330 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Passion en ut majeur , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
330 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Trahie par son corps, par son esprit, par son cœur, Ruth se souvient. De la Lituanie d’après-guerre à la France en passant par ses années moscovites, le destin aura mené inexorablement cette talentueuse violoniste à Pierre, la quintessence de sa vie. Celui pour qui elle a un jour décidé de tout quitter, foyer, mari et fille. Aux portes de la folie, une déchirante histoire d’amour, de manque, de souffrance, de plaisir et de déchéance… Loin de se contenter d’une love-story classique, Jeana Altbuch donne au fil d’une galerie de portraits fragiles et inquiétants à ressentir les envolées passionnelles et les ravages d’un amour dévastateur. Pimenté par les tempêtes de l’histoire, un récit aussi grave que singulier où la romance s’efface devant la psychologie. Sombre et amer, à ne pas mettre entre toutes les mains.

Informations

Publié par
Nombre de lectures 12
EAN13 9782748351293
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0098€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Passion en ut majeur
Jeana Altbuch Passion en ut majeur
Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS France Tél. : + 33 (0) 1 53 69 65 55 IDDN. FR.010.0114553.000.R.P.2009.030.40000 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2009
France, automne 2006 Ruth emballa soigneusement les poissons dans une feuille d’aluminium. Ils exhalaient une odeur de fumé et de mer qu’elle adorait depuis toujours, cependant, l’odeur était particulière. Même le paquet fermé, ça sentait. Elle les enfouit dans le sac-poubelle de la cuisine et ferma le petit placard. Finalement, ce n’était pas suffisant. Elle prit la poubelle en plastique qu’un designer un peu fou avait coloré en mauve pervenche, noua le lien orange et descendit au sous-sol pour jeter le tout dans la grande poubelle qui al-lait finir sur le trottoir dès le lendemain matin. Ruth respectait, quand elle y pensait, ce qu’elle trouvait une coûteuse manie de pays riche, à savoir des poubelles de couleur différentes selon leur contenu. Elle savait que vivre « à la française » incluait obligatoirement ce type de comportement et arrêta de penser avec ses manières d’ancienne immigrée. Dans la banlieue cossue où elle avait atterri depuis peu, le règlement du passage des éboueurs était une préoccupa-tion constante des habitants. Quelle chance avaient-ils de penser plus à leurs poubelles qu’à ce qu’ils allaient mettre d’abord dans les casseroles et les assiettes ! En même temps, elle savait, pour l’avoir entendu martelé par les médias surpuissants, que cette situation d’enfants gâtés n’allait pas durer indéfiniment si la conscience civique des citoyens n’allait pas se réveiller sous peu. Pourtant, la dite conscience dormait profondément et Ruth se demandait, dans ses moments de lucidité, quelle pouvait être la suite
9
de leurs vies. Heureusement, ces moments étaient rares et son esprit bien trop dégradé depuis des mois. Ruth atteignait ce que l’on appelait hypocritement « un certain âge ». Elle avait entamé le dernier épisode de sa vie si remplie, que par moments elle se sentait au moins centenaire. La vieillesse ne l’effrayait pas, la conscience précise lui faisait de plus en plus défaut. Ce qui lui faisait mal dans les rares moments lucides était surtout la trahison de son propre corps. Ruth avait été belle : pas trop grande, potelée sans être grosse, plutôt une femme « violon » avec une taille fine et des hanches rondes. Le tout était surmonté par une tête rousse, frisée, aux grands yeux bleus et à la bouche gour-mande. A présent, elle avait des rides, sa chair dans le temps appétissante, s’était ramollie et tout son corps avait d’une certaine manière, rétréci. Seul le bleu des yeux et la frisure des cheveux lui restaient fidèles. En somme, les cadeaux que la vie dans sa grande générosité vous offre jour après jour. La pensée des trois poissons alignés dans leur cercueil d’aluminium la poursuivait. On pourrait imaginer qu’ils étaient remplaçables, qu’elle allait, malgré les modestes moyens financiers dont elle disposait, s’en procurer d’autres, dès qu’elle irait au supermarché. A présent, elle ne pouvait plus, sauf si elle les mangeait tous d’un coup et en cachette, comme lorsqu’elle était gamine, dans sa Li-tuanie natale et lointaine. Elle avait cette habitude détestable de faire des razzias dans le réfrigérateur pendant que ses parents étaient ab-sents. Parfois, il lui arrivait de tout vomir sans se forcer. Malgré cela, l’attrait du frigo était plus fort que tout. Elle n’avait pas encore dix ans et sans doute, des raisons pro-fondes pour le faire. Maintenant non, ou plus les mêmes. Maintenant, elle ne sortait plus ne sachant pas où se diri-ger et de plus, il y avait depuis très longtemps, Pierre.
10
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text