Ovide - Oeuvres complètes
659 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Ovide - Oeuvres complètes , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
659 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce volume 41 contient les oeuvres Complètes d'Ovide.


Ovide, en latin Publius Ovidius Naso, né en 43 av. J.-C. à Sulmone (en italien Sulmona) dans le centre de l'Italie et mort en 17 ou 18 ap. J.-C., en exil à Tomis (l'actuelle Constanţa en Roumanie), est un poète latin qui vécut durant la période qui vit la naissance de l'Empire romain. Ses œuvres les plus connues sont l'Art d'aimer et les Métamorphoses. (Wikip.)


CONTENU DU VOLUME :


AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS.
NOTICE SUR OVIDE.
RECUEILS DE POÉSIE
LES HÉROÏDES -19
LES AMOURS. -16
LES COSMÉTIQUES ou les Fards (Fragment) -5
L’ART D’AIMER. -1
LE REMÈDE D’AMOUR 2
LES MÉTAMORPHOSES 8
FASTES 8
LES TRISTES 9 – 12
LES PONTIQUES 13 – 16
ŒUVRES APOCRYPHES
CONSOLATION A LIVIE AUGUSTA
L’IBIS 9
LE NOYER
LES HALIEUTIQUES (Fragment)
ÉPIGRAMMES.


Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d’œuvres appartenant au domaine public : les textes d’un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 82
EAN13 9782918042174
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0011€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

OVIDE ŒUVRES COMPLÈTES N° 41
Les Classcompilés sont des compilations d’auteurs classiques : les ouvrages d’un même auteur sont regroupés dans un livre numérique à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur.

MENTIONS
(1) © 2015-2021 Les eBooks Classiques Illustrés (www.lci-ebooks.e-monsite.com), à l’exclusion du contenu appartenant au domaine public ou placé sous licence libre. (2) Toutes autres marques ou entités mentionnées par l’éditeur dans cet ouvrage ne le sont qu’à des fins de citation des sources ; il n’existe aucune relation d’aucune sorte entre l’éditeur et ces marques ou entités. (3) L’orthographe originelle a été généralement respectée et peut se trouver différer de celle en vigueur.
ISBN : 978-2-918042-17-4
pour la version 1.x au format EPUB et sans DRM.
Historique des versions : 1.6 (05/09/2022), 1.5 (17/07/2021), 1.4 (05/02/2020), 1.3 (12/12/2017), 1.2 (21/04/2017), 1.1 (26/02/2015)
AVERTISSEMENT
Le contenu de cet ouvrage appartient au patrimoine littéraire des siècles révolus. Par conséquent, toutes les informations pratiques mentionnées comme étant d’actualité (adresses, évènements, etc...) sont aujourd’hui tout à fait obsolètes ; de même, les éléments à caractère scientifique qui s’y trouvent peuvent être très largement dépassés.
En outre, cet ouvrage peut renfermer des points de vue qui ne s’accordent pas avec l’éthique du présent siècle ; certaines des opinions qui y sont professées peuvent s’avérer datées ou désuètes : en particulier les prises de position ayant trait à la condition humaine (en matière de mœurs, politique, religions, ethnies…) ou même à la condition animale. Il est donc nécessaire à la lecture de faire preuve de discernement, de détachement, de sens critique, et de restituer les œuvres dans leurs contextes : cet ouvrage ne doit pas être jugé d’après le monde d’aujourd’hui et le monde d’aujourd’hui ne doit pas être jugé d’après cet ouvrage.
Enfin, et plus largement, les auteurs et artistes ayant contribué à cet ouvrage sont seuls responsables de leurs œuvres. Toutes opinions, jugements, critiques, voire injures, caricatures ou stéréotypes qu’elles renferment, n’appartiennent qu’à eux et ne représentent aucunement le point de vue de l’éditeur, qui transmet l’héritage culturel mais n’en cautionne pas le fond.
SOURCES
Cet eBook a été confectionné à partir des ressources suivantes sur le Web. Pour accéder à l’aide d’hyperliens à chacune d’entre elles, on consultera la page générale des ressources sur le site internet. Toutes les marques citées appartiennent à leurs propriétaires respectifs.
— Les textes présents dans ce livre numériques sont issus du site Site de Philippe Remacle, excepté les Métamorphoses , issues du site Wikisource, Les Fastes , issues du Site Bibliotheca Classica Selecta (bcs. fltr. ucl. ac. be), et L’art d’aimer , reconnaissance optique pour cette édition ; ils ont été revus et corrigés sur les originaux et les notes manquantes on été rajoutées : Fac-milés Internet Archive / UToronto / uOttawa, 1 image et Bnf / Gallica

— Couverture : Ovide. (Wikimedia Commons).
— Page de titre  : Ovid's Metamorphosis , par G. Sandys. Imprimé à Londres par William Stansby, 1626. (Beinecke Rare Book and Manuscript Library, Yale University)
Si vous estimez qu’un contenu quelconque (texte ou image) de ce livre numérique n’a pas le droit de s’y trouver ou n’est pas attribué correctement, veuillez le signaler à travers le formulaire de contact du site internet .
LISTE DES TITRES
P UBLIUS O VIDIUS N ASO (-43 – 17)
AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS.
           
NOTICE SUR OVIDE.

ŒUVRES

LES HÉROÏDES
-19
LES AMOURS.
-16
LE REMÈDE D’AMOUR
2
LES COSMÉTIQUES OU LES FARDS (FRAG.)
-5
L’ART D’AIMER.
-1
LES MÉTAMORPHOSES
8
FASTES
8
LES TRISTES
9 – 12
LES PONTIQUES
13 – 16
CONSOLATION A LIVIE AUGUSTA

L’IBIS
9
LE NOYER

LES HALIEUTIQUES (FRAGMENT)

ÉPIGRAMMES.
PAGINATION
Ce volume contient 428 526 mots et 1 177 pages
01. AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS.
4 pages
02. NOTICE SUR OVIDE.
36 pages
03. LES HÉROÏDES
136 pages
04. LES AMOURS.
99 pages
05. LES COSMÉTIQUES ou les Fards (Fragment)
7 pages
06. L’ART D’AIMER.
61 pages
07. LE REMÈDE D’AMOUR
26 pages
08. LES MÉTAMORPHOSES
314 pages
09. FASTES
127 pages
10. LES TRISTES
155 pages
11. LES PONTIQUES
153 pages
12. CONSOLATION A LIVIE AUGUSTA
153 pages
13. L’IBIS
26 pages
14. LE NOYER
9 pages
15. LES HALIEUTIQUES (Fragment)
10 pages
16. ÉPIGRAMMES.
10 pages
AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS.
Ovide, Oeuvres Complètes , avec la traduction en français, publiées sous la direction de M. Nisard, PROFESSEUR D ’ ÉLOQUENCE LATINE AU COLLÈGE DE F RANCE

(Éditeurs et date) J. J. Dubochet, le chevalier et comp., éditeurs Garnier frères, libraires, 1850
4 pages
TABLE
AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS.
Titre suivant : NOTICE SUR OVIDE.
AVERTISSEMENT DES ÉDITEURS.
La publication de ce volume peut être aussi justement qualifiée de nouveauté typographique que notre Sénèque en un volume. Les Œuvres complètes d’Ovide, dont le texte seul remplit quatre volumes au moins dans les éditions ordinaires, et qui, accompagnées d’une traduction, dépassent neuf volumes, sont contenues tout entières, texte 1 , traduction, notice très-développée, notes à tous les endroits qui en exigent, dans un volume de cinquante-cinq feuilles.
Venus les derniers 2 , nous avons, entre autres avantages attachés à cette position, celui d’avoir pu profiter d’un excellent travail philologique récemment publié en Allemagne sur une partie des ouvrages d’Ovide. Il s’agit du texte des Héroïdes , des Amours, de l’ Art d’aimer et du Remède d’amour , que les lettres latines doivent à la sagacité de M. Ialm, l’un des plus habiles philologues de l’Allemagne. Les différences assez nombreuses que présente ce texte, comparé avec celui des éditions ordinaires, sont toutes autorisées par les manuscrits, et, ce qui ne vaut pas moins, profondément marquées du génie particulier d’Ovide.
Un de nos autres avantages de derniers venus est d’avoir pu donner une traduction non-seulement plus exacte, perfectionnement où nos devanciers nous ont été d’un secours que nous aimons à reconnaître, mais plus strictement fidèle au tour d’esprit du poëte. Ce tour d’esprit, qu’on n’a peut-être pas assez remarqué, est un mélange de familiarité presque vulgaire et d’élégance presque précieuse, qui distingue Ovide, non-seulement d’Horace et de Virgile, ce qui est dire une chose banale, mais des poëtes érotiques ses contemporains, de Tibulle son ami, de Properce, de Gallus, si ce qui nous est donné comme oeuvre de ce dernier poëte est bien réellement de lui. Rien n’a été négligé pour que la traduction que nous publions reproduisît ce mélange caractéristique, en demeurant toutefois dans les conditions de toute traduction française, c’est-à-dire en ne poussant pas la familiarité jusqu’à la bassesse ni le précieux jusqu à la pointe. L’identité de l’original et de la traduction est une chimère ; sacrifier le génie de la langue qui traduit à celui de la langue traduite, c’est prouver qu’on ne sait ni l’une ni l’autre.
Enfin, il est encore un dernier point de détail où nous croyons avoir perfectionné cette édition. Il s’agit de la suppression des notes qui font double emploi : l’inconvénient en est sensible, surtout dans les Œuvres d’Ovide, où reviennent souvent les mêmes noms et les mêmes allusions. Avoir évité cet inconvénient n’est, nous le sentons bien, qu’un mérite négatif ; mais ce sont le plus souvent des mérites de ce genre qui font la perfection relative des travaux où les qualités éclatantes ne sont pas nécessaires ni peut-être possibles.
NOTICE SUR OVIDE.
Ovide, Oeuvres Complètes , avec la traduction en français, publiées sous la direction de M. Nisard, PROFESSEUR D ’ ÉLOQUENCE LATINE AU COLLÈGE DE F RANCE

(Éditeurs et date) J. J. Dubochet, le chevalier et comp., éditeurs Garnier frères, libraires, 1850
36 pages
TABLE
NOTICE SUR OVIDE.
Titre suivant : LES HÉROÏDES.
NOTICE SUR OVIDE.
Ovide (Publius Ovidius Naso), naquit à Sulmone, dans l’Abruzze citérieure, le 13 des calendes d’avril, ou le 20 mars de l’an 711 de Rome, 43 ans avant l’ère chrétienne. Le surnom de Naso qu’il hérita de sa famille avait, dit-on, été donné à un de ses aïeux, à cause de la proéminence de son nez, comme celui de Cirero , illustré par le grand orateur de ce nom, lui était venu de l’un de ses pères, remarquable aussi par une petite excroissance placée à l’extrémité du nez, et ressemblant à un pois chiche. Ovide fut élevé à Rome et y fréquenta les écoles des maîtres les plus célèbres, avec son frère Lucius, plus âgé que lui d’une année, et qui mourut à vingt ans. Un penchant irrésistible entraînait Ovide vers la poésie ; il consentit toutefois à étudier pour le barreau, pour obéir à l’expresse volonté de son père, qui appelait les vers une occupation stérile et Homère un indigent. Il promit de renoncer à la poésie, qui était déjà comme sa langue naturelle, et de n’écrire désormais qu’en prose ; il l’essaya : « Mais les mots, nous dit-il, venaient d’eux-mêmes se plier à la mesure et faisaient des vers de tout ce que j’écrivais. » Une si impérieuse vocation, au lieu de désarmer son père, ne fit que l’irriter davantage ; et l’on prétend qu’il ne s’en tint pas toujours aux remontrances ; mais, poète en dépit de lui-même, Ovide, tandis qu’on le châtiait, demandait grâce dans la langue des muses, et c’était en vers qu’il s’engageait n’en plus faire.
Presque tous les biographes d’Ovide s’accordent à lui donner pour maîtres, dans l’art de l’éloquence Plotius Grippus, le plus habile grammairien de l’époque, au jugement de Quintilien, Arellius Fuscus, rhéteur à la diction élégante et fleurie, et Portius Latro, dont notre poète mit plus tard en vers la plupart des sentences. Sénèque le rhéteur nous apprend qu’il composa, dans sa jeunesse, des déclamations qui eurent un grand succès ; il se rappelle s

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents