La Ballade de leila khane
47 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La Ballade de leila khane

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
47 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Résumé
La ballade de Leïla Khane est un grand poème ou peut-être un étrange bateau. Leïla nomme l’absence. Cette légende fait de l’amour une île qui évite aux amants la mort et la folie. C’est encore Leïla qui dit l’exil, les ports, les déserts, les océans et les villes.
Extrait
Leïla dit que certains jours nos îles meurent
l’après-midi au bord de l’océan
Leïla dit que depuis qu’elle m’a aimé
sa soif est une soif d’îles qui nagent vers les continents
Leïla dit que longtemps elle a cru ne jamais mériter
même la caresse d’un grain de sable
cherchant du bout des doigts l’amour sur son visage
Point de vue de l’auteur
La ballade de Leïla Khane est une variation autour du mythe de Laylâ et Majnoun. Le personnage de Laylâ, comme figure de l’amour impossible, a inspiré des artistes aussi divers que les poètes Nizami, Djami, Aragon ou encore le musicien Eric Clapton. Ici, le mythe est réinterprété dans le cadre de l’imaginaire littéraire des îles d’Amérique, à travers l’écho qui relie Carthagène des Indes en Colombie à l’ancienne Carthage, l’antique ville où saint Augustin entrevit que la grâce est l’autre nom de l’amour.
L'auteur
Romancier, essayiste et dramaturge, Alfred Alexandre vit à Fort-de-France. La ballade de Leïla Khane est son premier recueil de poésie. Il a publié chez Mémoire d’encrier Aimé Césaire, La part intime (2014) et Le bar des Amériques (2016).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 27 février 2019
Nombre de lectures 4
EAN13 9782897125752
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0017€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

MÉMOIRE D’ENCRIER
1260, rue Bélanger, bur. 201 • Montréal • Québec • H2S 1H9
Tél. : 514 989 1491
info@memoiredencrier.com • www.memoiredencrier.com

DU MÊME AUTEUR
Au bout du pays (théâtre), inédit, 2019.
Le bar des Amériques (roman), Mémoire d’encrier, 2016.
Le patron (théâtre), Éditions Passage(s), 2016 (prix ETC Beaumarchais 2016 du meilleur texte francophone).
La nuit caribéenne (théâtre), Éditions Passage(s), 2016.
Aimé Césaire, la part intime (essai), Mémoire d’encrier, 2014.
Les villes assassines (roman), Écriture, 2011.
Bord de canal (roman), Éditions Dapper, 2005 (prix des Amériques insulaires et de la Guyane 2006).
Je vins à Carthage Je n’aimais pas encore, et j’aimais à aimer Aimant aimer, je cherchais un objet à mon amour.
Saint-Augustin, Les confessions, III, 1
PROLOGUE
C’est à Carthage, l’antique ville africaine incendiée, qu’Augustin, renonçant à l’exil, entrevit que la grâce est l’autre nom de l’amour.
C’est à Tunis, au croisement des deux routes où la reine Elyssa se serait dit-on immolée, qu’un poète amoureux du silence me fit entendre la légende de Leïla et Majnoun, comme visage désormais apaisé de l’amour impossible.
C’est à Carthagène des Indes, en Colombie, qu’un jour de soleil et de pluie, un savant que je naviguais jusqu’aux îles du Rosaire m’enseigna que (K)hane était, dans une langue oubliée, l’autre nom de la grâce.
Alors j’ai su qu’il fallait que je nomme l’absente.
TABLE DES MATIÈRES
Les îles du rosaire
Santa Marta
La veille là-bas à Carthagène
LES ÎLES DU ROSAIRE
Leïla dit que chez nous aux îles du Rosaire
les vagues sont aussi lentes que nos paupières alourdies par l’ennui
Leïla dit qu’aux îles du Rosaire l’attente épuise les muscles
dont la patience pourtant repousse les océans
Leïla dit que dans une seule prière les îles du Rosaire
en un grain de sable ont concentré tout l’archipel

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents