112 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

BONGÔ YA DJAL (Les Fils Du Sud) , livre ebook

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
112 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans la forêt profonde et paisible du Sud Cameroun, en pays bulu, les Yebekolo, les Yassaman, les Yenfeck et Yezum sont quatre grandes tribus dont les activités principales reposent sur la pêche sur les cours d’eau de la Dja et Lobo; la chasse du rat palmiste ; la transformation du vin de palme en whiskey naturel et surtout de l’agriculture. La vie est belle, les femmes vont et reviennent de leurs champs avec des légumes et du manioc qu’elles ont récoltés. Les enfants, insoucieux, s’amusent à jouer avec des lances sur des gros pamplemousses afin de se préparer à leur initiation à la chasseUn matin de l’an 2011, il est annoncé par l’administration, la construction d’un barrage hydroélectrique sur le cours d’eau du Dja et la LoboUn projet de développement qui va bouleverser le quotidien des populations, susciter de la colère, des divisions du clan et même de terribles peursCertains se voyaient devenir les nouveaux riches en escroquant les villageois (NKOUMOU ZE, AKO’O…) tandis que d’autres cherchaient à préserver la forêt (Rev. Pasteur ATEBA ENYIN, le farouche chef BILO’O NTITI…)Pendant que les indemnisations se préparaient au Ministère de l’électricité à Yaoundé, un désordre fou régnait dans la contréeBONGÔ YA DJAL nous plonge dans le Cameroun profond et présente les conséquences que la déforestation et les projets de développement de grandes envergures peuvent avoir sur le vécu historique et quotidien des populationsD’un ton satyrique et local en faisant usage des langues Bulu et Français, l’histoire nous balade dans des clans et communautés Beti et nous fait découvrir leurs intrigues. Au-delà d’être une oeuvre imaginaire, BONGÔ YA DJAL est inspiré de faits réels dont l’auteur en est lui-même est acteur.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2023
Nombre de lectures 34
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Aristide ATONKOUMOU
BONGÔ YA DJAL (Les Fils Du Sud)
Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.No part of this book be reproduced in any form by print, photoprint, microfilm or any other means without written permission from the publisher.©By Editions LEGILIA Yaoundé (Cameroun), 2023
Je dédie ce recueil à mon père, ABATE ZE Ambroise (nyamoto ya djal). À ma mère, BIWOLE ABATE Antoinette (Nyia ya djal)
À Marthe Honorine TCHONGOUANG, Benoît Yannick ANYOUZOA, Jinette MAGUIA, Denys Maximilien TAMO, Paul Alain MOMHA MOMHA, Anita ZANGA LOEMBE (benvoé ya djal), à l’Association NDA BOT de l’Institut National de la Jeunesse et des Sports de Yaoundé (INJS-Yaoundé), à tous les yébekolo et yezoum du SUDCameroun (bot ya djal).
A VANT-PROPOS
lus d’aire de jeu, plus de pousse 1 aux enviroPns desAbbade nos chers ancestraux pion, plus d’emvala ,encore moins les cache-cache que nous jouons villages. Tout a disparu. La raison est si simple pour ceux qui, à un tout petit levé du soleil, ont exterminé nos villages. Ne dit-on pas souvent que là où passe la route le développement suit ? Je pense plutôt que chez moi on dit où la route passe le développement trépasse. Ce qui s’est passé ces jours où, nous, «bongô ya djal »,nous avons perdu nos vieilles habitudes, sera longuement gravé dans nos mémoires.
Ce contenu d’histoires de chez nous que je publie maintenant, sera certainement compris par beaucoup d’entre vous, ce qui est mon vœu d’ailleurs. Aussi, il sera merveilleux pour moi de
1 « Claquettes », Jeu de jeunes filles consistant à claquer les mains et lancer les jambes sur une musicalité connue et chantée des joueuses.
savoir que ceci éveillera en vous de nostalgiques échos et saura vous divertir.
L es clans(Menngàme)
Nous avons tous grandi dans un milieu que nous ne maîtrisions pas toujours. Même si des fois nous avons tellement aimé cet endroit au point d’en faire un bien et une histoire familiale.
C’est en des années successives que nous avons été dépossédés de tout ce que nous avions comme histoire ; je pense entre autres à nos forêts, notre bois, nos rivières et nos pirogues, nos fleuves, nos champs, nos animaux et nos arbres, notre bon vin de palme (meyok m’alen), nos maisons spirituelles voire nos Hommes. Les premières années du processus de dévastation de nos villages paraissaient utopiques. Cela était dû au fait que les campagnes de sensibilisation n’intéressaient pas toujours les populations. Celles-ci étaient habituées à nos activités villageoises et ne se doutaient pas d’un danger imminent. Elles emmenaient souvent ces « bons parleurs » même tard dans la nuit, dans nos troncs de vin de palme autour duquel ces derniers n’arrêtaient malheureusementde pas
1
convaincre mes frères sur la destruction de nos biens ».
«l’importance de
Nous continuons de vaquer à nos occupations comme si de rien n’était, même si nous pensions souvent au futur c’est-à-dire à une transformation potentielle de nos villages mais surtout en mal.
Chez nous lesyenfeck(be yenfeck), le catéchiste qui était d’ailleurs un fils du canton yassaman (mone yassaman) nous demandait toujours à la sortie du culte, autour d’une assiette de plantain pilé au mortier (ntouba ekon), de« ne pas tomber dans les pièges de la perdrix »(se faire attraper par la patte alors que l’on tente de retirer une graine d’arachide protégée par une ficelle et un déclencheur). En d’autres termes, il nous appelait à plus de prudence et de sécurité quant-à ce qui nous attendrait. Cependant de l’autre côté, àBipindiou à Lolodorf, où se construisait le port en eau profonde,
2
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents
Alternate Text