Mon univers est un lapsus
181 pages
Français

Mon univers est un lapsus

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
181 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Reflet esthétique d'une aventure langagière, Mon univers est un lapsus, de Gilles Latour, repose sur la perception d'un univers - social et culturel, voire cosmique -, en mouvance constante, soumis à des forces essentiellement aléatoires qui déterminent des répercussions, tant chez les individus que dans les collectivités : conflagrations psychologiques, mutations des structures affectives, intimes et linguistiques, catastrophes dites naturelles.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 juin 2016
Nombre de lectures 0
EAN13 9782896994083
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0016€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Mon L'univers est un lapsusDu même auteur
Chez le même éditeur
Māyā partir ou Amputer, poésie, Ottawa, 2011, 152 p.Gilles Latour
Mon L'univers est un lapsus
Poésie
P
Collection « Fugues/Paroles »Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada

Latour, Gilles, 1946-, auteur
Mon univers est un lapsus : poésie / Gilles Latour.

(Collection « Fugues/Paroles »)
Publié en formats imprimé(s) et électronique(s).
ISBN 978-2-89699-407-6 (couverture souple).
--ISBN 978-2-89699-408-3 (pdf).--ISBN 978-2-89699-409-0 (epub)

I. Titre. II. Collection : Collection « Fugues/Paroles »

PS8623.A812M66 2014 C843'.6 C2014-905635-4
C2014-905636-2
Les Éditions L’Interligne
261, chemin de Montréal, bureau 310
Ottawa (Ontario) K1L 8C7
Tél. : 613 748-0850 / Téléc. : 613 748-0852
Adresse courriel : commercialisation@interligne.ca
www.interligne.ca
Distribution : Difusion Prologue inc.
ISBN : 978-2-89699-408-3
© Gilles Latour et Les Éditions L’Interligne
Dépôt légal : quatrième trimestre 2014
Bibliothèque nationale du Canada
Tous droits réservés pour tous paysÀ Noemí – en deçà des motsAnd keep my drooping eyelids open wide,
Looking on darkness which the blind do see.
William Shakespear Sonnet 27e, concutera
11-3-11
Débris, fragments et autres
morceaux choisis
fusion Du cœur
ec’est le comité d’autorisation de la gestion du spectre
vestons balistiques
vestiges de ballons
météorologiques
une mécanique concutera
abrupte sous la soie
des jumeaux identiques
nouvel envers double
du futur imaginaire
de l’ancien présent
concutera calligraphies en
l’air à la veille de se
déposer dans la peau

comité d’auto-
risation de la gestion
du spectre idéal
· 13 ·le pingouin volant que monsieur luiMême pilote en
hiéroglyphe
l’air frotté d’aube entre
les clous, la traversée du
miroir ramollit
même les insectes concutera
sont polis comme du verre
fondu sur le sable mage sémiotique
du silence meurtrier
l’énigme éventrée d’un hibou fossile
du diesel cardigan hors
de ses diagonales
la marque uniforme
du fétiche homotextuel
aux skis chaufés
suchis suppliants
messageries du silence
à la queue leu leu
potentiel d’objet contondant aléatoire
et surréaliste
une angoisse, apprêt
de dentelle terroriste
au clavier inquiet
· 14 ·le besoin au choix
vernis à soie pour cieux violets de fgurer dans un flm
prémédiqués de Robin des Bois
sabots cétacés gonfables
oublie la mémoire
du viol à l’amiable
le plongeur céleste
pense pisse pour soleil concutera
meurt où tombe l’eau concutera
spirale radeau d’eau
canine mot à mot
choisit son nuage un centaure amputé
de ses bras danse devant
le bain des dames chauves
concutera
la mort monte en graines
pour les fusiller sous la pluie solide dans le béton contagieux
cet après-midi du bouton trahi
15 h
la poisse des tentes bleues pousse dans la plaine
sa plaie sauvage le mariage de l’île avec sa terre
profonde et solitaire le feu sans sa glace
de grasse éternité mord son Mardi gras
· 15 ·cristal du soufrant ses mur indivisible écrase
ablutions brûlantes impitoyablement la faim
juste avant du jour
le retour
mais la fn du jour
recommande l’inceste fugace de l’ombre
la géométrie divine s’est arrondie
la fange a séché
concutera
toute prophétie
se souvient de l’encens intime de l’aimer
monnaie menue de
enfn le recul tant de miroirs et de
de l’abîme toujours mou guitares fracassées
que le remords mord
longtemps la neige de l’arc-en-ciel salira le sang
du poète
l’oie ne jappe plus
ses larmes vides des bulles
suspendues dans l’encre
démêler les pierres
du jardin, les briques du
maçon disparu
· 16 · des pommes sur la
route à la brunante
concutera blanches de surprise encore
les chiens se sont tus puis ont miaulé / sous le mur qui
coulait vers eux
quelle pâte immonde
sous le rouleau de la vague
attend la levure

l’atome décroche
les tableaux, trop d’œufs brisés
sans omelette
sans l’écho des corps les tambours tomberont
dans les radars passés
allons marchons
dans la cendre
descendons
jusqu’à l’efroi des feurs

allons ramper
concutera dans la cendre rose
et dans la grimace du froid
l’inutile outil tue quand l’utile crépite enracine et meurt
dans la plaine hirochimique on ne boit plus d’eau
– du nagasaké ?
· 17 · ni l’aile dans mon dos
ni celle qui la précède
pour fendre l’eau
concutera
l’unité organiqueet cellulaire d’unmariage d’oiseaux
la laine grasse des ventilateurs tus enfn détricotée
les gens usés n’ont
plus rien à donner au temps car on ne tombe pas
qui dépasse d’eux de très haut quand on
est enterré déjà
les haut-parleurs muets dans le miroir
tirent la langue dans où dort mon ombre lâche
la friture froide avec la rage d’une lame

concutera

la voûte est muette
ce champignon ne l’infni n’est que silence
vole plus que dans l’amer où les anges ont fui
moisi de la langue
les prismes disséqués dans l’abîme absolu
du noir sans dogme
· 18 ·

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents