Dubstep
143 pages
Français

Dubstep , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
143 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"Hermès, robot primaire de seconde zone dans un monde de machines d'où l'humain a totalement disparu, est contaminé par un virus 'Humanus Est'. Ce virus change son programme et lui confère des sensations et émotions humaines. Déboussolé par cette nouvelle donne, il trouve refuge auprès d'une machine rebelle Ninmah à la tête d'une secte secrète vénérant les humains et auprès de Thot, un vieux robot qui lui apprend à vivre avec ce virus. Mais doit-il vivre? Ce n'est pas totalement l'avis de Seth, programme central qui dirige ce monde et voit d'un mauvais oeil l'avènement d'une machine hors de contrôle et capable de répandre le virus le plus dangereux de l'histoire de la planète : L'Humanité. Auteur : Abad est un poète avant-gardiste. Déjà à l'origine avec le collectif EPUAR ( Ensemble Pour Un Autre Regard), des spots vidéos très novateurs où les poèmes de son recueil (le livre du néant, Éd. L'harmattan) étaient lus face à la caméra. Pour ce faire Abad avait eu le soutien de personnalités telles que PPDA, Omar Sy, Fred Testot, Sara Forestier, Harry Roselmack, Sabrina Ouazzani, Jean Alain Boumsong. Les Spots ont d'ailleurs été diffusés sur Canal +, TF1, Trace TV. Abad espère avec DUBSTEP, pouvoir démanteler la poésie moderne. Lui donner une autre impulsion qui ne serait pas cantonnée au seul livre mais s'étendrait à toutes les formes d'art et supports média. Car pour lui, '' Le mot est liquide, il s'adapte à tous les récipients''. Son voeu est d'emmener la poésie à ceux qui s'en sont éloignés, chassés par son hermétisme parce qu'il est persuadé que ''comme le soleil, l'Art doit illuminer le monde''."

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2015
Nombre de lectures 19
EAN13 9782370130136
Langue Français
Poids de l'ouvrage 5 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

DUBSTEP
DUBSTEP
Editions La Perle noire
Je tenais à remercier
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
DUBSTEP
REMERCIEMENTS :
L’Intelligence universelle à qui je prête toutes ces idées pour créer
Editions La Perle noire
A ma famille, mes parents et mesfrères que j’espère retrouver encore dans ma prochaine vie
A Poutchou qui ne m’a jamais lâché et qui se reconnaitra
A Sebastien Bellamari qui est plus qu’un manager mais un frère
A Daniel Djimar qui fut le premier à me lire dans cette existence et à y croire
A Maxime Géce frère dont la bienveillance m’a fait grandir
A Patrice Prélispour m’avoir poussé dans mes derniers retranchements et qui semble aussi fou que moi…pourtant je suis bien atteint
A Véronique pour m’avoir présenté à ce bon vieux Patrice sans qui Dubstep eut été bien différent
Aux Editions La Perle Noire pour leur confiance sans faille
A tous ceux et celles qui m’ont inspiré et dont la liste est trop longue, un livre ne suffirait pas
A tous les rêveurs du monde...
A mon ordinateur dont je commence sérieusement à me méfier …
DUBSTEP
PREFACE
Editions La Perle noire
Un monde où des « êtres » mécanico-cybernétiques règnent en maîtres, des machines pensantes ayant même une certaine « âme » succédant aux hommes qui naguère peuplaient la terre. Un monde féerique, où la terre entière serait soumise au pouvoir des machines. Penseraient-elles à l´homme, leur créateur, créeraient- elles des religions à sa gloire et lui érigeraient-elles des temples ? Voila une vision et des questions qui pourraient étoffer la trame d´un roman de science fiction. Et pourtant, si ce n´était pas que de la fiction ? Comment savoir si la machine ne se substituera pas à l´espèce humaine dans l irréversible cours de l´évolution ? Ces questions pourraient sembler trop effrayantes pour être posées, pourtant chaque jalon planté par l´homme dans le développement de la « machine » nous rapproche inexorablement vers ce monde. Un monde dans lequel le poète tel un passeur au fil de ses poèmes nous transporte. Un monde qu´il est impossible d´imaginer sans la lunette créatrice du génie. Tel un forgeron qui fait fondre du fer pour former des ustensiles, le poète passe les mots au feu ardent de l art pour en faire naître des émotions et des pensées. Dans« Le livre du néant»,Abadun poète. Avec « fut Dubstep»,Abadpasse de la poésie contemplative aux relents engagés à ce que l´on pourrait qualifier de «Poésie-fiction» qu´il revient désormais aux critiques littéraires avisés d´en explorer les contours et de codifier. L´auteur ne s´arrête pas à l´excellence de l´art existant, il crée un courant nouveau dans ce qui jusqu´ici pouvait être considéré comme l´art poétique contemporain.Dubstepmarque le passage résolu du poète au génie. La poésie quitte ici les sentiers battus et cesse de n´être qu´ un outil de l’expression artistique pour devenir un outil de fiction et voire de prémonition. L´originalité de l´œuvre n´est pas tant l´excellente maitrise de la technique et du langage poétiques qui ont
caractérisé l œuvre précédente d´ Abad Boumsong mais l´alliage réussi de la musicalité et du rythme poétiques au fictionnel et à la divination. De poème en poème,Dubstep étale devant le lecteur la trame d’un monde étrange oùest il difficile de distinguer l´humain de la machine. Un scénario avec des séquences cinématographiques, une mise en scène théâtrale, une histoire épique avec des retournements et des acteurs imprévisibles. De la poésie? Oui. C´est
DUBSTEP
Editions La Perle noire
l´inimaginable cocktail artistique qu´offreDubstepau lecteur et qui fait de cette œuvre non pas que de la poésie mais une sorte de “dramaturgie poétique” qui jusque-là tardait à enrichir l´univers d´une littérature contemporaine en manque de nouvelles orientations. Une littérature qui comme le dit un certainSpam de cet ouvrage «n’a plus le talisman qui permet de voir l’ombre / perdue dans le nombre».Dubstepl´histoire du commencement et de conte l´évolution de l´ «homo machinae »,histoire qui ressemble étrangement à la nôtre. Un une croisement parfait entre «Matrix» etHugonous entraine dans un monde surréaliste en qui ouvrant des tunnels nouveaux et plein de questionnements dans les méandres épars de notre pensée. Chères lectrice, chers lecteurs, vous tenez dans vos mains un jalon mémorable de l´histoire de la poésie. Accrochez-vous et bon voyage.
Düsseldorf, Allemagne
Janvier 2015
D.Djimar
DUBSTEP
Editions La Perle noire
DUBSTEP
LES MOTS DE L’AUTEUR
Editions La Perle noire
Dans mon précédent livre« Le livre du néant », je fustigeais avec verve le monde de la poésie et notamment mes confrères pour cette inertie dont souffre notre art depuis des décennies. Bien des années plus tard au seuil d’unnouveau livre, force est de constater que très peu de choses ont changé dans le bon sens:La poésie est morte, vive la poésie !
Devrais-je encore m’attarder en récriminations, en invectives, en sarcasmes contre un modèle auquel je n’adhère point? Non,j’étais encore naïf et juvénile, jej’en avais le temps quand préfère construire mon propre bateau et au lieu de dire «Qui m’aime me suive «, je dirai égocentriquement «Qui aime l’Art me suivra!» ;
Je ne vous parlerai donc pas ici des fantômes que l’on croise dans les arènes de la poésie contemporaine, je ne vous parlerai même pas de l’œuvre que vous allez lire, elle a sa propre bouche et je la sais assez grande pour pouvoir avaler le monde entier, fantômes- poètes y compris.
Alors de quoi vais-je vous entretenir si ce n’est de l’œuvre? L’œuvre assez étrangement n’a de sens que par la cause qu’elle sert et l’une des causes de la naissance de «Dubstep « est la poésie elle–même. Comment un poète, astreint aux vers en arrive à écrire une œuvre de fiction, je répondrais simplement par « Pourquoi pas ?».Cette réponse est celle qui m’a conduite à écrire ce livre. Je suis parti d’une hypothèse simple et d’un constat amer. Essayez d’imaginer dans quelques siècles, la malheureuse personne qui sera contrainte de lire un de nos poètes contemporains ; quelles informations aura celle-l’époque de l’écriture de ceci de livre ? Aucune ! Rien !
Le pauvre lecteur ne saura pas quels sont les bouleversements de notre siècle à travers ce livre, il lira simplementles textes d’un homme plongé dans sa propre bulle à l’intérieur de laquelle le temps s’est arrêté. Il ne saura pas si l’homme a marché sur la lune, si les voitures existaient déjà, qu’internet a bouleversé nos sociétés, que le nucléaire était partout mêmedans les maisons, il n’en saura rien. Il aura d’ailleurs du mal à situer l’époque de la publication du dit livre. La poésie contemporaine est un paradoxe temporelen plus d’être mauvaise (ce que je démontre par ailleurs dans mon autre livre!).Certains vontsurement s’insurger et crier au scandale et que ces sujets ne sont pas ceux de la poésie, le plus important provenant du cœur de l’auteur par l’émotion suscitée à travers ses mots, quels que soient leurs sujets. Oui mais ici ce n’est pas ou plus le cas de la poésie contemporaine ; allez relire,Homère, Hugo, Dante, Shakespeareet bien d’autres et vous verrez que tous ou presque avaient réussi le tour de force de saisir la magie de leur époque avant de la propulser au-delà de son espace-temps. Chaque époque a sa propre musique, son propre écho, son propre cœur et l’artiste, poète ou
DUBSTEP
Editions La Perle noire
pas qui ne parvient pas à la saisir en la transcendant, est pour moi totalement hors sujet et ce même s’il est un succès de librairie; La poésie contemporaine (Contemporaine ? Quelle ironie !) , est dans cette mauvaise dynamique. Elle ne perçoit rien de son temps, au lieu d’entendre le cœur de celui-ci battre, elle écoute le sien, un cœur vieux et malade qu’elle prend comme archétype; on ne greffe pas le cœur d’une centenairecacochyme à un enfant de dix ans !
Alors on va tout de suite me demander « Alors cherAbad, tu as pu toi espèce de vaniteux saisir la magie de notre époque? «. J’anticipe en répondant ceci tout en risquant de choquer plus d'un en criant «Oui, car Je suis cette époque !».J’en suis le fruit et je vais tomber de l’arbre pour nourrir le sol et ceux qui plus tard auront faim! Comment ? Je suis un métis culturel, partagé entre l’Afrique parentale et l’Europe adoptive pour ensuite être inspiré par les deux monstres culturels que sont l’Amérique et l’Asie. Je me suis nourri de tout çà et de bien de choses encore. Ma poésie n’est plus influencée depuis plus d’une décennie par la poésie elle même, car je m’approvisionne en carburant dans le cinéma (Matrix , Inception , I robot , etc… ) , dans les livres de science fiction (Asimov , Philip K Dick , Bernard Werber,…),dans la musique (Daft Punk , Radiohead , Audiomachine, sur internet ,, etc.….) partout où l’imagination peut s’accrocher et se greffer comme lavie , carla vie est l’œuvre imaginaire de l’Univers.
La poésie contemporaine est une fausse note dans la musique de ce siècle et c’est à cause de cette cacophonie qu’est né «Dubstep».En tant que membre de l’orchestre, je ne pouvais plus supporter ce son strident, ce tintamarre que vient ajouter, l’art que j’aime plus que tout autre, à la musique de l’époque; tous les arts y contribuent, chacun à sa manière, chacun avec ses succès et ses échecs, la poésie que fait elle ? Elle regarde derrière et elle dit «Je fus !« au lieu d'hurler« Je suis, je serai ! ».
Avec «Dubstep», il s’agit de redéfinir surtout le champ d’action de la poésie, qui à ma connaissance n’a jamais abordé la science-fiction. Pourtant si on veut être honnête, Homère avec sonIliadeet sonodysséeoù il évoque des dieux, des demi-dieux, des titans et j’en passe, peut être considéré comme un auteur de science-fiction-poétique ou de fantasy-poésie. Et là on aborde une autre (dé?) raison d’être de ce livre.
Je voulais raconter des légendes, des histoires, de mythes ; Revenir aux sources même de la poésie. Les poètes antiques ont rendu immortels les dieux grecs,Racine, CorneilleetMolière ont fait de même avec leurs personnages, les griots et les conteurs africains font entrer dans la postérité des traditions qui remontent jusqu’à l’aube de la civilisation Egyptienne; je voulais continuer cette aventure que la poésie a laissé depuis des décennies à d’autres en me nourrissant des légendes d’aujourd’hui qui ne se trouvent plus dans les poèmes mais dans les bandes dessinées, les mangas, les dessins animées et bien entendu le cinéma. Des héros tels Tintin, les personnages de Walt Disney et Marvel , les chevaliers du zodiaque, Naruto, Superman...qui en succédant aux mythes paraissent plus réels et plus puissants que n‘importe quel dieu chanté par les poètes d’antan. D’ailleurs pour le jeune garçon que je fus, j’hésitais
DUBSTEP
Editions La Perle noire
parfois entre êtreSangokuetHerculeet sincèrement les pouvoirs du premier héros cité me semblaient supérieurs à ceux du demi-dieu Grec.Spidermanest bien plus fun qu’Ulysseet Achilleréunis. Tout ceci pour dire que, la poésie ayant perdu cette faculté de créer des héros, cette capacité de les construire et de raconter leurs épopées, il était important pour moi d’y remédier. Et c’est ainsi que commence véritablement pour moi, la poésie contemporaine.
Mais nous sommes dans le siècle de l’image et les mots aussi puissants soient-ils, ont besoin d’un catalyseur pour décupler leur force .L’image devait donc exister dan ceprojet, et le travail dePatrice Prélisdont je remercie la douce folie, fut de créer une version visuelle de ce monde et de ces héros que j’évoque. A vrai dire il a prolongé le titan que je voulais créer et lui a donné des membres alors que je l’avais seulement doté d’une tête et d’un tronc. Sans ce catalyseur (Image, son, etc.…), la poésie est handicapée. Bien sûr elle peut vivre et perdurer comme beaucoup d’handicapés le font aujourd’hui au quotidien. Mais aucun handicapé (pardon !) ne peut courir plus vite qu’un athlète surentrainé et le problème de la poésie est que tous les autres arts courent encore plus vite que n’importe quel athlète. J’ai donc dopé ma poésie avec les images de mon frère graphiquePatrice Préliset ce n’est qu’un commencement car nous avons l’intention de passer tout ceci plus tard dans le plus grand accélérateur de particules qui soit : la musique !
L’œuvre que vous lirez est faite pour être lue, regardée, écoutée, jouée. Ce n’est pas qu’un livre, c’est une fresque, ce n’est pas qu’une fresque, c’est un opéra, ce n’est pas qu’un opéra, c’est un drame, ce n’est pas qu’un drame, c’est un monde et dans ce monde toujours ce spectre qui hante l’univers: La vie !
Bon voyage !
LES PERSONNAGESHERMES :Porteur du virus «Homo est», première machine à s’humaniser.
SETH :Ordinateur central de la cité, garant du système.
Editions La Perle noire
SPAM (Thot) :Machine obsolète, infecte le virus à travers le système.
DUBSTEP
NINMAH:Grande prêtresse et meneuse d’une faction dissidente
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents