Penser par soi-même
400 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Penser par soi-même , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
400 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Chères lectrices, chers lecteurs,
Ce livre n’est pas une œuvre poétique au sens étymologique du mot, mais un répertoire de pensées et de réflexions s’offrant à la fois à la méditation et à la distraction.
Il résume des pans de pensées condensées sous forme de textes courts évitant de vous plonger dans la lecture du contenu étendu d’ouvrages spécialisés.
Toutefois, n’ayant nullement l’intention d’être moraliste, « Penser par soi-même » a pour but de vous divertir par des séquences de poèmes d’amour, de la fête du vin et de la nature.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 08 novembre 2018
Nombre de lectures 18
EAN13 9791029008924
Langue Français

Extrait

Penser par soi-même
Gabriel Udry
Penser par soi-même
Les Éditions Chapitre.com
123, boulevard de Grenelle 75015 Paris
Du même auteur

COMA ROSE, Éd. Recto Verseau, Romont, Suisse. Épuisé.
AMOUR ET MALVOISIE, éd. La Matze / Sion / Suisse
ETHIQUE DE VIE ET AMOUR CARNIVOR, éd. à la Carte / Sierre/ Suisse
GRAND HOTEL PAR LA PETITE PORTE, éd. à la Carte / Sierre/ Suisse
FAUSSE COUCHE DANS LE CIEL, éd. Chapitre.com / Paris, Prix 2016 : de la Société des Écrivains Valaisans (SEV) Sion/Suisse
LE POUVOIR DES MAINS, éd. Chapitre.com / Paris
© Les Éditions Chapitre.com, 2018
ISBN : 979-10-290-0892-4
Il vous arrivera de trouver des ponctuations incorrectes.
Elles sont là pour vous éveiller !



La plus grande perfection artistique doit être imparfaite, alors elle sera infinie dans on effet.
J E QUESTIONNE
Enfant je voulais être,
Adolescent je voulais mieux être,
Adulte j’optais pour le plus être.
Age mûr, je cherche ce qui me transforme,
Me bâtit, m’instruit, me perfectionne.
Je cherche le moi majuscule
De mes propres désirs.
Sur le chemin de l’existence
Les projets activent mes espérances.
Le quoi, le pourquoi des petits enfants
M’étonnent en me questionnant.
Je leur confie jour après jour
L’essence de mon passé.
Puis j’interroge le ciel
De tous mes quoi (s) spirituels.
Si le monde est imparfait
C’est qu’il est incomplet
Le serait-il ? Que ferais-je ?
Dans un cercle où rien ne bouge,
Il n’y a que des vérités toutes faites,
Des convictions prêtes à l’emploi
S’avalant selon sa foi !
Le pourquoi n’existe pas
Par peur du faux pas.
Pour ma part,
Je postule, je sollicite la vie
Où tout se réinvente,
Tout bouge, tout change.
Dans ce monde où rien n’est figé,
Pas même les étoiles,
Pourquoi ne pas admettre la réalité de l’imparfait
Et construire, établir son destin sur cette toile !
A MI
Ami tu penses à l’au-delà
C’est ton droit !
Mais n’oublie pas ton corps
Toutes les expériences
Se vivent par lui.
Ton corps doués de cinq sens
N’est pas ici seulement pour conquérir
Le futur au-delà.
L’au-delà se vit sans corps physique,
Ne gaspille pas ton temps,
Exploite le présent
Dans la plus grande intensité.
Tu as toute l’éternité
Pour vivre l’au-delà.
Maintenant, ta place est ici.
Ton devoir est de gagner en expérience.
Dieu ne s’ennuie pas sans toi,
Il a les Anges et les Archanges
Pour chanter sa gloire, se distraire
Et même les âmes des trépassés.
Ce qu’Il veut connaître
C’est tes expériences terrestres,
Ce qu’on ne peut faire qu’ici-bas.
D’autre part, si tu as trouvé ta place sur cette terre,
Tu la trouveras dans l’Éternité.
*
La sérénité et la paix procurent l’accomplissement de soi,
La plus grande richesse que tu puisses emporter !
A MOUR APPRIVOISE
Quand l’amour devient altérité
Sans détour le plaisir apparaît.
Le voir, le touché, le sentir,
Sont la cause d’une exaltation.
Dans la lumière de la peau,
Dans la danse des caresses
Réalisant des ballets,
Se lire en braille,
Sur le derme de l’autre,
À la recherche de la connaissance,
Emprisonnée dans les corps.
Les yeux se ferment
Pour mieux ressentir
Le frisson du frôlement.
Délices d’une bouche
Qui mange à la bouche de l’autre
Et s’accouple à son souffle
Pour se dissoudre
Dans le fondu du corps à corps.
A MOUR ET RIGUEUR
Sans la limite de la rigueur
L’amour s’annonce dévastateur.
L’amour envahit sans discernement
L’amour seul, provoque mille plaisirs,
Mille émerveillements, mille désirs,
Mais l’amour seul peut-être ravageur.
La rigueur seule, solide dans son armure
Sans l’amour n’offre que dictature.
Le dosage se trouve dans l’harmonie,
Dans la charte et le pacte noués par l’euphonie.
Encore, faut-il l’admettre, l’émotion
N’est pas contraire à la raison.
Elle donne l’intensité à la vie
Son éclairage illumine, vivifie.
Utilisez l’entonnoir où les deux coulent et s’enchevêtre
Car au filtre de l’intellect ne passe que le suprême.
Il assure l’homogénéité, la paix la joie de vivre,
La conciliation et la concorde qui enivrent.
Si l’amour fait passer bien des choses
Quand la rigueur l’équilibre, l’âme se repose.
Si les deux ensembles n’éclairent pas vos pas !
Amis ! L’un sans l’autre ne partez pas !
A MOUR I
Une tempête électromagnétique
A créé mille pensées
Dans mon cerveau.
En voici une :
Je t’aime
De mille et une façons !
A MOUR
Mon amour ta parole
M’a conduit vers toi,
Vers ta dimension
Qui ouvre au lieu de fermer,
Interroge au lieu de fixer,
M’appelle, m’apprivoise
Au lieu de me posséder.
Je respire ta présence
Avant de t’aimer.
J’entends l’inouï
Écho du désir.
Je respire le parfum
Céleste de ton aura.
Je m’habille d’amour,
Ma bouche affamée
T’embrasse comme je mange.
Ma félicité se noie dans la tienne.
Nous sommes l’arbre et ses branches
Mon amour portons des fruits !
A NONYME
Les surfaces anonymes
Caches des profondeurs
À exploiter
Pour qui sait plonger
Dans leur épaisseur.
A PAISE
Sa profondeur
Montait d’elle,
De son essence.
Son être exhalait
Une pudeur aimantée
Tramant la conversation
Aux étoiles de la voie lactée
Comme aussi aux racines des arbres.
Les délices de ses paroles
Coupaient le silence
En tranches de sensations
Unissant l’esprit
À l’espoir infini
Ouvert à la sensualité
Que la vigueur épousait !
A PRES
Beauté apaisée
S’offrant à la lumière,
Regard de plénitude
Parcourant une chair nue.
Délices de l’après
Aux courbes érogènes.
Évaporation d’amour
Pour mieux revenir.
Promenade de l’iris
Sur corps purifié.
Au jardin des jouissances
S’imprégner
De l’heureuse complétude
De l’amour rassasié.
Sensualité de l’être
Épanoui en bonheur épuré !
A RRIVER À LUI
L’homme de tout temps
A essayé de faire
Descendre Dieu
À sa hauteur,
À le faire apparaître
En prière et en image,
À le faire correspondre,
À le ramener à son niveau
À le rendre compréhensible.
Il inverse les rôles.
C’est à l’homme de s’élever vers Lui.
Lui, pour créer le monde
Il s’est circoncis !
C’est retirer d’une partie de Lui-même.
Donnant un espace à la création.
*
Certain ont besoin de circoncire leur parole
D’autre leurs actions !
A SSEZ VRAI / ASSEZ FAUX
Elle fardait ses dires
De plusieurs facettes.
Je devais sans cesse
Les démaquiller
Avant de les croire.
Ce n’était ni assez vrai
Ni assez faux
Et pourtant cela était.
Mais c’était quoi ?
C’était combien ?
Je jaugeais chaque fois.
À trouver le juste milieu,
J’en perdais la foi.
Elle avait l’habitude
Et finissait par se croire.
Elle m’accablait, dans tout ça,
Elle me trouvait de mauvaise foi !
A U POÈTE
Afin d’écrire
J’ai soustraie voix et plumes
À mes auteurs préférés
*
J’ai tamisé mes pensées
Dans une fine passoire
Puis coulées dans l’entonnoir
Avant de les distiller
Dans mon alambique.
La première extraction
Vous pouvez la lire,
La deuxième extraction
Ou sécrétion du cœur
Vous pouvez la ressentir.
Dans la dernière réduction
Vous trouverez votre chemin
Le mien sera alors effacé.
Une œuvre achevée
Ne pause plus d’interrogation.
Une œuvre inachevée
Laisse au lecteur sa composition.
Laquelle préférez-vous ?
A VEUGLE
L’enthou

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents