Voyageuse bleue
84 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Voyageuse bleue

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
84 pages
Français

Description

Dans ce nouveau recueil que propose Porfirio Mammani Macedo, le monde est vu, ou plutôt entrevu dans l'obscure clarté « d'une bleuité virginale ». Extrait de la Préface de Daniel Vives

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 04 février 2015
Nombre de lectures 24
EAN13 9782336369440
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0064€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Dans le nouveau recueîl que propose Porirîo Mamanî Macedo, le monde est vu, ou plutôt entrevu dans l’obscure clarté « d’une bleuîté vîrgînale ». Drapée dans « ses nobles atours », la Voyageuse est la déesse d’une îllumînaïon que le poète înterroge dans un appel douloureux. Son regard porte vers une sorte d’éternîté quî ïent à la foîs du mîrage et d’un verïge et quî n’est pas sans rappeler le lyrîsme du grand mysïque Saînt-Jean de la Croîx. Danîel Vîves
Voyageuse bleue possède ceTe vertu de condenser en un langage lyrîque extrêmement émouvant le pèlerînage d’un personnage quî va en quête d’un absolu. Javîer Morales Mena
C’est une conversaïon entre le poète et la poésîe. On remonte au dîalogue mysïque et amoureux d’une forme parodîque duCanîque des Canîques, pour nous présenter un autre dîalogue entre Vîe et Poésîe, entre l’homme depuîs son mîrador terrestre et face à un vaste et îninî unîvers. José Gabrîel Valdîvîa Alvarez
 est né à Arequipa (Pérou). Docteur ès PorirIo MamanI Macedo leTres à la Sorbonne Nouvelle, il a obtenu son diplôme d’avocat à l’Université Catholique Santa María, et a fait ses études de LeTres à l’Université Naîonale de San Agusîn (Arequipa). Il écrit poèmes et nouvelles pour plusieurs revues liTéraires en France et a enseigné dans diverses universités françaises, notamment à l’université Paris III et à l’Université de Picardie Jules Verne.
Illustraïon de couverture : Porirîo Mamanî Macedo
PorirIo MamanI Macedo
Voyageuse bleue Poèmes
TraduIt de l’espagnol (Pérou) par SophIe FerreIra Ramos
Préface de Daniel Vives
VOYAGEUSE BLEUE
Porfirio MAMANIMACEDO
VOYAGEUSE BLEUE Préface de Daniel Vives
Traduit de l’espagnol (Pérou) par Sophie Ferreira Ramos
DU MÊME AUTEUR FICTION El viaje de María Hortensia(roman), Lima, Altazor, 2013. Amour dans la Parole(poèmes en prose), Editions Editinter, Paris, 2013.L’homme du vent, (Nouvelles), éditions du Petit Pavé, 2012. Nous voulons voir la Lumière (poèmes en prose), Editions de l’Atlantique, 2012. Eaux promises(poèmes en prose), Paris, Edilivre, 2011. La Luz del camino(poésie), Lima, Hipocampo Editores, 2010. Lluvia después de mi caída y un Requien para Darfur, (poésie),Lima, Hipocampo Editores, 2008. Avant de dormir(nouvelles), L’Harmattan 2006. Poème à une étrangère(poésie), Editinter, 2005.Un été en voix haute(poésie), Trident neuf, 2004.Voix au-delà des frontières(poésie), L'Harmattan, 2003.Voix sur les rives d'un fleuve, (poésie), Editions Editinter, Paris, 2002. Le Jardin et l'oubli(roman), Editions L'Harmattan, 2002. Au-delà du jour(poèmes en prose), Editions Editinter, Paris, 2000. Début de la promenade(poésie), Editions Encres Vives, France, 2000. Les Vigies(nouvelles), Editions L’Harmattan, Paris, 1997. Dimanche(récit), Editions Barde la Lézarde, Paris, 1995. Ecos de la Memoria(poésie), Editions Haravi, Lima, Pérou, 1988. ESSAI Trespoéticas entre la guerra civil española y el exilio: Miguel Hernández, Rafael Alberti, Max Aub,Lima, Fondo Editorial de la Universidad Mayor de San Marcos, 2009. La sociedad peruana en la obra de José María Arguedas (El zorro de arriba y el zorro de abajo), Lima, Fondo Editorial de la Universidad Mayor de San Marcos, 2007. e Représentation de la société péruvienne au XX siècle dans l'œuvre de Julio Ramón Ribeyro, Editions L'Harmattan, 2007 Flora Tristan : La paria et la femme étrangère dans son œuvre, Editions L'Harmattan, 2003. © L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-05458-2 EAN : 9782343054582
Porfirio Mamani Macedo entre deux terres, le Pérou des origines, l’Europe de l’exil
Porfirio Mamani Macedo le nom d’une poésie, le nom d’un poète “ méditerranéen ” : entre deux terres, le Pérou des origines, l’Europe de l’exil, cette terre d’éloignement dont témoignait dès 2003 le texte intituléVoix au-delà des frontières(“ Voz más allá de las fronteras ”). L’entre-deux du poète c’est aussi le métissage, la double origine déjà inscrite dans le nom : l’hispanique par “Macedo”, l’andine par “Mamani”. Bien qu’écrits dans un espagnol très pur, ces poèmes, sans presque aucune référence socio-historique, sont cependant situés. Malgré la distance, la terre natale affleure : “ C’est vers le Sud que je dirige mon regard ” déclare le poète. Dans sa quête inassouvie de la Voyageuse, l’unique et céleste Amante universelle, on perçoit chez lui la souffrance d’un parcours sur un long chemin, l’impossibilité de s’arrêter enfin, de goûter au repos en sa compagnie. Ce serait une tension inachevée vers l’idée signifiée par le terme quechua “mamani’y ” – si proche de la mention patronymique de l’auteur –, un mot qui, dans cette langue, renvoie à l’acte de faire halte, au fait de bivouaquer pour se reposer après un long chemin.
Ce substrat linguistique, culturellement encore très présent dans cette région de l’Amérique latine, pourrait encore renvoyer aux morphèmes “ma”, “man”, principalement connotés en direction d’un “ être-là ” que l’on constate, d’une nécessité existentielle que l’on accepte, à l’instar de la voix poétique lorsqu’elle se compare aux “malheureux
I
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents