L amour domine la solitude
60 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

L'amour domine la solitude , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
60 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

La poésie ne saurait capturer la vie. Mais qu'elle entreprenne d'être narrative et, sans trop de peine, la voilà qui arrive à poser quelques jalons. Des points de repère, à la rencontre d'un homme solitaire. Il tremble comme une feuille à la pensée de vous déplaire. Peut-être se trompe-t-il, aussi lourdement que les quatre éléphants de Chambéry. Par la lucarne ovale chère à Reverdy, il ne voit aucune étoile des neiges ; de quoi reprendre, au bout du compte : « J'ai encore besoin d'apprendre à me connaître ».

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 décembre 2013
Nombre de lectures 8
EAN13 9782312019284
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

L’amour domine la solitude

Pascal Verbaere
L’amour domine la solitude










LES ÉDITIONS DU NET
22 rue Édouard Nieuport 92150 Suresnes
Du même auteur
À la limite du désert , Les Chemins de Traverse, 2001


















Un blog notes :
http://cdicollegenovalaise.over-blog.com


© Les Éditions du Net, 2013
ISBN : 978-2-312-01928-4
« Son plaisir le plus fort, c’était de rester seul. Mon ami a vieilli et voudrait un foyer auquel être attaché, et sortir dans la nuit, s’arrêter sur l’avenue pour regarder la lune, mais trouver en rentrant une femme docile, une femme tranquille, attendant patiemment »
Cesare Pavese,
Habitudes (1936)

I MPASSE
Vététiste échappé aux alentours de Véron, je suis tombé dans le panneau « Chemin des bonnes amours » et, le cœur penaud, j’ai réalisé que mes élans habitaient encore une voie sans issue. M’arrêter à la première maison blanche pour demander le dernier domicile connu de ces bonnes amours n’aurait pas servi à grand-chose. L’homme qui cherche une oasis doit s’en prendre à son propre désert. La caravane ne connaît pas le nom de la rose.
P OUR QUI SONNE LE GLAS *
Elle a édifié sa vie pendant que je creusais ma mort. Autant noyer le cœur qui garde l’envie d’un foyer redresseur de torts.
L A PLAGE PROMISE
À présent l’été s’en va, une hétaïre ne peut rien faire pour le retenir. Sur l’île d’Égine, le sable fin a compris qu’il s’échine en vain. Le soleil émoustille à marée basse. Déjà les barbes repoussent et en pincent pour les crabes de l’automne. Chacun rentre dans sa coquille. Une nouvelle année de travail appareille. La traversée du quotidien sera longue, c’est le prix d’une bonne paire de tongs. Mais l’été ne perd rien pour attendre. La vie est une empreinte qui prend de la bouteille.
M UTATION
Au bout de cinq ans d’un exil en Bourgogne, adouci par une jeunesse on ne peut plus nature et les collines sénonaises qui forcent l’allure des cyclistes à l’eau claire, j’ai le cœur qui cogne à la dernière porte de la montagne.
D’autres maîtres ripailleurs, d’autres élèves rebelles vont damer la piste noire des années frêles d’un amour sans compagne. L’étoile des neiges s’est évanouie avec le temps qui casse.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents