Des petites choses cent prescriptions
114 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Des petites choses cent prescriptions , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
114 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description








Le point de vue de








Nicole, lectrice :










Tellement poétique et touchant... Un bonheur de lire ces poèmes et de s’imprégner de ces mots chargés d’une sensualité nous invitant au voyage du plaisir... Toujours cette belle émotion dans les poèmes de Thierry, créant un trouble presque parfait... Il touche à l’érotisme avec douceur et pudeur, il sublime l’émotion tout en délicatesse. Un corps qui se laisse entrevoir et le désir qui envahit doucement celui ou celle auquel il se destine... Cette pointe d’érotisme est un régal pour les sens, et déclenche de délicieux frissons de volupté, d’abandon, très agréable qui idéalise le passage du rêve à la réalité.






L’



amour, le désir, l













envie c'est ce qui éclaire nos vies bien






é






phémères.











L’auteur :








Les petites choses de la vie amènent souvent de plus grands bonheurs que le reste. On se souvient tous de cela : un premier baiser, une première fois même dans la maladresse, on en garde la sagesse.




Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 10
EAN13 9782372225816
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0045€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

THIERRY LEROYER
 
Des petites choses
cent prescriptions
 
Poèmes
 
 
 
 
 
© Thierry Leroyer
Bookless Editions
Tous droits réservés
Mars 2020
Isbn : 9782372225816  
 
La marche
 
 
Du bas de l’escalier Je te sens te rapprocher Tes yeux sur mes fesses Tu les regardes sans cesse
Une marche vers le plaisir Une autre sous mon soupir Tes mains sur mes reins On monte au pays câlin
Tu me stoppes dans l’élan Tes lèvres me dévorant La rambarde pour me tenir Ton souffle qui m’aspire
Même pas dans la moitié Tu agrippes mes souhaits Me cambrant en silence Adorant toute ta science
 
La douceur de ce bois Cette montée à l’étroit Tu pousses ma folie Ma dentelle tombe aussi
Au milieu de l’escalier Le plaisir d’être dévorée Un jour, tu seras devant Mon tour sera surprenant
Être froid
 
 
Je voulais rafraîchir ton ardeur Tu m’as trop soulevé le cœur J’ai ressenti trop de sensation s Tu as disposé de mes tentations Ce jour ou tu as posé ce glaçon Qui a mis ma peau en frisson Tes lèvres suivant son eau De mon ventre à mon dos Je me venge pour un e fois Ton corps sous mes doigts Je veux te faire découvrir Le même et unique plaisir Ta chair de poule en action Ma joie de l’observation Fondre et te voir si beau Je m’agite sous ton tableau Tu ne vois pas le spectacle Tes poils ne font pas obstacle  
Je découvre un nouveau jeu En attendant un autre lieu Tu rougis sous le froid Mon cœur prend le droit D’assouvir ma frénésie Le glacial donne l’envie En attendant la chaleur Ma bouche et tes vapeurs Respire dans l’instant Je te tiens maintenant
Ne t’en lasse pas...
 
 
Ne t’en lasse pas... embrasse-moi ! Mon cou aime ce petit goût Du bout des lèvres, aussi doux Je fonds au x petits plaisirs Mon corps se soulève et respire
Ne t’en lasse pas... embrasse-moi ! Tu trouves facilement le chemin La délicatesse d’un petit malin Je brûle d’un feu intérieur Je m’agite dans mon extérieur
Ne t’en lasse pas... embrasse-moi ! Des endroits interdits que tu frôles À en perdre toutes mes paroles La légèreté d’un papillon Tu troubles mon émotion
 
Ne t’en lasse pas... embrasse-moi !  
Je sens toutes tes petites pressions Tu dégrafes une à une mes pulsions J’aime cet instant de tendresse Sur ma peau de belle tigresse Ne t’en lasse pas... embrasse-moi !
 
Un jour de plui e
 
 
Différente mais colorée Patience et te retrouver Je te vois enfin arriver Un pas calme et apaisé Je souris vers ton regard Ce moment avec espoir Ton charme lève le noir Entre toi et moi, un couloir Je te sens si proche Tes mains aux poches Avance encore, approche ! Avance espoir, j’accroche! Un mètre nous sépare Tes bras se préparent Mon intérieur à s’émouvoir Ton sourire a ce pouvoir Tu me serres en douceur Le battement de mon cœur  
La pluie et son odeur Je suis heureuse de sentir Ton corps qui m’attire Entre mes gros soupirs Je vais enfin sourire On se prend par la main Sûrement jusque demain Mon esprit est serein Tu es l à et te retiens
 
Intensément
 
 
J’attends dans la patience En voyant ton impatience Tes doigts sur mon dos Tu me destines au plus beau La magie de la douceur M’émeut en mon intérieur Tu me montes en frissons Mes poils en hérisson Ton massage de tendresse Une forme de sagesse Tu prends tout ton temps Je bascule dans un océan Le bonheur du toucher Sans risque de me fatiguer J’ai besoin de sensation s Pour ouvrir mon horizon Ta patience est l’invitée Je me surprends à léviter  
Tes mains couvent ma peau Pour moi, un renouveau Jamais on ne me l’a procuré Tu es simplement le premier J’avoue dans mes effets Ton souffle en est parfait Au fond de ma conscience J’adore ta belle science
 
Les yeux bandés
 
 
Les yeux bandés La confiance s’installe Ma joie s’emballe Je me laisse apprivoiser
Les yeux bandés Au bout de tes doigts Je n’ai plus le choix À ton plaisir raffiné
Les yeux bandés Tu happes mes orteils Faisant vibrer mes oreilles À me sentir m’écouler
Les yeux bandés Je découvre un plaisir Au son que tu expires Voulant te toucher
 
Les yeux bandés Sous ma petite culotte L’émotion de ma grotte Tu sais m’embraser
Les yeux bandés Des minutes de silence Tes baisers d’impatience Tu me l’as enlevé
Enfin j’ai pu te voir Il ne fallait pas commencer Les yeux bandés D’un plaisir d’un soir
 
Fragilité
 
 
Sous la fragilité de ma peau Souffle les creux de mon dos Je m’attache à cette évidence D’un désir dans l’impatience Ton objet de tous mes désirs Mes lèvres mordent au plaisir À la vitesse de ma respiration J’entends ta douce conspiration Tu me livres cette douceur M’offrant aux grands bonheurs Tes mains dans leur dextérité Je m’envole même attachée Je nous vois dans le miroir Tes yeux cherchent mon savoir Sous mes petits cris de joie Je ressens encore tes doigts Tu es une perle dans l’art De l’amour pour l’espoir  
Je fonds dans les secondes Ton pouvoir me succombe Il y a ce doux et long mystère Fait de ma gorge un adultère Sous mon cuir chevelu Mes idées sont revenues Ton pouvoir dans la pratique Des positions souvent tactique Mes questions partent en fumée Continue sans jamais t’arrêter
L’envie
 
 
J’ai l’envie d’avoir en vie De t’allonger sur mon lit Sous la chaleur de ta peau À avoir de plus en plus chaud
J’ai la vie d’avoir l’envie Ma bouche en appétit Sur tes douceurs rondeurs Ton plaisir est un honneur
J’ai envie d’avoir en vie Un câlin un peu surpris La douceur d’un massage On vibre sans être sage
J’ai la vie d’avoir envie D’embrasser tes sourcils Pour finir comme coll ée Sous la couette réchauffée
J’ai l’envie d’avoir envie
 
Trouvez ?
 
 
À vous les femmes éperdues d’un amoureux Qui mettez tant de force dans les aveux La force d’une main qui vous contrôle La joie et le bonheur qui couvrent vos épaules À vous toutes Votre liberté en vous qui donne la vie Cet te tendresse à prolonger les nuits L’indépendance de vivre une autre vie Ce rêve en vous avec des mots d’envie Quelque chose d’imprécis Des messages qui pousse nt l’incompris Un espoir vers les caresses infinies Tant d’amour dans les cris Quelque chose d’indécis Ainsi vivait la vie Le cœur en pleurs et le corps démoli Avec cette formidable envie de vie Les rêves en vous mais il s’enfuit Quelque chose qui t’a surpris Comme la lune caressant tes plis À la minute ou il aime tes théories Dans la douceur avec ou sans bruit Contre un seul amour, seule, un ami Ainsi réapparut ton appétit Pour les démons de la nuit Quand ton cœur retrouve la vie Tu survoles ce sentiment sans soucis Des mots des rires sans parodie
Quelque chose dans le sursis Oh oui le sursis Y a quelque chose en nous d’indécis
 
Et demain
 
 
Je ne verrai jamais la fin De l’esprit presque humain À travers ma respiration La fin d’un trait d’union
Et demain
Je respire dans un petit silence À maîtriser quelques souffrances À deviner ce qu i m’attend La joie hors du dedans
Et demain
Au détour de mes pages blanches Y penserez-vous, soyez franches? Comme la tendresse est à donner La prendre c’est abandonner
 
 
Et demain
J’offre le sourire d’un espoir Seul comme tous les soirs À vouloir lire entre mes lignes Se planter, reste indigne
 
Suis-je ?
 
 
Je suis toi, égoïste d’un amour Je suis moi, tendre pour toujours Je connais cent tentations Tu m’émeus sans trahison
Je suis toi, artisan du plaisir Je suis moi, comblée de soupirs Je déchaîne toutes mes envies tu m’exportes le jour ou la nuit
Je suis toi, délicatement en contact Je suis moi, émotionnant tes impacts Je renouvelle un autre désir Tu m’encourages à en frémir
Je suis toi, à enserrer tes doigts Je suis moi, princesse sur un roi Je me soulève en souplesse Tu m’émerveilles d’adresse
 
Je suis toi, forte de passion Je suis moi, attirée de sensations J’adore entre nos peaux Tu embrases mon égo
 
Violence
 
 
Il y a la violence intérieure Le contrôle d’un dur labeur Avec l’envie de...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents