Moi aussi je m indigne
43 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Moi aussi je m'indigne

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
43 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

J’ai écrit ce pamphlet d’un seul trait, un peu énervé par la situation de notre pays, les politiques, les capitalistes, les syndicats, les médias, les artistes qui la ramènent, les footeux, … la dette, ….
Beaucoup de pages, vont, me semble t’il dans le sens d’idées développées actuellement tous azimuts.
A l’approche des élections présidentielles de 2017, nous assistons à un déluge de livres émanant d’hommes et de femmes politiques de tous bords, d’experts, de philosophes, de journalistes connus, …
Et pourquoi pas le livre d’un français, appelons le moyen ou de base ou lambda !

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 11 août 2016
Nombre de lectures 1
EAN13 9782312046181
Langue Français

Exrait

Moi aussi je m’indigne !

Yves Martin
Moi aussi je m’indigne !
Pour un sursaut Citoyen Virons Les Tous









LES ÉDITIONS DU NET 126, rue du Landy 93400 St Ouen
© Les Éditions du Net, 2016 ISBN : 978-2-312-04618-1
Préambule
J’ai écrit ce pamphlet d’un seul trait, un peu énervé par la situation de notre pays, les politiques, les capitalistes, les syndicats, les médias, les artistes qui la ramènent, les footeux,… la dette,…
Je me suis parfois inspiré de « courriers des lecteurs » de mon quotidien régional. J’y ai souvent trouvé confirmation de mes façons de penser.
Des attentats sont survenus après la rédaction de ces feuillets un peu subversifs. L’application des préconisations qui y figurent auraient peut-être permis d’éviter ces drames.
Quelques chapitres vont sans doute vous faire sourire.
Quelle légitimité ai-je pour « ramener ma fraise » ?
C’est à découvrir en dernière page.
Il faut enfermer BHL *
B ERNARD H ENRY L EVY « LE MAGNIFIQUE »
BHL : chemise blanche ++ – col grand ouvert – A t’il du poil sur la poitrine à montrer – coiffure à base de mèches aérodynamiques savamment étudiées,…
On le dit. Enfin, il se dit Philosophe. Personnellement étant sorti du cursus scolaire un peu tôt, je ne sais pas vraiment ce que c’est, la philosophie ! À mon niveau, on en parlait avec une histoire de Momo : la maitresse demandait : qui peut me donner le nom d’un philosophe ? et Momo répondait : « c’est la poule qui fit lo zof madame ! »
Venons-en aux choses sérieuses. C’est le printemps arabe – une formulation pour mettre en avant les manifestations en Tunisie, en Égypte, et en Libye. En Tunisie et en Égypte, on les a laissé se débrouiller pour chasser leurs dictateurs.
L A L IBYE
BHL soutient ouvertement des libyens de Benghazi. Il n’hésite pas à aller sur place, jouer les tribuns sur une estrade – c’est son sport favori ! BHL pousse Sarko avec comme argument, la chute de Kadhafi pour apporter la démocratie dans le pays. Il convainc Sarkozy d’appuyer les libyens de Benghazi et la France entre en guerre contre Kadhafi. Sarko y voit peut-être un autre intérêt. Je mets ça au conditionnel. Kadhafi aurait financé sa campagne électorale de 2007 et il ne voudrait pas que ça se sache ! Des journalistes soutiennent cette thèse et la justice enquête.
Conséquence de cette guerre en Libye : les amis de Kadhafi , les soldats de son armée, les légionnaires payés pour assurer sa sécurité s’enfuient vers le sud avec leurs armes. Ceci pour éviter d’être tués dans les bombardements effectués par les Français et les Anglais ayant déclaré la guerre à Kadhafi .
Les Français – nous – pensons peut-être faire la démonstration de la qualité de nos avions Dassault dans le but d’en vendre quelques-uns. Nos grandes entreprises – dont Bouygues, un copain de Sarko – imaginent que la paix revenue et les dirigeants amis installés au pouvoir, pourront obtenir de magnifiques contrats pour faire des routes, des aéroports, reconstruire les bâtiments détruits. Et le pétrole Libyen, tomberait-il dans les mains de Total ? Pourquoi pas !
De tout ça, rien ne viendra. Gouverner c’est prévoir, mais Sarko et BHL n’avaient pas prévu la suite. Le « bordel » s’installera dans le pays. La Libye va entrer dans une période de lutte entre clans démocrates et Islamistes . Bon , pour Sarko , la disparition de Kadhafi efface peut être la preuve d’un éventuel financement de sa campagne électorale de 2007. Ouf !
La conséquence la plus grave, les fuyards et chassés de Libye vont se regrouper dans une zone incontrôlable entre la Libye, l’Algérie, le Niger et le Mali. Sous une bannière djihadiste, ils vont détruire des villes du nord Mali et s’attaquer à Tombouctou. Là, la France ne peut pas laisser faire. Hollande décide à juste titre une intervention militaire et rétablit à peu près une situation de paix dans la région. Bravo à nos militaires.
Mais combien coûte à la France, cette guerre ? Des centaines de millions d’euros. Sans BHL, ces dépenses n’auraient pas eu lieu et quelques morts d’otages et de militaires auraient été évitées.
BHL RÉCIDIVE EN U KRAINE
L’Ukraine a un peu de mal à gérer son indépendance depuis l’éclatement de l’URSS. Un rapprochement avec les démocraties européennes tente de nombreux ukrainiens attirés par ce qu’ils savent du mode de vie occidental. D’autres, à l’est du pays voient plus d’avantages à rester proche du voisin russe.
BHL voit là, une opportunité de remonter sur des estrades pour haranguer les foules. L es pro européens l’approuvent. BHL , lui, n’encoure aucun risque. En France , il se répand dans les médias. « Boboland » se met en route et la droite et la gauche française prennent parti pour l’Ukraine pro européenne. En fait les ¾ du pays. La démocratie française étant si parfaite dans son fonctionnement actuel, qu’il faut l’exporter. Et tant pis si ce n’est pas l’avis d’Ukrainiens majoritairement à l’est du pays ? Ceux qui veulent rester proche de l’ancien « allié » russe.
Poutine ne peut rester insensible à l’appel de gens qui souhaitent poursuivre une collaboration avec son pays. Il appuie et sans doute apporte t’il une aide logistique et militaire.
Et comme en Libye, le " grand bordel " commence : Un avion commercial est abattu avec plus de cent morts.
Nous, les donneurs de leçons, on prend des mesures punitives contre la Russie…… Et c’est comme ça que de nombreuses entreprises françaises voient leurs exportations bloquées. Que va-t-on faire d’un bateau prêt à être livré à l’armée russe. Sur un plan économique, c’est une catastrophe pour notre pays mais plus concrètement pour des agriculteurs, des PME/PMI, pour le tourisme ! Alors que de nombreux Russes sont très francophiles, est-ce bien utile de se les mettre à dos.
Quelle pourraient être la solution pour l’Ukraine ? Une fédéralisation, une partition, une séparation dans la paix du type Tchéquie / Slovaquie !
Et pendant ce temps-là, le toujours très beau, dandy, philosophe, BHL , est l’invité des médias français. Il pérore, alors qu’il est partie prenante dans des catastrophes humanitaires.
BHL ! de grâce, ne sors plus de France
Les progrès de l’après 2 e guerre mondiale
Grâce à qui ?
N OUS VIVONS UNE ÉPOQUE FORMIDABLE
Le « baby-boomer » que je suis a connu dans les premières années de sa vie, non pas la pauvreté, mais le « pas grand-chose ». Toutefois les chemins de fer sillonnaient la France, l’eau et l’électricité arrivaient dans de nombreux foyers.
Au fil de mon enfance, de ma jeunesse et de ma vie d’adulte, j’ai vu arriver :
– La voiture – formidable de pouvoir rendre visite à sa famille éloignée, aller faire ses courses, partir en camping dans le sud de la France, aller au bal du samedi soir dans les villages de campagne – tout ça sans contrainte d’horaire avec une formidable sensation de liberté !
– Le transistor : pour découvrir les chanteurs de notre âge dans notre chambre grâce à l’émission SLC « salut les copains ».
– La machine à laver. Plus besoin d’aller au lavoir du village.
– Le réfrigérateur pour conserver la nourriture plus longtemps.
– Les plats cuisinés bien pratiques lorsque l’homme et la femme d’un couple travaillent.
– La salle de bains dans le logement.
– La télévision.
– Les autoroutes pour traverser la France plus rapidement.
– Les voyages en avion pour découvrir le monde – ces paysages extraordinaires, ses différentes cultures,…
– Le téléphone portable si pratique même si on en abuse parfois.
– Internet pour communiquer plus facilement et enrichir ses connaissances.
– Le TGV pour faire 500 km en 2 heures.
– …
Tout ça aurait-il pu être si les « antitouts » d’aujourd’hui avaient existé avec ce même pouvoir de nuisance.
L ES A NTITOUTS
Les antitouts, en ne voyant dans toute innovation que les aspects négatifs, bloquent toute avancée.
Quelques exemples dans ma région :
– Le canal Rhin / Rhône reliant 2 grands fleuves navigables devait traverser, le Doubs et le Jura ; le but était de transporter des marchandises en mode doux sur des péniches du nord de l’Europe vers le sud et vice versa. En d’autres temps on a construit le canal du midi entre l’Atlantique et la Méditerranée. Quoi de plus beau aujourd’hui que ce canal traversant campagne et villages. Je suis sûr que des antitouts d’aujourd’hui s’y aventurent pour des vacances proches de la nature et en louent la beauté. Mais dans le Doubs et le Jura, on s’y opposa fermement avec les prétextes habituels. On allait défigurer des paysages et porter atteinte à la survie de quelques libellules. Avec l’aide de la militante écologique et femme politique Dominique Voynet, ils obtinrent gain de cause. Le projet qui avait le soutien du premier ministre Raymond Barre fut abandonné et Dominique Voynet devint plus tard ministre de l’environnement.
– La LGV – ligne à grande vitesse – Strasbourg / Lyon. C’était un projet européen. Les chefs d’entreprises du département de l’Ain y étaient très favorables. Les entreprises locales en tireraient profit. Le Président de la CCI de l’époque s’est dépensé sans compter pour ce projet. Bourg en Bresse allait être sur cette ligne et l’économie locale allait en profiter. Des antitouts ou des « petit monsieur » allaient, dans chaque village où la LGV devait passer à proximité, créer des comités de défense. Pensez-donc ! Monsieur PM, qui habitait à proximité du tracé, allait voir sa maison perdre de la valeur. Ce petit monsieur, chef de service d’une compagnie d’assurance, donc très au fait des affaires financières, pensait à une possible diminution de la valeur de son patrimoine. Comités de défense – manifestations – campagnes d’affichage – banderoles « Non à la LGV »… ont fini par rendre ce projet irréalisable. Dans notre pays – un modèle – quelques personnes, voire une seule, avec des manifestations et des recours juridiques peuvent repousser l’aboutissement d’un projet à vocation européenne aux calendes grecques.
Ces 2 exemples sur une même région montrent l’impossibilité de privilégier l’intérêt général par rapport à l’intérêt particulier de quelques personnes. Qui a gagné, qui a perdu. Cherchez l’erreur ! Les camions par centaines continuent sur les routes nationales. Plus écolo çà ?
L’intérêt général doit toujours être pris en compte.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents