenu fou ? Si tu n’étais pas mon fils, tu serais déjà mort. Tu ne me laisses pas le choix, je vais devoir te corriger afin de te remettre dans le droit chemin.
Thomas était rapide, mais il était encore loin d’égaler son adversaire. Il se retrouva au sol, sonné, sans même l’avoir vu bouger.
Il se releva en titubant, sa rage toujours intacte. Sur ses lèvres se forma un rictus méprisant.
– Pourquoi souris-tu ainsi ? écuma son père.
– Parce que vous ne me terrifiez plus à présent. Toute mon enfance, j’ai cherché à vous satisfaire, mais cela ne suffisait jamais. Je voulais tant vous ressembler afin de vous rendre fier. Aujourd’hui, grâce à vous, j’ai compris quel homme égoïste et cruel vous êtes, et je suis finalement soulagé d’être si différent.
– Mais enfin, de quoi parles-tu ?
– Avez-vous au moins ressenti une once de culpabilité en lui ôtant la vie ? Non. Le contraire serait étonnant puisque vous ne possédez pas de cœur.
Son père éclata d’un rire amer.
– Tu divagues complètement. Qui aurais-je tué selon toi ?
– Elizabeth. Vous avez assassiné mon âme sœur !
– Quel mensonge as-tu donc encore inventé ?
– Niez-le autant qu’il vous plaira ! répliqua Thomas avec hargne. J’ai perçu votre odeur sur le lieu de l’accident, ainsi que celles de vos fidèles chiens de garde Charlie et Oliver.
Son père haussa les é

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents